AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.29 /5 (sur 301 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1969
Biographie :

Philippe Vilain, né en 1969, est un homme de lettres français, écrivain, essayiste, docteur en lettres modernes de l’université Sorbonne Nouvelle - Paris 3.

Son œuvre littéraire se présente comme une exploration de la conscience amoureuse: la jalousie (L’Étreinte), la culpabilité de ne pas aimer assez (Le Renoncement), l’engagement (L’Été à Dresde), l’adultère (Paris l’après-midi, La Femme infidèle), la paternité (Faux-père), la timidité (Confession d’un timide), la différence culturelle et sociale (Pas son genre).

Son œuvre théorique questionne la littérature contemporaine (Dans le séjour des corps. Essai sur Marguerite Duras) et le genre autofictif. Un nouveau pacte définitoire est avancé dans L’autofiction en théorie: "Fiction homonymique ou anominale qu’un individu fait de sa vie ou d’une partie de celle-ci".

Après "La Dernière Année" (adapté au théâtre -Proscenium- par Jean-Paul Muel en 20023), "Paris l’après-midi" (prix François-Mauriac de l’Académie française 20074), "Pas son genre", son septième roman (prix Scrivere per amore 2012 en Italie), fait l’objet d’une adaptation cinématographique par le réalisateur Lucas Belvaux en 2014, sous le même titre.

En avril 2013, lors du colloque international "Les intermittences du sujet: écritures de soi et discontinu (1913-2013)", l'Université de Haute-Alsace accueille Philippe Vilain pour une journée d’études sur son œuvre. La même année, il est couronné du Prix Jean-Freustié pour "La Femme infidèle".

Il est membre-associé du CERACC (Centre d’Etudes sur le Roman des Années Cinquante au Contemporain) à l’université Sorbonne-Nouvelle Paris III.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Philippe Vilain continue d'explorer les ressorts de la relation amoureuse dans son nouveau roman, "La Fille à la voiture rouge" (Grasset). Il a pour cela recours à une histoire qui lui est personnellement arrivée et met en scène la relation entre un écrivain et une jeune étudiante de 20 ans au sein de laquelle s'immisce bientôt la question du mensonge. Photo : © JF Paga / Grasset
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (144) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   27 juin 2019
Un matin d'hiver de Philippe Vilain
Les grandes joies disent tout, elles ont des sourires et confettis à la place des mots.
Commenter  J’apprécie          475
Ladybirdy   28 juin 2019
Un matin d'hiver de Philippe Vilain
On dit que les absents ont tort, mais ils ont raison, au contraire ; leur absence est une ruse pour occuper les pensées de ceux qui restent.
Commenter  J’apprécie          400
Ladybirdy   29 juin 2019
Un matin d'hiver de Philippe Vilain
Je n’avais pas peur de la vie, j’avais peur des fantômes, des souvenirs qui traversent les étés pieds nus.
Commenter  J’apprécie          330
Ladybirdy   27 juin 2019
Un matin d'hiver de Philippe Vilain
La littérature a toujours été autre chose qu’un métier à mes yeux : une compagne fidèle plutôt, un secours nécessaire, une amie que j’appelle au milieu de la nuit, dans mes insomnies, aux heures où tout le monde rêve. La littérature m’est une maladie, un malaise existentiel, une migraine lancinante.
Commenter  J’apprécie          310
Ydamelc   04 novembre 2018
Pas son genre de Philippe Vilain
Avant de rencontrer Jennifer, j'avais souvent déploré la gravité des femmes à propos du désir, leur méfiance, leur façon inquiète de le concevoir. Les femmes attendent des certitudes, des preuves d'amour car la sexualité ne leur suffit pas ; elles craignent d'être lésées, de se donner pour rien, comme elles disent, sans contrepartie de sentiments ; plus les femmes se sentent aimées plus elles désirent, et plus elles désirent plus elles aiment. Chez elles, les choses s'additionnent.
Commenter  J’apprécie          302
Annette55   20 juin 2018
La fille à la voiture rouge de Philippe Vilain
"C'est un processus fatal qui me mène à l'écriture, qui s'impose, un sentiment qui me gagne, un malaise qui m'envahit, une souffrance que je ne sais pas dire, un malheur que je veux taire, un amour que j'essaie d'oublier: tout cela qui forme un hématome dans mon esprit .

Je ne décide de rien, je me laisse écrire, pénétrer par le monde, les évènements er les situations :

JE n'écris pas, JE suis écrit ....."
Commenter  J’apprécie          253
Ydamelc   03 mai 2019
Un matin d'hiver de Philippe Vilain
Je ne savais plus penser qu'à lui, et, lorsque je ne pouvais pas le voir pendant plusieurs jours, je n'avais pas de plus grand plaisir que de deviner ce qu'il faisait, les personnes qu'il voyait, s'il pensait à moi. Et à peine je l'imaginais que me venait du désir, l'envie de lui téléphoner, de le voir et de lui faire l'amour, de profiter pleinement de ces moments qui me semblaient miraculeux comme je l'ai dit, et qui, si j'y songe, ne l'étaient peut-être que pour moi.
Commenter  J’apprécie          210
Aela   06 mai 2014
Pas son genre de Philippe Vilain
Le proviseur du lycée Gambetta m'avait permis de regrouper mes cours sur trois jours - du lundi au mercredi - en échange de quoi je devais renoncer aux meilleures Terminales, les Scientifiques (S) et les Littéraires (L), réservées aux collègues locaux. Me restaient donc les Economique et Social (ES) et les Techniques (STG): les premiers ne travailaient pas la philosophie, les seconds la travaillaient trop studieusement; les premiers, arrogants, petits-bourgeois, méprisaient les seconds, enfants des classes laborieuses, qu'ils exploiteraient plus tard, et considéraient que la philosophie ne leur serait d'aucune utilité pour intégrer une école de commerce; les seconds sages et appliqués, s'étaient convaincus depuis des générations de prolétariat de leur infériorité sur les premiers et que la philosophie ne permettrait pas de restaurer ce sentiment.
Commenter  J’apprécie          160
brigittelascombe   17 février 2013
La femme infidèle de Philippe Vilain
Il n'est même pas certain qu'elles prennent du plaisir à tromper, parce que, à la différence des hommes qui trompent pour la beauté du geste,les femmes trompent par désespoir,par ennui,pour savoir ce que leur mari éprouve en les trompant mais aussi pour ne pas perdre tout à fait le fil de leur vie.
Commenter  J’apprécie          160
diablotin0   14 novembre 2019
La femme infidèle de Philippe Vilain
On peut espérer conquérir un coeur que l'on n'a pas encore conquis, alors qu'il est impossible de ranimer un coeur qui a cessé de battre pour vous.
Commenter  J’apprécie          160
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur
.. ..