AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.68/5 (sur 1017 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Albany (État de New York) , le 15/12/1932
Mort(e) à : Canaan, État de New York , le 06/11/2020
Biographie :

Luke Rhinehart, de son vrai nom George Powers Cockcroft, est un auteur américain, titulaire d'un doctorat en psychologie. A partir de 1970, il décide de se consacrer entièrement à la littérature. Son œuvre la plus connue, écrite sous le pseudonyme de Luke Rhinehart, est L'Homme-dé (The Dice man, 1971; 1995 pour la traduction française).

"L'homme-dé", son grand succès, s'inscrit dans le contexte particulier des seventies, celui de la libération sexuelle et de la guerre du Vietnam. Circulant très vite sur les campus, il devient un des premiers livres cultes de la décennie, apparaissant comme un manifeste subversif, affirmant le droit à l'expression de tous les fantasmes.

Dans ses deux autres romans traduits en français, il s'essaye à la dystopie (Invasion) et à la satire politique (Jésus Christ Président).
Malgré sa mort, Aux Forges de Vulcain poursuit la réédition en français de ses livres et publie début 2021 Vent blanc, Noir cavalier.

Bibliographie sélective :
- invasion
- Jésus Christ Président
- l'Homme-dé

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Luke Rhinehart   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le 17 novembre 2022, les éditions Aux forges de Vulcain, à l'invitation de leur diffuseur, devaient présenter leur titre de janvier aux libraires. Ce titre ? Une nouvelle traduction du roman "L'Odyssée de Vagabond" de Luke Rhinehart, traduit par Francis Guévremont. Pour rappel, les éditions Aux forges de Vulcain sont lancées dans la publication méthodique de l'intégrale de l'oeuvre de ce grand auteur américain. Habituellement, c'est David Meulemans, éditeur, qui présente les titres à paraître. Mais, au dernier moment, il a été empêché. Qu'à cela ne tienne ! L'écrivain Gilles Marchand, qui avait lu le roman, s'est prêté avec éloquence à l'exercice, rappelant que les écrivains sont, avant toute autre chose, des lecteurs ! Merci Gilles ! Si vous êtes libraire, bibliothécaire, blogueuse, instagrammeuse, vidéaste et désirez recevoir un exemplaire de ce roman pour dire tout le bien que vous en pensez, et professer de manière spectaculaire l'absolue nécessité de lire ce texte, vous pouvez nous demander un service de presse en écrivant à editeur@auxforgesdevulcain.fr !

+ Lire la suite

Citations et extraits (200) Voir plus Ajouter une citation
Le secret, croyais-je apprendre, consistait à ne pas se faire de soucis, à accepter les limitations, les conflits et les ambiguïtés de la vie avec joie et satisfaction, à se laisser dériver sans effort dans le courant de l'élan vital. La vie n'avait donc pas de sens ? Qu'est-ce que ça peut faire ? Tes ambitions sont banales ? Poursuis les quand même. La vie te parait ennuyeuse ? Bâille.
Commenter  J’apprécie          350
L'effet de la méthode non directive est d'encourager le patient à parler de plus en plus franchement, à prendre confiance en cette cruche qui le soigne, sans le menacer et en acceptant tout, et finalement à diagnostiquer et résoudre lui-même ses propres conflits, en se délestant de trente-cinq dollars l'heure pendant tout ce temps.
Commenter  J’apprécie          313
Des ilots d'extase dans un océan d'ennui, telle est la vie, et passé l'âge de trente ans on a rarement une terre en vue. Dans le meilleur cas, on erre d'un banc de sable tout rongé au suivant, bientôt familiarisé avec le moindre grain de mica.
Commenter  J’apprécie          310
- As-tu jamais senti une grande ardeur, un grand élan d'amour pour quelqu'un en particulier ou pour l'ensemble de l'Humanité ?
La femme pencha la tête de côté pour réfléchir.
- Des fois, oui.
- A quoi l'attribues-tu ?
- A l'alcool.
Commenter  J’apprécie          290
Nous avons chacun une centaine de moi potentiels réprimés ; nous avons beau fouler à toute force le sentier étroit de notre personnalité, nous ne parvenons jamais à oublier que notre plus profond désir est d'être multiples, de jouer de nombreux rôles différents.
Commenter  J’apprécie          280
Accepter les limitations de mon moi et celles de la vie. En littérature, ce refus s'appelle romantisme ; en psychologie, névrose.
Commenter  J’apprécie          270
L'esprit sait quand il est bloqué et quand il trouve une solution. Un enfant qui essaie de parcourir un labyrinthe sait quand il échoue ou quand il est en train de réussir. [..]
Succès et échec traduisent simplement la satisfaction ou la frustration d'un désir. Ce sont des choses réelles, et importantes ; la société n'a pas besoin de récompenser ni de punir l'enfant pour lui faire préférer le succès à l'échec.
Commenter  J’apprécie          240
Malgré tous les efforts du département de la Défense, les troupes rentraient peu à peu d’Irak. Les chiites et les sunnites, cependant, continuaient à s’entre-tuer. Tuer, après tout, est l’une des activités favorites des trois grandes religions qui sont nées au Moyen-Orient.
Commenter  J’apprécie          240
Quand Jésus annonça au secrétaire du Commerce et à son chef de cabinet qu'ils devaient commencer à préparer la nationalisation de toutes les entreprises pharmaceutiques, pour que les médicaments puissent être vendus à prix coûtant, George rigola beaucoup en observant leur réaction : comme si le ciel leur était tombé sur la tête.
- Les médicaments servent à sauver des vies, se justifia Jésus. Personne ne devrait en tirer profit, sinon les malades.
Commenter  J’apprécie          220
je me haïssais et je haïssais le monde parce que je n'avais pas réussi à affronter et à accepter les limitations de mon moi et celles de la vie. En littérature ce refus s'appelle romantisme, en psychologie névrose.
L'homme doit arriver à se sentir à l'aise en évoluant d'un rôle à l'autre, d'un ensemble de valeurs à un autre, d'une vie à une autre. L'homme doit se libérer des barrières, des modèles et des cohérences de façon à devenir libre de penser, de sentir et de créer des choses neuves .
Nous avons tous des moi minoritaires qui étouffés par la personnalité normale, sont rarement libérés pour entrer en action et la personnalité dans laquelle vivent ces pulsions minoritaires restera divisée, victime de tensions qui provoquent des explosions et des émeutes. Dans une société traditionnelle, on pouvait se réaliser avec un seul moi. Dans une société multivalente seule une personne multiple peut faire affaire.
Commenter  J’apprécie          200

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Luke Rhinehart (1408)Voir plus

¤¤

{* *} .._..