AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Points

Maison d`édition française, les éditions Points appartiennent à La Martinière Groupe. Elles ont d`abord été une collection des éditions du Seuil, avant de devenir une filiale autonome en 2006. Elles publient diverses éditions au format de poche.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Points



Dernières parutions chez Points


Dernières critiques
the_bill
  16 août 2018
La route de Cormac McCarthy
Ce livre a été lu il y a quelques années mais il est fondamental pour moi.

Je viens de m'apercevoir que je ne l'avais pas encore critiqué et cet oubli doit absolument être réparé.



Je suis d'ordinaire très prudent sur les livres post-apocalyptique où la violence prévaut et tout se termine dans une sorte de western endiablé, sans foi ni loi.

Et pourtant, ce livre, d'une certaine manière, n'est pas très loin de cette description et malgré cela, il est complètement différent de ce que j'avais pu lire ou voir jusqu'à présent.



Le fait que l'écrivain soit un des plus grands écrivains américains actuels n'y est certainement pas étranger et si ce livre a reçu le prix Pulitzer, c'est qu'il le mérite vraiment.

L'écriture est à la fois simple, à portée, mais extrêmement maitrisé et soignée. Le rythme est impeccable et les accélérations sont diablement efficaces. L'univers est cohérent, implacable et terriblement réaliste.

Tout tient "la route" et nous plonge en quelques pages dans cette histoire de filiation: ce road-trip (à pied !) d'un père et son fils essayant simplement de survivre.



Il est bon que de grands auteurs dits "mainstream" s'attaquent de temps en temps aux littératures dites "de genre" parce que la talent s'exporte très bien et nous apporte un vrai vent de fraicheur. Bien sur, cela ne peut pas être systématiquement gage de réussite, mais pour le coup....



Des années après cette lecture, je suis toujours dans la même fascination et souhaitais donc vous en faire part...

Bonne lecture.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
paroles
  16 août 2018
Le cadavre dans la Rolls de Connelly Michael
Le cadavre d’un producteur de cinéma a été retrouvé dans une Rolls dans Mulholland Drive. Tout porte à croire qu’il s’agit d’un règlement de compte entre mafiosi. Mais quand l’inspecteur Harry Bosch demande l’aide de la police antimafia, celle-ci juge que cette affaire n’est pas pour elle.

Pourquoi alors pose-t-elle des questions sur ce crime ? Intrigué Harry ne va pas s’en laisser compter. Autre surprise pour l’inspecteur, la veuve ne semble pas bouleversée par la mort de son mari...



Une enquête qui fait voyager le lecteur de Los Angeles à Las Vegas, deux villes aux trafics sulfureux. Des personnages bien campés. Un inspecteur quelquefois border-line mais très proche de ses équipiers, avec une devise : trouver la vérité coûte que coûte. Une belle connaissance des différentes polices. Bref, une bonne construction de roman.



C’est mon premier Connelly et je goûte mon plaisir. D’autant plus que je me suis fait balader pendant presque 400 pages, grâce aux multiples rebondissements et fausses pistes, pour ne découvrir le fin mot de l’histoire que dans les dix dernières pages. C’est fort ! Et comme Harry est un personnage récurrent de l’auteur, je me ferai un plaisir de le retrouver un de ces jours.
Lien : http://mes-petites-boites.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
finitysend
  16 août 2018
Kâmasûtra de Vâtsyâyana Mallanâga
Kama : divinité hindoue en charge du désir sexuel , entre autre désir d’ailleurs … Sutra : aphorisme , canon ….

Le kamasutra est un texte édifiant au prise avec le divin et le mode vie des hommes . Il contribue à l’accession au dharma comme état sublime et à la connaissance du dharma ( loi naturelle et cosmique pour faire simple , base de toute vie et suprême rémunération ) .

Le texte est donc une sorte de manuel pratique et philosophique . Il revêt aussi une tonalité sinon juridique , mais au minimum jurisprudentielle et normative . Il se devait aussi d’inspirer le législateur de tout Rashtra ( regnum au sens latin ) hindou .



Si vous souhaitez lire le Kamasutra par l’image , explorez les gravures des temples de Khajurâho , vous en aurez pour votre argent .

L’Angleterre victorienne a failli les détruire , mais elles ont survécus car la jungle les a aussi d’abords protégées des Moghols .



Le désir et ses expressions sexuelles variées ont une grammaire car ils sont un langage et une science et pour finir comme tout langage dans la pensée hindoue : un art .

Cela va donc beaucoup plus loin que la question de savoir : comment astiquer Popaul …. Encore que Popaule et ses états d’âme , restent incontestablement une question d’une importance primordiale .



Le texte est égalitaire , car tout le monde a sa part du banquet , les hommes , les femmes , les hétérosexuels , les homosexuels , seuls , a plusieurs : tout le monde se doit de faire vivre l’accomplissement du Dharma .

Et fichtre , où irait le monde si le plaisir ne pouvait s’accomplir ? C’est une bonne question et d’ailleurs je vous la pose ?



Bien que le texte soit souvent très pratique , il est fondamentalement érotique et il s’adresse à tous les sens et il transcende le statut social et il se prête à toutes les mises en scène .

Il est un aiguillon pour l’ensemble du système nerveux , aussi donc un aiguillon pour le cerveau qui peut servir à ressentir et à réfléchir aussi quelquefois ….



Le kamasutra fut légalisé en Angleterre en 1963 , rien que pour cette raison , je vous en recommande la lecture . En fait personnellement , je qualifierais ce texte de traité de rationalisme mystique ….



Le texte traite d’harmonie dans le couple , du mariage , des courtisanes . C’est un manuel de vie civilisée qui vient nous sortir par l’érotisme au sens large , de la bestialité , en ouvrant la perspective sur un mode de vie civilisé qui repose largement sur le plaisir accompli .

Sans plaisir féminin par exemple où vat le monde ? Bref a une époque où on tolère que les femmes s’habillent dans certaines contrées avec des sacs poubelle qui les recouvre des pieds au sommet du crâne , je trouve le kamasoutra très rafraichissant .

Mais il reste du boulot car apprendre à respecter les femmes , les homosexualités , les épouses et les prostituées et l’homme aussi qui a droit au plaisir également , exactement celui dont il se prive en jouant au mâle alpha de base : ce n’est pas facile ….



Si vous prenez de haut le kamasutra , sachez que en tant que ressortissants d’une société qui refuse le plaisir sexuel au handicapés moteur , et bien ce n’est pas très étonnant .

Il y a des pays où on trouve une bible dans chaque chambre d’hôtel , moi je pense qu’un exemplaire du kamasutra est un complément urgent à glisser dans les tiroir de tout établissement respectable .

Cela vaut aussi pour le législateur à mon humble et misérable avis .



Et je me dit : là où il Ya de la gêne , non, il n’y a pas de plaisir ….

Le texte du kamasoutra est une compilation qui s’échelonne du VI eme siècle au VII eme siècle . La fin de sa rédaction date du moment culminant de la contre reforme hindouiste contre le jainisme et le bouddhisme . Ce moment signe aussi la transcendance définitive de l’hindouisme sur le védisme dans la pensée hindoue.



Ce texte sacré est d’ailleurs l’objet de nombreux commentaires .Sa véritable floraison littéraire artistique ( enluminures ) date du XVI eme siècle , période moghole avec ses manuscrits déjà censurés et ses miniatures qui viennent soutenir à la foi la beauté de ses thèses et l’asservissement des femmes des harems dédiées par centaines au plaisir d’un seul homme … Heureusement que ce texte sacré traite aussi de la masturbation …. ( sourire ironique ) , pensez à la masturbation quand vous visitez les palais moghols .



Et oui , les textes sacrés libérateurs servent aussi à l’asservissement , ironie que l’histoire des religions révèle . Et surtout ne forcez pas une jeune fille à épouser un laideron ou un homme quel qu’il soit , dont elle ne veut pas , car ce faisant vous mettez la création en péril .



Je conclu comme le kamasutra , en vous disant qu’il est bon de prolonger le plaisir à la fin d’un échange qui lui est dédié , l’équilibre se plait en effet à la suspension et à l’évanescence dissipatrice plus qu’à la chute abrupte …

J’espère que cet humble commentaire bénéficiera également d’une suspension évanescente finale dans l’esprit de son lecteur innocent .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122