AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782924347010
172 pages
www.lulu.com (21/10/2013)
4.25/5   4 notes
Résumé :
«La seule arme des enfants contre le monde, c'est l'imaginaire » Claude Miller
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
orbe
  19 décembre 2013
Deux enfants partent passer des vacances au Québec chez leurs grands-parents. Mais très vite, Théo s'aperçoit qu'il y a des altérations dans ce cadre pourtant idyllique de la forêt. L'endroit enchanteur, peuplé d'êtres étranges est menacé. Théo permettra-t-il à la nature de retrouver son équilibre?
Un récit à la fois poétique et d'aventure. le bestiaire et la forêt dans son ensemble vivent devant nos yeux. Les actions se succèdent jusqu'à l'étonnant rebondissement final. Une histoire originale par sa chute et la place équilibrée qu'elle accorde à la nature et à l'imagination. Un livre à découvrir !

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          160
MarionVictoria
  17 décembre 2013
LA CRITIQUE DE VANOU VOUS LIVRE
L'histoire :
Théo et Léa passent les vacances d'été chez leur grand parent au Canada. C'est dans la forêt qu'ils font la connaissance de Chimalis et de son univers invisible aux yeux des autres humains. Une aventure commence où Théo et Léa devront vaincre un mal qui ronge la forêt et son équilibre. C'est sans compter sur les obstacles qu'ils devront affronter...

Mon avis:
Tout d'abord je tiens à remercier l'auteur de m'avoir contacté via le site pour me proposer ce partenariat. C'est la première fois que cela m'arrive et j'en suis ravie.
Alors, alors, je remonte dans le temps et j'ai 10 ans pour les prochaines lignes, car ce petit roman est destiné aux enfants de cet âge (environ).
Eh bien, je l'ai lu d'une traite ! Je l'ai avalé sans pause et avec l'envie irrépressible de tourner chaque page pour savoir ce qui allait arriver à Théo et Léa. Des enfants qui partent en vacances chez leurs grands-parents, ça me parle! Des escapades dans les bois (moi c'était dans les champs), ça me parle aussi. Enfin, une rencontre avec le surnaturel, ça me parle moins (je n'ai pas eu cette chance ), mais ça me fait rêver et vu que j'ai 10 ans, j'aime rêver (ça n'a pas changer pour être honnête). Je me suis facilement identifiée à Théo qui est est investi d'une mission importante, chasser le Widjigaard du jardin de Real, le voisin, dont il a pris le contrôle. L'homme abîme la nature et continuera de le faire tant que la créature n'aura pas été chassée. Et puis il y a Chimalis qui est vraiment très jolie....
Bon je reviens à la normal pour vous parler de ce petit roman plus sérieusement. Malgré quelques défauts, j'ai pris un réel plaisir à cette lecture car comme je vous l'ai dit plus haut, je l'ai lu d'une traite.
Les points négatifs selon moi:
Commençons par ce qu'on voit en premier : la couverture. Malheureusement, elle est peu attrayante et à l'heure des couvertures colorées et à la limite de l'oeuvre d'art, celle-ci ne fait pas le poids. Elle est sombre et dépourvue d'illustration (hormis un oiseau tribal). Ce détail est primordial au regard du public visé.
Ensuite, il manque un 4ème de couverture. La citation est très jolie mais ne dit absolument sur ce qui attend le lecteur. J'ai donc pris soin de vous en faire un bref résumé accrocheur plus haut.
Enfin, les illustrations intérieures sont pour moi de qualité très médiocre et on aurait donc pu s'en passer très largement.
Passons maintenant aux élément qui font selon moi de ce livre, un excellent roman pour enfant:
Un contexte de vacances, des grands-parents merveilleux, une liberté suffisante pour vivre des aventures incroyables, une rencontre avec un être surnaturel qui de surcroît est une jolie jeune fille qui fait naître chez Théo les premiers sentiments amoureux, des animaux qui parlent, une mission écologique et qui fait appel au courage, et enfin un soupçon de technologie pour plaire à nos jeunes férus d'informatiques.
Pas mal tout ça non? Ces ingrédients fonctionnent plutôt bien ensemble et l'auteur créé ainsi une histoire qui tient la route et qui a le mérite Il d'être réellement abordable pour les enfants.
Il y a de petites mises en garde pour le lecteur au sujet de chapitre qui "seraient" insoutenables (alors qu'il n'en est rien), mais cela donne une dimension participative intéressante. L'enfant est appelé à faire des choix : Saute-t-il ce passage ou part-il à l'aventure?. C'est un parti pris qui fait penser aux "Livre dont vous êtes le héros".
Au cours de ma lecture j'ai eu l'impression d'être dans Faëri de Raymond E. Feist. Je serai curieuse de savoir si Jean-Jacques Dumonceau a lu ce roman qui fut un coup de coeur pour moi. Un monde avec des créatures de la foret bonnes et mauvaises. Des légendes oubliées. J'ai adoré celle ou l'auteur nous explique pourquoi les animaux et les hommes n'ont plus le même langage.
La plume de l'auteur est très accessible et l'auteur a également pris le soin de noter en bas de page, la définition de certains mots pour une meilleure compréhension.
C'est un livre qui a une vocation éducative vis à vis de l'environnement sans être moralisateur. de petits détails sont instillés au fil de la lecture de manière subtile. J'aurai quand même aimé que cela soit plus prégnant.
Ce roman fait partie d'une trilogie et j'avoue que la fin de ce premier volet appelle à lire la sutie ! le suspens est insoutenable !!
Vous l'aurez compris, c'est une belle découverte et je sais déjà à qui je vais offrir ce roman. Un enfant évidemment :p !

En savoir plus : http://vanou-vous-livre.webnode.fr/news/chima-la-montagne-qui-pleure-tome-1/
Créer votre propre site web gratuitement: http://www.webnode.fr
Lien : http://vanou-vous-livre.webn..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
louisef
  12 mai 2014
Voici un petit roman diaboliquement original. L'histoire commence dans un univers familier. Théo, le héros et sa petite soeur sont en vacances chez leurs grands parents.
L'esprit de cette famille est résolument écologique; la nature est leur amie. Mais le voisin ne pense pas pareil, d'ailleurs il a beaucoup changé depuis quelques temps.Dans ce cadre idyllique le malheur n'est pas loin. La nature souffre, des êtres malveillants rôdent et la montagne pleure. Mais qui le voit?
En lisant Chimalis, La montagne qui pleure vous allez découvrir un autre monde étrange et merveilleux. Tous les ingrédients sont réunis pour plaire aux jeunes et aux moins jeunes lecteurs.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
orbeorbe   18 décembre 2013
- As-tu déjà vu réellement une baleine, Théo? - Non.
- Pourtant, tu sais que cela existe. - Oui.
- C'est pareil pour toute chose. Si tu crois assez fort à leur existence, leur vie peut-être réelle.
Commenter  J’apprécie          90
orbeorbe   18 décembre 2013
Théo, je vais essayer de t'expliquer où tu es. Imagine-toi en train de lire une histoire. Hé, bien, tu es l'un des personnages principaux.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : courageVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
188 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre