AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.37 /5 (sur 213 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Bisbee, Arizona , le 29/04/1908
Mort(e) à : Portales, New Mexico , le 10/11/2006
Biographie :

Jack Williamson était un écrivain de science-fiction américain.

Jack Williamson passe les premières années de sa vie dans une famille de fermiers qui émigre en 1915 au Nouveau-Mexique à la recherche de nouveaux pâturages. Par la suite, sa famille s'occupera d'élevage de chevaux à la place de la culture céréalière.

Il publie son premier texte, "The Metal Man", en 1928; il ne cessera plus d'écrire. Dans les années 1930, déjà reconnu comme l'un des grands de la science-fiction, il fait le bonheur d'un jeune adolescent appelé Isaac Asimov en lui envoyant un carte de félicitations pour sa première publication.

Par la suite, une partie de l'argent gagné avec ses premières publications lui permettra de voyager et de rencontrer de nombreux auteurs. Il se liera en particulier avec Edmond Hamilton et cosignera certains de ses travaux avec, entre autres, Frederik Pohl.

Comme beaucoup d'auteurs de cette période, il commence par écrire du Space opera, mais, par la suite, il étoffe son registre en écrivant par exemple des romans de fantasy ("The golden blood"), ou sur les robots ("Les Humanoïdes"). L'une de ses séries les plus connues, La "Légion de l'espace", reprend clairement le thème des Trois mousquetaires; la suite de cette série ("La légion du temps") inspirera des années plus tard le film "Terminator".

Pendant sa carrière de plus de soixante ans, il publie plus de 50 romans, certains sous le pseudonyme de Will Stewart. Il obtient de nombreux prix littéraires dont, en 1975 le Grand Master Award de la Science Fiction and Fantasy Writers of America dont il est le président de 1978 à 1980.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jack Williamson   (30)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
BazaR   21 juillet 2022
Le pont sur les étoiles de Jack Williamson
Les hommes tendent eux-mêmes les pièges où ils se font prendre.
Commenter  J’apprécie          240
domisylzen   27 février 2017
Ceux de la Légion, Tome 1 : La Légion de l'Espace de Jack Williamson
Giles Habibula : Quelque chose vient de prendre un échantillon de ma personne.



Commenter  J’apprécie          200
BazaR   23 juillet 2022
Le pont sur les étoiles de Jack Williamson
Qu'il est faible, celui qui ne connaît que sa propre force.
Commenter  J’apprécie          180
Fifrildi   21 juillet 2022
Le pont sur les étoiles de Jack Williamson
Le temps était devenu un ennemi lui aussi, un ennemi furtif, fugitif, s'échappant heure par heure, minute par minute.
Commenter  J’apprécie          170
domisylzen   20 janvier 2017
Ceux de la Légion, Tome 1 : La Légion de l'Espace de Jack Williamson
N'oubliez pas qu'Espace et Temps ne sont pas deux réalités, mais deux aspects d'une même réalité.

Commenter  J’apprécie          170
Fifrildi   24 juillet 2022
Le pont sur les étoiles de Jack Williamson
La liberté?

Fixez votre prix. Quelque part, un homme la désirera au point de tout donner pour l'obtenir...
Commenter  J’apprécie          110
Fifrildi   24 juillet 2022
Le pont sur les étoiles de Jack Williamson
Les petits choix s'empilent les uns sur les autres jusqu'à ce qu'une grande décision devienne nécessaire.
Commenter  J’apprécie          110
SZRAMOWO   25 février 2016
Les humanoïdes de Jack Williamson
Le sergent du corps de garde, celui dont les traits paraissaient taillés dans du granit, la découvrit debout devant la haute grille d'acier, levant vers lui des yeux timides et implorants. Une petit épave crasseuse en robe jaune bon marché. Ses pieds nus et brunis traînassaient, mal à l'aise, sur l'asphalte brûlant, et il pensa d'abord qu'elle était venue mendier quelque pitance.

"S'il vous plaît, monsieur, c'est ici l'Observatoire Starmont ?"

Elle semblait essoufflée et effrayée.

"Puis-je voir le directeur, s'il vous plaît ? Le docteur Clay Forester ?"

Ses yeux mouillés brillèrent.

"S'il vous plaît, monsieur ! C'est très, très important !"

Indécis, le sergent la regarda en fronçant le sourcil et se demanda comment elle était parvenue jusque-là. Elle a dans les neuf ans, songea-t-il, et la tête trop grosse. Elle avait les traits creusés, burinés par la famine. Ses cheveux noirs et roides étaient coupés courts et soigneusement peignés.
Commenter  J’apprécie          30
Figal   09 avril 2022
Plus noir que vous ne pensez de Jack Williamson
Il essayait, tout en parlant, de se souvenir du nom d’une certaine créature mythologique, fascinante, aussi charmante qu’April Bell, sûrement. Dans la Fable, elle avait eu la désagréable habitude de métamorphoser les hommes en bêtes malpropres. Mais comment s’appelait-elle… Circé ?

Barbee avait réussi à ne pas prononcer son nom à haute et intelligible voix, il en était sûr. Un mot amusé échappé des lèvres vermeilles de la jeune fille, une lueur de malice amusée dans son regard, ne lui en avaient pas moins donné l’impression fugitive qu’il l’avait bel et bien prononcé, alors qu’il ne savait pas même au juste ce qui lui avait pris de songer à cette magicienne mythologique.

Oui, il essayait de s’y retrouver. Il avait lu un peu de Freud, un peu de Menninger, feuilleté le Rameau d’Or de Frazer. Le symbolisme de ce genre de récits folkloriques, il le savait, exprimait les craintes et les espérances de l’homme primitif, et cette notion qui venait de surgir dans son esprit devait correspondre à une préoccupation de son inconscient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
levri   22 juillet 2020
Ceux de la Légion : Seul contre la légion - Loin de nulle part de Jack Williamson
Il se pencha gravement vers le commandant.

"Dis au vieux Giles qu'il n'y a pas de danger, que ce n'est qu'une monstrueuse plaisanterie."

Ses petits yeux inquiets se portèrent tour à tour sur le visage sévère de Jay Kalam et sur celui de Hal Samdu. Sa figure ridée palit.

"Au nom du ciel, est-ce vraiment aussi grave? Parle, Jay. Révèle la vérité au vieux Giles, avant que sa pauvre cervelle éclate."

- Il n'y a pas grand chose à dire, répondit Jay Kalam. Nous avons affaire à un criminel qui se dénomme le Basilic. Il possède une maîtrise mystérieuse de l'espace où n'existent, pour lui, apparemment ni distance ni obstacle.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

1984 - Orwell

Comment s'appelle le personnage principal du roman ?

Wilson
Winston
William
Whitney

10 questions
2028 lecteurs ont répondu
Thème : 1984 de George OrwellCréer un quiz sur cet auteur