AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.97 /5 (sur 193 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : La Garenne , le 18 03 60
Biographie :

Je vis à Paris et j'y écris nuit et jour (la nuit surtout). Trenet disait qu'il faisait des chansons comme un pommier fait des pommes. C'est ainsi que je fais des livres. Dans quel but ? Toucher et faire toucher ce qu'est l'humanité quand on l'a débarrassée de ces masques.
J'écris un roman (entre autre) à peu près tous les dix huit mois. Depuis une dizaine d'années, je me suis dit qu'il était temps de les partager. Parce que finalement un livre n'existe pas tant qu'il n'est pas lu.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Polars Urbains - enquêteur du Club VIP de BePolar - a rencontré l'auteur Thierry Berlanda, à l'occasion de la sortie de son techno-thriller "Cerro Rico" aux Éditions du Rocher. © Polars Urbains - Juin 2019


Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
Julitlesmots   10 juin 2019
Cerro Rico de Thierry Berlanda
Les procès sont devenus rares, mais dans les très grandes occasions ils ont lieu devant les caméras et recueillent des taux d'audience proches de ceux des pornos dans lesquels des tops models en fin de carrière se font violer par des bourrins en treillis. Hyperchic et ultraviolence, le seul cocktail qui produit encore une étincelle dans le regard des masses, Antoine dixit.
Commenter  J’apprécie          150
ColinePetit   22 mars 2015
La fureur du Prince de Thierry Berlanda
Thierry Berlanda offre avec La Fureur du Prince une suite grandiose à L'Insigne du Boiteux. Merci !
Commenter  J’apprécie          160
lestribulationsdunelectrice   21 mars 2014
L'Insigne du Boiteux de Thierry Berlanda
Dimanche, 4 h 30.

Les lampadaires émergent du brouillard, accrochant des masques d’effroi aux cariatides du boulevard. Jeanne Lumet marche en évitant de justesse les flaques gelées et maudit celui qui l’oblige à sortir de chez elle à une heure pareill
Commenter  J’apprécie          140
lestribulationsdunelectrice   21 août 2014
Tempête sur Nogales de Thierry Berlanda
Entre Tombstone et Nogales, c’est un coup de soleil de mille ans. Dôme de feu. Nœuds de poussière où l’air s’étrangle, paquets de rocs affilés par le vent et lézards en plein twist. Vous secouez le tableau dans tous les sens, ça ne change rien. Ici, n’importe quoi égale tout le reste. Vous pouvez rouler quatre-vingt-sept miles sans voir que sable et ciel. Sable un peu bleu, ciel un peu jaune.
Commenter  J’apprécie          130
denisarnoud   10 septembre 2015
La fureur du Prince de Thierry Berlanda
-Je reste quand même sur mes positions aussi, parce que les partisans de la psychiatrie carcérale traditionnelle sont forcément dans l'erreur. Et ils sont dans l'erreur, parce que la civilisation et la démocratie vont partout de pair avec une amélioration de la condition des malades, y compris s'ils sont auteurs d'homicides, et même de meurtres monstrueux. Et je suis convaincue que cette amélioration de leur condition est dans l'intérêt même de la société tout entière. Ou alors, si la doctrine des modernes est erronée, il faut admettre que la civilisation et la démocratie le sont aussi, et par essence.

Parce que la psychiatrie de boucher, ou même d'électriciens, c'est dans les dictatures qu'on la pratique encore ! Vous savez, quand un pays commence à renvoyer ses fous en prison ou au poteau ou au bûcher, c'est toujours un signe de régression morale, puis de perversion politique, et enfin de délitement social, qui finit par abîmer l'ensemble des ses habitants.
Commenter  J’apprécie          100
bibliobleue   30 novembre 2014
L'Insigne du Boiteux de Thierry Berlanda
Il lui semble donc aujourd’hui que tuer la mère, une mère, les mères, c’est libérer enfin ses chances de laisser s’accomplir son destin contrarié.
Commenter  J’apprécie          100
ArnoT   04 septembre 2020
Deviation Nord de Thierry Berlanda
À ce degré d’excitation, il faudrait au moins un barrage de flics pour l’empêcher d’atteindre sa destination : une maison bourgeoise de huit pièces, achetée « pour elle », dit souvent son mari, avec salon de musique et billard français, qui trône sur la place de la Liberté. Plus d’une fois, elle avait eu envie de la rebaptiser « place de l’Ironie du sort », mais pas question ce soir de laisser le champ libre à l’amertume. Lola se fait une fête de retrouver ses cousins, dans le Morvan, et c’est tout ce qui compte.
Commenter  J’apprécie          20
denisarnoud   18 août 2015
L'Insigne du Boiteux de Thierry Berlanda
Dimanche, 9 heures.

Le Prince se lève.

Son réveil a sonné, comme toujours, une heure avant le moment où il commence à se préparer pour sortir. Pendant cette heure, immobile, il se dépouille du corps sublime en lequel, chaque nuit ses rêves le réincarnent. Quand il se dresse devant son miroir dan le faux jour du petit matin, il a cessé d'être l'enfant royal au regard pur qui était allongé dans son lit l'instant d'avant. Son corps s'est avachi, et son visage s'est transformé en la gueule aigre qu'il montrera au monde toute la journée . Il dit :"Mon trône a roulé à terre, renversé par l'ennemi aux mains hideuses.
Commenter  J’apprécie          70
babel95   20 avril 2018
Jurong Island de Thierry Berlanda
Lamar a accumulé un savoir technique qui lui permet de prendre le contrôle de tous nos systèmes informatiques.

Antoine se tait.

- Vous m'avez entendu, Dupin ?

- Oui, il n'y a pas d'informatique dans ma cafetière, ne vous inquiétez pas.

Il s'engage dans les marches, la mine grave.

- Il n'y en a pas non plus dans ma bagnole.... Ca veut dire quoi, prendre le contrôle ?

- Les feux de circulation. Atropos peut commencer comme ça. Les rouges et les verts qui ne concordent plus. Résultat : un foutoir monstre dans Paris et les autres grandes villes, des paquets de tonnes de tôle explosées, et des centaines de morts, peut-être des milliers.

- Putain ! ils peuvent vraiment faire ça ?

- Comme je me mouche, oui....

un autre exemple ? Les TGV ne savent plus freiner en arrivant en gare, et la procédure d'arrêt d'urgence tombe en carafe. Je vous donne le résultat des courses ?

- Non.

- Et les avions, les centrales nucléaires, la pression dans les tuyaux du gaz, les blocs opératoires...

- j'ai compris, Hélias. Vous avez fait des projections ?

- Selon le niveau d'exécution de la menace, sur une échelle de 1 à 5, ce sont des dizaines de milliards d'euros de dégâts matériels, une paralysie complète de la production et du commerce, et disons entre 50 000 et 5 millions de morts, rien qu'en France, en moins de deux jours.

- Oh, mon Dieu !

- Comme vous dites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
polacrit   27 avril 2018
Jurong Island de Thierry Berlanda
Pour qu'un état soit en mesure de vaincre une pareille menace, il doit s'appuyer sur un peuple entièrement mobilisable. Vous savez que ce n'est plus le cas. Ceux qui composaient le peuple, cette vieille idée morte, ne veulent plus que consommer leur bouillie de sons et d'images en croyant se guérir de tout ce qui leur pèse.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'orme aux loups" de Thierry Berlanda.

A quelle saison se déroule le début du roman ?

printemps
été
automne
hiver

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : L'orme aux loups de Thierry BerlandaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..