AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090597207
Éditeur : Bulles de Savon (05/11/2014)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 13 notes)
Résumé :
A Berlin, David Hahn et Tabea se rencontrent dans l'orchestre des Jeunesses musicales allemandes. Ils ont à peine le temps de se déclarer leur amour qu'un matin d'août 1961 ils sont soudain séparés par un mur. Amoureux transi, enfermé dans la grisaille de la RDA, David délaisse la musique et sa contrebasse pour un sport jusqu'ici interdit : le skate-board. Trouvera-t-il le moyen de revoir Tabea ? Saura-t-elle encore le reconnaitre ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
sylvicha
  02 janvier 2015
Un roman musical, comme souvent chez Hervé Mestron, qui nous parle de ce mur, poussé en une nuit qui sépara pendant 28 ans les Berlinois. David Hahn, jeune violoncelliste et Tabéa violoniste qui viennent de se rencontrer dans l'orchestre des Jeunesses musicales allemandes sont brutalement dans l'impossibilité de se revoir. Comment lutter contre ce "mur de la honte" et crier son désir de liberté quand le régime communiste à travers sa stasi surveille tout ? Doit on se résigner ou se battre ?
Un très beau roman sur la liberté et un moment important de l'histoire dont on parle peu dans les romans jeunesses.
A découvrir
Commenter  J’apprécie          160
murielan
  28 décembre 2014
David Hahn a 12 ans en 1961 lorsqu'il rencontre Tabea grâce à l'orchestre des Jeunesses musicales allemandes : un coup de foudre réciproque ! Mais tout bascule dans la nuit du 12 au 13 août lorsqu'un immense mur est construit, partageant Berlin en deux. Dans la nouvelle RDA, David, fan de skate-board, est sans cesse espionné par la Stasi mais c'est peut-être sa porte de sortie pour revoir sa belle...
J'ai apprécié ce roman qui fait découvrir aux ados d'aujourd'hui un moment de l'Histoire avec la construction du mur de Berlin et ses conséquences sur les habitants de la RDA : la privation des libertés, la répression, le rôle de la Stasi, les difficultés de la vie quotidienne...
J'ai aussi aimé le personnage de David, jeune garçon qui refuse de se laisser faire et qui décide de se rebeller en pratiquant le skate-board, sport interdit car venant des Etats-Unis.
Très intéressant.
Commenter  J’apprécie          120
Ogusta
  06 janvier 2016
Un petit livre fort agréable à lire, envolé, un brin poétique et surtout accessible. L'écriture colle aux personnages, à leur jeunesse, leur naïveté et leur esprit de révolte. Il correspond bien à l'esprit du prix des incorruptibles par le sujet, le ton et la longueur du récit. Cette lecture m'a offert un petit moment de détente et d'émotion bienvenues en ce mois de janvier.
L'histoire d'amour entre Tabea et le narrateur commence sur un fond de musique classique dans le Berlin des années 60. Les deux adolescents s'aiment pour toujours, du moins le jurent-ils, avant de s'éveiller chacun d'un côté du mur qui va séparer la ville en deux pendant 28 ans. le jeune narrateur n'aura de cesse de se révolter contre la dictature non en prenant les armes, mais en roulant sur un skate (objet interdit à l'est de l'Allemagne) et de rêver à Tabea qui vit à l'Ouest sans savoir ce qu'il advient d'elle. A peine, une nuit lui semble-t-il l'entendre jouer du violon de l'autre côté. Et puis le temps va passer et....
L'histoire est tendre et profonde, musicale aussi. Les élèves de 3ème pourront y découvrir l'univers de la dictature communiste, l'aberration de ce mur non seulement réel, mais aussi symbole des séparations que peuvent entre eux se construire les hommes. le message est important surtout dans une période où les jeunes oublient un peu que la liberté n'est pas naturelle et qu'on peut la perdre. Comme le narrateur le dit si bien : on se s'aperçoit qu'elle manque que lorsque quelqu'un ou quelque chose nous en prive.
A mon avis un des livres les mieux adaptés de cette sélection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
saomalgar
  08 novembre 2015
David et Tabea s'aiment, comme des âmes soeurs. Lui joue de la contrebasse et elle du violon dans l'orchestre des jeunesses allemandes. Mais un matin d'août 1961, ils se retrouvent séparés par le Mur ! Comment continuer à s'aimer et surtout comment se retrouver ?
Une fiction documentaire qui fait découvrir la vie en Allemagne dans les années 60, la répression, les drames de la séparation arbitraire. Au moment où à l'Ouest la jeunesse découvre le rock'n roll, le skateboard et l'insouciance des années sans guerre, à l'Est c'est la pénurie, l'austérité.
Un roman qui me laisse partagée, je n'ai pas aimé le début mais beaucoup la fin par contre. J'ai trouvé l'écriture parfois trop simple, les personnages sans trop de relief par moment.
Mais la fin a sauvé mon impression générale, ce qui fait qu'au final j'ai relativement bien aimé cette histoire qui a le mérite de faire découvrir aux plus jeunes ce moment de l'histoire. Cependant, sur le même thème j'ai préféré Breaking the wall.
Commenter  J’apprécie          20
Rhl
  22 décembre 2015
David Han, adolescent berlinois, joue de la contrebasse et tombe amoureux de Tabea, la belle violoniste de l'orchestre des Jeunesses musicales allemandes. Alors qu'ils viennent tout juste de se déclarer leur amour, voici qu'un mur s'érige entre eux. On est en 1961, et c'est le mur de Berlin qui sépare soudain l'Allemagne en deux.
Un récit intéressant qui permet d'aborder une partie de l'histoire certainement peu connue des jeunes : la construction du mur de Berlin et les conséquences brutales sur la vie des allemands, en particulier les habitants de la RDA. Plus généralement, il est question de la privation de liberté, du poids de la répression et du sentiment d'être toujours surveillé. le jeune narrateur montre une détermination à aimer et à se rebeller à sa manière qui force l'admiration. Les personnalités des personnages sont intéressantes et peu communes (Tabea, Wolfram, le père du narrateur).
Dommage alors que l'écriture ne m'ait pas embarquée dans l'histoire, me laissant à distance du récit. Quelques aspects peu réalistes (l'évasion, les anachronismes) m'ont également un peu gênée pour un roman historique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
VanessaBerthelemyVanessaBerthelemy   17 mai 2016
Une histoire accessible, facile à lire sur un sujet relativement original en littérature jeunesse : le mur de Berlin. Grâce à un style facile d'accès, le lecteur peut facilement s'identifier à David, le jeune protagoniste.
Mais malheureusement, l'histoire manque de détails et la vie en Allemagne à cette époque aurait pu être davantage décrite. J'ai trouvé aussi le héros beaucoup trop mature. J'ai eu du mal à visualiser un garçon de seulement 12 ans. Il manque de réalisme. Pour parler davantage aux grands ados, il aurait été intéressant de vieillir David.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sylvichasylvicha   02 janvier 2015
La liberté, c'est quand elle vient à manquer que tu la remarques.
Commenter  J’apprécie          150
RhlRhl   21 décembre 2015
La nuit est tombée et le béton envahit mes yeux. "Tu entends ça le mur ? J'étais ici à peu près à la même place, de l'autre côté. Je tenais la main de Tabea. Maintenant, si je tends le bras, je me cogne contre toi. Explique moi cette folie. (...)"
Commenter  J’apprécie          30
Video de Hervé Mestron (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Mestron
portrait de Hervé Mestron.
autres livres classés : Skateboard (sports)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le violoncelle poilu

Que se passait-il cette année là ?

la guerre de 39-45
les pâtes ont existé
la guerre de 14-18
la France est devenue indépendante

8 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Le violoncelle poilu de Hervé MestronCréer un quiz sur ce livre