AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820521207
Éditeur : Bragelonne (18/03/2015)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Lorsque Caboche, après s'être enfui de l'orphelinat militaire, part à la recherche de son père, il ne s'attendait certainement pas à rencontrer la compagnie de L'Escroc-Griffe et encore moins à monter à bord de leur bateau ! Connu pour n'avoir jamais réussi un abordage, l'équipage de Bretelle, vieux capitaine désabusé, ressemble plus à la troupe d'un cirque qu'à une bande de pirates. Mais Caboche va les entraîner dans un voyage rocambolesque sur les Mers Turquoises,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  10 septembre 2016
Je ne suis pas fan de fantasy en général, mais vacances oblige, j'avais envie de lire un roman où il était question de mer, de voyage, d'aventure.. bref de dépaysement total. Et au final… quelle lecture incroyable !
Pour vous donnez une idée de l'ambiance du livre… vous prenez Pirates des Caraïbes et le Monde de Narnia et là vous obtenez Les Pirates de L'Escroc-Griffe.
Côté intrigue… rien de très original en apparence. Un orphelin, Caboche décide de partir en quête de son père « Trompe-La-Mort ». le voilà donc embarqué sur un navire : L'Escroc-Griffe et son équipage des plus étranges : Bretelle, le commandant un pirate de seconde zone pas très courageux, Goowan un kazarsse (homme-lézard) son bras droit, Obus un pirate ventriloque qui parle avec son meilleur ami : Tic-Tac, sa chaussette !, Chef Plumeau le cuisinier du bord qui a plus de chance de vous empoisonnez que de vous nourrir, Biceps un gros costeau, mais souffrant d'une maladie le faisant s'endormir brutalement. D'autres personnages se grèfferont à l'équipage au fil du récit comme la Belle Lili, une femme pirate, Syco un ancien prêtre alcoolique et van Stoorwan.
L'intrigue de ce premier tome nous permet de voyager dans les différentes parties du royaume et de le découvrir (dépaysement garanti!).
Gros bémol : la quête de Caboche est tellement banale que j'avais vue venir la REVELATION de la fin dès le début !! Heureusement que cette quête devient rapidement la quête secondaire puisque nos héros partent pour une aventure dangereuse afin de sauver leur monde qui se meurt.
Côté structure : Lecture rapide avec des chapitres courts, pas trop de descriptions. L'auteur semble vouloir donner une rythmique à son récit et cela fonctionne. Les aventures s'enchainent, les dangers également.
Petit bémol : l'invraisemblance par moment dans l'histoire ainsi que les stéréotypes. Les personnages sont attendus dans le sens où nous avons un héros qui du jour au lendemain transforme un équipage nullissime en super pirates… le capitaine et son secret, le gros costaud au grand coeur, le cinglé, la belle pirate, l'alcoolique, le méchant Amiral-Fantôme qui n'a qu'un but...tuer les pirates afin de mourir. Bref, tous les clichés possibles de tous les romans pirates.
Globalement : excellent roman de fantasy. La suite semble prometteuse puisque le traître nous est dévoilé dans les dernières lignes de ce premier roman et je m'attendais à tout sauf cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Tatooa
  13 juin 2018
Et bien voilà de l'excellente fantasy jeunesse française, cocorico !, qui se laisse lire sans le moindre ennui !
Certes la trame, l'intrigue et la quête sont classiques, mais les personnages sont hauts en couleur, intéressants, même si leur psychologie est sommaire.
C'est bien écrit (il y a toutefois quelques coquilles dans mon ebook), et on suit les péripéties menées tambour battant par un auteur enthousiaste avec bonheur ! C'est un excellent divertissement, dans un "monde-fleur" original, bien décrit, aux peuples multiples.
"la compagnie de l'escroc-griffe" est un ensemble hétéroclite de personnages plutôt sympathiques dans l'ensemble, et carrément loufoques pour certains (voir "L'Obus"). Le mélange fantasy/steampunk est justement très bien réalisé, pas de soucis d'incohérences majeurs.
Bref, j'ai passé un très bon moment de lecture et je lirai la suite un de ces jours, pas tout de suite (malgré le cliffhanger de fin) parce qu'il me faut lire d'autres livres avant la fin juin, pour un certain challenge sur FB qui, je l'avoue sans honte, commence à vraiment me peser, je ne réitérerai pas l'an prochain.
Edit : j'ai ajouté une demi-étoile pour le schéma de l'escroc-griffe et le lexique en fin de livre, qui mélange néologismes du livre et vrais termes (nautiques, pour la plupart). :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
Igguk
  08 août 2018
Vu qu'il fait un peu chaud, mais que les coins pour se baigner sont envahis de touristes et de soleil qui fait mal aux yeux, j'ai décidé d' « aller à la mer » en imaginaire. Et quand on parle de mer et d'aventure, à quoi on pense ? Aux pirates ! Ça tombe bien, j'avais toujours Les terres interdites, premier tome des Pirates de l'escroc-griffe par Jean-Sébastien Guillermou, dans ma PAL hypertrophiée.
On suit les aventures du jeune Caboche, adolescent qui part sur les traces du père qu'il n'a jamais connu et se retrouve embarqué sur l'Escroc-griffe, navire de chasseurs de trésor qui sont en fait une belle bande de bras-cassés farfelus. Ce petit monde part à la recherche d'un artefact mythique sur les mers turquoises, poursuivis par l'immortel Amiral-Fantôme. Notre troupe d'aventuriers va traverser le Monde-fleur, affronter les mousquetaires noirs, rencontrer des peuples inconnus et slalomer entre dangers et merveilles jusque dans les Terres interdites. Ouais, dit comme ça, ça ressemble à n'importe quelle histoire de pirates, un adolescent qui embarque sur un navire avec un capitaine charismatique, des méchants, un trésor, tout ça tout ça… Jean-Sébastien Guillermou se lance sur une mer de clichés qui sent clairement l'île au trésor à 100 milles à la ronde.
Maaaaaaais, petit à petit, on découvre un univers d'une richesse et d'une originalité assez dingues. On a du steampunk pirate sur un monde-fleur bordé de pétales. Il y a plein de détails inventifs et cools comme ce peuple d'homme-iguanes réduit en esclavage, ces artefacts interdits bizarroïdes, cette grenouille magique, ce bras-mitraillettes, ces casseroles-nunchakus, ces guerriers-crabes, cet amiral fantôme maudit, etc, etc… Mais faut pas croire que c'est un fourre-tout bordélique, tout est cohérent et extrêmement bien construit. L'univers m'a souvent fait penser à La planète au trésor de Disney mais qui serait resté dans l'eau, j'ai un peu associé dans ma tête les visuels du dessin animé à l'histoire que j'étais en train de lire.
Mais on a surtout un équipage d'hurluberlus loufoques auquel on s'attache grâce à une dynamique de groupe entrainante et amusante. Que ce soit l'attachant capitaine Bretelle, Doc, le chef Plumeau, ce grand malade d'Obus qui se trimballe avec une armure et une chaussette-marionnette appelée Tic-Tac, Biceps qui a une force phénoménale mais qui s'endort toutes les 3 minutes, et j'en passe… On a là une véritable famille à laquelle le lecteur va s'attacher. Jean-Sebastien Guillermou place dans chacun de ses personnages assez d'épaisseur et de motivations personnelles pour aller au-delà du côté rigolololol de base. Les relations croisées entre tous, et la place qu'y prend Caboche à son arrivée, approfondissent l'ensemble et intègrent le lecteur dans cette fratrie fantastique. Il en comprend les équilibres, les doutes et les méfiances, et quand ça commence à causer trahison, là, rien ne va plus.
Le roman a un tempo fou furieux, il saute d'une péripétie à la suivante dans la joie et la bonne humeur, ce qui ne l'empêche pas de glisser de temps en temps un élément dramatique pour insuffler un peu d'enjeu dans tout ça. J'avoue que j'ai parfois trouvé le rythme « too much » qui frise le décrochage parfois. L'auteur aurait peut-être gagné à faire une petite pause de temps en temps pour souffler et amener un peu plus d'émotion. Mais pour autant, nous avons là un sacré tour de montagnes russes, avec du fun, de l'aventure, et un univers qui fourmille de petites idées rigolotes. Y'a quelques poncifs, quelques trucs qu'on voit venir de très loin, mais une impression reste à la fin de la lecture : on a découvert un réel univers, un monde original très riche dans lequel on a hâte de replonger pour le second tome, surtout avec la révélation finale qui laisse sur le cul et quelques bouts d'histoires non résolus.
Lien : http://ours-inculte.fr/les-t..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
dorisfac
  02 septembre 2015
La trame principale est somme toute assez classique : un orphelin découvre que son père pourrait être encore en vie et part à sa recherche. Il croise alors la route de Bretelle, le célèbre capitaine de l'Escroc-Griffe qui n'a jamais réussi un abordage. Et le voilà embarqué malgré-lui dans une chasse au trésor. le lecteur découvrira les Mers Turquoises en même temps que Caboche, qui ne semble avoir connu que son île et l'orphelinat militaire destiné à créer les futurs mousquetaires noirs. Les infos sur ce Monde-Fleur sont distillées ça et là, de façon à ce que l'étrangeté du monde créé par l'auteur ne rebute pas le lecteur d'emblée. D'ailleurs, quelle imagination ! J'aime beaucoup ce monde et ses mystères, les anciennes races et leurs artefacts aussi rares qu'incompréhensible, les différents peuples et leurs coutumes, les étranges îles des Kazarsses, … Il s'agit d'un univers riche, fouillé voire complexe. Et pourtant il nous est conté en toute simplicité à travers les (très courts) chapitres.
L'intrigue, les descriptions parfois un peu trop appuyées, les personnages bien typés et le style d'écriture en font un roman jeunesse parfait. Il peut néanmoins se lire et être apprécié à tout âge !
Deux bémols : l'action est omniprésente. Il n'y a aucun temps mort et c'est peut-être dommage. Il est normal qu'il y ai des combats et beaucoup de rythme dans un roman d'aventure pirate, mais j'ai parfois eu l'impression que l'auteur voulait en montrer trop d'un coup, d'où une sensation de survol de certains lieux. Certaines scènes auraient mérités d'être approfondies, de s'y attarder quelques pages supplémentaires mais dans le calme, histoire de reprendre son souffle.
Un détail qui m'a parfois titillée : il faut absolument faire abstraction du réel, du concret, du rationnel. Les esprits cartésiens pesteront contre ce roman. Il faut rester ouvert à l'imaginaire et croire en ce que l'on lit sans essayer de le transposer dans notre réalité, car il s'agit bel et bien d'un tout autre univers qui ne fonctionne pas comme le nôtre. J'ai parfois tiqué sur certains passages, puis me suit dite « oh bon, c'est comme ça et puis c'est tout ».
Deux défauts évidemment très subjectifs.
En résumé, Les Pirates de l'Escroc-Griffe – Les Terres Interdites est un excellent roman-détente qui fleure bon l'originalité. le rythme soutenu et les chapitres très courts en font un page-turner efficace. On y trouve parfois quelques défauts propres aux premiers romans, mais nul doute que Jean-Sébastien Guillermou est un auteur à suivre.
Critique complète sur http://lamagiedesmots.be/les-pirates-de-lescroc-griffe-tome-1-js-guillermou/

Lien : http://lamagiedesmots.be/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
xxmelianexx
  12 avril 2016
Après le décès de sa mère , le jeune Caboche ne rêve plus que de fuir l'orphelinat de Port Guilache et de retrouver son père , parti pour Libertalia. Bien décidé à se faire engager comme mousse à bord d'un navire, il croise le chemin du capitaine Bretelle et de son étrange second , le Kazarsse Goowan, qui cherchent de leur côté à étoffer l'équipage de leur Escroc-Griffe. Poursuivis par les mousquetaires du Roi-Sang , ils embarquent malgré lui un Caboche hébété par le côté totalement farfelu des fameux pirates: un homme-obus , un ventriloque , un cuistot raté , un chirurgien gentilhomme , et un colosse souffrant du mal du sommeil!
Déterminé à retrouver son père , Caboche passe un marché avec le capitaine Bretelle: l'aide des pirates pour l'aider dans sa quête personnelle, contre la possibilité de trouver un fabuleux trésor , dont l'emplacement n'est connu que de la Belle Lily , redoutable voleuse emprisonnée sur l'île de Perdition...
Un long et dangereux voyage attend l'équipage de l'Escroc-Griffe sur les mers du Monde-Fleur. Mais cette poétique planète à pétales est également emplie de merveilles et de secrets immémoriaux: tortue géante abritant un peuple , contrées magiques , royaumes légendaires. . . Caboche aura besoin de tout son astuce et de la force des liens qui l'unissent désormais à ses compères pour échapper à l'Amiral- Fantôme , condamné à éliminer tout les pirates du Monde-Fleurs pour briser sa malédiction d'immortalité... Mais l'impitoyable mort-vivant ne serait-il pas l'outil d'un ennemi bien plus dangereux?
Ce premier roman est un très beau récit d'aventures , écrit d'une manière agréable en dépit de quelques maladresses. Empruntant à la fantasy , aux jeux vidéo , au manga et à la grande littérature d'aventure du 19e siècle , l'auteur mêle avec réussite fantasy , piraterie , et steampunk . . Pistorapières , hommes-lézards et noiretefacts opèrent ainsi une alchimie réussie et enthousiasmante en tous points.
On regrettera peut-être quelques expressions répétitives , certaines facilités scénaristiques conférant au cliché, un Caboche trop facilement écouté par ses nouveaux comparses et un Bretelle un peu mou... Quelques défauts pouvant cela dit être aisément corrigés dans le prochain volume.
Il s'agit donc d'une belle surprise dotée d'une certaine originalité , et d'un très agréable divertissement pour les lecteurs de tous âges . Ce premier volume pose également les bases d'une suite que l'on peut espérer de qualité au moins équivalente à cette belle ode au voyage et à l'aventure!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
TipeeTipee   24 mars 2016
Une tradition est comme l'eau d'un lac. Limpide, on peut s'en abreuver, mais si elle croupit comme l'eau d'un marais, on ne peut rien en tirer
Commenter  J’apprécie          60
TipeeTipee   24 mars 2016
L'Humanité n'est que l'ombre d'un rêve. Le drame, c'est qu'elle ne le sait pas.
Prophète Gnosis, Verset des derniers jours, Livre de Brôm
Commenter  J’apprécie          60
TatooaTatooa   12 juin 2018
"La Foi peut conduire à la plus grande des libertés, ainsi qu'au pire des esclavages."
Prophète Gnôsis, texte apocryphe, archives de l'église de Bröm.
Commenter  J’apprécie          50
TatooaTatooa   11 juin 2018
Au lieu de te lamenter sur le temps qui passe, aie une pensée pour tous les jeunes qui trépassent.
Commenter  J’apprécie          80
greatricgreatric   20 juillet 2015
Celui qui quitte votre armée est un traître, celui qui vous rejoint est un converti.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Jean-Sébastien Guillermou (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Sébastien Guillermou
Bande-annonce des Pirates de l'Escroc Griffe tome 1 : les Terres Interdites
autres livres classés : piratesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1230 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre