AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.6 /5 (sur 100 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : San Francisco , 1973
Biographie :

Maggie Nelson est une romancière, poète, essayiste et universitaire américaine.

Elle traite notamment des thèmes comme le féminisme, la violence sexuelle, mais aussi de l'histoire de l'art et de la philosophie.

Elle a été profondément marquée par le décès de sa tante, Jane Mixer, assassinée à l'âge de 23 ans alors qu'elle était étudiante en droit.

En 2005, après une minutieuse enquête, elle publie "Jane : A Murder", un collage de textes inspirés par le destin tragique de cette femme victime d'un tueur en série.

Maggie Nelson a publié plusieurs livres, mais c'est avec "Bluets" (2009) et "Les argonautes" (The Argonauts, 2015), qu'elle a atteint une certaine notoriété. "Les argonautes" est le récit de sa rencontre et de son histoire d'amour avec Harry Dodge (1966), artiste multidisciplinaire. Ensemble, le couple aura un fils, Iggy.

Elle reçoit un coup de fil de sa mère : un enquêteur l'a contactée pour lui annoncer que le présumé meurtrier de sa tante allait avoir son procès. Maggie décide qu'elle racontera le procès auquel elle assiste en compagnie de sa mère et de son grand-père. Le résultat : "Une partie rouge" (The Red Parts, 2007), un récit à la fois documentaire et littéraire qui reçoit, en 2018, le Prix du réel.

Maggie Nelson est professeur d'Anglais à l'Université de Californie du Sud.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Payot - Marque Page - Maggie Nelson - Bleuets
Podcasts (1)


Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   14 octobre 2017
Une Partie rouge de Maggie Nelson
And that although I have tried to imagine her death, there’s really no way of knowing what she went through—not only because I don’t know what happened to her on the night of her murder, but because no one ever really knows what it’s like to be in anyone else’s skin. That no living person can tell another what it’s like to die. That we do that part alone.

( Bien que j’ai imaginé sa mort, il n’y a aucun moyen de savoir ce qu’elle a vécu- non seulement je ne sais pas ce qui lui est arrivé la nuit de son meurtre, mais personne ne peut vraiment savoir ce que d’être dans la peau d’un autre. Aucun vivant ne peut savoir ce que c’est de mourir. Cette épisode on le vit seul .)
Commenter  J’apprécie          250
michfred   26 janvier 2019
Une Partie rouge de Maggie Nelson
Les bouddhistes tibétains parlent de la mort comme d'un moment de "grande opportunité "mais à laquelle il convient de se préparer pour savoir quoi en faire. Il faut s'entraîner de telle sorte que si vous étiez, par exemple, soudainement abattu d'une balle dans la tête tirée à bout portant, ou si, autre exemple, votre coeur explosait dans votre poitrine au beau milieu de la nuit, vous seriez instantanément prêt à partir, à accéder à l'état intermédiaire du bardo. Je sais que je ne suis pas prête et l'idée de ne pas apprendre à temps me terrifie. Mais comment apprendre si je n'essaie pas?
Commenter  J’apprécie          72
JIEMDE   31 août 2019
Bleuets de Maggie Nelson
Au fond de la piscine, j'ai regardé la lumière blanche hivernale pailleter le bleu nébuleux, et j'ai su qu'ensemble, ils formaient Dieu.
Commenter  J’apprécie          80
Kirzy   03 janvier 2018
Les argonautes de Maggie Nelson
Je voudrais simplement que tu te sentes libre, ai-je dit par colère déguisée en compassion, par compassion déguisée en colère.

Tu ne comprends toujours pas ? as tu crié.

Je ne me sentirais jamais libre commet toi, je ne me sentirais jamais chez moi dans le monde, je ne me sentirais jamais chez moi dans ma peau.

C'est comme ça et ce sera toujours comme ça.
Commenter  J’apprécie          70
JIEMDE   04 septembre 2019
Bleuets de Maggie Nelson
"Pourquoi le ciel est-il bleu ?" - une assez bonne question, dont j'ai appris la réponse à plusieurs reprises. Pourtant, à chaque fois que j'essaye de la restituer à quelqu'un ou de me la remémorer, elle m'échappe.

Désormais, j'aime me souvenir uniquement de la question, parce qu'elle me rappelle que mon esprit est avant tout une passoire, que je suis mortelle.
Commenter  J’apprécie          60
JIEMDE   04 septembre 2019
Bleuets de Maggie Nelson
Si je devais mourir aujourd'hui, je dirais que mon amour du bleu et faire l'amour avec toi ont été les deux sensations les plus plaisantes que j'ai connues dans ma vie.
Commenter  J’apprécie          60
BandiFuyons   19 août 2019
Bleuets de Maggie Nelson
Entretien d’embauche pour un poste à l’université, trois hommes assis à une table en face de moi. Sur mon CV, il est précisé que je travaille actuellement à un livre sur la couleur bleue. C’est ce que je dis depuis des années sans avoir écrit un mot. Peut-être est-ce le moyen que j’ai trouvé pour que ma vie ressemble plus à “un projet en cours” qu’à de la cendre tombant d’une cigarette. L’un des hommes demande : Pourquoi le bleu ? Les gens me posent souvent cette question. Je ne sais jamais comment y répondre. Il ne nous est pas donné de choisir qui l’on aime, ai-je envie de dire. Nous n’avons pas le choix, voilà tout.
Commenter  J’apprécie          20
Alice_   04 février 2020
Bleuets de Maggie Nelson
40. Quand je parle de couleur et d'espoir, ou de couleur et de désespoir, je ne parle pas du rouge d'un projecteur, du trait pervenche sur l'ovale blanc et feutré d'un test de grossesse, ou d'une voile noire au mât d'un navire. J'essaye de parler de ce que signifie le bleu, ou de ce qu'il représente pour moi, en dehors de sa définition.
Commenter  J’apprécie          20
coco4649   12 septembre 2019
Bleuets de Maggie Nelson
2.





  Je suis donc  tombée  amoureuse  d'une

couleur ‒ la couleur bleue, en l'occurrence ‒

comme on tombe dans les rets d'un sortilège, et

je me suis battue pour rester sous son influence

et m'en libérer, alternativement.



p.09

// Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy
Commenter  J’apprécie          20
michfred   26 janvier 2019
Une Partie rouge de Maggie Nelson
La sagesse populaire voudrait que nous déterrions les histoires de famille pour en apprendre davantage sur nous-mêmes, pour atteindre ce but essentiel que constitue la "connaissance de soi", pour nous propulser, tel Œdipe, sur une piste conduisant à la révélation d'un crime ou d'une vérité originelle.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Au ciné avec Elmore Leonard

A quelle heure part le train pour Yuma dans le film réalisé par Delmer Daves en 1957 d'après une nouvelle d'Elmore Leonard?

3 h 10 pour Yuma
10 h 30 pour Yuma
5 H15 pour Yuma

9 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , romans policiers et polars , littérature américaine , adapté au cinéma , cinema , cinéma americain , westernCréer un quiz sur cet auteur

.. ..