AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Points

Maison d`édition française, les éditions Points appartiennent à La Martinière Groupe. Elles ont d`abord été une collection des éditions du Seuil, avant de devenir une filiale autonome en 2006. Elles publient diverses éditions au format de poche.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Points



Dernières parutions chez Points


Dernières critiques
Lou_Knox
  03 juillet 2022
Le saule de Hubert Selby
(mon vieux je suis tellement rompu par ce roman que trop en parler ça niquerait complètement la paix et la sérénité qui viennent de se coincer dans tout ton toi(t))



- quand même pour te donner une idée, tu peux imaginer Clint Eastwood et Harmony Korine (deux mondes que tout oppose, mais malgré tout assez marqués par un besoin d'exprimer la haine), pris dans un étau, tu serres hyper hyper fort l'étau et une fois que t'as récupéré la meilleure partie du jus des deux, bah t'es paré pour lire Le Saule.



Hubert Selby Jr. manque beaucoup à la littérature, et même si j'ai lu que trois de ces romans, je crois que celui-ci est le meilleur des meilleurs.



Et (je te jure c'est le dernier) je connais pas d'auteurs qui insufflent avec autant de réalisme les dialogues (pourtant collés serrés dans la narration) des personnages, tu les entends parler, accents et tout. Ce mec devait avoir la meilleure paire d'oreilles de tout New-York.



Pfiou.
Lien : https://www.instagram.com/lo..
Commenter  J’apprécie          00
RazKiss
  02 juillet 2022
Là où chantent les écrevisses de Owens Delia
Catherine Danielle Clark est une fillette d'à peine 7 ans répondant au nom de "Kya" au début du roman, en 1952. Elle vit avec ses parents, ses deux frères et ses deux sœurs dans une cabane perdue dans un marais de la Caroline du Nord. Au fil des ans, nous assistons au détricotage de sa famille. Avant même d'atteindre l'adolescence, Kya vit dans la solitude et le dénuement. Elle ne peut compter que sur elle-même, la nature l'absorbe peu à peu et l'humanité la fait fuir. Dans la petite ville de Barkley Cove, les gens la surnomment donc la "Fille des Marais"...



Kya est la figure centrale du roman, je pense que rares sont les lecteurs qui ne se soient pas attachés à elle. A la fois, elle force l'admiration et inspire beaucoup de compassion. Mais on ne peut pas parler de Kya sans évoquer la nature environnante, le marais, les oiseaux, la plage et la mer... La nature est un personnage à part entière, elle est partout, parfois douce et d'autres fois implacable. Les descriptions m'ont fait voyager dans cette contrée désertée par les touristes. Il y a aussi des personnages secondaires incroyables, on ne les voit pas forcément souvent mais ils jouent tous un rôle décisif dans l'existence de Kya. "Là où chantent les écrevisses" m'a fait penser à certains moments à "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur", il y a des thèmes communs.



J'aurais aimé ne jamais quitter le marais mais il fallait bien découvrir comment se terminait l'histoire de Kya (la fin est aussi réussie que tout le reste). La sortie en salle de l'adaptation cinématographique est apparemment prévue pour cet été, voilà qui me console un peu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Thrinecis
  02 juillet 2022
La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson
Sur la fin de sa vie, le vieux Bjarni ravive dans sa lettre à Helga, les souvenirs d'une vie passée aux côtés de son épouse Unnur, tous deux enfermés dans leur couple d'où l'amour s'était enfui, tandis que lui aimait et désirait Helga, la femme d'un autre. Sous sa plume vigoureuse et poétique, flambe le désir toujours vivace de Bjarni pour la belle Helga, désir qu'il éteignait autrefois dans les ruisseaux glacés. Tourments de la chair et de l'âme inassouvies... Moments merveilleux quand il connait enfin l'amour avec Helga, désespoir et descente aux enfers quand Helga le rejette.



Le vieil homme évoque aussi avec beaucoup de nostalgie son métier d'éleveur traditionnel de moutons et de contrôleur des fourrages, ses regrets d'une époque plus rurale où il vivait en communion avec la nature et les animaux sur ses terres balayées par le vent du nord. Mais la radio et le téléphone sont arrivés et ont fait disparaître les conteurs d'histoire ainsi que le peuple caché, ces êtres surnaturels qui peuplent les vallons d'Islande. Parmi les souvenirs de Bjarni se glisse une touche d'humour avec l'anecdote d'une vieille femme "fumée", que je n'aurais pas été surprise de lire dans les racontars arctiques de Jørn Riel.



C'est un texte magnifique dont les mots vivifiants, bouleversants et pleins d'une animalité brute se fondent en une prose très poétique.



Challenge multi-défis 2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90