AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Celine Morzelle (Traducteur)
EAN : 9782266319645
456 pages
Pocket Jeunesse (07/10/2021)
3.66/5   83 notes
Résumé :
Tournez la clé... et découvrez votre destination !
Poursuivi par un mal mystérieux, le père de Cameron et Cassia les a confiés par un soir d'hiver à leur grand-mère, avant de disparaître de la surface de la terre. Pour tout héritage, il ne leur a laissé que deux énigmatiques pièces de bois aux inscriptions presque effacées. Mais, depuis qu'il a douze ans, le jeune Cameron fait des rêves étranges... Jusqu'au jour où, dans le centre commercial de son quartier, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,66

sur 83 notes

MassLunar
  08 janvier 2019
Une nouvelle lecture achevée parmi les "nouveautés" jeunesses... Paru en septembre, j'ai d'abord été plutôt attiré par la première de couverture de cet Entremondes, promesse d'une atmosphère apaisante sous le signe de la fantasy jeunesse... Malheureusement, je dois bien avouer ne pas avoir été enchanté par cet Hôtel magique capable de s'ouvrir sur plusieurs endroits du monde. L'idée s'avère des plus séduisantes mais pour moi ( et c'est un avis très personnel, rappelons-le) , elle n'est clairement pas aboutie.
L'intrigue se déroule donc dans un Hôtel dont les différentes portes relient différents points de la planète. L'Hôtel est en réalité une sorte d'entité médiatrice magique dans lequel les hôtes peuvent, en quelque sorte, réaliser leurs rêves comme voyager librement et immédiatement sur divers points idylliques à travers le monde tout en menant diverses activités. L'Hôtel possède un personnel dévoué au service des invités. C'est dans cet ambiance favorable à l'aventure que nous suivons la quête du jeune Cameron, un garçon des plus anxieux, bien décidé à retrouver son père. Ce dernier était apparemment lié à cet Hôtel magique.
Un bon petit point déjà pour le cadre de l'intrigue qui arrive à distiller un peu de magie au sein de notre planète ou au sein de notre quotidien. La bonne note provient du fait que l'auteur ne s'amuse pas à nous construire une énième un monde imaginaire magique. Cette fois, c'est en quelque sorte notre planète qui est magique par le biais de ce lieu enchanté qu'est l'Hôtel. C'est une bien jolie manière que de donner le goût du voyage et de la découverte aux jeunes lectrices et lecteurs.
Cela dit, comme je l'ai déjà précisé, malgré un paquet cadeau des plus attirants, j'ai trouvé au final que cette idée n'était pas aboutie et ce pour deux raisons. La première est que la majeure partie de l'intrigue se déroule essentiellement DANS l'Hôtel. Je m'attendais à de multiples aventures aux quatre recoins de la planète et j'ai été plutôt déçu car l'auteur ne nous fait pas vraiment voyager. Certes, il y a quelques courts passages à Budapest, en Amérique du Sud, mais rien de vraiment percutant. L'intrigue laisse défiler quelques petits lieux à la manière de cartes postales parfaitement lisses sans laisser rien de plus qu'un petit regard neutre. C'est un avis personnel mais je pense que l'auteur aurait gagné à extérioriser un peu ce cadre pour y insuffler davantage de magie. La seconde raison provient de l'Hôtel.
Dans la littérature de l'imaginaire, surtout pour la jeunesse, on retrouve souvent des lieux enchanteurs, des lieux propices à la rêverie... et bien ici, ce n'est pas le cas. L'Hôtel ne suscite aucun charme. Peut-être que cela est dû à une description un peu trop légère , voire confuse sur certains points (s'enthousiasmer sur une broche ou battant de porte ...mouais très bof...) mais, honnêtement, j'ai trouvé ce lieu décousu et dépourvue de cette sensation de confort et de rêverie que peuvent nous apporter certains lieux issus de la littérature de l'imaginaire jeunesse. Même si la comparaison est un peu injuste, J.K Rowling est juste une grande référence dans ce domaine là avec le château de Poudlard...
Le lieu de la rêverie est bien là mais il ne tient pas toutes ses promesses. Cet Hôtel se limite à n'être qu'une vitrine joliment illuminée, juste une façade dotée d'une charme très lisse. Honnêtement, je n'ai pas réussi à rentrer dedans.
L'histoire, quant à elle, met un peu de temps à démarrer. Il faut attendre un peu avant que de véritables enjeux fassent leurs apparitions. Pour moi, cette attente est assez dommageable car une intrigue se doit d'être captivante dès le départ afin d'happer le jeune lecteur au risque de l'ennuyer... et c'est précisément ce qui arrive... Encore une fois, c'est un avis très subjectif, tout le monde n'a pas le même regard sur une lecture.
En plus de 400 pages, l'auteur tente d'enchaîner les rebondissements, à coups de traîtrises, de révélations et de portes défoncés... C'est plutôt pas mal, on évite de basculer dans un ennui total mais quel manque d'énergie au final. Je prends un petit exemple . Il ne sert à rien de multiplier certains péripéties si c'est pour les traiter avec une inertie pareille. Bon ne soyons pas trop injuste, dans l'ensemble, l'auteur tient la dynamique de son récit. L'un des bons points de ce roman provient de ces personnages. Le héros est d'abord un espèce de gamin anxieux qui finit par s'étoffer au fur et à mesure du récit. Il est entouré par des amis/ennemis plutôt bien écrits comme Nico et Rahki. L'auteur évite quelques clichés inhérents à ce type de lecture. C'est l'une des raisons qui me pousserait à lire cette série en espérant que le tome 2 sera un peu plus étoffé tel une véritable invitation au voyage, voyage manqué dans ce premier volume.
Au final, cette nouvelle série jeunesse me fait l'effet d'un pétard mouillé. C'est une lecture sans saveur, plutôt tiède, qui malgré ses 400 pages, de multiples rebondissements, des personnages hors-sentiers battues ne tient pas de réelles promesses. Cet Hôtel invisible manque de charme, la promesse du voyage n'est clairement pas exploitée, et un manque d'énergie certain règne sur ce premier volume qui offre donc un départ beaucoup trop timide à cette idée pourtant très prometteuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
devoreusedelivresch
  13 mai 2022
J'ai acheté ce roman a sa sortie en 2018 mais je l'ai seulement sorti maintenant de ma PAL.
Tout d'abord, je tiens à relever que l'univers de cette saga est juste captivant et je l'ai aussi trouvé innovant. J'ai voyagé à travers de nombreuses destinations du monde.
Naturellement, il s'agit d'un roman jeunesse, cependant, je l'ai trouvé bien détaillé et certains éléments étaient même assez complexes, ce que j'ai apprécié. En plus, le récit permet une lecture à plusieurs niveaux ce qui lui permet de plaire au plus grand nombre.
Je vous préviens tout de suite, il se passe très peu de chose dans la première partie de l'histoire, en effet, l'auteur se consacre pleinement à la présentation de l'univers et de ses personnages. C'est un vrai plaisir de découvrir gentiment ce monde magique et ses secrets.
En revanche, la seconde partie enchaîne les rebondissements et je vais être claire, je n'en ai vu venir aucun et je me suis retrouvée plusieurs fois bouche-bée. Je peux vous dire que dans ce roman, il ne faut pas se fier aux apparences car vos certitudes seront mises à rudes épreuves.
Les personnages sont très complets et bien développés. C'est vraiment une joie de suivre les aventures de Cameron dans cet hôtel rempli de merveilles.
La plume de l'auteur est fluide, simple et bien détaillée. J'ai dévoré les 471 pages de ce tome, je ne les ai absolument pas vu passer. Les chapitres sont d'une longueur moyenne (une dizaine de pages environ), le style d'écriture est assez grand et le texte est assez espacé, ce que l'on attend d'une lecture jeunesse.
Je vous recommande chaleureusement ce livre si vous aimez les lectures jeunesses avec de la magie et des secrets. Ce roman est l'idéal.
Pour le prix, vous pouvez vous procurer ce tome pour 16 euros ou pour 26,10 francs.
J'ai passé un moment de lecture juste magique avec ce tome et j'ai hâte de découvrir le tome 2 de cette saga. Je donne la note de 9 sur 10 à ce livre car je n'ai pas atteint le stade du coup de coeur mais je n'en étais vraiment pas loin.
Pour ma prochaine lecture, je vais changer d'univers et repartir dans de la science-fiction avec le tome 4 de Phobos de Victor Dixen.
Voilà les amis, j'espère que cette chronique vous a plu et vous aura permis de découvrir une nouvelle lecture !
Belle journée et à bientôt !
Lien : http://devoreusedelivres.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
riverofbooks
  20 septembre 2021
J'ai trouvé l'histoire vraiment intéressante. On se retrouve à suivre une jeune garçon Cameron, qui est un anxieux chronique ! Il énonce lui-même, régulièrement, sa liste numérotée des "Pires Façons de Mourir" ou P. F. d. M. de ce fait, il prend extrêmement peu de risques. C'est un adepte du "Si je ne me lance pas, je ne peux pas faire erreur". Pourquoi est-il devenu aussi paranoïaque ? Parce que sa soeur jumelle, Cassia, souffre d'une affection rare qui peut lui provoquer des crises à tout instant : spina bifida. Cameron vit dont avec la menace permanente de perdre sa soeur. Vivant avec leur grand-mère, Oma, ils ont très peu de moyens, mais ils ne sont pas malheureux pour autant ! Cameron souhaiterait juste retrouver son père, pour les aider à veiller sur sa jumelle.
J'ai trouvé l'univers très développé et très intéressant, riche et complexe, même si par moment, j'étais un peu perdue avec toutes les descriptions (dont je suis pourtant très friande !). On sent qu'il y a eu une recherche de création et de terminologie pour que cet ensemble fonctionne ! Cet univers est connecté, via des portes, à des endroits tous plus exotiques les uns que les autres. L'Hôtel reste pour autant bien mystérieux et notre jeune protagoniste reste bien suspicieux.
Cameron, notre personnage principal et auprès duquel nous vivons cette aventure est à la fois extrêmement courageux et un lâche de première ! Un vrai paradoxe ! Il a peur de se lancer, peu importe le sujet, l'objectif, et il se réfère fréquemment à sa triste liste des P. F. d. M. On sent le dilemme qui le touche lorsque l'occasion se présente enfin pour lui de partir à la recherche de son père disparu. Régulièrement, il devra faire des choix, prendre des décisions et des risques par la même occasion ! Tous ne sont pas bons, mais cela ne l'empêche pas de tenter de réparer ses erreurs à chaque fois. C'est un personnage également très naïf : il donne parole d'évangile au premier qui ouvre la bouche devant lui. C'est par moment assez exaspérant, mais il faut tout de même dire qu'il est encore jeune (de mémoire, il doit avoir 12 ans). Pourtant, il va évoluer et grandir au travers de cette nouvelle expérience, et cela va lui permettre de se rendre compte qu'il se fourvoyait sur beaucoup de choses.
Nico est également très mystérieux : il se fait passer pour un prestidigitateur, un magicien et laisse planer le mystère continuellement avec Cameron. Il est horripilant, car on a l'impression qu'il manipule sciemment le jeune garçon afin de parvenir à ses fins ! Il est extrêmement complexe pourtant il a le même âge que Cameron, mais on ressent chez lui une maturité précoce.
Sev et Rhakia s'ajoute à ce duo explosif : Sev est plutôt calme, posé et réfléchi, alors que Rhakia est intrigante. Au début, intriguée par Cameron, elle va reporter le moindre de ses faits et gestes, puis, lorsqu'elle comprendra les raisons pour lesquelles le garçon travaille au sein de l'Hôtel invisible, elle fera en sorte de l'aider dans sa quête.

Il manque un aspect qui n'a pas été abordé tout le long du livre : le lien entre Cassia et Cameron, les jumeaux. En règle générale, on entend toujours que les jumeaux ont un lien particulier, s'approchant même, parfois, à de la télépathie. Ici, ce don, cet instinct, est inexistant puisque Cameron ne sait jamais lorsqu'une crise de sa soeur survient. Cela ajoute une tension au récit et des pressions supplémentaires sur les épaules du jeune garçon, car si même lui n'est pas capable de deviner lorsque la vie de sa jumelle est menacée, alors personne ne le peut.
Je considère ce livre comme une quête initiatique, mais l'un des messages qui m'a le plus marqué, c'est que la peur est la pire des émotions. En effet, par peur d'échouer, Cameron ne fait jamais rien. C'est un message très actuel, car la peur de l'échec se retrouve partout, souvent cachée par des excuses telles que : "Je n'ai pas le temps". Ici, Cameron se lance corps et âme (et ce n'est pas peu dire) afin de retrouver son père : il prend les mauvaises décisions, se trompe, fait des erreurs... C'est comme cela qu'il apprend qu'il a fait mauvaise route et qu'il tente de corriger ses fautes. Il apprend de ses erreurs, il grandit !
L'écriture comme le style sont très fluides, malgré quelques descriptions légèrement hasardeuses. J'ai relu certains passages deux fois pour être certaine de bien me projeter la bonne image, mais cela peut également être imputé à la fatigue ! Je l'ai en effet dévoré en deux-trois jours... Il y a beaucoup de métaphores que j'ai trouvé très jolies, rafraîchissantes et très originales.
Pour finir...
J'ai adoré me plonger dans cet univers riche et complexe, avec des personnages travaillés qui évoluent de manière subtile, sur le long terme.
Lien : https://ariverofbooks.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LysandreAsaelo
  09 mai 2021

