AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2918143200
Éditeur : Vagabondages (11/09/2014)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Paris, juillet 1957. Ayant perdu ses parents lors d'un braquage de banque, Geneviève Tomate vit depuis bientôt sept ans avec ses grands-parents. Elle en a aujourd'hui quatorze et vient tout juste de terminer la lecture du Seigneur des Anneaux. De cette découverte naît un formidable désir d écriture : c'est décidé, elle sera écrivaine! Et comme c'est les vacances, elle compte s'y mettre au plus tôt. À sa demande, sa grand-mère part lui acheter le nécessaire pour son ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Livresse_des_Mots
  24 septembre 2014
« Le talisman des Midolcans » de Jean-Blaise Djian, Sébastien Corbet et Adélaïde Camp est une petite découverte inattendue - de celles qui nous prennent par surprise et nous émeuvent. On ouvre la première page sans trop y croire et là, la magie opère instinctivement... Cette bande-dessinée est une jolie lecture aux vertus apaisantes. Douce, tendre et chaleureuse. Une petite éclaircie dans une journée maussade.
Le trio a su allier simplicité et sensibilité pour narrer l'histoire de la délicate Geneviève Tomate. du légume, elle n'a que le nom, la rondeur et la fraîcheur. Élevée par ses grands-parents depuis le décès tragique de ses parents lors d'un hold-up, elle est une petite fille curieuse et solitaire. Sur les conseils de Monsieur Kelinto, un mystérieux libraire, elle découvre et s'éprend de la trilogie « Le Seigneur des Anneaux », que l'on ne présente plus. Envoûtée, elle se met alors en tête de devenir romancière... Sur la route des vacances, les premiers chapitres s'esquissent dans son imagination...
Ce premier tome est un petit bijou vibrant d'émotions. Il est très court – 32 pages ! – mais il parvient à capter l'attention du lecteur. Imprégné de l'amour familial réconfortant de la famille Tomate, on part à la conquête des rêves de Geneviève. Elle trouve refuge dans son imagination pour fuir le vide provoqué par la disparition de ses parents et c'est avec délice qu'on l'accompagne dans son aventure extravagante.
Sébastien Corbet et Adélaïde Camp ont collaboré et se sont partagés le travail pour donner vie à cette belle histoire. Deux styles graphiques différents sont accolés pour distinguer deux univers. Il illustre la réalité à l'aide de traits bruts et épais, et lui donne toute sa consistance avec des couleurs mates et unies. Elle représente le rêve de Geneviève en le parant de couleurs nuancées et lumineuses, et utilise un trait plus aérien, plus fin, pour lui donner son caractère éphémère et chimérique. Ces deux pattes graphiques s'accordent et une belle harmonie émane de cet album.
Un petit bijou !
Lien : http://www.livressedesmots.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lirado
  17 janvier 2015
1957. Geneviève Tomate, 14 ans, orpheline, déclare à ses grands-parents qu'elle rêve de devenir romancière après la lecture du Seigneur des Anneaux. Elle profite de vacances en Normandie pour écrire les premières pages de son futur livre à l'aide du nécessaire fourni par le mystérieux M. Kelinto…Un monde imaginaire et fantastique prend vie sous sa plume.
C'est à l'occasion d'une « Masse critique bandes-dessinées » de Babelio que j'ai reçu le premier tome de le Talisman des Midolcans. Une découverte qui fut dés les premières pages de la BD, très sympathique.
Dans Geneviève Tomate nous découvrons notre jeune héroïne orpheline de 14 ans qui rêve de devenir romancière et va profiter des vacances d'été pour commencer son grand projet d'écriture. Un projet qui fait sourire ses grands-parents mais qui la soutiennent de bon coeur. Un projet dans lequel nombre d'ados se reconnaîtront car quel lecteur n'a pas un jour été titillé par le désir d'écriture ?
Dans ce premier tome de le Talisman des Midolcans nous découvrons également les premières pages de l'histoire imaginée par Geneviève. Pour cette BD le choix, intéressant et bien vue, a été de changer de style dans le dessin afin que la coupure soit nette entre la fiction et la réalité. C'est ainsi que Sébastien Corbet propose un trait un peu épais, imprécis et dans les tons pastel tandis qu Adélaïde Camp illustre le roman de Geneviève avec un trait plus fin, d'une plus grande précision et des couleurs plus vives. L'alliance des deux est agréable.
L'histoire inventée par Geneviève Tomate met ainsi en scène une jeune fille de 14 ans, fille adoptive d'un pirate, qui va se retrouver sur l'étrange île des Midolcans, des animaux à tête de chat qui peuvent tout fabriquer avec leurs corps. Les Midolcans, même s'ils n'apprécient pas les humains, nous serrons d'emblée sympathiques et fascinants.
Ce premier tome de le Talisman des Midolcans raconte ainsi une histoire dans l'histoire. Un procédé qui permet de mettre en scène le processus d'écriture aussi intéressant à découvrir que l'histoire fictive imaginée par notre écrivain en herbe. Les deux récits sont intéressants et agréables à lire. Geneviève Tomate est un premier tome qui se lit très facilement et dans lequel on prend plaisir à découvrir chaque personnage, réel ou imaginaire.
L'histoire des Midolcans nous intrigue et nous avons envie de voir la suite des aventures du personnage de Geneviève dans ce monde. La réalité est aussi très mystérieuse car M. Kelinto, le papetier a créé des encres qui semblent avoir un pouvoir magique. Ses intentions sont obscures et on a envie d'en savoir plus.
Le seul bémol que j'apporte à cette bande-dessinée est sa longueur. Ce premier tome ne fait que 30 pages et cela m'a semblé un peu juste. J'ai l'habitude de lire des formats qui font au minimum 48 pages (et souvent plus). J'avoue que ça m'a un peu surprise de n'avoir pour cette bande-dessinée que 30 pages même si elles sont bien remplies. J'attends donc la suite de le Talisman des Midolcans avec impatience car ces 30 pages ont réveillé mon intérêt !
Lien : http://www.lirado.com/le-tal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Little_Daisy
  08 octobre 2015
Le Talisman des Midolcans est une série jeunesse surprenante et pas assez connue à mon goût. Alors c'est partie pour une session découverte ! le tome 1, qui s'intitule Geneviève Tomate, a été publié septembre 2014 en et le tome 2, dont le titre est Monsieur Kelinto, est arrivé dans les bacs en avril 2015. J'en profite pour faire découvrir la petite maison d'édition normande : Vagabondages (vous pouvez aussi aller voir leur blog)! Pour l'instant cette série ne comporte que deux tomes mais il y aura une suite ! Pour ce qui est des auteurs, au scénario nous retrouvons J.B. Dijan (à qui l'on doit le Grand Mort ou encore Les Quatre de Baker Street qui est une tuerie). Il y a deux dessinateurs, ce qui donne encore plus de force à l'histoire. D'un côté nous avons Sébastien Corbet qui dessine le monde réel dans lequel évolue notre héroïne et de l'autre nous avons Adélaïde Camp qui fait la partie imaginaire.
Voilà une histoire originale qui nous emporte dans les méandres de l'imagination des enfants (adolescente dans notre cas). Geneviève Tomate a déjà éprouvé beaucoup de chose pour une enfant de son âge et ses grands-parents, chez qui elle vit, tentent de se plier en quatre pour lui faire oublier la mort de ses parents. L'été arrive et les grandes vacances avec, Geneviève n'a qu'une requête pour s'occuper : trouver de quoi écrire, elle débute sa carrière de romancière. Mais attention pas n'importe quel type de romans, notre protagoniste à des goûts déjà très prononcés pour la fantasy et la littérature de l'imaginaire.
Sa grand-mère se rend donc chez Monsieur Kelinto pour trouver de l'encre et du papier. Mais cet endroit ne ressemble en rien à une papeterie normale et Geneviève va en faire les frais !
Les style de Corbet et De Camp s'allient à merveilles pour nous faire basculer du monde dans lequel vie Geneviève au monde que notre héroïne a dans la tête et qu'elle tente de couché sur du papier.
Avec ses grosses lunettes, son regard bleu et ses tâches de rousseurs Geneviève à tout pour nous faire fondre. Voilà une belle découverte que je vous recommande !
Lien : http://chickon.fr/2015/10/07..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cecilestmartin
  25 janvier 2015
Une BD bien sympathique, découverte grâce aux Éditions Vagabondage, avec un personnage attachant. Geneviève Tomate, 14 ans, vit avec ses grands-parents depuis que ses parents sont décédés dans le braquage d'une banque. La lecture du Saigneur des moineaux (!)l'enchante à un tel point, qu'elle décide de devenir écrivain et de mettre ses vacances en Normandie à profit pour commencer un roman. La jolie cabane dans un arbre, construite pour son père lorsqu'il était enfant, va devenir son bureau, elle y installe ses affaires : plumes et encres venues de la papeterie Kelinto (dont le patron est un peu bizarre...). On suit alors les aventures de Guenièvre, l'héroïne créée par l'adolescente et nous sommes entraînés dans un univers de pirates et d'étranges personnages dont les bras se transforment en outils !
Le dessin est attrayant, les couleurs vives et parfois étonnantes, les dialogues drôles. Ce premier tome est assez prometteur d'autant qu'on sent bien qu'il y a du mystère du côté du papetier. Je retrouverai avec plaisir donc les aventures de la jeune Geneviève Tomate.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
saomalgar
  18 janvier 2015
Geneviève a perdu ses parents lors d'un braquage, ce sont ses grands-parents qui s'occupent d'elle.
Après la lecture du Seigneur des anneaux, elle décide de devenir écrivain et demande à sa grand-mère de lui acheter le nécessaire pour commencer son projet d'écriture pendant les grandes vacances qu'elle va passer encore une fois avec eux en Normandie.
Mais M Kelinto qui tient la librairie papeterie lui prépare une encre très très spéciale...
J'ai vraiment adoré ce premier tome et l'imaginaire qu'il déploie, le monde inventé par Geneviève est très riche et les personnages rouges et bleus intrigants.
On a vraiment envie de connaître la suite de ses aventures et surtout de savoir quelle surprise réserve l'encre de M Kelinto !!!
Un grand merci à Masse critique pour cette découverte !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Livresse_des_MotsLivresse_des_Mots   24 septembre 2014
Et puis de toute façon cette papeterie est trop moderne pour moi ! Je ne suis pas quelqu'un de moderne ! Je déteste le moderne ! La boutique de Monsieur Kelinto est à deux pas d'ici... Quan Yves était gosse, c'est chez ce bon vieux Monsieur Kelinto que j'achetais ses crayons et ses cahiers. Il est la preuve vivante qu'on n'est pas obligé d'être « moderne » pour exister !
Commenter  J’apprécie          40
Livresse_des_MotsLivresse_des_Mots   24 septembre 2014
- Figurez-vous que c'est la lecture des livres que vous m'aviez recommandé de lui acheter, l'autre jour, « Le Saigneur des Moineaux », je crois, qui lui a donné envie de devenir romancière... Ah, je vous jure, ces jeunes ! Ils doutent de rien !
- Avoir des rêves est la plus belle partie de la vie, madame Tomate ! Et la vie est bien plus agréable si on tente d'aller à la rencontre de nos rêves...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Blaise Djian (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Blaise Djian
Inauguration Manny .En décembre 2009 était inauguré le bâtiment Manny sur l'ïle de Nantes. Discours de Patrice Coupechoux (président du groupe Coupechoux), Jean-François Gendron (Président de CCI de Nantes) Jean Blaise, Alain Gralepois, Michel Bertreux, Jean-Marc Ayrault
autres livres classés : écritureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

quiz :Les Quatre de Baker street tome 4

comment s'appelle le garçon a la casquette rouge et Blanche ?

Tom
Tommy
Billy
Ben

7 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Les Quatre de Baker Street, tome 4 : Les orphelins de Londres de Jean-Blaise DjianCréer un quiz sur ce livre