AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.77 /5 (sur 475 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Berne , le 23.06.1944
Biographie :

Peter Bieri, de son nom de plume Pascal Mercier, né le 23 juin 1944 à Berne en Suisse, est un écrivain et philosophe suisse. Il vit aujourd'hui à Berlin où, titulaire de 1993 à 2007 de la chaire de philosophie des langues de Université libre de Berlin, il enseigne la philosophie. Il est l'auteur de plusieurs essais de philosophie et de trois romans. Le grand public allemand le connaît surtout comme écrivain. Certains de ses romans ont été traduit en français. Après le succès phénoménal de Train de nuit pour Lisbonne, il publie L'Accordeur de pianos, puis Léa et Le silence de Perlmann.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Payot - Marque Page - Pascal Mercier - Léa
Citations et extraits (148) Voir plus Ajouter une citation
andman   03 décembre 2013
Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier
Un moment ils rirent à l’unisson, ils s’entraînaient l’un l’autre, ils continuaient à rire, depuis longtemps, le motif n’avait plus d’importance, mais seulement le rire, c’était comme lorsqu’on roule dans un train, quand on aimerait que la trépidation sur les rails, un bruit plein de protection et d’avenir, n’eût jamais de fin.
Commenter  J’apprécie          340
Piatka   23 mars 2014
Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier
Car chacun n'a qu'une vie, une seule, et la tienne est déjà achevée sans que tu aies eu le respect de toi-même, mais tu as fait comme si tu plaçais dans les âmes des autres ton bonheur...Mais quand on n'est pas attentif aux émotions de sa propre âme, on est nécessairement malheureux.



Citation de Marc AURELE Pensées
Commenter  J’apprécie          330
andman   05 décembre 2013
Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier
L’intimité nous lie l’un à l’autre et ce lien invisible est libérateur. Il est impérieux : il exige l’exclusivité. Partager, c’est trahir. Pourtant nous n’aimons pas d’affection ou d’amour ni ne touchons qu’un seul être humain. Que faire ? Mettre en scène les différentes intimités ? Tenir une comptabilité minutieuse des thèmes, paroles et gestes ? Des savoirs et mystères communs ? Ce serait un poison s’infiltrant sans bruit goutte à goutte.
Commenter  J’apprécie          320
andman   02 décembre 2013
Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier
Celui qui voudrait vraiment savoir qui il est devrait être un infatigable et fanatique collectionneur de désillusions, et la recherche d’expériences décevantes devrait être pour lui une obsession, l’obsession déterminante de sa vie, car il verrait alors en pleine lumière qu’elle n’est pas un poison brûlant et destructeur, la désillusion, mais un baume frais, apaisant, qui nous ouvre les yeux sur les vrais contours de nous-mêmes.
Commenter  J’apprécie          300
Piatka   25 mars 2014
Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier
Qui voudrait sérieusement être immortel ? Qui voudrait vivre de toute éternité ? Comme cela doit être ennuyeux et insipide de savoir : ce qui se passe aujourd'hui, ce mois-ci, cette année, ne joue aucun rôle. Vont venir encore un nombre infini de jours, de mois, d'années. Un nombre infini littéralement. S'il en était ainsi, quelque chose importerait-il encore ? Nous n'aurions plus besoin de compter avec le temps, nous ne pourrions rien laisser échapper, nous ne devrions plus nous presser. Il serait indifférent que nous fassions quelque chose aujourd'hui ou demain, complètement indifférent. [...]

Nous ne pourrions même pas vivre au jour le jour, car ce bonheur se nourrit de la conscience du temps qui passe, le flâneur est un aventurier en face de la mort, un croisé contre le diktat de la hâte. Quand il y a toujours et partout du temps pour tout : où y aurait-il encore de la place pour la joie de gaspiller le temps ?
Commenter  J’apprécie          280
Pascal Mercier
Palmyre   24 août 2014
Pascal Mercier
L’art permet de se connaître soi-même, comme artiste, et de montrer aux autres qu’ils ont un espace de possibilités pour mener leur vie.
Commenter  J’apprécie          280
Palmyre   12 mai 2012
Léa de Pascal Mercier
Nous projetons les ombres de nos sentiments

sur les autres et eux les leurs sur nous

parfois nous manquons d'en être étouffés

mais sans elles il n'y aurait pas de lumière

dans notre vie.



épitaphe en ancien arménien.
Commenter  J’apprécie          270
Piatka   28 mars 2014
Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier
Sur mille expériences que nous faisons, nous en exprimons tout au plus une par le langage. Parmi toutes ces expériences muettes sont cachées celles qui donnent secrètement à notre vie sa forme, sa couleur et sa mélodie.
Commenter  J’apprécie          220
GDupas   25 octobre 2008
Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier
S'il est vrai que nous ne pouvons vivre qu'une seule partie de ce qui est en nous, qu'advient-il du reste ?
Commenter  J’apprécie          210
latina   11 avril 2019
Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier
Que des mots puissent provoquer quelque chose, mettre quelqu'un en mouvement ou l'arrêter, le faire rire ou pleurer: enfant, déjà, il avait trouvé cela énigmatique et il n'avait jamais cessé d'en être impressionné. Comment les mots parvenaient-ils à ce résultat ? Etait-ce de la magie?
Commenter  J’apprécie          202
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Opéras du XIXe siècle et littérature : 3e partie

Tancredi (Tancrède) de Gioachino Rossini - 1813

Alexandre Dumas père
Voltaire
Victor Hugo

16 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : opéra , littérature , théâtreCréer un quiz sur cet auteur
.. ..