AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.68 /5 (sur 103 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1973
Biographie :

William Réjault est un écrivain français. Aussi connu pour ses différents blogs où il écrivait sous le pseudonyme de Ron l'infirmier.

Ron est infirmier intérimaire. En passant des urgences aux maisons de retraite, du service des maladies infectieuses aux soins à domicile, il multiplie aventures et anecdotes qu’il nous livre sur son blog.

Ses histoires viennent d’être publiées sous le titre de "La chambre d’Albert Camus et autres nouvelles"...

Depuis, William Réjault a sorti en moyenne un livre par an dans la continuité des nouvelles inspirées par son métier d'infirmier ou sous forme de document-témoignage et est apparu dans différents médias afin d'évoquer ses ouvrages et la vie en milieu infirmier.

En 2008, il est invité à venir écrire sur Le Post. À cette occasion il « devient » William Réjault5.

Il se présente et signe depuis sous ce nom dans les différents médias avec lesquels il collabore.

Lors de la réédition de son premier ouvrage La Chambre d'Albert Camus au format poche aux éditions J'ai lu, le pseudonyme Ron l'Infirmier a d'ailleurs été remplacé par William Réjault.

En janvier 2009, il quitte son poste d'infirmier en maison de retraite pour se consacrer au journalisme web et à l'écriture.

En février 2010, il est le premier auteur français à publier un roman-feuilleton interactif sur iPhone Le Chemin qui menait vers vous, vendu par chapitres écrits chaque semaine en prenant en compte les commentaires des lecteurs sur le site réservé à cet effet.

Il est a été rédacteur en chef pour la web TV OFF TV dans la maison de disques Universal Music France de Septembre 2010 à Avril 2012.

Il est désormais chroniqueur pour Le Grand 8 (rubrique « Écrans »), émission quotidienne sur D8.

William Rejault est aussi l’auteur de 3 livres, et réalise en ce moment le premier roman pour iPhone.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

William Rejault nous fait partager sa dvdthèque et sa bibliothèque


Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Jmlyr   17 mai 2017
Maman, est-ce que ta chambre te plaît ? : Survivre en maison de retraite de William Rejault
Les familles peuvent devenir maltraitantes par culpabilité. Elles veulent qu'on perfuse, qu'on gave, qu'on masse…alors que les vieux ne rêvent que de mourir. Elles veulent qu'on agisse pour se donner le sentiment de ne pas abandonner leur parent.
Commenter  J’apprécie          142
FabienneG   19 octobre 2020
Maman, est-ce que ta chambre te plaît ? : Survivre en maison de retraite de William Rejault
Toutes les personnes qui entrent en maison de retraite ont du mal à s'adapter. Elles se retrouvent du jour au lendemain dans un endroit anonyme, dans lequel elles n'ont aucun souvenir, presque aucun effet personnel. Tous sont partis en laissant derrière eux leurs habits, leurs meubles, leur maison, leurs photos...leur vie. Ils arrivent avec le sentiment qu'il viennent chez nous pour attendre la mort. Ils s'y préparent. Nous somme l'antichambre avant le grand saut, ils s'arc-boutent sur leur fonctionnement d'adultes, leurs heures de lever, de repas,leurs façons de faire.

Quelques mois après leur arrivée, on les retrouve changés. L'institution les met au pas. Il faut se confronter aux horaires, réapprendre à vivre en collectivité. Ils ont baissé les bras : nous gagnons à chaque coup.
Commenter  J’apprécie          00
Jmlyr   17 mai 2017
Maman, est-ce que ta chambre te plaît ? : Survivre en maison de retraite de William Rejault
Les familles ont le fantasme, en plaçant leur parent dans un institut, qu'il va être encadré, surveillé, choyé. Qu'il va y avoir quelqu'un dans sa chambre en permanence. C'est d'ailleurs un peu comme ça qu'on le leur vend, à l'accueil.
Commenter  J’apprécie          114
sylvie   30 novembre 2009
La chambre d'Albert Camus et autres nouvelles de William Rejault
L'autre jour, c'était parce que je suis un garçon pour un poste d'infirmière. Rendez vous compte, un homme pour un job de femme. Non mais vous imaginez le cas de conscience de l'employeur."...

..." - Alors, vous venez pour le poste d'infirmière ?

-D'infirmier, oui.

- C'est bizarre quand même, pour un homme, non ?

-Non, Pourquoi ?

-Expliquez moi votre choix.

-Quel choix ? de venir postuler chez vous ?

-Non, ce choix de vouloir être infirmier, pour un homme, c'est bizarre, tout de même...
Commenter  J’apprécie          90
laurent35   28 juillet 2020
C'est l'histoire d'un zèbre de William Rejault
Quand on est débordant d'amour à donner, il est nécessaire aussi de savoir en recevoir





Martin Serralta
Commenter  J’apprécie          70
nivessepat   28 juillet 2013
Maman, est-ce que ta chambre te plaît ? : Survivre en maison de retraite de William Rejault
je les ai vues utiliser une serviette quand il n'y avait plus de papier toilette pour essuyer un vieux ,je les ai vues faire boire l'eau du verre a dents pour ne pas aller chercher une bouteille ....quand elles accompagnent les résidents aux toilettes ,c'est toujours aux pas de course ,s'il restent trop longtemps ,elles les pressent : bon ça y est , on peut y aller ? ,les repas ,c'est au lance pierre ,les toilettes idem ,tout ce qu'elle fait ,elle le fait vite parce qu’après elle a encore tout le linge a repasser ,elle n'essuie pas les femmes sous les seins ,ce qui occasionne des mycoses ,elle n'essuie pas les fesses non plus ;humidité ,compression , frottement ?escarres ,,,,,,les escarres pour moi c'est le symptôme de négligence ,des vieux dont on s'occupe bien n'ont pas ce genre de problèmes....
Commenter  J’apprécie          41
chriskorchi   13 juin 2013
Tous ces jours sans toi de William Rejault
-Marion,je …Je sais que tu vas me prendre pour un fou mais je sens que nous allons faire un bout de chemin ensemble.



-Vraiment ?



-Oui .Je l’ai lu dans tes yeux en me penchant vers toi



-Tu dois être pilote de chasse alors parce qu’à la lueur des bougies, chapeau



Pour la première fois, le grand rire de Laurent résonne alors dans ma vie. Il se recule légèrement et m’observe avec attention :



-Si tu as de l’humour, en plus, c’est extraordinaire



-Ca dépend des moments. Hier, par exemple, j’ai crevé un pneu sous la pluie et je me suis rendue compte que je n’avais pas de cric. J’avais du mal à trouver cela drôle.
Commenter  J’apprécie          40
Laurine91   30 septembre 2012
Quel beau métier vous faites ! de William Rejault
"On ne sous-estime jamais quelqu'un qui vous annonce qu'il veut mourir."
Commenter  J’apprécie          61
chriskorchi   13 juin 2013
Tous ces jours sans toi de William Rejault
« Mon éditeur me dit : je préfère que tu m’écrives un mauvais roman que de bonnes nouvelles »
Commenter  J’apprécie          40
Laurine91   30 septembre 2012
Quel beau métier vous faites ! de William Rejault
"La demande d'un cachet peut cacher autre chose."
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de William Rejault (140)Voir plus


Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
162 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur cet auteur

.. ..