AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2917032650
Éditeur : Les Ardents éditeurs (15/01/2016)
Résumé :
Après la défaite de Waterloo, Brutus-Léonidas Raimondy, un jeune officier de l'armée napoléonienne, rejoint son père qui s'est nouvellement installé rue des Combes à Limoges. Ce dernier, Pierre Raimondy, reconnaît à la sortie de l'église Saint-Pierre, en la personne du baron d'Espelettes, un traître à la conjuration des Égaux. Se sentant menacé, le baron décide de faire taire Pierre Raimondy, mais pour l'atteindre, il fomente un complot contre son fils n'hésitant pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Nostradamus27
  16 mars 2016
Voici une tâche très méritoire qu'a réalisée l'éditeur limougeaud les Ardents, il a en effet réédité un roman historique paru en feuilleton dans la presse régionale socialiste de la Belle Époque. L'on sait que c'est la presse de gauche qui commence à attirer des lecteurs en publiant des romans feuilletons ; la presse catholique lui est longtemps hostile. L'évêque de Nancy Mgr Charles-François Turinaz, comme nombre de ses confrères, dénonce le genre du roman dans son ensemble :
« Même quand ils ne sont pas immoraux, les romans sont dangereux, parce qu'ils mettent les rêves à la place des réalités de la vie, et qu'ils égarent les âmes dans de folles illusions » (Mgr Turinaz. Oeuvres pastorales, tome deux, Paris, 1890, p. 14)
C'est de mai 1895 à janvier 1896 qu'est paru dans "Le Rappel du centre" le roman historique "Le capitaine des Meurt-de-faim" d'A. Clément. Alors que bien souvent le roman feuilleton proposé n'a aucun rapport avec la région où le journal diffuse, là l'action se passe à Limoges, la préfecture du département où cet hebdomadaire est imprimé. de plus le récit s'intéresse aux conditions de vie des ouvriers dans la porcelaine de Limoges. A. Clément est un pseudonyme et l'on devine en lui quelqu'un qui a habité la préfecture de la Haute-Vienne et dispose d'une solide culture sur l'histoire de la Révolution française et une bonne connaissance de la période de la Restauration.
En effet les moments historiques traités sont l'année 1796 à Paris pour la conspiration autour de Gracchus Baboeuf et les années 1814 à 1816 à Limoges, la touche finale est portée le 18 juin 1816 soit pour le premier anniversaire de la bataille de Waterloo.
De la préface, on retiendra :
« Cet aspect historique permet en outre de mettre en exergue les antagonismes de classes ou les rapports des uns ou des autres à la mobilité sociale, en dramatisant les évènements d'une période donnée. Ici, les plus faibles, blanchisseuses, naveteaux et autres charbonniers tentent de se soulever face au joug bourgeois qui les oppresse, puis sont finalement maîtrisés. La grande histoire est donc ici utilisée à des fins politiques afin de sensibiliser le lectorat à un discours socialiste et réformateur.» (page 17)
« Au final, après quatre complots et trois chantages, le récit aboutit à deux morts, une fortune et une dégradation totale, sociale et humaine, suivie d'une humiliation ». (page 23)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1740 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre