AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Points

Maison d'édition française, les éditions Points appartiennent à La Martinière Groupe. Elles ont d'abord été une collection des éditions du Seuil, avant de devenir une filiale autonome en 2006. Elles publient diverses éditions au format de poche.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Points



Dernières parutions chez Points


Dernières critiques
Kuato
  23 janvier 2018
J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste de Loïc Prigent
Attention, Loïc Prigent est un génie: sous prétexte de donner une image peu reluisante mais comique de la mode, cet auteur se moque, en fait, de son lecteur! Le lecteur pense lire un livre où il rira d'autrui mais c'est en fait l'auteur qui ri de lui! Génial!

Si vous achetez ce livre, Dieu merci je ne l'ai point fait, vous serez le dindon de la farce! Si, de plus, vous l'appréciez... que dire en fait!



Déjà peut-on appeler ça un livre?

L'auteur( auteur ?) se contente en fait de faire partager ce qu'il a pu entendre ou lire sur tweeter( oui un copié/collé c'est plus rapide pour faire un livre) sans JAMAIS faire l'effort de contextualiser la chose! Nous avons droit, en fait, à des phrases courtes déballées les unes après les autres et sans aucun rapport entre elles.



Alors ça c'est pour la forme mais sur le fond, ces phrases pourraient être effectivement drôles, surprenantes, elle pourraient prêter à la réflexion...

Quelques exemples vont vous apprendre que non; tenez vous bien:



-"Oh mais tu as fondu, c'est merveilleux"

Passons aux suivantes car OUI il n'y RIEN d'autre après ça, "tu as fondu, c'est merveilleux" point final!



-"J'adore pleurer" point final; je précise encore qu'il n'y a aucune coupe, je cite le texte/la phrase dans son intégralité.



-"Visuellement on douille"

-"J'ai besoin de faire un puzzle 1000 pièces"

-"Tu as fais quoi ce week end? Je ne me souviens pas."

-"C'est presque 100% vrai"

-"Y a perdage de pédales"

...



Bon je ne vais pas citer tout le livre. Travaillé? Aucunement! Drôle? Jamais! Pour être sincère je trouve même honteux d'éditer une telle chose mais je trouve aussi formidable que des gens puissent aimer.



Je vais moi aussi écrire un livre, il y aura une phrase par page et je vais vous faire partager les 4 premières:

- La crème de marron, c'est bon!

- Quel jour on est au fait?

- T'as pensé à acheter du camembert?

- Bon, ce soir je vais regarder Sylvain Mirouf à la TV.

Si avec ça on ne dit pas que j'ai pondu un chef d'oeuvre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MLClerc
  23 janvier 2018
Journal : 1973-1982 de Joyce Carol Oates ()
La lecture de journaux m'a toujours fascinée. On entre dans une intimité avec l'auteur qui est à la fois intimidante et exaltante. Comme si on ouvrait la porte de chez lui et qu'on avait le droit de fouiller partout.

La lecture de ce journal m'a été conseillée par un ami dont je ne discute jamais des choix littéraires, et encore cette fois-ci, ça s'est vérifié. J'ai lu ce livre il y a déjà quelques années, mais j'en garde encore un souvenir très vivant, comme autant de détails qui m'ont accompagnée. J'ai eu l'impression de vivre avec Joyce Carol Oates, de partager son quotidien, ses "salades avec tout dedans", d'écouter ses musiques, de rencontrer ses étudiants... C'est une très grande dame, qui nous ouvre ainsi les portes de sa vie, de son amour inconditionnel et merveilleux pour son mari (le premier, qui est décédé depuis).

Par la suite j'ai lu avec délectation quelques romans d'elle, et ayant commencé la découverte de cette auteure par son journal, j'eus presque la sensation de lire les ouvrages rédigés par une amie de longue date.

Une chose est sûre: un livre que je relirai, ce qui, je dois dire, ne m'arrive jamais.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lagier
  23 janvier 2018
La cité des jarres de Arnaldur Indriðason
Un policier agréable à lire mais je reste un peu modéré dans ma critique car j'ai trouvé le style un peu "simple". J'ai trouvé ça et là des lourdeurs, ou ce qui m'a semblé être des erreurs dans la logique des comportements ou des dialogues. Comme si l'auteur ne s'était pas relu. Ce qui n'est bien sûr pas le cas je pense. Il en reste que ces imprécisions m'ont parfois un peu gâché la lecture. L'histoire et la structure du scénario sont finalement assez linéaires et c'est peut-être aussi ce que me laisse cette impression mitigée. Reste que l'univers est intéressant, froid et humide à souhait. Et que si j'ai tout compris, il s'agit du premier roman de cette "série". Je pense donc que je lirais le second (la femme en vert ?). Histoire de me donner ou non envie de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          10