AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Denoël

Les Éditions Denoël ont été fondées en 1930 par l'éditeur belge Robert Denoël et son ami américain Bernard Steel. La maison d'édition connaît son premier succès avec la publication en 1932 de Voyage au bout de la nuit de Céline. Elle publie aujourd'hui une centaine de titres par an,dans les domaines de la fiction française et étrangère, des documents d'enquête et de témoignage, des essais, et de la bande dessinée.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Denoël



Dernières parutions chez Denoël


Dernières critiques
Stelphique
22 juin 2017
Morwenna de Jo Walton
Ce que j’ai ressenti:…Une envolée toute en pages et en ailes féériques…



« Qui pourrait vouloir d’un monde de marionnettes? »



Je me suis sentie très proche de ce personnage, dans sa manière de s’abandonner totalement dans ses lectures, en cette période critique de l’adolescence…J’ai trouvé que l’auteure arrivait à nous faire ressentir cette langueur qui empoisonne le quotidien de cette jeune fille, à subir la lenteur des jours sans enthousiasme, à ressentir le poids écrasant de cet enfermement dans ce pensionnat. Et finalement, sa liberté se trouve dans les livres, dans ce genre si particulier qu’est la Science-Fiction, qui lui ouvre les portes vers un imaginaire débordant…



« Ce qui m’a toujours plu dans la science-fiction, c’est qu’elle vous fait réfléchir et regarder les choses sous des angles auxquels vous n’auriez jamais penser. »



C’est très beau cette manière d’aimer autant la littérature, d’aller explorer d’autres univers, d’apprécier autant le poids des mots, de rendre hommage aux plus grandes œuvres écrites…Chaque piste de lecture est à noter soigneusement et je serai bien partante pour m’en faire quelques unes, notamment Le Seigneur des Anneaux, puisque cette jeune fille le connait par cœur! Morwenna adore lire, et ça fait plaisir à voir! On se sent un peu complice de ses envolées, intéressée par toute cette ronde d’auteurs qu’elle nomme comme les plus passionnants, et j’aurai bien aimé participer à ce Karass/Club de Lecture entièrement animé au nom de la SF…



« J’avais des livres, de nouveaux livres, et je peux tout supporter tant que j’en ai. «



Les fées que l’on découvre au sein de ses pages m’ont vraiment charmée. Dans cette façon d’être tangible sans l’être tout à fait, d’être imparfaites mais empreintes de merveilleux , d’illuminer le quotidien sans être lumineuses, d’avoir du pouvoir magique mais dépendante du monde humain…J’ai beaucoup aimé l’idée de l’auteure de faire un parallèle entre fées et fantômes, de ce besoin de se raccrocher au fantastique pour appréhender la douleur, de créer une sorte d’échappatoire féerique qui soulage de la souffrance du monde réel…



« Quoi qu’il en soit , si la plupart des gens ne voient pas les fées parce qu’ils n’y croient pas, les voir n’est pas une mauvaise chose. Certains des plus beaux êtres que j’ai jamais vus sont des fées. »



« Si vous aimez suffisamment les livres, les livres vous aimeront en retour. »



Dans ce journal intime, l’héroïne se dévoile, grandit, mûrit, guérit ses plus grandes blessures, affronte son passé bancal, mais garde farouchement son âme d’enfant, un pont indestructible vers l’imaginaire…Cette jeune adulte en devenir, nous offre ses plus intimes cheminements ainsi que de jolies réflexions, pour un moment de lecture tout en charme et en féerie.



… Dum spiro spero – « Tant que je respire, j’espère » …



Ma note Plaisir de Lecture 8/10


Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
CasusBelli
22 juin 2017
Le cycle des Princes d'Ambre, Tome 2 : Les fusils d'Avalon de Roger Zelazny
Après un premier tome haletant il était temps souffler, c'est ce que nous faisons dans ce tome deux.

On se familiarise avec Eric et Benedict, les deux frères les plus dangereux de Corwin, les intrigues continues bien sûr et les plans pour s'assurer la victoire se peaufinent.

Très important également, une bonne partie du récit va tenter de nous faire comprendre ce que sont les ombres et comment elles sont utilisées par cette fratrie hors norme, c'est intéressant, l'univers d'Ambre est décidément riche et passionnant.

Il ne faut pas cependant s'imaginer que l'histoire en souffre, loin de là. Certain personnages apparaissent tels Ganelon ou Dara qui sauront animer cette histoire et nous réserver quelques surprises !

Donc un opus moins trépidant, certes, il aurait été difficile de faire mieux que le précédent c'est évident. Disons qu'après s'être trouvé dans la mêlée, on prend un peu de hauteur et on y voit plus clair, c'est plaisant !
Commenter  J’apprécie          00
Lizouzou
22 juin 2017
Question de standing de Sophie de Villenoisy
A 43 ans, Caroline d'Adhémar de Gransac se laisse entretenir par la pension alimentaire plus que confortable que lui donne son ex-mari. Mais voilà que ce dernier a décidé de quitter son boulot pour s'occuper pleinement de son nouveau-né. Pour Caroline, c'est la catastrophe ! Fini le shopping, le spa et les restos entre copines... Caroline doit trouver une solution pour garder son cadre de vie...



J'avais adoré le précédent roman de l'auteur Sophie de Villenoisy : "Joyeux suicide et bonne année". Il me tardait donc de découvrir son dernier livre.



Cette fois, l'auteur s'attaque doucement mais surement au milieu de la bourgeoisie. Avec humour mais également quelques critiques bien placées, l'auteur nous dresse le portrait d'une femme issue de la bourgeoisie, qui n'a jamais travaillé de sa vie et qui n'a donc jamais connu la galère. ça nous fait sourire mais par moment ça m'a un peu saoulé aussi...



Malgré ses réflexions bourgeoises qui m'ont par moment un peu énervé, on a envie de savoir comment Caroline va s'en sortir. Va-t-elle essayer de garder son style de vie coûte que coûte ou va-t-elle se bouger les fesses et trouver un boulot ?



Forcément, Caroline va avoir recours aux mensonges et va nous donner quelques situations cocasses. Ce n'est pas toujours très réalistes mais on se prend facilement au jeu et on continue sa lecture jusqu'à la fin.



Le style est agréable et facile d'accès. Ce roman plaira davantage à un public féminin, qui se retrouvera plus facilement dans le personnage de Caroline autant dans ses choix que dans ses pensées. Le livre est court et sera idéal pour lire sur les places cet été !



Bref, un roman sympa même si je garde une nette préférence pour le premier roman de l'auteur !
Lien : http://lespetitslivresdelizo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20