AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Denoël

Les Éditions Denoël ont été fondées en 1930 par l`éditeur belge Robert Denoël et son ami américain Bernard Steel. La maison d`édition connaît son premier succès avec la publication en 1932 de Voyage au bout de la nuit de Céline. Elle publie aujourd`hui une centaine de titres par an,dans les domaines de la fiction française et étrangère, des documents d`enquête et de témoignage, des essais, et de la bande dessinée.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Denoël



Dernières parutions chez Denoël


Dernières critiques
Liberation
  26 septembre 2018
Kaboul et autres souvenirs de la Troisième Guerre mondiale de Miles Hyman
Malgré le modèle prototypal de ce Thomas Dubrowski, on est loin du roman d'espionnage. Le récit embarque dans une atmosphère qui paraît surannée, très années 50. Il est impossible de savoir ce qui se noue dans cette guerre mondiale, qui fonce vers son Armageddon, comme il le dit lui-même. Peut-être la fin de la civilisation. C'est comme si Moorcok nous avait plongé dans un rêve éveillé.
Lien : http://next.liberation.fr/li..
Commenter  J’apprécie          00
lesmiscellaneesdepapier
  26 septembre 2018
Petits suicides entre amis de Arto Paasilinna
C’est durant une période un peu compliquée professionnellement que nous avons abordé la question d’un suicide collectif avec une collègue et ce livre dont j’avais entendu parler m’est immédiatement revenu en tête, il nous fallait donc le lire 🙂



J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. Le début du roman plonge immédiatement dans le style de l’auteur et le ton qui sera donné au roman. La fin n’est pas prévisible immédiatement on a toujours le suspens, ce qui est appreciable. Les personnages sont tous d’une personnalité attachante avec des défauts tranchants mais communs et donc aimables. J’ai ri, j’ai adoré, je recommande.
Lien : http://www.lesmiscellaneesde..
Commenter  J’apprécie          20
Plouf_le_loup
  26 septembre 2018
Le Malentendu de Irène Némirovsky
Une petite presque-bluette bien tournée, où l'atmosphère des années d'après-guerre est très présente, même si ça n'est pas le sujet principal. Une histoire qui (au moins aujourd'hui) pourrait sembler banale, une amourette de vacances qui tourne autrement lors du retour à la vie quotidienne et parisienne, mais ce roman est plus que ça, d'abord de par son ambiance générale, ensuite parce que les ressorts psychologiques sont froidement analysés et mis en pratique. Et tout cela est crédible ! Du coup, au passage, sont évoquées les différences de classe sociale (et le terrible déclassement, courant alors), des ressorts particuliers liés au genre et à une certaine convenance sociale, les traumatismes de la guerre, les progrès comme l'automobile qui creuse encore les fossés, et puis l'oisiveté, qui entraîne frivolité, caprice, exagération... et au final, incompréhension mutuelle. Parce que le mur de tous les couples, légitimes ou pas (d'ailleurs la question morale ou sociale liée à cette illégitimité est purement et simplement absente, le mari n'est qu'un élément matériel parmi d'autres) est bien souvent le même : le manque de communication claire, qui entraîne incompréhensions mutuelles, fausses interprétations, et comme le dit le titre, malentendus, etc.



Si certains passages m'ont agacée par leur misogynie et leur racisme (d'aucuns diront que "c'est l'époque", elle a bon dos !), j'ai, dans l'ensemble, apprécié ce roman qui se lit vite, dans al plume toujours très fluide et vive, au recul agréable, d'Irène Némirovsky. Celui-ci est son premier roman, quel talent !
Lien : http://ploufsurterre.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00