AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290032492
Éditeur : J'ai Lu (05/10/2011)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Trop, c'est trop ! Abandonnée une fois encore par un amant inconstant au pied de l'autel, Gwen Maudsley, l'héritière la plus courtisée de Londres, décide qu'il est désormais grand temps de s'endurcir. Pour commencer, elle compte bien reconquérir sa liberté et s'affranchir des contraintes sociales. C'est inconvenant ? Tant mieux. Finies la gentillesse et l'abnégation ! Désormais elle ne pensera plus qu'à son bon plaisir. N'en déplaise à ce dévoyé d'Alex Ramsey qui, d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Phitasen
  06 octobre 2014
Je n'ai pas réussi à accrocher à cette romance, et ce, dès le départ. le prologue où on explique la mort du frère de l'héroïne est vraiment confuse, et je n'ai pas vraiment vu l'importance qu'elle pouvait avoir dans la suite de la relation des deux héros. La suite manque de passion pour une fois, même si les deux héros partent à l'aventure en France. Une lecture qui s'oublie facilement.
Commenter  J’apprécie          40
patacaisse
  25 janvier 2012
Voici un roman mignon-tout-plein-à-croquer.
L'héroïne est adorable et pleine d'entrain. On aurait envie d'être sa copine.
Le héros est attendrissant dans ses essais pour devenir quelqu'un de non fréquentable pour que l'héroïne s'éloigne.
Gwen vient de se faire plaquer pour la seconde fois et décide que désormais, elle va vivre sa vie comme elle l'entend. Sauf qu'Alex se sent obligé de la suivre et a un peu de mal à lui résister.
J'ai adoré la description du Paris de la fin du XIXème siècle. J'étais ravie de lire ces passages sur ma ville adorée, je m'imaginais avec eux au Moulin Rouge, sur les quais. Je trouve que l'auteure est vraiment douée pour planter le décor et nous transporter dans les différents lieux avec yeux émerveillés. Les moments où Alex fait du charme à la tante de Gwen sont très drôles.
J'ai beaucoup aimé ce couple et cette histoire.
Lien : http://patacaisse.wordpress...
Commenter  J’apprécie          50
Tachan
  22 janvier 2018
L'histoire met du temps à démarrer. Mais une fois, les protagonistes à Paris, l'histoire décolle. Par sa naïveté, Gwen est très drôle et Alex qui lutte pour refouler ses sentiments est attendrissant. le mystère qu'il cherche à élucider est cocasse aussi et les mène dans de ces aventures...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   09 juillet 2016
Ce n'était pas immodeste de reconnaître qu'elle était passablement jolie, raisonnablement charmante, et unanimement appréciée. De plus, elle avait toujours fait tout ce qu'il fallait, obéissant aux règles, souriant aux insultes, séduisant les esprits chagrins qui lui reprochaient ses origines modestes. Elle avait renoncé à faire de la bicyclette parce qu'il fallait porter une jupe fendue. Elle s'était interdit de chanter en public, et s'était exclue de tous les jeux de société.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 juillet 2016
Votre générosité à l'égard des orphelins est légendaire ; vous êtes l'amie de tous ceux qui ont la chance de vous connaître. Toute la ville fait l'éloge de votre chasteté, de votre rectitude et de votre bonne humeur inébranlable. Les chroniqueurs les plus méchants ne peuvent rien trouver de mal à dire de vous.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 juillet 2016
Et plus jamais elle ne laisserait un homme qu'elle n'aimait pas l'embrasser. Il devait y avoir quelque chose d'intéressant dans le baiser, sinon pourquoi en ferait-on une telle histoire ? Eh bien, à elle de le découvrir ! Puisqu'elle renonçait à la gentillesse, pourquoi ne pas opter pour le dévergondage ?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 juillet 2016
Une jeune fille richement dotée devait fréquenter ses pairs -
l'élite de la société. Et, comprenant qu'une fille élevée à Leeds, avec un accent du Nord et des manières un peu rurales, n'aurait aucun succès dans ce milieu huppé, ils l'avaient envoyée en pension.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 juillet 2016
Elle avait beau s'être enfouie sous les couvertures, un oreiller sur la figure, cela ne suffisait pas. Ce qu'il lui aurait fallu, c'était une coquille. Dans laquelle elle aurait pu se réfugier à tout moment. Quelle chance avaient les tortues, finalement...
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : régenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1573 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre