AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
4,5

sur 366 notes
Ah, Franquin ! Tout un poème !!! Si vous êtes, comme moi, des fans de Fluide Glacial, vous savez de quoi je parle. C'est drôle, c'est noir, c'est incisif, mordant... révélateur, souvent, de la bêtise humaine dans toute sa splendeur.

Les dessins sont nerveux, détaillés et donnent un mouvement à l'histoire. Les scénarios sont habilement menés et les jeux de mots sur les titres plantent le décor.

Fan de l'humour noir, cette BD est faite pour vous !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          777
Quand on pense Franquin, on pense aussi Gaston Lagaffe, le Marsupilami, le Spirou et Fantasio de la grande époque, un des génies de la BD franco-belge.
Pourtant Franquin est aussi le père des idées Noires. Ces pages ou demi-pages d'humour (très) noir où le dessinateur (et scénariste) montre une autre facette de son incommensurable talent.
C'est un autre génie de la BD, Marcel Gotlib, qui l'avait convié à Fluide Glacial à la fin des années 1970 afin de le laisser totalement libre de s'expurger de la noirceur de ses idées par ses dessins, l'auteur étant alors en plein période dépressive.
Et ç'est une réussite totale, son humour féroce et acide s'attaque à toute la bêtise humaine et va même plus loin. Tous les corps établis sont passés à la moulinette avec une préférence pour les militaires (les gradés, les marchands de canons), l'Église, les multinationales. Mais tout le monde en prend pour son grade et dépression oblige, l'optimisme béat en l'avenir est lui aussi découpé à la serpe.
C'est cruel, parfois choquant, mais toujours si délicieusement drôle, un délice presque sado-maso tellement cet humour là est noir comme la suie.
Le dessin est à l'avenant, tout en noir et blanc, mais avec plus de noir que de blanc, des dessins comme des négatifs de photos ou de films. La forme rejoint le fond de la noirceur.
Ce n'est pas une BD pour enfant. Elle est à réserver aux adultes. Mais quelle claque !
Un des sommets du genre. Un album qui peut figurer dans la bibliothèque idéale de n'importe qui sans rougir, toute littérature confondue.
Commenter  J’apprécie          580
Guerre à nos portes, inflation vitesse turbocompressée, manque de tout, climat révolté, l'automne est là et sa dépression saisonnale avec, tout va bien.
C'est le moment de se remonter le moral avec une bonne BD d'humour.
Et là, bien sûr, je choisis Idées noires de Franquin. Bouuuh, snifff !
Je vais déprimer encore plus, c'est sûr, car je vais me plonger dans le sombre esprit désespéré d'un auteur.

Ah, ben non !
Même quand Franquin fait sauter la soupape de la bouilloire qui déborde de tout ce qui l'horripile dans le monde, il le fait en nous aidant à rigoler.
Et il est violent, le bougre. Il y va à la dynamite. Ça déchire littéralement.
Il explose les chasseurs, arrache la tête des militaires, transforme les têtes d'industrie en marmelade ; c'est du second degré mais les dessins, beurk. Enfin, excellents, mais ce qui reste de ses ennemis n'est pas beau à voir. Gluant, un oeil ou une mâchoire ici ou là.
J'ai rigolé, avec ce je ne sais quoi de dérangeant en fond de conscience.

Certains gags marquent : le type errant dans le froid et la neige, à bout de souffle, qui aperçoit des lumières au loin et se dit, soulagé, « non, tu ne mourras pas gelé », pour se rendre compte qu'il s'agissait des yeux d'une meute de loups affamés… lol et gasp à la fois. Superbe !

Un inoubliable et incontournable album.
Commenter  J’apprécie          440
Franquin, bel artisan et génie de la bande dessinée d'expression française, m'a accompagné depuis mon enfance juqu'à l'adulte que je suis devenu.
Ce dessinateur d'exception, a su évoluer dans son graphisme: de la plume plutôt raide au pinceau inégalable de souplesse.
Après avoir emmené Spirou (créé par Rob-Vel puis continué par Jijé) au pinacle, Franquin s'est concentré sur sa création gaffeuse: Gaston, le garçon de bureau aux presque mille gags.
Et puis, vinrent ces Idées noires, symptôme d'un Franquin immense et fragile d'une dépression chronique et souvent ignorée des lecteurs, tant il est vrai que "le spectacle doit continuer".
Les prémices de ces Idées noires, on les décèle dans QRN sur Bretzelburg, voire - de façon plus éparse - dans le dictateur et le champignon ou le voyageur du mésozoïque.
Après l'éphémère Trombonne illustré, hébergé entre les pages centrales de l'hebdomadaire Spirou, ce fut Fluide glacial qui accueillit ces noirs et atypiques gags.
Ces Idées noires, c'est presque la conclusion du grand-oeuvre d' André Franquin: une bande dessinée qui n'a eu de cesse d'évoluer, de muter et de se moderniser.
Commenter  J’apprécie          410
Franquin, l'idole de mon mari, le grand maître dans l'art de la bande-dessinée...à ne surtout pas critiquer, chose que j'ai eu de temps à autre tendance à faire mais pour ce tome, rien à redire. Un album à ne surtout pas lire lorsque vous êtes déprimé ou dépressif mais qui fait tellement sourire si l'on sait jouer le jeu et prendre ses blagues au deuxième, voire au troisième degré. Avec son humour noir, manière de ne pas y toucher, Franquin critique, dénonce les grands scandales de notre société actuelle : la guerre, le nucléaire, la pollution entre autres mais tout cela est tellement porté à la dérision que cela fait rire. Pourtant, bien que les sujets abordés ici ne soient pas des plus réjouissants, ils ont toujours un fonds bien réel de vérité.

Des dessins très noirs avec un humour qui l'est tout autant (j'adore) et tout cela, mine de rien, extrêmement bien travaillé, tous porteurs de messages humanitaires ou autres mais que l'on ferait ^parfois bien de se souvenir ! Il me semble que Franquin à dessiné cette bande-dessinée lorsqu'il était lui-même dépressif mais cela a eu la qualité de faire ressortir des choses qui sont malheureusement trop souvent tues ou abordées dans des ouvrages scientifiques parfois trop complexes alors qu'avec un bon coup de crayon et quelques blagues assez bien tournées, la pilule passe beaucoup mieux !
A découvrir et à faire découvrir ! du Franquin comme je l'aime et tout cela rendu possible grâce aux éditions Fluide Glacial qui sont essentiellement tournés dans ce sens d'ailleurs. Merci à eux de nous avoir fait découvrit cet immense auteur sous un angle nouveau !
Commenter  J’apprécie          350
Qui va à la chasse, est chassé...et nous voici dans Les idées noires.
Comme dit Franquin dans son INVENTAIRE,dessins noirs,lettres noirs,bonhommes noirs,animaux noirs, engins noirs,monstres noirs, idées noires....De RIRES DE TOUTES LES COULEURS.
Cette BD achetée en 2004 à Paris à l'expo "Franquin et explora",oublié dans les piles à lire(ouais,je sais c'est un peu long...), a repris vie grâce à la critique récente de Coriolis.
Pas facile de rigoler avec du noir intégral, morbide , mais les dessins de Franquin comme dit GOTLIB, "sont des bijoux ,des merveilles,des feux d'artifice".En plus la palette de ses sujets est vaste,en passant du bonsaï aux missiles sol-air,sol-sol,air-air,de l'industrie alimentaire (poulet grand-mère,morbide limite!),à la religion(les bons cathos s'abstenir!),du danger de la clope(ca tue et comment!) au tennis (raquette killer!),d'une évasion de prison au baiser amoureux, fatal...et la fin est SUPER!
Selon votre conception de l'humour cette BD peut régaler ou....tuer!
Commenter  J’apprécie          333
Idées bien noires , en effet, trop même...

Franquin confiait:"Avec les idées noires, j'ai été frappé de la manière dont je pouvais déprimer les autres"...

Les planches en noir et blanc révèlent un trait rageur, révolté, des hachures et des ombres, qui est tout à fait en accord avec le ton grinçant des textes.

Jeu de mots ou plutôt jeu de maux s'enchaînent, du style " ne pas confondre ( c'est l'expression-leimotiv) surrégénérateur et centrale à comiques ou l'aimer follement et l'avoir dans l'appeau."

Les thèmes de société et les prises de position personnelles abondent mais on retrouve essentiellement la peine de mort, les attaques contre les militaires, les chasseurs, les bourreaux.

L'aspect engagé de cette BD montre un virage dans l'esprit de l'auteur: la maturité et la volonté de marquer ses idées, de les traduire en dessins s'affirme nettement.

C'est intéressant mais le pessimisme assumé lasse le lecteur et le déprime, en effet...
Commenter  J’apprécie          250
Un petit bijou que ce recueil d'humour noir mais hilarant nous offre pour notre plus grand plaisir. le papa de Gaston savait sortir de sa zone de confort en nous concoctant se horribles histoires courtes qui montrent bien le visage cachée de la société humaine avec tout ce que nous cachons sous la tapis!
Commenter  J’apprécie          220
Réédité en 2020, cette "intégrale complète" des Idées Noires de Franquin est d'abord un bijou de noirceur, de la couverture en mat et brillant et quelques reliefs, aux illustrations noir sur blanc (un noir d'encre bien profond). Esthétiquement, donc, c'est déjà un vrai cadeau. Deuxième cadeau, une préface de Gotlib comme il sait si bien les faire suivi d'un recueil d'interviews de Franquin.
Les planches maintenant. ce noir total sur la blancheur de la page annonce l'humour bien noir des gags illustrés. L'humanité en prend plein la gueule, et en particulier les chasseurs, visiblement bêtes noires de Franquin, l'industrie de l'armement et celui du nucléaire.
Franquin ne croit pas en l'Homme et en ces temps qui courent il fait preuve de lucidité, du haut de ses années 70, mais il semble néanmoins éprouver un peu de compassion pour lui car derrière cet humour noir, perce un sourire triste.
Je me suis régalée de ces gags parfois absurdes, d'autres fois méchants ou simplement drôles.
Ceux que j'ai préféré, en vrac: ce millionnaire qui a investi des millions dans les avions de chasse mais qu'une pénurie de moyens hospitaliers ne pourra pas sauver suite à un accident, cette femme qui tient à témoigner à la radio quant à la sécurité que représentent les centrales nucléaires à proximité du domicile, parce qu'elle ne voit pas pourquoi elle serait la seule à en subir les conséquences. Mais il y a en tellement d'autres qui m'ont fait rire jaune!
Une lecture parfaite pour prendre un peu de recul sur l'état du monde actuel, pour rire aussi, tout simplement avec un livre de qualité!
Commenter  J’apprécie          200
Je ne sais pas pourquoi il est indiqué "à paraître", je les ai lus (2 volumes) il y a tant d'années ....

Ecrit par un Frankin dépressif, il s'ait d'histoires en noir et blancs, tout aussi cyniques les unes que les autres, qui font bien entendu réfléchir à la condition et aux défauts de notre société mais en nous arrachant quand mêmes des fous rires.
Je le recommande vivement.
Commenter  J’apprécie          180




Lecteurs (773) Voir plus



Quiz Voir plus

Franquin

Personnage flamboyant, je suis un animal légendaire découvert par Fantasio, et depuis officiellement recensé par la très sérieuse Zoological Society of London. Quel est mon nom ?

Le Marsupilami
Spip
Zorglub
Le cracoucass

10 questions
167 lecteurs ont répondu
Thème : André FranquinCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..