AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Gallimard (01/01/1997)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Fruit de plus de vingt ans de recherche et d'enseignement à l'Université de Genève, cette histoire économique et sociale restitue, dans la diversité du temps et de l'espace, l'internationalisation du monde.

Le tome premier, après un prologue consacré à l'entre-deux Révolutions (de la révolution néolithique de l'agriculture et de la ville aux prémices de la révolution industrielle), traite des sociétés industrielles occidentales et de la révolution in... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
karkarot
  31 août 2018
Paul Bairoch est un très grand chercheur en histoire économique qui s'est surtout attaché à rendre compte scientifiquement des pseudos apports du libre échange et des pseudos apports de la colonisations pour les pays colonisateurs. Ainsi, son grand combat fut un temps d'expliquer que le libéralisme n'était pas la règle mais qu'au contraire c'était bien le protectionnisme qui à travers l'histoire économique mondiale avait largement prévalu et permis de forts progrès sociaux-économiques contrairement à ce qui est claironné partout, notamment dans les médias.
Bairoch a pourtant travaillé pour le GATT en temps que conseiller.
Victoires et déboires est son grand ouvrage de "synthèse" (les guillemets sont pour les 1000 pages de ce tome 3) de toutes ses recherches. Pas moins de vingt ans, donc. Malgré ce que dit l'éditeur, je comparerais volontiers cette somme avec les quatre livres d'Eric Hobsbawm: l'Ere des Révolutions, Empire, Capital, Extrêmes dans le sens où les deux proposent une vision cohérente de l'histoire économique sur le temps long, à travers l'étude des trends et des statistiques macro économiques. Hobsbawm se base sur un modèle résolument matérialiste-historique tandis qu'on ne peut pas reprocher à Bairoch d'être un fervent communiste comme son homologue; même si ce n'est pas non plus un néo-libéral forcené.
Bairoch a plutôt une pensée qui sort des sentiers battus (pour les économistes de grand média), et il passe beaucoup de temps dans ses ouvrages à déconstruire les assertions ultra-libérales (ou marxistes, mais celles-ci sont tellement peu reprises dans les médias de masse qu'il ne s'appesantit pas dessus) ou férocement anti-colonialistes concernant les vertus du libre échange (qu'il ne nie pas dans une perspective politique mais ne constate pas d'un point de vue historique) où les bienfaits économiques de la colonisation pour les pays envahisseurs.
Pour le reste, ce tome est comme les précédant: clair, très bien documenté, complet, convaincant et résolument éclairant sur notre monde moderne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : ProtectionnismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2117 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre