AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.57/5 (sur 800 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Los Angeles, Californie , le 26/09/1949
Biographie :

Jane Smiley est une romancière américaine. Elle a été professeur à l'Université de l'Iowa.

Elle est lauréate du Prix Pulitzer 1992 pour le roman
L' Exploitation inspiré du Roi Lear de Shakespeare. Ce roman est adapté au cinéma en 1998 sous le titre A Thousand Acres (Secrets), réalisé par Jocelyn Moorhouse avec Michelle Pfeiffer et Jessica Lange.

Elle vit actuellement à Carmel en Californie.

Ajouter des informations
Bibliographie de Jane Smiley   (29)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, la journaliste Jacqueline Pétroz recevait sur la scène de la Griffe Noire l'auteur américaine qui fut la lauréate du prix Pulitzer 1992 pour son roman L'Exploitation inspiré du Roi Lear de Shakespeare... L'Exploitation de Jane Smiley aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/26305-poche-l-exploitation.html Un siècle américain, Tome 1 : Nos premiers jours de Jane Smiley et Carine Chichereau aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/110258-divers-litterature-nos-premiers-jours.html Un siècle américain, Tome 2 : Nos révolutions de Jane Smiley aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/116025-divers-litterature-nos-revolutions.html Un siècle américain, Tome 3 : Notre âge d'or de Jane Smiley et Carine Chichereau aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/144205-divers-litterature-notre-age-d-or.html La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com #soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel

+ Lire la suite

Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
Une chose que papa me vola en venant me rendre visite la nuit dans ma chambre, c’est la mémoire de mon corps.
Commenter  J’apprécie          213
Les opinions, c'est comme le sel, c'est très répandu !
Commenter  J’apprécie          214
La porte de l'ascenseur s'ouvrit à nouveau et Arthur déclara : "Tout le monde n'a pas la même idée de ce que pourrait être un monde meilleur."
Frank répliqua : "Il y a des gens qui ne se posent jamais la question."
Commenter  J’apprécie          160
À la fin de la campagne d’Afrique, ils avaient eu quelques jours de repos à Tunis, mais on leur avait fortement déconseillé de se frotter aux femmes – les prostituées avaient toutes la chaude-pisse, quant aux autres, elles avaient toutes un père et des frères, « et ça, c’est pire que la chaude-pisse ».
Commenter  J’apprécie          120
C'était merveilleux de disposer d'un livre, un tel trésor, pour moi toute seule.
Commenter  J’apprécie          130
Il est faux de dire que de voir quelqu'un enfermé dans son cercueil, enterré et recouvert de terre, vous empêche de croire qu'il sera là lorsque vous vous retournerez. Il est faux de dire qu'on peut aller sur sa tombe, s'agenouiller et placer dessus des fleurs sauvages, entendre tout votre entourage confirmer qu'il s'agit de sa tombe, sans pour autant croire qu'il se trouve bien dedans.
Commenter  J’apprécie          110
Mary Elizabeth. Elle avait des cheveux bruns, mais des yeux bleus. La mère de Walter dit à ce propos : « Ma grand-mère avait les yeux bleus. Ça va et ça vient dans notre famille. » Quant aux Augsberger et aux Vogel, quand ils vous regardaient tous en même temps, on aurait cru un ciel d’été.
Commenter  J’apprécie          110
Certes aucune jeune mariée ne connaît toutes les facettes de son époux, et tout mariage est une loterie.
Commenter  J’apprécie          120
Il en va avec le froid comme avec tout le reste. La première fois que vous souffrez d'engelures au nez, aux doigts ou aux orteils, vous éprouvez un choc. La quatrième ou la cinquième fois, vous n'y faites même plus attention.
Commenter  J’apprécie          100
Quand nous apprîmes à Lawrence ce qu'ils avaient fait au capitaine, nous fûmes enfin convaincus que les Ruffians étaient des animaux. Ils le massacrèrent à coups de hache, se soûlèrent encore un peu plus, le jetèrent dans un chariot et le ramenèrent ainsi chez lui où, sous les yeux de sa femme, ils balancèrent le corps en hurlant : "voilà Brown !". Puis ils repartirent en riant. Certains disent que le capitaine était encore vivant et mourut dans les bras de sa femme ; pour d'autres, il était déjà mort. Dans les deux cas, l'horreur était la même.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jane Smiley (1034)Voir plus

Quiz Voir plus

Le Maroc

Sayyida al Hurra a gouverné une ville marocaine durant 27 ans, de 1518 à 1542, de quelle ville s'agit-il ?

Marrakech
Salé
Taza
Tetouan

17 questions
281 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , marocCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..