AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266167596
Éditeur : Pocket (17/01/2008)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 294 notes)
Résumé :
Sylvain Tesson parcourt le monde. Dans les steppes d'Asie centrale, au Tibet, dans les forêts françaises ou à Paris, il marche, chevauche, escalade, bivouaque dans un arbre ou sous un pont, construit des cabanes. Cet amoureux des reliefs poursuit le merveilleux et l'enchantement. Dans nos sociétés de communication, il en appelle à un nouveau nomadisme, à un vagabondage joyeux.
Ce Petit traité sur l'immensité du monde est un précis de désobéissance naturaliste... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
joedi
24 juillet 2017
Un recueil dans lequel Sylvain Tesson reprend des impressions et des notes consignées dans divers cahiers écrits pendant ses voyages. Dans certains chapitres, il parle de se retirer dans une cabane isolée, ce qu'il fera et que l'on peut lire dans son roman Dans les forêts de Sibérie. Dans le chapitre Sur les vaisseaux de pierre consacré aux escaladeurs de cathédrales dont il a fait partie, il écrit :
“En cas de chute, le grimpeur aura tout juste le temps de se dire qu'«il n'a que ce qu'il mérite», comme le proclamait Philippe Petit quand on lui annonçait qu'un funambule – un de ses frères ! – s'était écrasé." . Quelques années après la parution du Petit traité sur l'immensité du monde, Sylvain Tesson a connu une chute dramatique !
Ce Petit traité sur l'immensité du monde, je l'ai picoré au gré de mes envies de lecture, c'est ainsi que je l'ai apprécié !
Challenge Petits plaisirs 2017 – 167 pages
Commenter  J’apprécie          592
Lune
04 mai 2014
Glisser ce traité dans sa poche.
Opter pour le vagabondage (physique et/ou mental).
Garder l'oeil lucide.
Refuser les pièges d'une société bouffeuse de temps et du Temps.
Ralentir le pas.
Goûter la liberté.
Conserver sa libre pensée.
Agiter le tout en le saupoudrant des mots de Sylvain Tesson et le "petit traité" devient philosophie de poche qui se lit et se relit.
Une bouffée d'oxygène dans un siècle qui court vers un drôle d'avenir si l'on n'y prend garde.
J'ai particulièrement aimé l'analyse de l'humanisme. Elle est parlante et sans concession.
Je suis montée aux barricades à l'évocation des oppressions brutales vécues par trop de femmes.
Je me suis agrippée à l'auteur pour rejoindre le haut des cathédrales et pénétrer dans la "forêt" de Notre-Dame, les yeux écarquillés par le bonheur de croiser les "compagnons" du fond des âges.
J'ai ressenti l'action d'un homme qui recherche la liberté et tente de nous montrer qu'il l'a trouvée dans "l'immensité du monde". Que cela fait du bien...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Dirlandaise
07 mai 2012
J'avais un peu peur de la déception que pouvait entraîner la lecture d'un deuxième livre de Sylvain Tesson après l'admirable "Dans les forêts de Sibérie" mais heureusement, la magie de monsieur Tesson a encore exercé son emprise sur moi et je me suis encore une fois laissée séduire par cet homme que rien n'arrête, cet homme libre qui refuse de se laisser piéger par le monde moderne et prend tous les moyens mis à sa disposition pour y échapper. Un tel homme ne peut que se creuser un chemin royal dans mon coeur et ne plus jamais le quitter.
Dans ce petit livre, monsieur Tesson fait l'éloge de tout ce qu'il aime : le voyage, le bivouac, la solitude des grands espaces, la forêt, l'alpinisme urbain, le vagabondage joyeux etc. Tout cela est écrit avec une simplicité et une sincérité touchante. J'ai particulièrement aimé le chapitre fascinant sur l'alpinisme urbain de même que celui faisant l'éloge du bivouac. La vie de Sylvain Tesson est extraordinairement riche et lumineuse. le lire redonne goût à la vie et je donnerais tout pour le rencontrer au moins une fois car je suis tombée sous le charme de ce grand voyageur. Je dévore ses livres et lorsque j'aurai tout lu de lui, je relirai encore et encore afin de continuer à goûter aux aventures et à la quête de l'essentiel qui caractérisent les écrits de ce merveilleux auteur.
"Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir."
"Une vie est réussie quand elle n'est faite que de verbes d'action."
