AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290121658
766 pages
Éditeur : J'ai Lu (04/11/2015)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Tandis qu’elle fuit les hommes de Michael, un ancien amant devenu baron de la pègre, Rhapsody trouve de l’aide auprès de deux étranges personnages : Achmed le serpent et Grunthor le géant Firbolg, eux-mêmes confrontés à une situation autrement périlleuse. Lorsqu’ils l’entraînent dans un voyage sans retour le long des racines de l’arbre-monde, Rhapsody se demande si elle n’a pas fait preuve d’un excès de confiance.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Entournantlespages
  23 janvier 2018
Lecteurs avides de descriptions en tout genre et de légendes autour d'un univers de fiction riche en approfondissements, vous avez des chances de lire avec frénésie ce livre. Très lyrique, l'univers d'Elizabeth Haydon est mêlé de magie, d'histoire, d'identités multiples et d'un héritage culturel et ethnique très bien construit. À de nombreuses reprises, je me demandais même comment l'auteure réussissait à créer un récit aussi vaste et imagé. Fortement liée à la musique, cette histoire fait appel aux émotions, fortes ou douces, qui vont accompagner nos protagonistes au fil de leur périple. Recherchée par son ancien amant et baron de la pègre, Rhapsody tente par tous les moyens de fuir Easton sur l'île de Serendair. Baptistrelle, elle jouit de la magie par la musique et peut découvrir l'essence même des objets ou des personnes qui l'entourent en trouvant leur nom, ce qui fait leur identité. Traquée et ne voyant aucune porte de sortie, elle va alors tomber sur deux hommes singuliers qui s'apprêtent eux aussi à quitter la ville. Rhapsody ne voit qu'un seul moyen de s'en sortir, faire peur aux soldats qui la recherchent par l'intermédiaire de ses deux nouveaux amis à l'apparence redoutables.
Ce qu'elle ne sait pas, c'est que cette rencontre imprévue va sceller son destin à celui de ses nouveaux camarades. Inventant au hasard un nom à l'un de ses sauveurs, elle est maintenant liée à lui. Celui qui se faisait appeler le Frère est devenu par la voix de la barde Achmed le Serpent, ce qui chamboule quelque peu son identité. Ne pouvant dès lors plus se séparer, Achmed soupçonnant Rhapsody d'en savoir davantage sur lui qu'elle ne le laisse paraître, il décide avec son coéquipier Grunthor, un géant, de l'emmener avec eux jusqu'à Sagia, l'Arbre sacré de l'île aux propriétés magiques. Fuyant une menace encore plus grande, les deux firbolgs ne cessent d'avancer toujours davantage afin de survivre et de trouver un moyen de redevenir libres. Achmed est un Dhracien, un peuple inconnu de tous mais qui a une mission bien spécifique. Connaissant des secrets révélés qu'aux plus hauts gradés de l'île, il se sert de ses connaissances et de ses pouvoirs pour découvrir le moyen de s'en sortir.
Mais qu'est-ce qu'Achmed et Grunthor fuient-ils ? Si vous comptez débuter cette saga, je vous préviens, armez-vous de patience. Vous en aurez grandement besoin ! Elizabeth Haydon va parfois vous perdre dans ce méli-mélo de descriptions et de détails, dans cette intrigue opaque qui arrive peu à peu à se dévoiler au fil du roman. J'ai persévéré mais pour être honnête, j'ai été dans le noir complet pendant une bonne centaine de pages (voire un peu plus). Qui sont-ils ? Quel est leur poursuivant ? Jusqu'où va les mener leur périple ? Après s'être introduit dans l'arbre sacré et en être ressorti après un très long voyage, le lecteur est encore plus perdu. le temps et l'espace semblent être modifiés laissant les personnages, surtout Rhapsody, et le lecteur dans le brouillard complet. Et là encore, il va falloir attendre pour comprendre réellement la situation dans laquelle se trouvent nos trois compagnons. Les dangers immédiats de chaque personnage se retrouvent alors balayés d'un revers de main ce qui m'a finalement déçue. J'aurais apprécié en découvrir davantage sur le lien entre Rhapsody et Michael. Que le baron de la pègre ne soit qu'un point de départ à la rencontre entre la barde, le Dhracien et le géant ne m'a pas convaincu.
Car finalement, il n'y a pas réellement d'action. Cette intégrale qui regroupe les deux premiers tomes de cette hexalogie s'intéresse principalement à une menace pesant sur ce monde et à la découverte de l'univers à travers les yeux des protagonistes. Ils marchent de villes en villes, ne se posent que très rarement afin de comprendre où ils se trouvent et pour tenter de regagner une certaine liberté. Cette intégrale permet également de montrer la manière dont Rhapsody va peu à peu se lier d'amitié avec Achmed et Grunthor jusqu'à être des leurs. Un profond respect naît entre ces trois personnages qui se protègent malgré les remarques acerbes d'Achmed et qui ne peuvent avoir confiance qu'en eux trois. Mais l'envie des deux firbolgs à voyager en petit comité va souvent être malmenée par Rhapsody qui souhaite adopter tous les enfants perdus qui se présentent sur leur passage ! Pas facile de voyager avec des créatures aussi différentes les unes que les autres mais heureusement ils arrivent toujours à trouver un compromis. Rhapsody peut se montrer exaspérante à certains moments, aventurière et têtue mais qui a toujours besoin qu'on soit derrière elle pour la sauver. En même temps, ses compagnons lui en disent le moins possible ce qui ne l'aide pas à avancer facilement sans toutes les cartes en main. Au vu de la fin du roman, j'ai un peu peur de la direction que prend l'histoire, un personnage faisant, selon moi, son entrée comme un cheveu sur la soupe, mais je compte bien continuer. Par contre, depuis la sortie de la première intégrale en 2015, aucune nouvelle sur l'édition dans ce format pour la suite. Va-t-il falloir que j'achète les tomes individuels ? J'en ai bien l'impression.
Lien : https://entournantlespages.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aventurine
  09 mai 2017
En fait, je suis tellement sous le charme de ce livre que j'ai plus envie de lire la suite que de dire ce que j'ai aimé !
La première chose qui me vient à l'esprit ce sont ces personnages, avec le trio de choc que j'aime par-dessus tout. Grunthor, Achmed et la belle Rhapsody, le lien qui les unit est puissant, leur relation magnifique. J'ai adoré chaque moment passé en leur compagnie, les répliques qu'ils se lançaient les uns les autres étaient d'un humour parfait. J'ai aimé l'équilibre dans leur caractère, entre la douceur, la bienveillance et le côté plus guerrier, courageux, dosés de façon différente chez chacun des personnages.
Au-delà de ses personnages, il y a tout un monde a exploré ! Il est plus qu'intéressant, que ce soit son histoire, ses paysages, sa magie à travers la musique, la culture des peuples. J'ai adoré chaque information qu'on me livrait, je ne pouvais qu'admirer la grandeur de son monde et je n'ai qu'une envie : partir à la découverte d'autres lieux tellement ceux que j'ai déjà rencontré sont fascinants. le voyage à travers les racines m'a stupéfaite dans sa forme, mais aussi dans tout ce qu'il a apporté aux personnages. Ça reste pour le moment l'un de mes passages préférés.
En fait, j'ai l'impression que je connais ce monde et ces personnages depuis toujours, comme s'ils ont toujours fait partie de ma vie. On est bien avec eux ! C'est magnifique, grandiose, mais c'est aussi confortable. On peut bien me raconter n'importe quoi, les personnages me donnent envie de lire encore et encore.
Je ne vais pas pouvoir lire les autres tomes tout de suite, ce n'est pourtant pas l'envie qui m'en manque, mais je sais déjà d'avance, avant même d'avoir lu la suite, que je relirais ces livres un jour. C'est un véritable coup de coeur pour ses personnages, pour son monde, pour cette histoire et la beauté qui s'en dégage ! J'ai juste envie de replonger dedans et de découvrir ce qui se cache derrière tous ces mystères !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Lenora
  15 septembre 2019
Elizabeth Haydon nous offre dans cette saga la Symphonie des Âges un univers intéressant bercé à la fois par le chant et le temps. Les notions de magie et de destin viendront accompagner cette aventure épique où le lecteur n'a nullement l'occasion de s'ennuyer et se laisse embarquer avec délectation dans cette lecture attachante et épique.
Le récit est très complet, avec beaucoup d'informations foisonnantes qu'on regrettera parfois d'avoir à assimiler tout en bloc dans certains passages. Cela peut apporter une certaine lourdeur à quelques moments mais avec de l'attention, on s'y fait, assimile et parcourt ce monde complexe à la fois dépaysant et fascinant sans hésitation tant il est intéressant par sa richesse créative.
On y découvre peu à peu les légendes du monde, les religions propres aux provinces et aux races, l'histoire manquée pendant plusieurs siècles et les prophéties annonçant un avenir funeste. Un vrai voyage temporel ! Et malgré tout, l'intrigue principale ne s'éloigne jamais de son fil conducteur et on continue à suivre l'aventure de nos trois héros qui ne savent pas ce que le futur leur réserve. le lecteur n'a donc pas le temps de s'ennuyer avec tout ce travail de mémoire et d'imagination à accomplir.
Sans compter que les personnages sont réellement attachants et travaillés en profondeur. On ne peut que tomber sous leur charme et vouloir en découvrir de plus en plus sur eux, en particulier leur histoire et leur personnalité cachée sous la surface. On observe aussi par la même occasion un héroïc-fantasy où on trouve de nombreuses races réadaptées qui construisent en grande partie cet univers opulent et lui donne un autre côté attrayant en plus de sa complexité et la belle plume qui compose la Symphonie des Ages.
Pour simplifier, ce premier tome est à mon avis un très bon roman de fantasy qui approfondit à son rythme l'histoire avec de nombreuses informations et péripéties ne laissant pas au lecteur un moment pour s'ennuyer. Tout est complet, et si zone d'ombre il y a, il est évident que la suite permettra de nous éclairer.
Je conseille donc vivement cette saga à ceux qui chercheraient une aventure avec un récit fantasy riche, des personnages développés et des événements qui s'enchaînent et qui font voyager très loin. Je pense toutefois qu'un débutant en la matière trouvera peut-être sa lecture un peu difficile, il faudra donc bien s'accrocher.
Lien : http://ludiebook.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rynas
  31 mars 2018
Un tome reprenant les fondements de l'heroic fantasy et qui nous transporte totalement dans le monde crée par l'auteure. On pourrait croire que l'histoire traîne en longueur, n'avance pas et est donc dur à lire. Mais personnellement j'ai dévoré ce livre, j'ai trouvé l'écriture très fluide conduisant à une lecture rapide.
Mon point négatif, peut se situer aux niveaux des personnages qui donnaient par moment une impression de manque de profondeur ( on n'en n'apprend pas assez sur eux à mon gout ), toutefois cela n'a pas perturbé plus que cela dans la lecture, car j'ai trouvé les liens qui unissaient les trois protagonistes très fort et apportant ainsi à l'histoire un énorme plus.
J'ai hâte de pouvoir me plonger dans la suite.
Commenter  J’apprécie          20
thisou08
  19 mars 2017
Premier tome d'une saga de Fantasy intitulée " La symphonie des siècles ", "Rhapsody " m'a semblé durer... des siècles tellement je m'ennuyais.
Surtout la fuite des héros le long des racines de l'Arbre-Monde : un voyage interminable !
Je n'ai pas été emballée et je ne pense pas suivre cette série.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
aventurineaventurine   09 mai 2017
Parmi les derniers partis, parmi les premiers arrivés,
Indésirables, cherchant un accueil en terre nouvelle.
La puissance gagnée en étant les premiers
Fut perdue en étant les derniers.
Des hôtes l’élèveront, inconscients,
Comme l’invité accueilli par les sourires
Tout en empoisonnant secrètement le garde-manger
Jalousement fardé de son propre pouvoir.
Jamais cet hôte n’a ou ne devra engendrer d’enfants,
Pourtant toujours il cherche à se reproduire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
aventurineaventurine   09 mai 2017
Les Trois viendront, partant tôt arrivant tard,
Les âges de la vie de tous les hommes :
Enfant du Sang, Enfant de la Terre, Enfant du Ciel.
Chaque homme, faut de sang et né dans le sang,
Parcourt la Terre, nourri par elle,
Tendu vers le Ciel et abrité par lui,
Il n’y monte qu’en ses derniers instants, ne faisant plus qu’un avec les étoiles.
Le sang offre la renaissance, la Terre apporte la nourriture ;
Le Ciel donne les rêves dans la vie – l’éternité dans la mort.
Ainsi seront les Trois, chacun l’un pour l’autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aventurineaventurine   09 mai 2017
Quand tu trouves ce qui dans ta vie a plus de valeur que tout le reste, tu te dois à toi-même de le soutenir - parce que l'occasion ne se présentera pas une deuxième fois. Et si tu y crois sans faillir, le monde n'aura d'autre choix que de le voir par tes yeux. Car qui le connaît mieux que toi ? N'aie jamais peur de prendre une position difficile, ma chérie. Trouve la seule chose qui compte - tout le reste se résoudra de lui-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LenoraLenora   13 septembre 2019
Le mensonge est interdit dans la voie que j'ai choisie. Les menteurs ne peuvent devenir Baptistrel, le degré le plus haut des Bardes. Il faut que la musique de notre langage reste au diapason du monde qui nous entoure. Le mensonge corrompt ces vibrations et souille ce que l'on a à dire. Il ne s'agit pas d'une science exacte, puisque la vérité est en partie influencée par la perspective.
Commenter  J’apprécie          10
aventurineaventurine   09 mai 2017
Ça fait partie des dons du Baptistrel. Il n'y a ni objet, ni concept, ni loi aussi puissante que le nom véritable d'un chose donnée. Notre identité est intimement liée à ce nom. C'est l'essence de ce que nous sommes, notre histoire individuelle, et parfois il peut nous rendre à notre vraie nature, peu importe combien on a changé.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
340 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre