AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.52 /5 (sur 398 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Castres , le 17/08/1907
Mort(e) à : Paris , le 05/11/2000
Biographie :

Roger Peyrefitte est un écrivain français.

Il entre à l'âge de neuf ans au collège lazariste de Saint-Benoît-d'Ardouane, à Riols dans l'Hérault. Il poursuit ses études à la Faculté des Lettres de Toulouse, avant d'entrer à l’École libre des sciences politiques, dont il sort major en 1930.

Il est secrétaire d'ambassade à Athènes de 1933 à 1938. Revenu à Paris, il donne sa démission en octobre 1940 pour raisons personnelles. Réintégré en mai 1943, il est nommé à Paris. En février 1945, il sera contraint de se retirer de la carrière diplomatique.

Après cette courte carrière, Peyrefitte se consacra entièrement à l'écriture et fut pendant la seconde moitié du XXe siècle l'un des écrivains français les plus brillants et les plus controversés.

"Les Amitiés particulières", son premier roman paru en 1943 chez Jean Vigneau, apporta d'emblée la notoriété à Peyrefitte en obtenant le prix Renaudot pour l'année 1944 (du fait de la guerre, le prix ne sera décerné qu'en 1945).

Vingt ans après sa publication, l'œuvre a été portée à l'écran dans un film (1964) de Jean Delannoy, qui reçut un accueil triomphal à la Biennale de Venise en 1965.
C'est au cours du tournage en l'abbaye de Royaumont que Peyrefitte tombe amoureux d'Alain-Philippe Malagnac (1951-2000), âgé alors de douze ans et demi. Leur liaison passionnée dura plusieurs années et fut le sujet, entre autres, des récits "Notre amour" (1967) et "L'Enfant de cœur" (1978).

En 1955, "Les Clés de Saint Pierre", où Peyrefitte brocardait le pape Pie XII, fit scandale.

Il est également l'auteur d'une trilogie sur la vie d'Alexandre III de Macédoine: "La jeunesse d'Alexandre" (1977), "Les conquêtes d'Alexandre" (1979) et "Alexandre le Grand" (1981), qui est, à n'en pas douter, l'œuvre de sa vie. De ce travail immense, foisonnant, Roger Peyrefitte a consacré une séance en Sorbonne, ayant en outre reçu le Prix de l'Acropole.

Grâce à son érudition, sa vaste culture classique, son style concis, au vocabulaire très riche, son ironie mordante, son abondante production, il devint un écrivain français de premier plan, dans la lignée de Voltaire, auquel son style doit tant.

Il est mort à l'âge de 93 ans. C'est un cousin éloigné du ministre de l'Information gaulliste et académicien Alain Peyrefitte.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Quand la télé était complaisante avec les pédophiles | Franceinfo INA
Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Chrystaalle   07 septembre 2011
Les amitiés particulières de Roger Peyrefitte
Et pourquoi céderions nous sans cesse ? Parceque nous sommes des enfants aurions nous toujours tort ? Les enfants ne sont ils pas des êtres vivants ? Seraient ils les seuls à n'avoir pas ledroit d'aimer ?
Commenter  J’apprécie          140
zazimuth   31 juillet 2011
Les amitiés particulières de Roger Peyrefitte
Et vous apprendrez ainsi que les vrais triomphes sont secrets. (p.224)

Commenter  J’apprécie          110
DocIdoine   23 mars 2019
Des Français de Roger Peyrefitte
"A côté de ces insanités et de ces appels à la violence, une affiche administrative recommandait le week-end à Boncour, "manoir des étudiants". Est-ce vers ce manoir que roulait, au lendemain des événements, le farouche Geismar, un des chefs de la révolte? A une pompe à essence, il fut reconnu par le pompiste, interpellé, mis en fuite et poursuivi longtemps sur la route, — image de la société de contestation battant en retraite devant la société de consommation. Encore le farouche Geismar avait-il dû son salut à la puissance de sa voiture. Francis évoquait les autres grandes figures de cette période historique : Cohn-Bendit, Kravetz, Krivine, Herzberg, Goldberg, Godchau, Leibovitz, Mandel, Bensaïd, Schwartz, Grimbach, Goldmann, Grimblatt, Glucksmann... il en passait et de meilleurs." Roger Peyrefitte, Des Français, 1969, page 20 (Sur l'aventure de Geismar, voir la citation de Charrière ici: https://www.babelio.com/livres/Charriere-Le-printemps-des-enrages/1134008/citations )
Commenter  J’apprécie          81
zazimuth   31 juillet 2011
Les amitiés particulières de Roger Peyrefitte
Et l'enfant dut comprendre qu'on pouvait s'excuser en demeurant le plus fort, céder sans être vaincu. (p.178)

Commenter  J’apprécie          90
zazimuth   31 juillet 2011
Les amitiés particulières de Roger Peyrefitte
Parmi ces garçons, il y en avait qui seraient ses amis. Il reprochait au lycée de ne lui avoir donné que des camarades. (p.13)
Commenter  J’apprécie          80
Thai_expat   03 août 2011
La Nature du prince de Roger Peyrefitte
Le cardinal Caetani, arrière-arrière neveu de Boniface VIII et qui avait reçu la pourpre à douze ans, dit qu’il y avait, en outre, l’impuissance temporaire et l’impuissance perpétuelle. Le cardinal Gonzague affirma son neveu exempt de toute impuissance, fût-elle relative et temporaire.
Commenter  J’apprécie          60
Stockard   29 juin 2017
Les amitiés particulières de Roger Peyrefitte
Il avait été aussi naïf parce qu'il était nouveau. Et maintenant il jugeait les professeurs de Saint-Claude plus naïfs encore d'attendre quelque sincérité de leurs pénitents. Ils lui rappelaient ce bon curé de campagne qui, ayant décidé d'établir un roulement pour les confessions de la semaine sainte, déclara en chaire qu'il entendrait : le lundi, les menteurs ; le mardi, les voleurs ; le mercredi, les impudiques..., et s'étonna de ne voir personne.
Commenter  J’apprécie          50
Austral   22 août 2016
Les ambassades de Roger Peyrefitte
Il n'y eut pas trop de discussions sur les nuances, mais l'ambassadeur se plut à citer le mot du prince de Bülow : "Les grands chefs sont ceux qui signent des lettres qu'ils n'approuvent pas entièrement."
Commenter  J’apprécie          50
Stockard   03 juillet 2017
La coloquinte de Roger Peyrefitte
Mais, chose étrange, il sentait renaître l'émoi physique, bien que l'amour eut cessé d'exister. Il concluait que le désir peut s'accorder avec le mépris.
Commenter  J’apprécie          50
sylvie2   26 octobre 2014
La fin des ambassades de Roger Peyrefitte
Sans doute, ce qui les attachait le mieux l'un à l'autre, était de savoir que, tout en s'aimant, ils restaient libres.
Commenter  J’apprécie          50
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Roger Peyrefitte Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur