AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791090627420
Éditeur : Editions du chat noir (09/05/2014)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Lottie est une jeune Londonienne bien sous tous rapports, même si elle préfère s'informer des dernières modes plutôt que d'apprendre les convenances d'une future femme à marier.Cependant, lorsque des engeances monstrueuses sorties tout droit d'une dimension parallèle s'attaquent à elle au cours d'une promenade, la lady saute sur l'occasion de chambouler son quotidien.Mise au parfum par Mr Rabbit, un jeune horloger garant de la fermeture de ces portails, L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Lire-une-passion
  30 juin 2015
Ce qui m'a le plus attiré dans ce livre, c'est tout d'abord la couverture que je trouve très belle, et ensuite le résumé, une époque que j'aime beaucoup ! Je partais donc très positive en lisant ce roman. Cependant, dès le départ, j'ai trouvé des points négatifs qui m'ont un peu refroidie, dirons-nous. Néanmoins, malgré ces points, j'ai passé un bon moment, même si j'aurais aimé que tout soit plus poussé que ça.
Lottie est une jeune londonienne un peu en marge de la société. Elle préfère s'intéresser aux modes actuelles, plutôt que d'apprendre les coutumes de son temps, qu'elle trouve barbantes. Mais lorsqu'elle découvre que des monstres venus d'un monde parallèles sèment la terreur, elle décide de braver tous les interdits et de mener son enquête en compagnie de sa meilleure amie, sa soeur et l'horloger du coin. Son quotidien est donc chamboulé et un peu casse-cou, elle additionne les erreurs et les retournements de situation.
Ce qui m'a le plus déboussolée quand j'ai commencé cette lecture, c'est de voir que ce n'était pas un roman à proprement parlé, mais bien des petites nouvelles, toutes dans le même univers et qui se suivent plus ou moins. Comme vous le savez, je ne suis pas fan de ce format, car j'ai du mal à m'attacher aux personnages, étant donné que c'est beaucoup trop court pour. En plus de cela, j'ai vraiment trouvé que la psychologie des personnages n'était pas présente, presque inexistante, que l'univers était mis en place trop vite (en une quinzaine de pages) et que les actions et les dénouements étaient bien trop rapides à mon goût. Je n'oublie pas que ce sont des nouvelles, mais comme elles se suivent assez, j'aurais aimé que l'auteure prenne justement le temps de bien tout mettre en place, quitte à ce que la première enquête arrive sur le tare.
Malgré l'aspect court de ces nouvelles, j'ai quand même bien apprécié mon voyage. Cécile Guillot a une plume qui s'affine de plus en plus et qui prend de l'assurance. Ses descriptions sont très bien faites, et du coup, j'avais l'impression d'être à leur côté, ce qui est un très bon point. Une fois ce court roman terminé, on se rend compte que toutes ces nouvelles ont un lien commun, et j'ai trouvé l'idée très bonne aussi.
Concernant les personnages, mon affinité va plus à l'horloger, que j'ai trouvé bien plus approfondi que les autres. Peut-être parce qu'il a un rôle important dans cette intrigue, mais il m'a touchée sur certains points. Il est assez mystérieux, mais il se dévoile aussi par petites touches, ce qui fait qu'on s'attache plus à lui qu'aux autre. Vivian, je l'ai trouvée trop... colérique. Même si je comprends qu'elle en ait marre de sa petite soeur, j'ai trouvé qu'elle avait des réactions assez excessives et qu'elle devenait aussi lourde que sa soeur à des moments. Quant à Lottie, même si elle est insupportable avec son caractère, elle est aussi dans un sens assez attachante. On voit sa motivation à faire quelque chose de ses journées et j'ai trouvé cette idée bonne. Quant à sa meilleure amie, elle est un peu trop mise de côté pour que je puisse me faire un avis sur elle, mais je l'ai bien aimée, mais sans plus.
Pour l'intrigue, comme je le disais plus haut, les nouvelles sont toutes reliées par un fil conducteur, ce qui fait qu'on est pris au jeu malgré les quelques manques mentionnés. de ce fait, je suis assez curieuse de lire la suite, voir où l'auteure veut nous amener et la finalité de la chose.
En résumé, un recueil de nouvelles qui manque de profondeur autant du côté des personnages que de l'intrigue qui va beaucoup trop vite à mon goût. J'aime en apprendre un maximum sur un univers, sans que ce soit lourd. Ici, tout est à vitesse grand V. Cependant, les descriptions que nous fait l'auteure nous aide à nous immerger dans cet univers et sa plume qui s'affine est très agréable.
* Je remercie les éditions du Chat Noir pour leur confiance et la découverte ! *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sanguine
  21 septembre 2015
J'aime bien les Editions du Chat Noir parce que leurs couvertures sont toujours (ou presque) hyper belles. Si je m'écoutais, j'achèterai la totalité de leur catalogue juste pour les couvertures. Mais comme je suis une fille raisonnable (ahah on ne se marre pas merci), je n'en prends que quelques uns. Et j'ai donc craqué il y a quelques temps sur le livre de Cécile Guillot. Alors oui la couverture est à tomber par terre mais le résumé me faisait très envie. En plus, j'ai eu la chance d'avoir une dédicace de l'auteure !
Lottie est une jeune Londonienne bien sous tous rapports, même si elle préfère s'informer des dernières modes plutôt que d'apprendre les convenances d'une future femme à marier.
Cependant, lorsque des engeances monstrueuses sorties tout droit d'une dimension parallèle s'attaquent à elle au cours d'une promenade, la lady saute sur l'occasion de chambouler son quotidien.
Mise au parfum par Mr Rabbit, un jeune horloger garant de la fermeture de ces portails, Lottie décide de partir à l'aventure. Dans son empressement passionné, elle embrigade sa soeur et sa meilleure amie avec lesquelles elle forme désormais le Pink Tea Time Club. Un groupe de lecture, en apparences, où l'on parle monstres, créatures fantastiques, royaumes féériques et autres mondes. Pour la soif de découverte, pour sauver Londres mais surtout, pour passer le temps.
En toute bienséance, cela va de soi …
C'est un livre tout fin que Cécile Guillot nous propose, l'avantage c'est qu'il est vite lu (en quelques heures on n'en parle plus) mais du coup, j'ai trouvé que les personnages n'étaient pas assez travaillé et que l'histoire était traitée de façon trop superficielle à mon goût. J'aurai aimé plus de détails, de descriptions ...
Et c'est bien dommage parce que je me suis prise d'amitié pour Lottie qui est un peu l'archétype de la fille nunuche qui n'a d'intérêt que pour les choses futiles (elle habille son petit chien, elle n'aime que les objets et les vêtements roses ...). Et j'ai adoré l'univers particulier de l'histoire qui entremêle au final plusieurs univers déjà connu (si je vous dis que le héros masculin s'appelle Rabbit et qu'il est horloger ... ça vous fait penser à quelque chose non ?). Et j'ai beaucoup aimé avoir un rappel du "Portrait de Dorian Gray" que j'ai lu il y a quelques temps ...
Mais du coup, l'histoire se déroule très rapidement, les événements s'enchainent les uns après les autres sans vraiment de cohérence pour moi. Je n'ai pas eu le temps de digérer une information que j'en ai eu deux autres qui me sont arrivées. Comme on dit souvent : trop d'événements tue l'événement et j'ai fini le livre sans réussir réellement à rentrer dans l'univers et l'histoire. Je n'ai fait que lire sans jamais m'impliquer plus que ça, je n'étais pas spécialement désireuse d'en savoir plus.
Une lecture mi-figue mi-raisin qui ne me laissera pas un souvenir impérissable ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leinavaleski
  28 janvier 2015
J'ai lu ce livre il y a à peine une semaine et je ne me souviens même plus des prénoms des différents personnages. Je sais qu'il y a un horloger, l'héroïne, sa soeur et sa meilleure amie. Vous voyez donc à quel point j'ai été marquée par ceux-ci… Ils ne sont pas inintéressants mais ils sont plus un « rôle » qu'une personnalité. On a donc : la jeune fille capricieuse un peu rebelle (dans le sens où elle refuse de se voir comme une future épouse), la femme mariée rangée et raisonnable qui voudrait bien le rester mais qui doit protéger la première qui fait souvent n'importe quoi, l'homme qui n'a pas confiance en lui mais qui a un rôle hyper important et enfin, une jeune fille dont le rôle n'est pas forcément évident mais qui évite de rester entre les deux soeurs et qui semble être au courant de beaucoup de choses, donc c'est celle qu'on pourrait appeler l'informatrice du groupe. J'ai quand même beaucoup aimé ces personnages parce que je les ai trouvés amusants : entre la gamine pourrie gâtée et la soeur sérieuse qui n'hésite pas à agir en guerrière, avec en prime le mec qui a l'air complètement dépassé par sa vie, il y a de quoi sourire.

