AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2840496704
Éditeur : Seguier Editions (06/05/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Le métier de producteur de cinéma est aussi mythique que méconnu. Entre commerce et création, il suscite fantasmes, malentendus et vocations. Yonnick Flot a approché de près cette étrange et fascinante profession. Il révèle les mystères de quelques grandes figures pittoresques du XXe siècle qui, célèbres ou oubliées, ont eu en commun une passion ô combien déraisonnable et risquée pour le cinéma. Entrez dans les coulisses de cette « société du spectacle », où l’argen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
carre
  24 juin 2014
Egos surdimensionnés, gestionnaires irresponsables, amoureux des arts, boulimiques de travail, hommes d'affaires intraitables, éternels insatisfaits. Rayé la (les) mention(s) inutile(s). « La vie tumultueuse des producteurs » nous plonge avec délice dans un monde qui semble bien loin de nos petites vies. Un siècle avec les grands noms qui ont fait (et peut-être défait aussi par moments) l'histoire du cinéma.
Le générique est à faire tourner la tête, des vies vécut à cent à l'heure, des destins brisés parfois, il faut avoir le coeur solide, un tempérament des plus forts, un culot certain pour jouer avec le Dieu argent avec une audace incroyable. Truffées d'anecdotes, le récit montre bien que sous les paillettes et les sourires de convenance, il faut un sacré tempérament pour résister aux jalousies, au stress, aux échecs.
Après la lecture, on sort un peu frustrés forcément d'avoir survoler ces destins souvent incroyables. On aimerait passer plus de temps avec ces producteurs qui nous ont fait rêver. (en tout cas, moi). le livre fait remonter nos propres souvenirs de ciné phages avec une certaine nostalgie.
Un grand merci aux Editions Séguier et à Babelio pour cette ballade dans les coulisses du cinéma, bien agréable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
e-Miliko
  12 juillet 2014
« La Vie tumultueuse des Producteurs » tient la promesse de son titre. le livre nous présente bien le récit de la vie d'un certain nombre de représentants de cette profession, en n'épargnant pas les anecdotes sur le tumulte de leurs amours, de leurs mésententes ou coups de gueule. Pas de tromperie sur la marchandise donc, et une manifeste érudition d'un auteur à l'évidence cinéphile. On apprend beaucoup sur ces personnages plus ou moins connus du grand public mais grâce à qui les films se tournent ou ne se tournent pas.
Mais alors, pourquoi une note de deux étoiles seulement à cet ouvrage ? Parce que ce livre en fait trop.
Trop dans l'érudition, tout d'abord, au point que cela tourne à l'étalage, et, pire, que cela nuit à la clarté du propos. D'anecdotes en anecdotes, on glisse du producteur à un réalisateur qu'il a produit, à un autre réalisateur, à une actrice qui n'a jamais tourné pour le producteur en question. le fil conducteur des chapitres en devient parfois confus, au point qu'on ne sait plus toujours de qui on parlait au départ.
Trop dans le style ensuite. Visiblement cet aspect du texte a été soigné, ce qui est une qualité, mais au point d'en devenir grandiloquent et même lourd, et peu adapté à ces récits biographiques qui auraient été plus clairs en restant plus factuels. Morceaux choisis : “Surpris dans ses randonnées nocturnes, la grande silhouette masculine paraissait un peu voûtée, comme prématurément fatiguée, sans cesse fuyante, transperçant la pénombre comme un fantôme, poussée inlassablement par un spleen qui ne voulait pas partir. Vaine tentative de régler les comptes de son passé sans jamais pouvoir les solder. ” ou “ Si « la vie est une ombre qui marche »(Shakespeare), Rassam, l'homme pressé, a choisi de courir plus vite que son ombre. Peut-être est-ce pour cela qu'il arriva trop vite à la mort. ”
Trop également dans les suppositions psychologiques à propos des hommes de cinéma qu'il décrit : “ Ecorché vif depuis toujours, sensibilité à fleur de peau, hanté par ses complexes et démons, le professionnel le plus puissant de son métier était d'une faiblesse très humaine. Trop humaine. Avec son physique de Français moyen, de petit employé timide, l'adulte devenu roi du cinéma était resté le gamin timide et tendre attendant un compliment de son père, une caresse de sa mère, un bravo ou un encouragement de son public. ”
Trop enfin dans le jugement, très prompt par exemple à parler de films « commerciaux » ou de « facilité ».
Bref, le livre aurait gagné à être plus sobre. Toutefois, selon ses goûts, le lecteur pourra penser que les réelles et nombreuses informations qu'il dévoile valent de passer sur ces excès.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
buffalo
  14 juin 2014
ceci n'est pas une critique (merci Magritte).
ce livre s'est trompé de lecteur; telle une erreur d'aiguillage. j'avais coché quelques ouvrages lors de la dernière opération MasseCritique, et celui-ci en dernier me disant "tiens pourquoi pas?" (un peu comme au bac de Français quand je visais le texte de Ronsard me disant que je n'aimerai pas tomber sur celui-là: Bingo, on ne fait pas les choses sans une réelle envie).
s'abstenir du Moyen, du Tiède. non pas que ce livre le soit (bel ouvrage bien édité) mais c'est moi qui l'était!
ce livre s'est donc trompé de lecteur. je n'en dirais rien si ce n'est que je suis certain que quelques uns -d'autres!- trouveront plaisir à sa lecture.
merci encore à Babelio et aux éditions Séguier.
je cocherai mieux la prochaine fois.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (3)
LeFigaro   27 août 2014
Avec Charles et Marie-Laure de Noailles, on plonge dans le Paris des années 1930 et du surréalisme, avec Alfred Greven dans celui de l'Occupation. C'est beaucoup d'histoire et d'histoires, savoureusement contées.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeFigaro   25 août 2014
Grand connaisseur de l'économie et du cinéma, Yonnick Flot signe une suite de portraits captivants, baignés dans l'atmosphère de leur époque et nourris par une analyse très riche.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Lexpress   20 juin 2014
Ils ont bâti les succès de Hollywood ou du cinéma populaire hexagonal, lancé BB ou la nouvelle vague... Pourtant, qui connaît ces "hommes à films et à femmes"? Yonnick Flot dissipe le halo de mystère qui entoure ces marchands de rêve.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
carrecarre   21 juin 2014
Au bout du fil, il (Toscan du Plantier) entend une voix dire en français :- Allo, Rossellini à l'appareil. -Vous êtes parent du célèbre réalisateur ?- Hélas, je suis le réalisateur lui-même.
Commenter  J’apprécie          290
carrecarre   15 juin 2014
Bunuel était peut-être plus secret et ambigu concernant sa vision existentielle et métaphysique, se contentant d'une pirouette verbale "Je suis athée, Dieu merci !"
Commenter  J’apprécie          310
carrecarre   18 juin 2014
La conduite humaine, c'est bien connu et admis, est fortement, durablement, influencée par l'enfance.
Commenter  J’apprécie          310
SeguierSeguier   22 mai 2014
Le métier de producteur de cinéma est aussi mythique que méconnu. Entre commerce et création, il suscite fantasmes, malentendus et vocations. Yonnick Flot a approché de près cette étrange et fascinante profession. Il révèle les mystères de quelques grandes figures pittoresques du XXe siècle qui, célèbres ou oubliées, ont eu en commun une passion ô combien déraisonnable et risquée pour le cinéma. Entrez dans les coulisses de cette « société du spectacle », où l’argent et le talent font naître des chefs-d’½uvre, mais aussi des films sans intérêt.
Découvrez des portraits colorés, des images en noir et blanc, des drames, des échecs, des amours flamboyantes et des triomphes éclatants. Et surtout, les films qui ont fait la petite et la grande histoire du 7e art. Hearst, Kennedy, Gallimard, les Noailles, Lebovici, Rassam, Berri, Toscan du Plantier, Balsan, Poiré, Braunberger etc.
Quel casting ! Et leur vie, quel scénario !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
carrecarre   19 juin 2014
J'ai connu beaucoup de producteurs ruinés mais très peu de pauvres
Commenter  J’apprécie          320
autres livres classés : claude berriVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5217 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre