AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.62/5 (sur 234 notes)

Nationalité : Nigeria
Né(e) à : Abeokuta , le 13/07/1934
Biographie :

Wole Soyinka est un dramaturge, essayiste, poète et militant politique nigérian. Il est le premier auteur africain et le premier auteur noir lauréat du prix Nobel de littérature, qu'il obtient en 1986.

Après des études aux universités d'Ibadan et de Leeds, Soyinka travaille au Royal Court Theatre de Londres. Par la suite, il fonde plusieurs troupes théâtrales au Nigéria dont « 1960, Masks drama troupe » et occupe de nombreux postes universitaires à Ibadan, Ife et Lagos. En 1952, Soyinka crée l'association « The Pyrate » à l'université d'Ibadan afin de combattre la mentalité coloniale.

En 1962, il oppose au célèbre concept de négritude, fondé par Léopold Sédar Senghor, le concept de tigritude à propos duquel il dira « qu'un tigre ne proclame pas sa tigritude. Il bondit sur sa proie et la dévore. ».

L'auteur est emprisonné au Nigéria entre 1967 et 1969 pour avoir soutenu le mouvement d'indépendance du Biafra. Après sa libération, il reste au Nigéria et enseigne aux départements d'art dramatique d'Ife et d'Ibadan.

Il voyage aussi à travers le monde pour mettre en scène ses pièces, donner des conférences et éditer des magazines littéraires comme Transition.

En 1994, il est contraint à l'exil après avoir été condamné à mort par le gouvernement de Sani Abacha. Il ne pourra rentrer au pays qu'après la mort du dictateur, en 1998.

Le 25 septembre 2010, il crée son parti, le Democratic Front for a People's Federation (DFPF, Front Démocratique pour une Fédération des Peuples).
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Wole Soyinka   (30)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre animée par Pierre Benetti - Interprète : Marguerite Capelle Dans un Nigeria imaginaire, un mystérieux réseau monnaie des organes dérobés à l'hôpital, en vue de pratiques rituelles. le docteur Menka s'en ouvre à son plus vieil ami, Duyole Pitan-Payne, bon vivant, yoruba, ingénieur émérite. Duyole s'apprête à prendre un poste prestigieux aux Nations Unies, mais il semblerait qu'on soit déterminé à l'en empêcher. Et si le docteur Menka et Duyole ne savent pourquoi, ils ignorent aussi à quel point l'ennemi est proche et féroce. Farce littéraire, machination redoutable et réquisitoire cinglant contre la corruption des élites, Chroniques du pays des gens les plus heureux du monde signe le retour de Wole Soyinka, prix Nobel de littérature. À lire – Wole Soyinka, Chroniques du pays des gens les plus heureux du monde, trad. de l'anglais (Nigeria) par David Fauquemberg et Fabienne Kanor, Seuil, 2023.

+ Lire la suite

Citations et extraits (67) Voir plus Ajouter une citation
Wole Soyinka
L'homme meurt en tous ceux qui se taisent devant la tyrannie.
Commenter  J’apprécie          822
Il n'y a qu'une seule demeure pour le mollusque, un seul abri pour la tortue, une seule coquille pour l'âme humaine. Il n'y a qu'un seul monde pour l'esprit de notre race. Si ce monde dévie de son cours et se fracasse sur les rochers du néant, quel monde nous donnera asile?
Commenter  J’apprécie          600
SADIKOU : Dans ce cas, ne tournons pas autour du pot : Baroko te demande pour épouse.

LAKOUNLÉ : (bondit, laissant tomber le fagot)
Quoi ! O le porc cynique, le chameau ! L'insatiable coureur gâteux !

SIDI : La paix, mon petit Kounlé. Tu deviens fatiguant ! Le message est pour moi, pas pour toi.

LAKOUNLÉ : (aussitôt à genoux, couvre de baisers la main de Sidi ;)
Ma Ruth, ma Rachel, mon Esther, ma Bathsabée, vous qui rassemblez toutes les perfections révélées depuis la Genèse jusqu'à l'Apocalypse, n'écoutez pas la voix de cette infidèle...


Acte II, A MIDI...
Commenter  J’apprécie          450
L'amour de la nourriture est le commencement de la sagesse.
Commenter  J’apprécie          173
Wole Soyinka
Tout le monde s'était ému du sort des gorilles du Rwanda. Mais on laisse se perpétuer un massacre. Aujourd'hui, nous devons parler de l'extermination d'êtres humains. Parler d'une espèce menacée, parler des Tutsis. L'Afrique du Sud est notre rêve, le Rwanda notre cauchemar.


(déclaration au journal "El Pais" du 23 mai 1994)
Commenter  J’apprécie          270
ELESIN :_La tempête décide où et quand elle entraîne
Les géants de la forêt. Lorsque l'amitié appelle,
L'ami véritable accourt.
Commenter  J’apprécie          270
Amis, savez-vous que le cheval est conçu pour ce destin unique, porter une charge, c'est-à-dire l'homme sur son dos. Sauf cette nuit, cette nuit seulement où l'étalon immaculé chevauchera triomphant sur le dos de l'homme. Du temps de mon père, je fus le témoin de cette étrange vision. Peut-être le verrais-je aussi ce soir pour la dernière fois.
Commenter  J’apprécie          240
«Au contraire. La polygamie est un concept tout à fait moderne. Oh, je ne nie pas que la pratique est ancienne, mais qui parlait de polygamie alors?»
Commenter  J’apprécie          210
LE GUERRIER. Les générations à venir seront cannibales, très honorable médecin. Les générations à venir s’entre-dévoreront comme nous l'avons fait. Peut-être pourriez-vous inventer un remède, vous qui savez guérir tant de maladies. J'ai choisi le métier de soldat pour défendre mon pays, mais ceux à qui j'ai donné le pouvoir de disposer de ma vie ont abusé de ma confiance.
Commenter  J’apprécie          200
Le dogmatisme mort-né du "j'ai raison, tu as tort" est revenu à son point de départ du combat des idéologies, et il a de nouveau atteint son apothéose : "j'ai raison, tu es mort". Le monologue de l'unilatéralisme aspire sans cesse au manteau prophétique des Elus et, bien sûr, aggrave la position manichéenne du monde, nous invitant sous peine d'en payer les conséquences à choisir entre "eux" et "nous". Il nous faut, en d'autres termes, rejeter la position que George Bush a énoncée si clairement dans son ultimatum : «ou bien vous êtes avec nous et contre les terroristes, ou bien vous êtes du côté des terroristes» et dans sa déclaration : «nous n'avons pas besoin de l'approbation du monde puisque nous sommes guidés par Dieu», tout aussi fortement que nous répudions la proclamation d'Oussama Ben Laden : «La terre est maintenant divisée en deux, le monde des fidèles de l'islam et celui des infidèles et des mécréants». Qu'est-ce que cela signifie pour les milliards d'incroyants convaincus qui peuplent la planète ? Qu'est-ce que cela veut dire pour les hindous, les bouddhistes, les zoroastriens, les fidèles d'Orisha et de cent autres religions marginalisées par cette division du monde entre les deux mastodontes ensanglantés de la foi que sont l'islam et le judéo-christianisme ?
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Wole Soyinka (388)Voir plus

Quiz Voir plus

Le jeu des titres

Quel animal est élégant pour Muriel Barbery ?

Le chat
Le hérisson
La taupe
L'écureuil

12 questions
9469 lecteurs ont répondu
Thèmes : littératureCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..