AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Ceux de la Légion tome 3 sur 3

Georges Hilaire Gallet (Traducteur)
EAN : 9782070309603
208 pages
Gallimard (27/09/2007)
3/5   13 notes
Résumé :

Jay Kalam, Hal Samdu et Giles Habibula vont, une fois de plus, devoir lutter contre une terrible mena-ce : le Basilic. Sous ce pseudonyme se cacherait Chan Derron, ancien légionnaire accusé d'avoir dérobé une invention capable de révolutionner l'avenir de l'humanité. Mais Derron, contre toute évidence, nie être le Basilic. Il va devoir se battre seul contre la Légion, tout entière à ses trousses.La tr... >Voir plus
Que lire après Ceux de la Légion, Tome 3 : Seul contre la LégionVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique

Le trois d'une sorte de cycle ....

Il s'agit de trois romans solidaires du point de vue de l'univers , des romans qui nous racontent des histoires très analogues tout en étant différentes .

L'humanité s'est rependue dans l'espace où des aliens viennent heurter et contrarier cette expansion de l'humanité à travers les étoiles .
C'est une espèce redoutable certes , mais l'humanité à plusieurs tours dans son sac . ...

Quand ces romans ont étés écris le monde était diffèrent ...

Le monde occidental allait vivre la seconde guerre mondiale et , plus tard , allait entrer et s'installer dans la guerre froide et on a peut-être oublié aujourd'hui la forte intensité des débuts de la guerre froide .
Le blocus de Berlin et les missiles de Cuba plongèrent la civilisation dans une véritable angoisse existentielle . le monde a vraiment craint de disparaître dans un nuage nucléaire , ces années-là ....

La science-fiction aussi était différente structurellement , c'est l'époque des Pulps , des revues , des feuilletons , avec des tirages et un nombre de lecteurs secondaires , qui ferait rêver les éditeurs français de SF de nos jours où la science-fiction authentique est ( et a toujours été ) quasiment confidentielle ..
Le lectorat des feuilletons et des Pulps était assez diversifié , mais surtout populaire et ce point a marqué le genre aux états unis ..
L'ouverture de la société américaine a véritablement permit l'essor de ce genre diversifié qui est inscrit de nos jours au programme des universités ...

Ceux de la légion , renvoi à ce contexte et le texte a de ce fait « vieilli « , cependant ce cycle est toujours une bonne lecture jeunesse .
Dans le cadre d'une lecture adulte on le trouvera sans doute , assez naïf et dans notre société pacifique , cette ambiance d'urgence militaire et d'héroïsation de la guerre légitime autant que nécessaire , ainsi que ce thème du guerrier légitime et providentiel , pourra laissez aujourd'hui quelque peu perplexe ... : !

Néanmoins ce sont des romans d'aventure aux trames narratives assez traditionnelles qui fonctionnent à merveille dans le cadre d'une lecture jeune adulte . Ce sont des textes populaires mais assez exigeants , surtout que l'auteur connaît la chose militaire .

C'est vrai que c'est du Pulp , assez merveilleux , où on enfile les années lumières , les superbes vaisseaux , les manoeuvres providentielles et rusées de pilotes compétents qui adorent et idéalisent le sexe faible autant que leurs bécanes , qui respectent l'ennemi même si c'est des méduses impitoyables , : ...

Enfin , que ne ferait-t-on pour sa dame ?
Une lecture jeunesse pour le plaisir ou bien documentaire pour les adultes à mon humble avis .
Commenter  J’apprécie          402
Seul contre la Légion met en scène Chan Derron, légionnaire intègre jusqu'au jour où il se retrouve victime d'un complot longuement orchestré. Pour lui la seule solution est de devenir fugitif mais il se rend vite compte que l'on n'échappe pas à la Légion. Pour la légion la situation est claire : Chan Derron est le Basilic, ce terrible personnage qui sème le désordre en défiant les lois de l'espace-temps. Mais la réalité s'avère bien plus complexe et, finalement, tous les protagonistes ne cherchent qu'une seule réponse à cette question : qui est le Basilic ?

Pour commencer il convient de préciser que ce livre fait partie d'une trilogie mais peut-être lu indépendamment des autres. N'ayant pas lu les deux tomes précédents je me suis quand même lancé dans la lecture de Seul contre la Légion, bien que je conseille de lire le résumé des précédents ouvrages pour avoir une connaissance des évènements qui précèdent ce livre.
Il s'agit d'un ouvrage ancien (1939) et qui malheureusement souffre de son âge. En effet, les thèses avancés par l'auteur et les avancées technologiques se retrouvent vite dépassées par notre modernité. On retrouve ainsi des armes avec des baïonnettes, des calculatrices géantes etc... Cet aspect nous laisse tout au long du livre un certain recul vis à vis de l'histoire. Cependant, le plus gros défaut de ce livre réside dans sa trame principal : le Basilic, ce terrible personnage qui menace l'humanité toute entière a le pouvoir de plier l'espace-temps à sa volonté. Et c'est bien là le problème : on se retrouve avec un personnage tout puissant défiant les lois de la physique et qui a le pouvoir de vie et de mort sur tout l'univers. Outre la difficulté de trouver ce pouvoir plausible, le Basilic fait des choix particulièrement étranges voir irrationnels qui apparaissent à l'opposer du personnage que l'on veut nous montrer. Les victimes du basilique se comptent finalement sur les doigts ... d'une main. Enfin certains personnages remplis d'une rancune de plusieurs années se laissent convaincre par quelques phrases de leurs adversaires ce qui tend à nouveau au manque de réalisme de cet ouvrage.

On retrouve quand même quelques points positifs avec notamment la présence d'une "nouvelle lune" artificielle qui à remplacé la précédente ou encore certains personnages intéressants mais trop peu détaillés compte tenu du faible nombre de pages de ce livre (190).
A moins de n'avoir plus que ce livre à lire ou de le recevoir en cadeau, je suggère de se tourner vers d'autres ouvrages plus récent qui sauront davantage combler les amateurs de space opéra.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Son enseigne lumineuse ressemblait à une fastueuse toile d'araignée où des millions de gens se jetaient, pour laisser leurs richesses, voire leur vie s'ils acceptaient la plaque noire que les croupiers remettaient à tout joueur qui la réclamait.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (35) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4857 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}