AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Jérôme Lambert (49)


milamirage   09 août 2012
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
Les mères se remettent d'un tas de choses que beaucoup d'entre nous ne pourraient même pas encaisser.
Commenter  J’apprécie          130
milamirage   21 mai 2012
Mardi maudit de Jérôme Lambert
Fatou ne renouvelait pas ma période d'essai ; j'étais viré, licencié sans préavis, au chômage de l'amour, et sans toucher le Revenu de Solitude Amoureuse. Je devais me préparer à l'exclusion sociale, à la dégringolade dans l'enfer du célibat, à la honte publique et aux moqueries dans la cour du collège.
Commenter  J’apprécie          130
Jumax   19 mai 2012
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
" Une des plus grosses épreuves dans ma vie quotidienne ( à part les endives au jambon au dîner, mais pour ça, il me faudrait six heures de colle pour faire le tour du sujet et expliquer le problème), un des pires moments de mon existence est le matin."
Commenter  J’apprécie          130
milamirage   05 août 2012
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
- Lemeur ! Vous dormez ?
Apparemment la question s'adresse à moi.
D'ailleurs, étant donné le ton aimable sur lequel
ces trois mots viennent de traverser la salle comme
des boulets de canon, on ne peut pas exactement
parler de question. On est plus proche de la gifle.
Quoi qu'il en soit, je suis le seul à porter ce
nom dans cette classe de trente-quatre élèves et
je ne peux pas faire semblant plus longtemps.
Franchement, ça ne m'arrange pas. Je me serais
bien passé d'un réveil aussi brutal. Parce que, pour
répondre à la question du gracieux M. Pointelle
qui me sert de prof de SVT, eh bien oui, je dormais.
Et profondément en plus.
Commenter  J’apprécie          120
milamirage   20 mai 2012
Mardi maudit de Jérôme Lambert
Suis-je le seul à remarquer que les choses terribles arrivent toujours "par un matin comme tous les autres" ? Les massacres collectifs, les attentats dans les aéroports, les interros surprises et tout le reste. Ce serait trop facile si on était prévenu dès le début de la journée. Par exemple, si au lieu de voir s'afficher l'heure, on voyait sur son réveil clignoter "Attention, journée pourrie ! Teste au lit". Ou bien si on pouvait lire dans notre bol de céréales le mot "DANGER" à la surface du lait.
Commenter  J’apprécie          120
milamirage   19 mai 2012
Mardi maudit de Jérôme Lambert
En amour, la condition indispensable pour ne pas être malheureux comme les pierres, c'est d'être aimé en retour par la personne qu'on aime. Ça peut paraître idiot de le préciser, mais on l'oublie trop souvent. A mon avis, beaucoup de problèmes dans le monde seraient évités si on obéissait à cette règle d'or (et j'y inclus les guerres civiles et certaines crises économiques).
Commenter  J’apprécie          120
verobleue   07 février 2018
Chambre simple de Jérôme Lambert
Si je suis devenue aide-soignante, c'est parce que ma place est auprès d'eux au quotidien, c'est ce que je fais de mieux. Après une opération à cœur ouvert, une greffe du rein ou une mastectomie, même si on vient de sauver une vie, on retire ses gants et on enchaîne. Moi, je ne pourrais pas me contenter de ce tête-à-tête sur le billard, encadré par deux visites en chambre pour briefer et débriefer comme ils disent maintenant. Il faut que je touche leur peau, que je les regarde dans les yeux, que je les bichonne. Il faut qu'on se parle surtout. Bien sûr que les anesthésistes sont la clé de voûte de l'opération, mais la résurrection, c'est entre mes mains qu'elle a lieu.
Commenter  J’apprécie          110
milamirage   06 août 2012
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
Ce qui me dérange, c'est quand le tyran qui règne sur ses sujets en profite et exige de chacun un peu plus chaque jour. J'ai toujours peur que les gens se perdent eux même, qu'ils ne se retrouvent plus et ne comprennent que des années plus tard, enfin libérés, à quel point ils furent malheureux. Sans parler du nombre d'années supplémentaires pour soigner tout ça, se restaurer, se reconstruire vraiment. Je crois que les mécanismes qui régissent nos cœurs sont beaucoup plus fragiles qu'on ne se le figure.
Commenter  J’apprécie          100
milamirage   25 mai 2012
Mardi maudit de Jérôme Lambert
Ça devrait être interdit de parler d'amour à ceux qu'on a aimés. [sous entendu : et qu'on a quittés]
Commenter  J’apprécie          100
milamirage   13 août 2012
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
- Mon petit bonhomme, il faut toujours préférer la joie. Elle est meilleure conseillère. Préfère la à la colère, au malheur, à la tristesse. Si tu y arrives bien sûr, parce que ce n'est pas donné à tout le monde et chacun règle ses problèmes comme il peut.
Commenter  J’apprécie          90
milamirage   07 août 2012
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
Les cailloux me paraissaient les êtres les plus enviables de la Création. D'abord parce qu'ils ne s’embarrassent pas de savoir s'ils sont heureux ou non. Ils sont. Point barre. Ensuite parce qu'ils sont toujours bien là où le destin les a posés. Un caillou ne dépare jamais son environnement. Même un galet de plage qui se retrouverait par un concours de circonstances au milieu d'une forêt aurait toujours l'air à sa place. Il ne serait ni trop plat, ni trop salé, ni trop joli. Et je suis sûr que les autres cailloux de la forêt l'accueilleraient sans préjugés. Les cailloux ne jugent pas, les cailloux ne se plaignent pas.
Commenter  J’apprécie          90
verobleue   02 février 2018
Chambre simple de Jérôme Lambert
[...] c'est avec douceur, avec cette sorte d'amour que nous sommes seuls à pouvoir donner, nous les blouses de la nuit, les changeurs de draps, les serveurs de repas, les toiletteurs et les aides-soignants aux fronts luisants, les infirmières soucieuses et souriantes, les ombres glissants autour des lits, nous sommes l'armée aux chaussons qui couinent, les gardiens des douleurs, veilleurs de morphine, les derniers regards plongés dans leurs iris avant la nuit.
Commenter  J’apprécie          83
verobleue   06 février 2018
Chambre simple de Jérôme Lambert
Ce qui angoisse, ce qui oppresse, ce qui donne envie de chialer ou de défoncer un mur, c’est pas la certitude qu’on ne va jamais sortir de l’hôpital et y mourir, c’est qu’on va devoir y revenir.
Commenter  J’apprécie          70
Jumax   19 mai 2012
Mardi maudit de Jérôme Lambert
" Mon conseil : méfiez-vous des matins comme tous les autres. Ce sont les pires."
Commenter  J’apprécie          70
milamirage   08 août 2012
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
Oui, en effet, on aime le foot en général à mon âge. ET ALORS ? Est-ce que j'ai une tête à faire du foot le mercredi ? Non, je n'aime pas le foot en particulier ni les sports collectifs en général. Ça ne veut pas dire que je suis un cas perdu et ça n'a rien à voir avec le fait d'avoir mauvais caractère. Ce n'est pas obligatoire dans l'existence d'un homme de savoir marquer un but dans la boue en short, que je sache. Des tas de gens réussissent leur vie sans enfiler une paire de crampon, non ?
Et sans manger d'endives.
Enfin, j'espère,sinon les soixante prochaines années s'annoncent mal pour moi.
Commenter  J’apprécie          60
isabiblio   10 septembre 2010
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
J’aime pas les filles. Elles me font peur. Et elles crient. Souvent. Fort. Et pour un rien. Les filles crient quand elles sont folles de joie, folles d’émotion, folles de rage, folles d’amour et folles de tristesse. Ça fait beaucoup d’énergie pour rien et ça abîme la peau du visage, me dit mamie.
Commenter  J’apprécie          60
Grazie1006   30 mai 2019
Chambre simple de Jérôme Lambert
Depuis ce jour, je ne crains plus la mort des patients. J'ai passé une soirée avec le fils de Mme Dufreux, nous avons veillé tard et j 'ai compris en rentrant chez moi à pied, en traversant la ville aux trottoirs enfin mouillés d une fine pluie, que lorsqu'un patient mourait j'avais le droit d'être triste. Ça ne dure pas, les autres arrivent, les lits se remplissent, les visages changent et se succèdent, mais j ai le droit d accuser le coup. Un soir ou deux.
Commenter  J’apprécie          50
milamirage   15 août 2012
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
J'ai compris avec son rire. Tout compris. Croûton, aimer, pas aimer, être aimable, tout ! Son rire était comme une couleur qui m'aurait manqué depuis trois jours et qui m'empêchait de comprendre le paysage. Là, je voyais clair, je voyais net, je voyais en couleur et je voulais que son rire ne s'arrête jamais.
Commenter  J’apprécie          50
milamirage   12 août 2012
J'aime pas le lundi de Jérôme Lambert
Je ne sais pas pourquoi je me suis confié à elle [sa grand-mère]. C'était la première fois et je n'avais rien prémédité. Je ne croyait plus depuis longtemps à cette légende des Ancêtres Qui Connaissent Tout De La Vie, mais j'avais l'impression qu'elle pouvait entendre, me laisser parler, simplement, sans jugement, sans questions morales, sans me demander si c'était bien ou mal, s'il y avait un moyen de réparer les choses. Elle était assise en face de moi, je la sentais présente d'une manière qui se passait de mots et même de gestes, elle me regardait attentivement et sans lourdeur.
Commenter  J’apprécie          50
milamirage   29 mai 2012
Mardi maudit de Jérôme Lambert
Je peux être très fort pour me faire des nœuds dans le cerveau, comme me le dit parfois mamie. Ou pour me prendre la tête, comme me le dit parfois Coûton.
C'est vrai, je me complique la vie parce que je réfléchis trop, j'ai besoin de savoir immédiatement ce que je ressens face à telle ou telle situation. Comme si on pouvait analyser en direct ce qui se passe en nous. J'ai besoin de savoir pour pouvoir me protéger, je crois. Pour ne pas être pris au dépourvu par la vie. C'est aussi bête que ça.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jérôme Lambert (229)Voir plus



.. ..