"L'enfer, ce n'est pas les autres, c'est l'obligation de vivre avec eux."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
pyrouette
05 mai 2017
Quel bonheur de lire ce petit traité pendant la campagne électorale qui fait des ravages partout. Au lieu de regarder la télé, d'écouter les médias qui rabâchent en boucle les déclarations des candidats, j'ai suivi Sylvain en Sibérie, au Tibet, dans les forêts.
Écouter la nature, regarder les étoiles, faire un bivouac potable ou non, choisir son endroit pour dormir, voilà une occupation paisible.
Lire les philosophes voyageurs, marcher le nez au vent, voir les merveilles naturelles, oh oui j'étais mieux avec l'auteur.
Marcher pour lutter contre le temps, marcher pour penser vagabonder ou simplement, vivre dans une cabane dans la forêt avec le minimum, un retour aux sources indispensable.
Et pour finir une petite citation : “une vie est réussie quand elle est n'est faite que de verbes d'action.”
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          256
mangouste79
12 mai 2014
C'est la première fois que je fréquente la plume de Sylvain Tesson après avoir entendu sur le personnage tout et son contraire.
Ce fut une bonne surprise. A n'en pas douter, l'homme a du talent. Il manie le verbe aussi bien qu'il promène son regard sur les chemins du monde. On sent en lui la même jubilation face à la page blanche que devant les chemins de traverses. Ce livre, est une succession de réflexions sur le nomadisme romantique. Elles sentent l'escarbille d'un feu de bivouac, la souffrance du pas supplémentaire, l'émerveillement face à un paysage de hasard. Elles ont parfois le panache des grands vents qui balayent les steppes, la profondeur du temps qui passe au rythme de la marche, la légèreté du pas dépouillé de celui qui voyage par monts et par vaux. Toutes choses qui devraient nous aussi nous faire bondir sur nos pieds et quitter nos vies confortables et rangées pour prendre la route comme on prend le maquis, pour résister à se monde qui se consume plus encore qu'il ne se consomme.
Mais hélas, il y a dans ces pages, un double mouvement qui met mal à l'aise. On en vient finalement à s'interroger sur la raison d'être de ces réflexions ou plutôt de leur publication. Sylvain Tesson, fait ici l'éloge du marcheur solitaire non sans faire preuve d'un certain dandysme misanthrope. Il démontre la grandeur du vagabondage , témoigne de la poésie de la vie de bohème tout en espérant, finalement que peu de personnes mettent leurs pas dans les siens. Malgré cette ambivalence du propos, souvent asocial et acerbe sur ses contemporains, l'auteur signe de bien belles pages.
Pour le voyageur de salon que je suis, ce fut un bon moment et je l'en remercie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations & extraits (95) Voir plus Ajouter une citation
RebkaRebka23 septembre 2017
La cabane, c'est le vagabondage moins la géographie. La liberté sans le mouvement, l'épanouissement de l'âme par le retranchement du corps. Se replier dans la forêt (comme on se replie pendant la bataille) est une réponse satisfaisante à la laideur du réel en même temps qu'un retour symbolique sous les frondaisons du monde onirique.
Commenter  J’apprécie          20
RebkaRebka23 septembre 2017
Elle ressemblait à une madone, mais après la Chute.
Commenter  J’apprécie          60
RebkaRebka22 septembre 2017
La nuit d'amour sous les étoiles est le plus bel hommage qu'on puisse rendre aux présences invisibles peuplant le bord des sources.
Commenter  J’apprécie          60
RebkaRebka22 septembre 2017
J'aimerais atteindre l'extinction totale de la pitié envers moi-même.
Commenter  J’apprécie          61
RebkaRebka21 septembre 2017
Il ne s'agit pas de savoir couper les amarres mais plutôt de ne pas en avoir.
Commenter  J’apprécie          92
Videos de Sylvain Tesson (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvain Tesson
Sylvain Tesson, Une très légère oscillation .http://www.laprocure.com/tres-legere-oscillation-journal-2014-2017-sylvain-tesson/9782849904954.html
autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Sylvain Tesson

Quelle formation a suivi Sylvain Tesson ?

histoire
géographie
russe
urbanisme

10 questions
83 lecteurs ont répondu
Thème : Sylvain TessonCréer un quiz sur ce livre
. .