J'avais ce roman dans ma PAL depuis bien longtemps, sans trop oser l'en sortir. J'avais peur de découvrir un roman trop jeunesse, et le pitch de l'hôtel magique ne m'inspirait pas trop trop. Mais je me suis enfin lancée,  et même si ce n'était pas la lecture du siècle, ce fut une bonne découverte !

Premier bon point : les personnages. Ça a beau être des enfants, leurs psychologies et leurs caractères sont super bien pensés. Cam est jeune garçon super stressé et qui s'inquiète beaucoup trop pour sa soeur Cassia qui est handicapée. Cette dernière en a plus que marre que Cam la traite comme une petite chose fragile. Déjà, avec deux personnages, l'auteur crée une relation complexe et intéressante, avec un point important sur le validisme intériorisé de Cam.
En plus, Cam va beaucoup évoluer au cours de l'histoire, et tout va être super intéressant à suivre.
Le roman est très dense, il se passe beaucoup de choses même si on peut ressentir des longueurs au début du roman. Effectivement, j'ai trouvé que ça mettait quand même pas mal de temps à démarrer. Alors, on ne s'ennuie pas, il se passe des choses, mais moi je n'attendais qu'un truc : voir le fameux hôtel dans toute sa splendeur.
Bon, j'ai été servie ! L'univers créé par l'auteur est vraiment recherché et plein de détails. Que ça soit l'hôtel en lui-même, ou les "Grandes maisons" dont on ne connaît que les deux premières... d'ailleurs, j'ai hâte d'en savoir plus sur elles.
Pour un livre entre le jeunesse et le YA, on a une intrigue assez complexe. Les sujets abordés ne sont pas les plus joyeux ou simples, et les retournements de situation sont multiples. Même si je m'attendais à certains d'entre eux, j'ai été surprise par certaines révélations et twists. Une aura de mystère est installée sur certains éléments que j'ai pris joie à découvrir. Il reste encore pas mal de secrets et de questions sans réponses, et il me tarde de découvrir le tome 2.
En conclusion, c'était un tome 1 vraiment super intéressant, complet et super bien mené. Les sujets abordés sont importants et pour tous les âges. Je vous le recommande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bbpoussy
  18 septembre 2019
Toujours à la recherche de livre jeunesse qui donne envie à mon enfant de découvrir le monde merveilleux de la lecture, j'ai entendu parler de cette série de Sean Easley. Attirée par la couverture et par la 4éme de couverture, je m'attendais à enchaîner les tomes.
Malheureusement, malgré notre lecture à deux voix, nous sommes d'accord en refermant ce livre, on a senti passer les 471 pages. Trop de longueurs dues aux descriptions pour aider à mettre en place l'hôtel invisible et les différents lieux dans lesquels naviguent Cam et les nombreux personnages et surtout, surtout pas assez d'actions, de magie, tout ce à quoi on s'attendait en l'entamant. Ou alors l'alternance n'est pas la bonne ! Quoiqu'il en soit, nous ne lirons pas la suite de cette saga.
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (1)
Actualitte   05 novembre 2018
Entre le Bien et le Mal, les apparences volontairement trompeuses sauront séduire un jeune public. L’adulte est plus réservé, possiblement parce que le texte manque de structure, en regard de la magie qu’il dégage. Mais il est doux de redevenir enfant...
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
devoreusedelivreschdevoreusedelivresch   11 mai 2022
- L'Hôtel invisible, confirme Nico en désignant l'enseigne d'un petit geste. Le séjour de vos rêves, à mi-chemin entre ici, là-bas et au-delà. Reviens quand tu auras de quoi t'offrir une chambre, conclut-il ne effleurant mon médaillon du regard.

- Je suis en train de rêver, pas vrai ?

Nico ne peut retenir un gloussement.

- Absolument pas. Les rêves, ce n'est pas vraiment mon rayon.

Il recule alors jusque dans l'encadrement de la porte et claque des doigts. Apparaît tout à coup entre son pouce et son index une petite pièce, qu'il fait d'abord rouler sur chacune de ses phalanges tour à tour, avant de l'envoyer tournoyer dans les airs, et de... non... elle a disparu !

Nico pose alors la main sur ma poitrine, à la hauteur du coeur.

- La magie existe en ce monde, pour peu qu'on sache où la chercher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SioSio   18 novembre 2018
Ce n'est que le début des ennuis. De quel genre, je ne sais pas, mais ça ne suffit pas pour m'arrêter dans mon analyse.
Il y a 40% de chances qu'un forcené débarque pour nous massacrer à la tronçonneuse, 23% que les murs commencent à se refermer sur nous, 16% de finir noyés dans un marécage toxique, 10% que le sol s'ouvre sous nos pieds sur un bassin de requins affamés, et 7% que des araignées des Carpates nous emprisonnent dans leurs cocons de la mort, nous vident de notre sang et ne laissent à l'arrivée de la police rien de plus que des cadavres desséchés. Je dirais donc qu'il nous reste environ 2% de chances de nous en sortir. Pronostic peu rassurant, surtout quand, étant donné mon niveau en maths, je suis à peu près certain de m'être trompé dans mes calculs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SioSio   18 novembre 2018
- Pourquoi Berlin ? finis-je par oser demander.
- J'ai pas mal bourlingué, répondit-il avec un haussement d'épaules. Mais quand je suis arrivé à l'Hôtel, c'était par la Porte de Berlin. Tu vois, le monde n'est pas aussi compartimenté que tu l'imagines. Même si les nations aiment marquer leurs frontières, l'Hôtel existe au-delà de ces limites. Ce ne sont pas elles qui nous définissent. J'ai rencontré des familles asiatiques qui vivaient en France, des gens du Moyen-Orient qui habitaient au Canada et des Africains à la peau blanche. A la fin, peu importe d'où ils viennent ou la tête qu'ils ont, ce sont tous des êtres humains ! Ce qui compte, c'est la façon dont ils se traitent les uns les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LilyblupLilyblup   11 février 2019
« - Tu vois, le monde n'est pas aussi compartimenté que tu l'imagines. Même si les nations aiment marquer leurs frontières, l'Hôtel existe au-delà de ces limites. Ce ne sont pas elles qui nous définissent. J'ai rencontré des familles asiatiques qui vivaient en France, des gens du Moyen-Orient qui habitaient au Canada et des Africains à la peau blanche. A la fin, peu importe d'où ils viennent ou la tête qu'ils ont, ce sont tous des êtres humains ! Ce qui compte, c'est la façon dont ils se traitent les uns les autres.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
echosdemotsechosdemots   28 septembre 2018
La magie existe dans ce monde, pour peu qu'on sache où la chercher.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Sean Easley (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sean Easley
Avis sur Les entremondes, T2 à 5:28
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1336 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre