AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081331160
Éditeur : Editions Arthaud (13/01/2016)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Je recommande ce livre
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
QueLire
  28 février 2016
Le tour du monde à la voile en solitaire
Yvan Bourgnon, navigateur de légende a remporté de nombreuses courses dont la Transat Jacques-Vabre en double avec son frère Laurent. Laissant la course derrière lui, il tente un pari fou : faire le tour du monde en solitaire et à l'ancienne. Son embarcation, longue de 6.5 mètres ne comporte aucun endroit pour s'abriter et pour compliquer la tâche, il naviguera sans ustensiles électroniques. le 5 octobre 2013, il prend le large. Départ Les Sables-d'Olonne pour un retour prévu à une date inconnue à Ouistreham.
Un pari fou pour celui qui désire retrouver les sensations de la navigation à l'instinct
Parcourir 55 000 kilomètres seul, avec pour seul support, en cas de danger, un bateau suiveur exigé par l'un des principaux sponsors, c'est un pari incroyable que se lance là Yvan Bourgnon. Pourtant c'est en totale confiance qu'il entame sa traversée. Les Bourgnons sont des marins dans l'âme, ils ont la navigation dans le sang, la mer, c'est leur terrain de jeu, s'il y a bien quelqu'un qui peut réussir cet exploit, c'est l'un des leurs.
Yvan Bourgnon a baptisé son catamaran « Ma Louloutte » qui avalera 45 000 kilomètres avant de s'échouer sur une petite île du Sri Lanka. Jusque-là, elle a mené sa mission à bien malgré les difficultés rencontrées. La Guadeloupe où son safran gauche a été endommagé, Panama où elle a du se frayer un chemin au milieu de navires gigantesques, les Marquises où Yvan se retrouve avec 40° de fièvre pour enfin arriver à Tahiti, où habite Laurent, le grand frère. C'est quelques semaines heureuses qu'il passera là-bas, et où il tentera de se remettre d'une blessure au bras.
Vaincre la solitude et s'accommoder de la météo
Difficile de lutter contre les éléments, alors il faut s'en accommoder. La pluie, le vent, les vagues, il faut tout surmonter, ne pas rester mouiller, ne pas prendre un coup de chaleur, garder le moral... La solitude est aussi très difficile à gérer, heureusement, Yvan Bourgnon sait se faire des amis lors de chaque escale. Son aventure est suivie par des tas de navigateurs professionnels ou amateurs qui n'hésitent pas à venir lui dirent bonjour s'ils croisent sa route. Sa réussite, il la doit aussi à ceux qui lui ont proposé leur aide lors des moments difficiles.
L'aventure continue en passant par le Vanuatu et l'Australie pour qu'un coup de malchance fasse s'écraser « Ma Louloutte “sur des rochers au Sri Lanka. le bateau est disloqué, heureusement, le navigateur n'est pas blessé, mais les dégâts sont considérables. Il faudra 7 mois de travaux pour que ‘Ma Louloutte II' soit en état de naviguer. Il reste 10 000 km avant l'arrivée à Ouistreham, où des milliers de personnes accueilleront l'aventurier.
​Mon avis
Ceux qui suivent le blog savent que j'aime particulièrement les récits d'aventure, les exploits sportifs ou tout ce qui est en lien avec la nature. ‘Gladiateurs des mers' fait partie de ce genre.
Même si j'ai apprécié cette lecture, pour cet exploit justement, et toutes les descriptions sur l'aide qu'Yvan Bourgnon reçoit lors de ces différentes escales. J'ai trouvé qu'il manquait de descriptions d'ambiance, qu'il manquait un peu de tension lors des passages plutôt mouvementés du voyage... Et au début du livre, il y a quelques points d'humour un peu lourd, où le désir de faire sourire semble trop flagrant. C'est une lecture que j'ai trouvée intéressante, mais l'interprétation ne m'a pas totalement convaincue.
Je remercie Babelio et les éditions Arthaud pour cette lecture.

Lien : http://que-lire.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ldupeyron
  21 février 2016
Voilà un bon livre, bien écrit. La rédaction est dynamique, ce qui fait qu'on partage bien l'intensité du défi et toutes les difficultés physiques et morales qu'elle comportait. Faire le tour du monde tout seul dans un bateau non habitable n'est pas un petit défi.
Cependant, je trouve dommage que le livre ne s'étende pas plus sur les rencontres faites à terre lors des escales, notamment dans les iles du Pacifique.
C'est ce qu'avait fait Alain Gerbault, dans son journal de bord, où il nous faisait découvrir et partager beaucoup sur la population des iles du pacifique (tradition, culture, mode de vie influencé par la société continentale). Avoir le regard d'un autre marin 1 siècle plus tard aurait été très intéressant.
Je recommande ce livre, on ne s'ennuie pas du tout.
Commenter  J’apprécie          10
DTA
  21 février 2016
Un très bon livre, avec un écriture dynamique
Le défi d'Yvan est énorme. Il nous le fait vivre avec beaucoup de passion.
Le cahier de photos au milieu du livre fait encore mieux partager l'aventure, pendant laquelle on comprend que le moindre instant de relache pouvait lui couter la vie.
A lire
Commenter  J’apprécie          20
Adeuxlignes
  02 février 2016
Avant toute chose je souhaite remercier les éditions Flammarion-Arthaud et Babelio pour m'avoir permis de découvrir ce livre.
Et quel livre ! J'ai eu l'impression de relire les ouvrages de mon adolescence où dans ma bibliothèque Ellen Mc Arthur côtoyait Nicolas Vanier, j'ai pris un plaisir nostalgique à parcourir cette aventure singulière signé Yvan Bourgnon ; ce dernier souhaite réaliser un tour du monde sur un voilier non habitable.
Quelle aventure que celle de cet homme ! Que cherche ces aventuriers modernes alors qu'ils tutoient la mort sur les mers du monde ? La lecture de cette épopée tient en haleine de bout en bout, on souffre, on gémit, on frémit avec l'auteur, on angoisse. L'homme est physiquement poussé à bout mais reste finalement solide mentalement et nous impressionne !
J’aime assez le titre de ce livre, le mot gladiateur évoque bien le combat que mène le voyageur. Un combat contre les éléments, la nature dans ce qu’elle a de plus sauvage et d’inhospitalier …
Le cahier de photos en couleur au milieu de l'ouvrage permet de mieux voir la toute petite embarcation de Yvan Bourgnon que l'on imagine alors mieux perdue au milieu des creux de 7 mètres, suffocant … !
Le style employé et simple, dynamique et va à l'essentiel. Il sert efficacement le contenu de l'ouvrage. Il s'agit d'une lecture idéale en cas de fatigue ou d'une envie d'évasion.

Lien : http://www.adeuxlignes.fr/?p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
QueLireQueLire   27 février 2016
Le sens marin imprégnait la navigation, le flair et le pif remplaçaient les instruments électroniques, les données satellites et les ordinateurs qui désormais anticipent toutes les décisions. Les icebergs, les cargos se scrutaient à l'œil et à la jumelle, pas au radar. C'est l'ambiance que j'ai voulu retrouver en me lançant dans les affres de ce tour du monde à l'ancienne.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : navigationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Yvan Bourgnon (1) Voir plus




Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
229 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre