AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marish Papaya (Illustrateur)
EAN : 9782764445044
91 pages
Québec Amérique (12/10/2021)
4/5   7 notes
Résumé :
Roseline possède une magnifique chevelure rousse et aime sentir le vent dans ses longues boucles. Mais elle en a assez que tout le monde touche à sa flamboyante crinière sans le demander! Il est temps que la timide Rosie la souris se transforme en Roseline la lionne. Pas toujours facile de parler haut et fort. Même quand on a raison. Alors Roseline commence par essayer mille et une autres solutions.
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après RoselionneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Roseline Gendron va à l'école avec sa meilleure amie Jeannine. Elle a une longue chevelure fauve. “Jeannine dit souvent que mes cheveux sont de la plus belle couleur du monde, celle des feuilles d'automne tombées au sol” pg 8. Jeannine déplace les cheveux de Roseline qui s'étaient pris dans la lanière de son sac. A l'école, Naël les lui attache afin de pouvoir jouer au football puis en classe, Noah joue machinalement avec les cheveux de Roseline à nouveau. A la maison, en rentrant de l'école, Maman les lui caresse puis sa petite soeur handicapée Elo veut jouer à la coiffeuse avec Roseline. Toute la journée, tout le monde aura touché les cheveux de Roseline sans même lui en avoir demandé l'autorisation ; le soir, Roseline explose ! Heureusement, sa maîtresse va lui expliquer le lendemain qu'il faut qu'elle apprenne à dire non. “Je ne sais pas. Je n'arrive pas à le dire. Chaque fois que ça m'arrive, mon corps se fige et ma bouche se ferme à double tour. Les mots sont là, tous prêts, mais ils restent à l'abri” pg 21.
“Roseline, ce sont tes cheveux. Ils sont juste à toi. Personne ne devrait les toucher sans que tu sois d'accord. Si, malheureusement, ça arrive quand même, tu dois dire clairement et calmement que tu n'aimes pas ça et que tu veux que ça s'arrête.” pg 22.


Nancy Bélanger-Pilon est enseignante en primaire et écrit des articles pour le blog Les Populaires. En 2014, sa nouvelle C'était au printemps, t'en souviens-tu a été publiée dans le recueil de nouvelles NU, paru aux Éditions Québec-Amérique. Nancy Bélanger-Pilon a dirigé le livre Sous la ceinture en 2016, cri d'alarme contre la culture du viol qui prend des formes plurielles et sournoises.


Nancy Bélanger-Pilon propose la description d'une journée banale d'une petite fille aux longs et beaux cheveux, cheveux que tout l'entourage dans la famille mais aussi à l'école touche et caresse sans jamais en demander l'autorisation à l'enfant. Cette situation est fréquente pour les enfants et ce roman d'avertissement vient expliquer simplement le consentement avec des mots justes. Naturellement, la construction peut paraître artificielle et les explications de l'enseignante à la jeune héroïne un peu appuyées mais elles viennent en tout cas répondre à une vraie demande. de plus, l'autrice montre aussi combien il est difficile de dire les choses et oser dire non à ses proches, aussi bien la famille que les camarades et les amis en raison de la crainte de blesser ou tout simplement de peur de n'être plus aimé·e ou de l'être moins. Les conseils de cet exemple quoi peut paraître anecdotique, ont aussi une portée plus large et plus universelle sur le consentement et le respect du corps et de l'intégrité physique.
Commenter  J’apprécie          20
Une nouveauté 2021 pour la collection Bilbo des éditions Québec Amérique, il s'agit d'un court roman en petit format sur la thématique de la "bulle".


La "bulle", c'est cet espace vital autours de nous, notre limite physique par rapport aux autres et qui varie selon notre degré de confort avec le toucher. On a pas tous la même bulle et elle change selon la personne en présence. On inculque de plus en plus le concept de "bulle" aux enfants , surtout pour parler des abus de tout genres sur le corps, mais parfois, c'est plus anodin, comme ici. Ça ne veut pas dire cependant que c'est de moindre importance!


Roseline a de magnifiques cheveux, une crinière rousse qui lui cache le dos au complet. Ça donne envie à plusieurs camarades de classe de toucher ses cheveux. le problème est que ça ne plait pas du tout à leur propriétaire ! D'autant plus que certains de ses camarades sont de parfaits inconnus. Roseline est, en outre, timide et fige quand vient le temps de s'affirmer. Bref, rien pour l'aider à se dépêtrer de cette situation. Elle tâchera de trouver une astuce pour parer les intrusions, mais peine perdue. Heureusement, il y aura des gens pour l'aider à verbaliser sa situation et faire comprendre aux gens de sa classe que ses cheveux sont SA propriété et qu'il faut SA permission pour les toucher. Les parades ne valent pas la saine communication.


C'est une amusante histoire pertinente, sur un sujet qui peut sembler banal, mais qui est en réalité important, que ce soit par rapport aux limites corporelles que sur l'affirmation de soi. J'ajoute également le respect de l'autre dans les thèmes.


Il y a en outre des dessins pour ponctuer le récit. Aussi, la couverture est bien trouvée et visuellement jolie.


Pour un lectorat du second cycle primaire, 8-9 ans.
Commenter  J’apprécie          24
Une jolie histoire avec de jolies illustrations qui traite du thème du consentement, de l'espace personnel et du courage. Car il en faut du courage pour poser des limites et savoir dire non. Et c'est ce que Roselionne, notre héroïne va doucement apprendre à faire avec l'aide des parents, sa soeur et sa maîtresse.

Je conseille ce livre tout doux qui explique en douceur la frustration, la colère puis la tristesse que peut infliger le rapport à l'autre ainsi que l'importance de savoir entendre et être ecouté.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Roseline, ce sont tes cheveux. Ils sont juste à toi. Personne ne devrait les toucher sans que tu sois d’accord. Si, malheureusement, ça arrive quand même, tu dois dire clairement et calmement que tu n’aimes pas ça et que tu veux que ça s’arrête. pg 22
Commenter  J’apprécie          10
Je ne sais pas. Je n’arrive pas à le dire. Chaque fois que ça m’arrive, mon corps se fige et ma bouche se ferme à double tour. Les mots sont là, tous prêts, mais ils restent à l’abri pg 21
Commenter  J’apprécie          10
Jeannine dit souvent que mes cheveux sont de la plus belle couleur du monde, celle des feuilles d’automne tombées au sol
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : consentementVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (9) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1504 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *}