AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Denoël

Les Éditions Denoël ont été fondées en 1930 par l'éditeur belge Robert Denoël et son ami américain Bernard Steel. La maison d'édition connaît son premier succès avec la publication en 1932 de Voyage au bout de la nuit de Céline. Elle publie aujourd'hui une centaine de titres par an,dans les domaines de la fiction française et étrangère, des documents d'enquête et de témoignage, des essais, et de la bande dessinée.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Denoël



Dernières parutions chez Denoël


Dernières critiques
MarieLaureS
  24 avril 2018
Boréal de Sonja Delzongle
Boréal est un huit-clos oppressant dans une ambiance glaciale. Un thriller époustouflant avec une intrigue addictive et des personnages atypiques. Une pépite !! Merci Sonja Delzongle pour ce chef d'oeuvre.

À lire impérativement.
Commenter  J’apprécie          00
Beatson
  24 avril 2018
Isolation de Greg Egan
Isolation se situe au centre de gravité du cyberpunk, du roman d’espionnage et de la hard-science.

La première moitié du roman sert à exposer ce monde du futur où la manipulation volontaire du cerveau a atteint un tel niveau que chacun est capable de se programmer soi-même en fonction de ses désirs (mais dans la limite de son porte-monnaie) et où le système solaire a été mystérieusement enfermé dans une bulle opaque cachant ainsi le reste de l’univers stellaire. Le récit est à la première personne, et le personnage principal, Nick Stavrianos, détective privé, est chargé d’enquêter sur la disparition d’une femme internée en psychiatrie.

A ce point on se demande où veut en venir Greg Egan. Etn c’est là que l’imagination explose vers la hard-science. Reposant sur le principe d’incertitude de la physique quantique, Greg Egan fait l’hypothèse que l’homme pourrait ne pas être « réduit » à un seul état (analogie à la réduction de la fonction d'onde d’un système observé) mais pourrait atteindre un état (l’étalement) où plusieurs possibles se développent continuellement et simultanément jusqu’au moment où un seul, parmi ces états, est choisi (réduction). A partir de ce stade, le roman dérape vers les hypothèses les plus folles, Même Nick, notre détective n’avance qu’avec circonspection, tâtonnements, interrogations, succès et plantages.

Evidemment, comme dans tout roman policier, ses fréquentations s’avèrent ne pas être ce qu’elles devraient être et il va s’avérer que Nick, in fine désapprouve leurs objectifs inavoués. Je ne dévoile pas grand-chose en révélant que finalement Nick se fera avoir (non, je n’oserai pas ;-) ). Les dernières pages relèvent un peu d’un mauvais trip d’acide digne de Philip K, Dick, avant le retour à un état stable, Pour citer l’auteur «L’étalement a une croissance exponentielle, sans limite. Une seule réalité, unique, était la seule alternative stable. »



La deuxième partie du roman devient, par moment, assez difficile à suivre et, malheureusement pour moi, je l’ai lu par petits morceaux, ce qui ne m’a pas aidé à l’immersion.

Malgré cela, je considère encore une fois que c’est un roman très riche et que l’imagination de Greg Egan est de première ordre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Levant
  24 avril 2018
L'Homme foudroyé de Blaise Cendrars
Un parcours en zig-zag dans la vie d'un droitier d'origine suisse qui a perdu sa main droite en se portant au secours de la France au cours de la première guerre mondiale par son engagement au sein de la Légion étrangère.



De la même façon que l'on s'étonne de le voir devenir auteur de renom prolifique en s'apprenant à écrire de la main gauche, on reste ébahi de ce que cet homme a pu faire de sa vie menant conjointement cinéma, reportages, journalisme de radio, écriture de romans, poésie, essais, pièces de théâtre, multiples voyages au travers du monde entier. Sans parler d'une vie privée aussi riche en rencontres, fréquentation de célébrités de son temps dans tous les milieux culturels, en rupture de ban auprès de femmes et enfants dont il s'éloignera pour combler son goût de l'indépendance. Amours et désamours d'un droitier boulimique de la vie devenu gaucher insatiable.



J'ai trouvé cet ouvrage un peu compliqué à lire. Il est toutefois caractéristique d'une vie de boute-en-train, touche-à-tout, infatigable qui ne s'est surtout pas laissé abattre par le handicap de ce bras donné à la France. L'homme foudroyé est un survolté pourtant pudique. On n'ose imaginer ce qui aurait pu sortir de cette vie méprisante de demain si elle avait été menée à deux mains …

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20