AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.37 /5 (sur 82 notes)

Nationalité : Slovénie
Né(e) à : Ljubljana , le 21/03/1949
Biographie :

Slavoj Žižek est un philosophe et un psychanalyste slovène de tradition continentale.

Il a reçu son doctorat de philosophie de l'université de Ljubljana et a étudié la psychanalyse à l'Université de Paris VIII avec Jacques-Alain Miller et François Regnault.

Žižek est chercheur post-doctoral à l'Institut de sociologie de l'université de Ljubljiana, en Slovénie. Il est régulièrement invité dans les universités du monde, particulièrement aux États-Unis (Columbia, Princeton, New School for Social Research, New York et University of Michigan).

En plus de son travail comme interprète de la psychanalyse lacanienne, il a écrit sur grand nombre de sujet comme le fondamentalisme, la tolérance, le politiquement correct, la mondialisation, la subjectivité, les droits de la personne, le mythe, le cyberespace, le post-modernisme, le multiculturalisme, le post-marxisme ou encore sur des personnalités comme Lénine, David Lynch ou Alfred Hitchcock.

Personnalité des mouvements alternatifs slovènes, en 1990 il s'est présenté comme candidat du parti Démocratie libérale slovène (Liberalna Demokracija Slovenije) à la première élection présidentielle libre qui a précédé l'indépendance de son pays en 1991.

Plus récemment, il a causé un émoi dans le monde de la théorie sociale en écrivant le texte d'un catalogue de la compagnie Abercrombie & Fitch. Il est largement perçu comme un conférencier coloré qui n'a pas peur des controverses.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Slavoj Zizek 25/02/2008
Podcasts (1)

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
colimasson   10 juillet 2014
Mes blagues, ma philosophie de Slavoj Zizek
Il y a trois raisons pour lesquelles nous pouvons être sûrs que Jésus venait d’une famille juive : (1) il exerçait le même métier que son père ; (2) sa mère pensait que son fils était dieu ; (3) il ne pouvait pas imaginer que ses parents aient fait l’amour ensemble.
Commenter  J’apprécie          285
colimasson   15 avril 2015
Mes blagues, ma philosophie de Slavoj Zizek
Dans une vieille blague de la défunte République démocratique d’Allemagne, un ouvrier allemand trouve du travail en Sibérie. Sachant que tout son courrier sera lu par la censure, il dit à ses amis : « Mettons-nous d’accord sur un code. Si vous recevez de moi une lettre écrite à l’encre bleue ordinaire, elle est vraie ; si elle est écrite à l’encre rouge, elle est fausse. » Au bout d’un mois, ses amis reçoivent la première lettre, à l’encre bleue : « Tout est formidable ici, les magasins sont pleins, la nourriture est abondante, les appartements sont grands et bien chauffés, les cinémas projettent des films occidentaux, il y a plein de belles filles prêtes à tout, la seule chose qui est introuvable, c’est l’encre rouge. »

N’est-ce pas encore notre situation ? Nous avons toutes les libertés possibles, la seule chose qui nous manque, c’est l’ « encre rouge » : nous nous « sentons libres » parce qu’il nous manque le langage même qui nous permettrait d’exprimer notre absence de liberté. Ce que signifie ce manque d’encre rouge, c’est qu’aujourd’hui tous les principaux termes employés pour désigner le conflit actuel – « guerre contre la terreur », « démocratie et liberté », « droits de l’homme », etc.- sont des termes faux, qui embrument notre perception de la situation au lieu de nous permettre de la penser.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Slavoj Zizek
AquinER   08 février 2013
Slavoj Zizek
Il est plus facile d'imaginer la fin du monde que la fin du capitalisme.
Commenter  J’apprécie          270
Slavoj Zizek
colimasson   31 décembre 2012
Slavoj Zizek
Je ne peux tout simplement pas m'asseoir et me dire : maintenant, je vais écrire. Alors je me joue des tours. Je jette des choses sur la page, je développe, et je me dis : il ne s'agit que d'essais. Puis, arrivé à un certain stade, je me dis : tout est là, il s'agit maintenant d'organiser tout ça. Mais, vous voyez la ruse : je prépare les choses d'abord, et ensuite il me suffit de les organiser. Il y a un avant l'écriture et un après l'écriture, mais jamais l'écriture elle-même.



-Philosophie Magazine n°57-
Commenter  J’apprécie          180
colimasson   07 avril 2015
Mes blagues, ma philosophie de Slavoj Zizek
Dieu est mort. Et il se trouve que je ne me sens pas trop bien non plus…



-Alenka Zupancic-
Commenter  J’apprécie          140
colimasson   08 juillet 2014
Mes blagues, ma philosophie de Slavoj Zizek
« Ne mange pas le fruit de l’arbre de la connaissance ! » : ce premier interdit est de toute évidence une plaisanterie, une tentation contrariante dont le but n’est pas clair.
Commenter  J’apprécie          131
colimasson   01 avril 2015
Mes blagues, ma philosophie de Slavoj Zizek
Ma fiancée n’est jamais en retard à un rendez-vous, car dès qu’elle est en retard, elle cesse d’être ma fiancée.
Commenter  J’apprécie          134
colimasson   23 juillet 2014
Mes blagues, ma philosophie de Slavoj Zizek
Alors que sa femme vient de subir une opération longue et risquée, un homme aborde le chirurgien pour connaître l’issue de l’intervention. Le médecin commence : « Votre épouse a survécu, elle vivra probablement plus longtemps que vous. Mais il y a des complications : elle ne pourra plus contrôler les muscles de son anus, donc la merde coulera continuellement de son derrière. Il y aura aussi un flux continu de gelée jaunâtre et nauséabonde qui sortira de son vagin, donc les rapports sexuels sont exclus. Et un dysfonctionnement buccal fera retomber la nourriture de sa bouche ». Remarquant la panique sur le visage du mari, le chirurgien lui donne une tape amicale sur l’épaule et sourit : « Ne vous en faites pas, je plaisantais ! Tout va bien, elle est morte pendant l’opération.
Commenter  J’apprécie          112
colimasson   11 avril 2015
Mes blagues, ma philosophie de Slavoj Zizek
Un homme qui se prend pour un grain de blé est emmené dans un hôpital psychiatrique où les médecins font de leur mieux pour le convaincre qu’il est un être humain ; pourtant, lorsqu’il est guéri (convaincu d’être un humain et non un grain de blé), et qu’on l’autorise à quitter l’établissement, il revient aussitôt, tremblant et terrorisé. L’homme craint d’être dévoré, car il y a un poulet devant la porte. « Mon cher ami, lui dit son docteur, vous savez très bien que vous n’êtes pas un grain de blé mais un homme. » « Bien sûr que je le sais, répond le patient, mais le poulet le sait-il ? »
Commenter  J’apprécie          90
colimasson   28 juillet 2014
Mes blagues, ma philosophie de Slavoj Zizek
Pourquoi un Monténégrin, lorsqu’il se couche, pose-t-il à son chevet deux verres, un plein et un vide ? Parce qu’il est trop paresseux pour réfléchir d’avance s’il aura soif pendant la nuit.
Commenter  J’apprécie          91
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Un mot ... un philosophe

philosopher, c'est apprendre à mourir

Montaigne
Rousseau

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : philosophie , philosophe , philosophie antique , philosophie allemandeCréer un quiz sur cet auteur
.. ..