AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290155479
362 pages
Éditeur : J'ai Lu (03/01/2018)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 29 notes)
Résumé :
À l’emplacement actuel de Marble Arch, à Londres, se dressait jadis la tristement célèbre potence de Tyburn, surnommée l’arbre des pendus, où l’on exécutait les criminels les plus notoires du royaume. William Wallace ou Olivier Cromwell y auraient connu une fin funeste. Mais aujourd’hui, les riches demeures d’Oxford Street et de Mayfair, situées là où les condamnés faisaient leurs derniers pas, sont le théâtre d’événements pour le moins étranges. Peter Grant, agent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
lianne
  09 mars 2018
Un tome qui se recentre sur Londres et sur l'intrigue principale, et ça fait du bien !
Lady Tyburn, déesse de la rivière du même nom, fille de Maman Tamise, a une fille elle même. Quand une amie de cette fille est retrouvée morte dans un appartement inhabité, Tyburn en appelle à la faveur sur Peter lui doit depuis qu'elle lui a sauvé la vie. Elle ne veut pas que sa fille soit impliquée dans l'affaire.
Malheureusement pour lui la fille en question avoue avant qu'il ai pu agir et à partir de ce moment la il ne le sait pas encore mais il va se retrouver dans une enquête qui va mettre au jour pas mal de secrets bien gardés concernant la magie à Londres ...
Sans parler qu'au même moment, un certain renard de légende essaye de vendre un carnet ancien ayant appartenu au fondateur de la Folly (Folie en VF je crois), et tout le monde semble être à sa poursuite, dont l'homme sans visage. Peter ne va bientôt plus savoir ou donner de la tête.
Un point qui m'a vraiment plu dans ce livre a été l'humour. J'avoue que si on m'avait demandé juste avant de l'ouvrir si cette série en avait, j'aurais surement répondu non. Mais en fait je me suis aperçu qu'ici c'était vraiment le cas. Je me suis surprise à sourire et même à rigoler à de nombreuses reprises.
C'est particulièrement le cas de personnage de Peter, qui est assez nonchalant avec un petit coté narquois très marrant. Il sait aussi garder son cool et son calme quelque soit la situation ce qui est agréable.
J'ai vraiment beaucoup d'affection pour ce personnage. Ce n'est pas un héros typique, il n'a guère de fibre héroïque en lui ça c'est sur, mais si il faut agir il n'hésite pas et arrive toujours à trouver un moyen pour s'en sortir (même si il faut pour cela se cacher dans un trou bien profond).
J'aime beaucoup son coté terre à terre, toujours intéressé par de nombreux sujets, il n'est pas du genre à vouloir foncer mais reste sérieux et centré sur ses objectifs. Il sait faire la part des choses et des choix quand il faut en faire.
On revoit Lesley, ce qui fait du bien, même si elle est toujours de passage et toujours dans des moments qui finissent en bataille et en violence. Et il y a un petit coté triste ici parce que l'intrigue implique le coté féminin des magiciens. En fait la Folie était un club de gentlemans depuis des centaines d'années, la magie était donc réservée aux hommes. Et si on comprend que vu que rien n'a été fait depuis des dizaines d'années (vu qu'il était en sommeil) au final ils n'ont jamais non plus fait évoluer le club en incluant les femmes à l'heure actuelle. On pourrait penser que si cette découverte de la magie féminine avait été faite avant, Lesley n'aurait peut être pas été obligée de réagir de la façon dont elle l'a fait.
Elle est vraiment tombée au mauvais moment et a du prendre la pire des décisions ...
J'ai aussi bien apprécié l'intrigue. Elle est bien complexe et composée de multiples pistes qu'on a vraiment du mal à remettre à leurs place avant la toute fin du livre ou tout s'éclaire. Je suis vraiment fan de ce genre d'intrigues policières en général, je ne m'en lasse pas, et j'ai été satisfaite ici car je n'avais pas du tout deviné ce qui allait se passer ensuite. J'étais vraiment prise dedans et je voulais avoir les réponses.
En fait on est vraiment dans le même esprit que les premiers tomes de la série, et si vous les avez apprécié il n'y a pas de raison que vous n'aimez pas celui ci.
Au final une addition vraiment très agréable dans la série. Elle recentre l'intrigue principale en la faisant bien avancer, et j'ai vraiment hâte de voir comment ça peut évoluer dans le futur !
16.5/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pris
  08 mai 2021
Encore une aventure intéressante de Peter Grant. Cette fois-ci, la rivière à l'honneur est Lady Tyburn qui essaie de tirer sa fille d'un très mauvais pas. Pour ce faire, elle demande à notre agent très spécial de payer sa dette à son égard. L'enquête mêle fantastique et réalité avec succès, ce qui fait la marque de fabrique de cette série et tout son charme. Peter se retrouve face à son grand ennemi, le Mage Sans Visage, mais aussi face à un autre qu'il a déjà rencontré, plus ancien, plus insaisissable. Un bon opus qui nous recentre sur l'intrigue centrale après les détours des deux tomes précédents.
Commenter  J’apprécie          20
Deslivresetlesmots
  18 juin 2018
Avec ce sixième tome, je vais forcément dévoiler des éléments d'intrigue des tomes précédents, si vous préférez aller jeter un oeil aux chroniques précédentes pour ne pas tout vous gâcher, suivez le tag « le Dernier apprenti sorcier » 😉
Après son escapade dans la campagne anglaise, Peter est de retour à Londres pour affronter une enquête qui va lui donner du fil à retordre puisqu'elle implique la fille d'une déesse de rivière, en l'occurrence Tyburn. Et les menaces qui pèsent sur lui s'il n'arrive pas à innocenter sa fille vont le mettre dans un sacré pétrin. Au milieu de tout cela, sa relation avec Beverly continue le plus naturellement du monde, même si ce n'est pas gagné… et on ne sait pas combien de temps cela peut durer. Mais je trouve leur dynamique chouette et c'est avec plaisir qu'on les retrouve de temps en temps.
En revanche, ma meilleure (re)découverte sur ce tome est le personne de Guleed, une détective avec laquelle Peter va travailler tout le long du tome. Si on l'avait déjà aperçu dans le troisième tome, Murmures souterrains, ici elle est un personnage à part entière et tout simplement merveilleuse. Musulmane, elle porte le hijab, n'a pas sa langue dans sa poche et entend bien faire régner l'ordre. Encore une fois, Ben Aaronovitch ne fait pas juste de la représentation pour une histoire de quota ou pour qu'on lui lance des fleurs, on sent qu'il a fouillé la question pour que ses personnages soient, encore une fois, au plus près de la réalité. Et je ne dis jamais non à un personnage supplémentaire de femme qui sait en découdre et qui n'est pas un faire-valoir.
Comme Peter se retrouve mêlé à la famille de Tyburn, il va automatiquement être amené à se poser des questions (ou du moins plus que d'habitude, on commence à le connaître…) sur toute la magie, les explications et l'historique qui existent derrière les déités des rivières. Et il est possible qu'il n'apprécie pas ce qu'il découvre.
C'est toujours un réel plaisir de se plonger dans l'univers créé par Ben Aaronovitch, de quoi me faire regretter d'arriver bientôt au dernier tome publié… mais qu'à cela ne tienne, il reste encore des comics et des nouvelles à explorer !
Lien : https://deslivresetlesmots.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BlackWolf
  04 février 2018
En Résumé : J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce sixième qui nous ramène à Londres et va nous offrir une enquête qui va se révéler compliqué pour notre héros. Non pas parce que la fille de Tyburn est impliquée (quoi que), mais principalement parce-que le magicien sans-visage refait surface et quelques révélations vont apparaître. L'intrigue va monter lentement en tension au fil des pages, densifier par des sous-intrigues intéressantes et qui s'intègrent bien au récit. L'univers, même s'il n'y a plus ce côté découverte, ne manque pas de s'avérer solide et efficace, principalement dans le travail que propose l'auteur sur la ville de Londres, mais aussi dans la façon dont il apporte des nouveautés dans l'aspect magie. Surtout le récit évite, justement au bout de 6 tomes, de transformer notre héros en magicien extra-puissant, certes il a évolué mais il est toujours un apprenti ce qui est plus réaliste et propose ainsi un développement intéressant. Concernant les personnages dans l'ensemble ils ne manquent pas d'attraits et on s'attache, je trouve, toujours aussi facilement à Peter Grant, même si c'est vrai j'aimerais que certains protagonistes prennent un peu plus d'ampleur. Maintenant soyons clair, ce tome ne va pas révolutionner les choses, si vous n'aimiez pas la série avant, je doute que ce soit le cas avec ce roman. je regretterai aussi une conclusion légèrement précipité et un Deus Ex Machina un chouïa frustrant, mais rien de trop bloquant. le récit est porté par une plume vive, entraînante, efficace et je lirai la suite sans soucis et avec plaisir.

Retrouvez la chronique complète sur le blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lehibook
  17 février 2020
« L'arbre des pendus » de Ben Aaronovitch : Pour la 6ème fois nous retrouvons les aventures de Peter Grant « le dernier apprenti sorcier » , son maître Nightingale et le peuple du monde occulte londonien (Déesses des rivières, peuple des profondeurs , homme renard, femme fée etc..). L'équipe Grant/Nightingale va affronter la team Magicien sans visage/ Lesley ( l'un n'a pas de face , l'autre en a une nouvelle) chez les ultra-riches …ça casse sévère de l'immobilier de luxe et de la bagnole haut de gamme ! Toujours le même charme dans ce mélange de fantastique et de procédure policière , mais les péripéties tendent à devenir répétitives.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
Elbakin.net   25 avril 2018
Ben Aaronovitch parvient encore à présenter de nouveaux personnages, dont les actions pourraient bien être décisives pour la suite des événements.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Elbakin.net   09 août 2017
Soyons honnêtes, même si les derniers tomes tiraient un peu en longueur et si la magie (au propre comme au figuré) s’était un peu émoussée, les aventures successives de Peter Grant restaient très plaisantes à lire, et ce tome ne fait pas exception.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
HimesamaHimesama   03 avril 2019
Comme vous le confirmera Beverley, j'ai certaines opinions en matière d'architecture. Pourtant, j'aime certains trucs modernes. Le Gherkin, le siège de la Lloyd, même le Shard - en dépit du sentiment persistant qu'il ferait un perchoir idéal pour les Nazgûl.
Commenter  J’apprécie          40
Tom_LeftTom_Left   10 février 2020
Les gens très riches n'ont rien compris à la vie urbaine. Frustrés par l'impossibilité de bénéficier de tous les agréments d'une vaste demeure à la campagne - grand garage, piscine, cinéma, logements pour les domestiques, etc. - dans une maison londonienne de taille raisonnable, ceux qui n'ont pas accès à l'architecture transdimensionnelle - un privilège réservé aux Seigneurs du Temps - doivent se résoudre à étendre leurs habitations dans le sol. Prouvant ainsi que tout ce qui sépare un riche moyen d'une carrière d'infamie dans un film de James Bond est un volcan éteint.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lehibooklehibook   17 février 2020
"La majestueuse égalité des lois ,qui interdit au riche comme au pauvre de coucher sous les ponts, de mendier dans la rue et de voler du pain." ,me dira plus tard Nightingale,citant le grand Anatole France. ,alors que nous rédigions notre rapport. Autrement dit : la loi est la même pour tous, mais surtout pour les riches.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Ben Aaronovitch (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ben Aaronovitch
Introducing The Last Smile in Sunder City, a brilliantly voiced fantasy for fans of Ben Aaronovitch, Rotherweird or Terry Pratchett's Discworld, and the debut novel from actor Luke Arnold - known for his lead role in Black Sails.
I'm Fetch Phillips, just like it says on the window. There are a few things you should know before you hire me:
1. Sobriety costs extra.
2. My services are confidential - the cops can never make me talk.
3. I don't work for humans.
It's nothing personal - I'm human myself. But after what happened, Humans don't need my help. Not like every other creature who had the magic ripped out of them when the Coda came...
I just want one real case. One chance to do something good.
Because it's my fault the magic is never coming back.
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1778 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre