AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,44

sur 163 notes
Marymary
  11 mars 2015
Poète déchu, critique dramatique acariâtre, vieux libidineux aigri confit de misanthropie, Ted Wallace est un inébranlable rationaliste et un ennemi tonitruant des bonnes manières. Alors qu'il vient d'être mis à la porte du journal pour lequel il écrit, il se voit investi d'une mission secrète par sa très charmante filleule Jane : soulever le mystère de Swafford Hall, demeure du richissime lord Logan. David, le fils de la maison, détient-il réellement le pouvoir de guérir les gens ? Armé de flair, d'esprit critique aiguisé et de whisky, Ted Wallace va arpenter le château à la recherche de la vérité.

J'ai beaucoup aimé cet hippopotame et son humour noir, rien qu'à la lecture de l'avant-propos, j'ai éclaté de rire. Beaucoup de whisky, une peinture sans concession de l'aristocratie anglaise et de l'hypocrisie de ses bonnes manières (notamment le récit d'un diner où l'un des convives homosexuel raconte par le menu ses aventures Vénitiennes, en rajoutant dans le langage cru afin de choquer la table entière...), mais aussi, sans en avoir l'air, des réflexions très profondes sur la vie, la mort, l'amour, les enfants...
Un très bon moment de lecture avec plein de sourires (et ça fait du bien) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
carre
  12 février 2012
Et un british de plus à rajouter à la liste des auteurs à l'humour ravageur, barré et jouissif. Car l'acteur Stephen Fry (vu notamment chez Branagh ou dans le rôle d'Oscar Wilde) en fait indiscutablement partie. La preuve : Ted Wallace critique dans un journal, se fait vier après avoir provoqué un nouveau scandale, il faut dire que ce poête raté n'en rate pas une pour se faire hair. Une de ces nièces va le charger d'une enquête sur un miracle en échange d'un gros, gros chèque.
Fry dans la lignée de ces petits camarades, n'y va pas avec le dos de la cuillère, c'est irrévérencieux, dévastateur, parfois grossier certe, mais et c'est ce qui importe dans ce genre de roman c'est extrèmement drôle. Et tant pis, si certains grincheux n'y ont vu qu'une pale copie de Sharpe, moi humble lecteur j'y ai pris beaucoup de plaisir.
Commenter  J’apprécie          190
Doubleplusgood
  28 novembre 2021
J'ai bien failli abandonner ce livre après une trentaine de pages, tant le ton du narrateur, vieux poète sur le retour alcoolique et libidineux m'a déplu. Réflexions homophobes et graveleuses à toutes les pages, bof.
Je me suis quand même décidée à continuer pour avoir le fin mot de l'histoire.
La quatrième de couverture promet un livre outrageusement drôle,une satire de certains milieux britanniques bien-pensants et on le compare à Tom Sharpe.
Mon avis: drôle oui souvent. Je ne connais pas assez le milieu social visé pour apprécier le côté satirique, et ce n'est surement pas du Tom Sharpe.
Mais ce qui m'a poussé à continuer, c'est l'intrigue proprement dite, et toute l'analyse autour du mystère qui règne dans la richissime famille des Logan, où le narrateur est envoyé en "mission".
Original (même si des passages peuvent choquer certains lecteurs), étonnant, et une conclusion qui se tient, ça fait une honnête lecture pour se remonter le moral.

Challenge des 50 objets 2021-2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Cricri08
  12 décembre 2020
Un roman drôlissime qui envoie le narrateur, Ted Wallace, écrivain de 66 ans un peu aigri, enquêter sur des pseudo-miracles qui se seraient produits grâce à son filleul, David, 15 ans.
Divorcé, père de deux enfants et récemment viré par le journal pour lequel il écrivait des critiques de théâtre, Ted part à la demande de sa nièce et filleule Jane à Swafford pour être le témoin de ces miracles!
Un roman quelque peu déjanté dans lequel les répliques sont pleines d'humour, la langue très inventive, les personnages truculents et les situations cocasses!
Un excellent moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          102


miss-tairieuse
  05 septembre 2022
Ah, que ça fait du bien un livre déjanté qui vous nettoie le cerveau de certains livres soporifiques et longs, trop longs !
Pourtant, au départ, le personnage de "vieux dégueulasse " , narrateur de l'histoire a failli me faire fuir. Mais, je me suis accrochée et je me suis retrouvée dans un récit délirant, rocambolesque, improbable.
Oui, j'ai pensé par moment à Wilt de Tom Sharpe. Mais Stephen Fry est encore plus corrosif vis-à -vis de la bourgeoisie et des "cultureux" anglais.
Et, curieusement, je me suis attachée au vieux dégueulasse, lui découvrant des qualités comme la droiture et la tendresse. Tout ça sous une épaisse carapace.
Donc, un très bon moment de lecture, beaucoup d'humour, un livre pas comme les autres.
Qu'est ce que vous attendez ? Ne perdez pas de temps à me lire, foncez !
Commenter  J’apprécie          80
Patience82
  29 octobre 2017
Un poète sur le retour, aigri, est envoyé dans une famille pour enquêter sur des guérisons miraculeuses.
J'ai bien apprécié cette lecture originale. Il faut un peu de temps pour s'habituer à ce personnage décalé, à cette famille aristocratique bizarre. Au départ, on ne comprend pas forcément où on va. Et plus j'avançais dans la lecture, plus j'avais l'impression de me retrouver dans une enquête d'Agatha Christie, avec en plus une satire sociale et une jolie critique de la bourgeoisie anglaise, de certaines croyances et préjugés. Sans spoiler la fin, j'avoue que la résolution m'a rassurée.
Commenter  J’apprécie          80
Norlane
  06 novembre 2013
Un vieux poète cynique, très porté sur la bouteille et les femmes, mène l'enquête au sein d'une famille (amis compris) richissime : sa filleule aurait été guérie miraculeusement après un séjour chez les Logan. Avec lourdeur et délicatesse, il dynamite les secrets, questionne la vie des autres et la sienne par la même occasion.
Ce livre est drôle, cru (le sexe est très présent), moins superficiel qu'il n'y parait (c'est ma 3e lecture et j'ai découvert d'autres choses).
Commenter  J’apprécie          70
morrigan
  03 novembre 2013
L'Hippopotame de Stephen Fry
Édition Piment
Publié en 2001
456 pages

Alors qu'il boit tranquillement après son licenciement d'un journal, Ted Wallace, poète déchu et cynique, rencontre sa filleule Jane qu'il n'a pas vu depuis sa naissance. Celle-ci lui raconte qu'elle a une leucémie et lui demande de faire quelques chose pour lui : se rendre chez son vieil ami Micheal, oncle de Jane, pour enquêter sur des « miracles ».
Sans qu'il en sache plus, Ted accepte et se fait inviter par David, le fils de Michael, une jeune garçon de 15 ans qui se trouve aussi être son filleul. Peu à peu, la demeure est rejointe par d'autre invité, qui semblent tous très intéressés par le jeune David...

Complètement loufoque et subtilement anglais. Stephen Fry, humoriste, acteur, comédien et romancier nous livre ici un roman absurde et parfaitement incroyable dont pourtant, on ne peut douter !
Le mode de narration est changeant (Ted raconte, puis passage à la correspondance entre Ted et Jane, fax entre Jane et une amie, récit de Michael...). Tout cela permet d'aborder les événements de plusieurs points de vues, de les compéter, sans pour autant perdre le lecteur.
Les personnages quant à eux sont vraiment sympa, peut-être un peu caricaturaux sur les bords, mais cela fait partie du charme du livre.

Rien de particulier à dire sur le l'objet livre (c'est un livre de poche...)

Donc, si vous êtes adepte de l'absurde et de l'humour anglais, nous vous conseillons vivement ce livre. Si ce type d'humour vous laisse froid comme la glace, passez votre chemin !
Lien : http://tinyurl.com/nscyt7w
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bookaddict02
  19 mai 2019
Un livre que je n'ai pas apprécié. J'ai eu du mal à m'intéresser à l'histoire. Je n'ai rien trouvé de drôle et le personnage un peu trop crade à mon goût. J'ai eu beaucoup de mal à finir ce livre. Plusieurs fois j'ai été tenté d'abandonner mais on m'avait prêté ce livre et je ne voulais pas le rendre sans le terminer. Un auteur que je ne suivrai pas
Commenter  J’apprécie          40
enlivrezvous
  19 février 2015
Ted Wallace, poète déchu et alcoolique, se fait renvoyer du journal dans lequel il fait office de critique d'art pour y avoir incendié un jeune metteur en scène en vogue. Lorsque sa filleule, Jane, qu'il n'a pas revue depuis son baptême, l' appelle, lui annonce qu'elle a une leucémie et lui propose une grosse somme d'argent pour aller enquêter au château de Lord Logan, un de ses plus vieux amis, Ted est un peu désorienté. Ne sachant que chercher, Ted observe tous et chacun, du domestique à l'adolescent mal à l'aise, et n'hésite pas à faire part à Jane de ses réflexions sarcastiques... Il va peu à peu découvrir que sa filleule pense avoir guérie miraculeusement lors d'un séjour chez les Logan...

Malgré quelques longueurs au début, j'ai beaucoup ri tout au long de cette histoire rocambolesque. L'humour de Stephen Fry, si "british", si cynique, n'épargne rien ni personne ! L'intrigue ne se résout que peu à peu, et un bon suspense entoure cette drôle d'affaire... Mais, par delà la bonne tranche de rigolade qu'il nous offre, ce roman pose un regard lucide et rationnel sur les hommes et la société, et porte aux nues tous les gourous qui justifient leur pulsions sexuelles par des promesses de salut...

Un livre parfait pour se détendre entre deux examens !

Céline
Lien : http://enlivrezvous.typepad...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40







Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18428 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre