AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Denoël

Les Éditions Denoël ont été fondées en 1930 par l'éditeur belge Robert Denoël et son ami américain Bernard Steel. La maison d'édition connaît son premier succès avec la publication en 1932 de Voyage au bout de la nuit de Céline. Elle publie aujourd'hui une centaine de titres par an,dans les domaines de la fiction française et étrangère, des documents d'enquête et de témoignage, des essais, et de la bande dessinée.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Denoël



Dernières parutions chez Denoël


Dernières critiques
Cristofire
  20 février 2018
Le prestige de Christopher Priest
Brillant. Tout simplement brillant.

J'ai poursuivi avec "Le Prestige" ma formidable découverte de Priest. Je n'ai pas été déçu. Écriture haletante, intelligente et sensible à la fois, servie par une belle traduction de Michelle Charrier.

Priest continue de m'enchanter et je poursuis illico l'exploration de son œuvre.
Commenter  J’apprécie          10
kllapp
  20 février 2018
Le Nez de Cléopâtre de Robert Silverberg
Un recueil agréable mais inégal. La troisième nouvelle reste la meilleure.
Commenter  J’apprécie          00
SerialThrillers
  20 février 2018
Il reste la poussière de Sandrine Collette
Perdue au milieu de la steppe argentine, la mère élève seule ses quatre fils depuis que le père a disparu. Sans amour, avec dureté et rusticité pour qu'ils puissent l'aider le plus tôt possible, à l'estancia, avec les bœufs et les moutons. Rafael, le cadet, est martyrisé depuis sa naissance par ses deux aînés, les jumeaux Mauro et Joaquin. La mère ne fait rien pour le protéger, elle reste indifférente aux brimades dont est victime son plus jeune garçon. Steban le quatrième frère est considéré comme le débile de la fratrie, n’arrivant pas à aligner trois mots. D’où lui vient ce comportement ?

La vie plus ou moins paisible qui se déroule à l'estancia va prendre un tournant inattendu et mettre à mal la patience de chacun. Le choix des uns et des autres y est pour beaucoup, et ils sont irrévocables.



La lecture de ce polar nous fait voyager dans un territoire méconnu qu'est la campagne argentine, où l'on côtoie les gauchos qui ont un mode de vie très solitaire. Sandrine Collette décrit avec précision cet environnement exotique, et arrive à nous faire sentir l'odeur des bêtes et le goût de la poussière qui laisse une fine pellicule sèche et désagréable sur la langue. Elle a décidé de nous faire partager l'aventure d'une famille monoparentale à travers les yeux de chaque personnage tout en avançant dans son histoire avec efficacité. Son style d'écriture est sec, les mots sont jetés avec hargne sur le papier, donnant un ton très rustre et une ambiance pesante par moment.



Je regrette néanmoins que cet ouvrage soit considéré tel un polar alors qu'aucune véritable intrigue ne nous tient en haleine. Il s'agit plutôt d'un roman noir. On est loin d'un page-turner mais l'ambiance et le décor suffisent à nous imprégner de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00