En revanche, l'histoire va beaucoup trop vite à mon goût. Puisqu'on est sur des épisodes, on aurait pu attendre un peu plus de deux pages avant de voir arriver tout l'univers et les explications ultra rapides qui l'accompagnent. Surtout qu'il suffit de peu pour que l'horloger lâche les informations. Je n'ai pas retenu grand-chose mais j'ai aimé les références du récit à un autre plus connu (les montres, le personnage en retard, le chien disparu dans la faille) et enchaînement des événements. C'est amusant et sympa à lire mais ce n'est pas non plus la lecture la plus captivante que j'ai connue. J'en garde un souvenir confus mais un bon souvenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sl972
  19 septembre 2016
Notre histoire commence avec Lottie, une jeune lady londonienne, frivole et plutôt gâtée. Elle ne se préoccupe que de ses tenues… jusqu'au jour où Pink Princess, son loulou de Poméranie, disparaît, englouti par une faille qui s'est ouverte au bout milieu d'Hyde Park.
Pour Lottie, il est hors de question de laisser impunie la mort de son chien adoré et Elijah Rabbit l'aidera dans sa tâche, qu'il le veuille ou non. Ce jeune homme, horloger de son état, est chargé de surveiller les portails qui séparent notre monde d'autres dimensions ; malheureusement, comme le lapin blanc d'Alice aux pays des merveilles, il était en retard ce jour-là.
Si toute cette histoire commence avec une envie de vengeance, Lottie ne s'arrête pas une fois son objectif accompli. Entraînant avec elle sa soeur, Vivian, et sa meilleure amie, Ruth, en plus d'Elijah, elle forme le Pink Tea Time Club afin de justifier leurs rendez-vous fréquents aux yeux de la bonne société.
Ce petit livre à la très belle couverture se lit plutôt vite. le style est assez simple, facile à lire. L'histoire est assez originale ; le concept n'est pas totalement innovant, mais j'aime les choix qu'a fait l'auteur. Seul petit bémol : il est un peu court, ce qui fait que les aventures s'enchaînent un peu précipitamment et qu'on manque parfois de détails. Enfin, nous ne sommes pas en train de lire de la haute littérature, mais j'ai quand même passé un agréable moment. Lottie m'énervait par moment, mais son caractère s'arrange au fil des pages. le pauvre Elijah ne sait jamais sur quel pied danser avec elle, ce qui m'a souvent fait sourire.
En résumé, un court roman parfait pour se détendre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LalieBulle
  10 mars 2017
arlotta, jeune lady en manque d'occupations, fonde un club pour boire du thé, parler lecture et explorer les mondes parallèles. En toute bienséance… » Voilà deux phrases qui auront suffit à me faire retourner sur le stand des Editions du Chat Noir, à l'occasion du salon du livre de Paris, pour acheter The Pink Tea Time Club de Cécile Guillot. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant qu'il s'agissait d'un tout petit roman, que dis-je, une nouvelle ! Je ne suis pas vraiment amatrice du format court, mais le pitch était tentant, le tarif attractif, sans parler de la présence d'un horloger répondant au nom de Mr Rabbit dans le récit…
Je me retrouvais donc à accompagner Carlotta, une lady capricieuse et absolument amoureuse du rose, dans ses aventures en cette fin de journée éreintante (salon du livre si tu m'entends, l'année prochaine, des chaises ce serait sympa). Carlotta qui est capable de courir vers le danger avec un courage impressionnant, puis de piler net car il est temps de changer de robe ! Un personnage léger et amusant, qui rappelle (ou vois-je trop loin ?) avec simplicité que le rose ne dégrade ni ne défini une femme.
Avec son amie Ruth, plus peureuse, et sa soeur Vivian, la représentant officielle du bien paraître, elles forment un trio équilibré, du moins en termes de tempéraments. J'ai en effet trouvé que la pauvre Ruth écopait souvent du rôle de « suiveuse », tandis que la relation des deux soeurs était plus développée. Vivian aura d'ailleurs un rôle décisif dans le dénouement du récit. Mr Rabbit, lui, est un personnage timide, assez mignon, et qui amène avec lui tout un univers fantastique : des monstres abyssaux, des bébés pieuvres roses, des fées, des tableaux magiques, des sorciers machiavéliques…
La nouvelle a été conçue en huit « épisodes » d'une vingtaine de pages, ce qui explique que chaque chapitre passe à un nouveau sujet et que l'histoire avance toujours vite. La plume de l'auteur, à la fois prenante et simple, facilite encore davantage la lecture. Je n'ai vu passé ni le temps, ni les pages !
Il faut également noter les nombreuses références à des univers de littérature, à Alice au pays des merveilles d'abords, mais aussi au Portrait de Dorian Grey d'Oscar Wilde ou encore à Peter Pan et James Barrie. L'épisode d'Oscar Wilde était très sympathique, mais d'autres références m'ont parues de trop, voir forcées, comme celles à Peter Pan dans le chapitre Ombrelles et Embruns.

Lien : https://adoptezunlivre.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
limaginariumlimaginarium   19 septembre 2015
Pour une fois, il avait vraiment besoin de l'aide des demoiselles, les montres à remonter n'étant qu'un subterfuge pour être tranquille – il leur confiait les portails qui ne présentaient plus aucun danger. »
Le voyage en fiacre fut des plus chaotique. Elijah s'était résolu à ce mode de transport pour ne pas avoir à subir les jérémiades des jeunes filles, peu habituées à la marche, surtout sous la pluie. Mais même ainsi, il avait dû souffrir les plaintes de Lottie dont les cheveux frisottaient à l'humidité de l'air. Vraiment, il ne comprenait pas cette femme qui par moments pouvait se montrer si ouverte et si intrépide, et à d'autres, se conduire comme une enfant gâtée et superficielle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
limaginariumlimaginarium   19 septembre 2015
_ Merci, Emily. Voici donc le livre dont nous parlerons aujourd'hui : Tess d'Uberville de Thomas Hardy, ajouta-t-elle pour faire illusion devant la gouvernante.
Sitôt que cette dernière fut partie, Lottie reposa l'ouvrage sur un guéridon. […]
_ Nous ne sommes pas ici pour causer littérature ou porcelaine, alors, s'il te plait, viens-en aux faits. Si aucune mission ne nous attend, je préfère rentrer m'occuper de la réception de ce soir, la coupa sa sœur, excédée de tout le temps jouer les nounous.
_ Eh bien, nous avons justement reçu un colis de Monsieur Rabbit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
limaginariumlimaginarium   19 septembre 2015
_ Ne t'en fais pas, lui répondit Vivian. […]. Il est bien évident que toute cette affaire ne nous concerne aucunement et que nous ne pouvons nous autoriser à aller nous compromettre de la sorte.
Elle finit sa phrase en roulant des yeux en direction de sa sœur. Lottie hocha la tête pour être tranquille, mais déjà mille idées fourmillaient dans son esprit. Elle se voyait, telle une grande enquêtrice, interroger l'écrivain, traquer le criminel dans des milieux douteux – pour la bonne cause bien sûr ! – et pourquoi pas, franchir un portail pour découvrir les Hautes Terres, cet univers sombre et périlleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
limaginariumlimaginarium   19 septembre 2015
Dans la vie, la gravité d'une situation est diminuée de moitié après une bonne tasse de thé !
[Proverbe anglais]
Sauf si ce thé est bu en compagnie de Miss Carlotta James, auquel cas, la gravité de cette situation sera doublée.
[Elijah Rabbit)]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FungiLuminiFungiLumini   01 janvier 2017
Le cœur de la demoiselle sembla défaillir quand elle vit un énorme tentacule en sortir et se saisir de Pink Princess qui gémissait en essayant de se libérer. Comble de la scène, le jeune homme qui n’aurait pas dû manquer d’intervenir en parfait gentleman paraissait s’activer sur une grosse montre démodée alors qu’une créature cauchemardesque s’en prenait à son bébé !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Cécile Guillot (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Guillot
L'aube de la Guerrière de Vanessa Terral, Un roman aux éditions du Chat Noir Troisième tirage maintenant disponible www.editionsduchatnoir.com
Musique : L'ombre du groupe Kells (avec l'aimable autorisation du groupe) Illustrations : Cécile Guillot & Miss Gizmo
autres livres classés : époque victorienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2121 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre