AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.49 /5 (sur 45 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1962
Biographie :

Après avoir dirigé la rédaction de Beaux-Arts magazine, Nicolas Chaudun a créé sa propre maison d’édition d’art, qu’il a revendue et quittée en 2013 pour se consacrer à l’écriture. Il est notamment l’auteur d’une biographie du baron Haussmann qui fait autorité. Aux éditions Le Passage, il a publié Des nouvelles du front en 2014.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
L'ÎLE DES ENFANTS PERDUS | "Ce qui m'amuse, c'est d'opposer un récit historique linéaire au passé à un compte-rendu d'enquête au présent où je me mets moi-même en scène, des moments que je mélange à ce que je glane comme information ! le film auquel Prévert a pensé après la révolte des enfants de Belle-Île-en-Mer n'a jamais été achevé. le tournage a bel et bien commencé, Marcel Carné a réuni des acteurs extraordinaires comme Arletty, Paul Meurisse, Serge Reggiani, la toute jeune Anouk Aimée - mais non seulement le film est resté inachevé, mais en plus les bobines ont complètement disparu...!" Nicolas Chaudun ? Paru le 4 septembre Également disponible en livre numérique https://www.actes-sud.fr/catalogue/cinema/lile-des-enfants-perdus
+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Pecosa   20 mai 2015
Le brasier. Le Louvre incendié par la Commune de Nicolas Chaudun
Le palais d'Orsay et ses décors par Chassériau? On l'a oublié. La manufacture des Gobelins avec sa collection de tapisseries dont certaines dataient du XVème siècle? Bah! les lissiers n'en ont pas moins poursuivi leur activité. L'Hôtel de Ville? On l'a rebâti; son pastiche a effacé dans les mémoires les fastes de l'original et les plafonds à jamais perdus d'Ingres et de Delacroix. Les Tuileries? Mais c'est un jardin! Ah? Il y avait un château, aussi? Oui, symbole de la monarchie...Oh bon! Mais le Louvre? Qui se rappelle l'incendie du Louvre. Peut-on imaginer un instant ses collections réduites en cendres? ses charpentes carbonisées? ses murs noircis? Le palais pourtant a perdu là ses avant-bras, pas encore dévolus au musée, fort heureusement . Il y a perdu également un pavillon et sa galerie, avec mille richesses, cette fois des trésors de bibliophilie... Il s'en est fallu d'un rien pour que la Grande Galerie de peinture ne flambe comme paille au milieu des combats.
Commenter  J’apprécie          213
Bazart   17 août 2019
L'île des enfants perdus de Nicolas Chaudun
Le cinéphile de 30 ans vous émunerera sans hésitation les productions des trois dernières années,le nombre d'entrées de chacune, es effets spéciaux- la oui, les effets spéciaux. De surcroit, il fredonnera de bon coeur Gainsbourg ou les Kinks, courra à Londres visiter l'expo Pink Floyd et se ruinera pour un strapontin à l'ultime concert des Stones, ce qui au passage, en fait le compagnon de sortie idéal de son père voire du père de celui ci, preuve indiscutable d'appréciation rétrospective!

Pour autant, Murnau, Capra, Mankiewicz, De Sica, Kurosawa, ces noms là ne lui disent rien : il ne conçoit tout simplement pas de culture cinématographique.
Commenter  J’apprécie          70
michdesol   06 décembre 2019
L'île des enfants perdus de Nicolas Chaudun
Elle [Anouk Aimée] habite à Montmartre une petite maison toute simple, toute blanche, en cela comparable à celle d'Arletty, sur la plage de Donnant. Un jardin dense et hirsute la protège des assauts de la rue comme il ferait de l'embrun. Elle se dresse, enfin si l'on peut dire, elle se hisse hors de terre, cette maisonnette, non loin de la fontaine miraculeuse au clair débit de laquelle saint Denis aurait lavé le sang de sa caboche sauvagement décollée. Ses bourreaux, les flemmards, avaient renoncé à gravir les raidillons de la butte jusqu'au temple de Mercure, lieu désigné du supplice, et l'avaient décapité là, à mi-pente. Nullement offensé, le bon évangélisateur de Lutèce avait ramassé son chef, l'avait baigné dans l'eau pure, puis avait repris sa marche, sa tête entre les mains toujours, celle-ci roulant des yeux, prêchant de-ci de-là d'entre les doigts, pour ne s'affaler qu'à plusieurs lieues au Nord, dans la plaine qui porte aujourd'hui son nom sacré...

Outre le patronage du saint céphalophore, la maison d'Anouk jouit du voisinage de celle de Dalida.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Valleerie   07 décembre 2016
Rodin/Mapplethorpe de Nicolas Chaudun
Mon travail est une question d'ordre. Je cherche la perfection dans la forme. Je le fais avec des portraits. Je le fais avec des bites. Je le fais avec des fleurs. Cela ne change pas d'un sujet à l'autre. J'essaie de saisir ce qui pourrait être de la sculpture.
Commenter  J’apprécie          60
Bazart   19 août 2019
L'île des enfants perdus de Nicolas Chaudun
Les cinéphiles connaissent le naufrage de l'enfer de Clouzot, un chef d'oeuvre inachevé qui précipita son auteur dans la shziophrénie. Et bien d'enfer, Carné eut aussi le sien!
Commenter  J’apprécie          60
mademoisellehirondelle   02 mars 2014
Des nouvelles du front de Nicolas Chaudun
Les festin des cordeliers: "Toutefois, la saillie symétrique des os malaires et la fuite harmonieuse des apophyses zygomatiques pouvaient prémunir le masque juvénile contre les affaissements de l'âge. Cette hypothétique assurance, c'était là tout le profit que l'apprenti phrénologue pouvait espérer de sa vulgaire caboche dolichocéphale."
Commenter  J’apprécie          22
toto   01 juin 2011
L'été en enfer : Napoléon III dans la débacle de Nicolas Chaudun
Napoléon III avait jadis répliqué : "Comment voulez-vous que les choses marchent dans ce pays? L'Impératrice est légitimiste; Morny est orléaniste; moi- même je suis républicain; il n'y a qu'un seul bonapartiste, c'est Persigny, mais il est fou."
Commenter  J’apprécie          20
toto   01 juin 2011
L'été en enfer : Napoléon III dans la débacle de Nicolas Chaudun
Napoléon III avait jadis répliqué : "Comment voulez-vous que les choses marchent dans ce pays? L'Impératrice est légitimiste; Morny est orléaniste; moi- même je suis républicain; il n'y a qu'un seul bonapartiste, c'est Persigny, mais il est fou."
Commenter  J’apprécie          20
Etoilesonore   26 septembre 2015
Le brasier. Le Louvre incendié par la Commune de Nicolas Chaudun
Or, Sigoyer foula le monde tout d'un bloc. Sans haine, jamais. Avare de prêches, il ne se salit pas. Accomplissant le bien nécessaire, il ne luttait pas contre le mal absolu. Il eut encore cette prudente élégance de périr avant la curée à laquelle, n'ayant plus d'avant-postes à reconnaître mais, à la place, des planques à suspecter, ses chasseurs finirent par s'associer. L'heureux coup du sort le désembourbait de la gabegie fratricide. Il lui épargnait du même coup la postérité du "versaillais". Alors, pour le commandant marquis, point d'opprobre, non. Mais le silence, cette autre mort qu'on inflige par suivisme. Ou par paresse.
Commenter  J’apprécie          10
toto   27 mai 2011
L'été en enfer : Napoléon III dans la débacle de Nicolas Chaudun
...le vieil empereur redresse sa silhouette lasse et déjetée : "L'expérience que je viens de faire prouve que, chez nous, pour être respecté, le Pouvoir doit être un et fort!"
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Nicolas Chaudun (68)Voir plus


Quiz Voir plus

LNHI-49813

est un dessert composé de sorbet citron arrosé de vodka?

Brigadier
Capitaine
Caporal
Colonel
Lieutenant
Major
Soldat

7 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : armée française , grades , associations d'idéesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..