AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.01 /5 (sur 318 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : La Garenne , le 18 03 60
Biographie :

Je vis à Paris et j'y écris nuit et jour (la nuit surtout). Trenet disait qu'il faisait des chansons comme un pommier fait des pommes. C'est ainsi que je fais des livres. Dans quel but ? Toucher et faire toucher ce qu'est l'humanité quand on l'a débarrassée de ces masques.
J'écris un roman (entre autre) à peu près tous les dix huit mois. Depuis une dizaine d'années, je me suis dit qu'il était temps de les partager. Parce que finalement un livre n'existe pas tant qu'il n'est pas lu.

Ajouter des informations
Bibliographie de Thierry Berlanda   (15)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Polars Urbains - enquêteur du Club VIP de BePolar - a rencontré l'auteur Thierry Berlanda, à l'occasion de la sortie de son techno-thriller "Cerro Rico" aux Éditions du Rocher. © Polars Urbains - Juin 2019


Citations et extraits (93) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   02 octobre 2020
Deviation Nord de Thierry Berlanda
Il n’est pas méchant, mais il a passé sa jeunesse à traîner pendant que sa sœur aînée bûchait comme une dératée. Et maintenant qu’il végète alors qu’elle brille, rien ne le met plus en rogne que les rappels de cette morale à deux balles, qu’il perçoit à longueur de temps dans le regard des quelques amis communs qu’il leur reste, et aussi dans celui de Clarisse. Tout le monde disait pourtant qu’il était doué, sans d’ailleurs bien savoir en quoi, mais on s’accordait surtout à constater que trouver plus cossard que lui relevait de l’exploit. Pire : du hasard.
Commenter  J’apprécie          300
rkhettaoui   02 octobre 2020
Deviation Nord de Thierry Berlanda
Comme le feu, la panique s’éteint faute de carburant, et Agathe ne lui en avait bientôt plus fourni suffisamment : le désespoir n’est pas une substance inflammable. Mais maintenant qu’elle s’arrime de nouveau à l’infime éventualité que Lola soit en vie, elle redonne aussi prise à cette peur animale, immédiate : celle de la biche cernée par les chasseurs à courre, et qui refuse encore de s’abandonner à leur couteau.

Le paroxysme en est atteint au moment où Williams sort d’un tiroir une espèce de tranchoir, dont il se met à frapper une bille de bois. La lumière de la torche fourrée dans la poche de poitrine de sa parka gicle par intermittence sur une carcasse suspendue à la poutre par un croc, à deux mètres de lui, et restée dans le noir jusqu’à maintenant. Humain ou animal, Agathe ne peut pas le discerner d’où elle est. Et le pourrait-elle si elle y prêtait attention, elle n’en a déjà plus les moyens. Une frayeur encore inconnue s’est répandue en elle, et son poison a investi le moindre repli de chacun de ses neurones.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
ArnoT   04 septembre 2020
Deviation Nord de Thierry Berlanda
À ce degré d’excitation, il faudrait au moins un barrage de flics pour l’empêcher d’atteindre sa destination : une maison bourgeoise de huit pièces, achetée « pour elle », dit souvent son mari, avec salon de musique et billard français, qui trône sur la place de la Liberté. Plus d’une fois, elle avait eu envie de la rebaptiser « place de l’Ironie du sort », mais pas question ce soir de laisser le champ libre à l’amertume. Lola se fait une fête de retrouver ses cousins, dans le Morvan, et c’est tout ce qui compte.
Commenter  J’apprécie          270
rkhettaoui   02 octobre 2020
Deviation Nord de Thierry Berlanda
Certains, la peur les paralyse ; d’autres, elle les galvanise. Agathe a toujours fait partie du second groupe. Ses parents et ses profs parlaient d’elle comme d’un casse-cou, mais pas du genre suicidaire. Les uns en levant les yeux au ciel, les autres en niant de la tête, l’air soucieux, tous s’accordaient sur une formule entendue cent fois à son propos : « On dirait qu’elle se croit protégée ! » Après une minute d’abattement complet, elle se dit que c’est le moment de le prouver. Pas d’estimation des risques, pas de pesée du pour et du contre, pas de calcul. Elle est au-delà de ces finesses, plus assez lucide, ou peut-être trop. Et puis calculer, c’est envisager de renoncer. Or Agathe ne l’envisage pas.
Commenter  J’apprécie          260
rkhettaoui   02 octobre 2020
Deviation Nord de Thierry Berlanda
La conjuration de facétieux génies des forêts qui a décidé de gâcher sa fête vient aussi de ruiner à coups de hache ses pensées raisonnables : tu es jeune et en bonne santé, on te dit jolie et d’autant plus quand tu prétends que tu t’en fous, ta fille dort au chaud et son avenir matériel est garanti, vous êtes à l’abri dans une voiture de rêve et Milton veille au grain… En un clin d’œil, tous ces bibelots ne sont plus à ses yeux qu’un tas de sciure. Revers de son talent et de sa réussite, un caractère sans nuances.
Commenter  J’apprécie          250
ColinePetit   22 mars 2015
La fureur du Prince de Thierry Berlanda
Thierry Berlanda offre avec La Fureur du Prince une suite grandiose à L'Insigne du Boiteux. Merci !
Commenter  J’apprécie          200
Julitlesmots   10 juin 2019
Cerro Rico de Thierry Berlanda
Les procès sont devenus rares, mais dans les très grandes occasions ils ont lieu devant les caméras et recueillent des taux d'audience proches de ceux des pornos dans lesquels des tops models en fin de carrière se font violer par des bourrins en treillis. Hyperchic et ultraviolence, le seul cocktail qui produit encore une étincelle dans le regard des masses, Antoine dixit.
Commenter  J’apprécie          180
lestribulationsdunelectrice   21 mars 2014
L'Insigne du Boiteux de Thierry Berlanda
Dimanche, 4 h 30.

Les lampadaires émergent du brouillard, accrochant des masques d’effroi aux cariatides du boulevard. Jeanne Lumet marche en évitant de justesse les flaques gelées et maudit celui qui l’oblige à sortir de chez elle à une heure pareill
Commenter  J’apprécie          180
lestribulationsdunelectrice   21 août 2014
Tempête sur Nogales de Thierry Berlanda
Entre Tombstone et Nogales, c’est un coup de soleil de mille ans. Dôme de feu. Nœuds de poussière où l’air s’étrangle, paquets de rocs affilés par le vent et lézards en plein twist. Vous secouez le tableau dans tous les sens, ça ne change rien. Ici, n’importe quoi égale tout le reste. Vous pouvez rouler quatre-vingt-sept miles sans voir que sable et ciel. Sable un peu bleu, ciel un peu jaune.
Commenter  J’apprécie          150
calypso   18 novembre 2020
Deviation Nord de Thierry Berlanda
Certains, la peur les paralyse ; d’autres, elle les galvanise. Agathe a toujours fait partie du second groupe.
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'orme aux loups" de Thierry Berlanda.

A quelle saison se déroule le début du roman ?

printemps
été
automne
hiver

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : L'orme aux loups de Thierry BerlandaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..