AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782811609573
184 pages
Éditeur : Pika Edition (19/09/2012)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Alors que Mana et l’homme de l’Aoikikan qui l’accompagne se retrouvent à l’abri dans la tour Babel, Harumi et son groupe doivent se réfugier dans l’une des planques de Narumi afin d’échapper à la pluie et aux monstres qu’elle draine avec elle. À l’occasion de cette “escale” dans un restaurant ils reprennent des forces et se désaltèrent. Konoe en profite pour refaire le plein de saké afin d’abreuver son sabre. La fin de l’averse marque l’heure de leur départ pour Bab... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Bouvy
  11 septembre 2018
Il s'est mis à pleuvoir sur le treizième arrondissement. La pluie sur cet endroit est toxique. Mana et l'homme en noir d'Aoikikan sont à l'abris dans la tour de Babel qui appartenait à une société appelée Yamata comme l'île disparue. Haru, toujours accompagné par la soldate, la croisée et la princesse tente de rester à l'abris. Mais la pluie ne se contente pas d'être empoisonnée, elle réveille les monstres qui sont un genre de mollusques carnivores. Les bêtes attaquent la tour et Mana mais aussi Haru et son groupe. La capitaine et la croisée tente de résister car Haru, isolé de Mana, ne sait rien faire pour se défendre. Ce dernier est inquiet pour son amie. Quand tout semble perdu pour Mana et l'homme d'Aoikikan, Fujimaru (Le samouraï du premier épisode qui provoqua l'accident qui permit à Haru de trouver le katana qui est Mana) apparaît avec son fourreau humain et sauve Mana et son compagnon d'infortune. Quand la pluie s'arrête, Haru court rejoindre la tour mais un puissant guerrier lui barre la route. Il reconnaît en ce nouveau personnage Kûshirô, le samouraï qui était le binôme de Mana il y a plus de trois siècles. Étrangement, il est équipé d'un autre sabre, un puissant fourreau humain. Il empêche Haru d'atteindre la tour et d'un coup de katana, déstabilise cette dernière qui s'effondre complètement. Haru hurle car il pense que Mana est écrasée par l'effondrement mais Fujimaru l'a sauvée Quand Kûshirô reconnaît son ancienne complice, il devient violent et tente de s'en prendre à Mana. Les autres s'interposent mais le guerrier est d'une puissance inouïe. Haru est troublé car il pense que le nouveau fourreau humain de ce nouvel adversaire est sa petite soeur Aki, portée disparue depuis quatre ans…
Quand je pensais que les deux tomes précédents était des intermédiaires entre la vie de dehors et la vie dans le treizième arrondissement, je n'avais pas vraiment tord. L'action est repartie plein pot, avec un sacré lot de bonnes et de mauvaises surprises. Il faut avouer que maintenant, la situation qui s'était troublée lors des deux derniers opus est carrément confuse. Je dois avouer que je ne sais vraiment plus qui est l'ennemi de qui, qui veut du mal à Haru et Mana et qui leur veut du bien. Les bons peuvent se montrer méchants et les méchants se montrer bons. Mais voilà, ça bouge de nouveau, quand je dis ça bouge, c'est un euphémisme ! C'est une explosion de questionnement. La seule certitude, c'est que Haru est vraiment accro à Mana. Il est prêt à en découdre avec le surpuissant Kûshirô pour s'emparer définitivement de la jolie princesse.(Hé oui, Mana est aussi une princesse). Les scènes de combat sont merveilleusement dynamiques, grâce à l'illustration. Les dessins sont géniaux, les personnages sont beaux et, je ne vous l'avais pas encore dit mais depuis le début de la série, les premières pages sont en couleur et elles sont superbes. Bref, c'est relancé et je ne boude pas mon plaisir. Je sais que je vais franchir les trois quart de la saga mais je fonce. Je mesure ma chance que toute la série est parue et que je ne devrai pas patienter pour lire la suite. Vite, le tome 9. Vu l'heure, j'attendrai demain pour le critiquer. Ah oui, j'oubliais ! A la fin de ce tome, Mana explique sa rencontre avec Kûshirô il y a plus de trois cent soixante ans. Beau et utile flash-back.

Personnage :
Haru : le héros et personnage principal. Jeune homme, orphelin depuis la catastrophe qui a ravagé Tokyo quatre ans plutôt. Haru est le seul survivant retrouvé dans les décombres. On dénombre au moins deux million de morts et disparus. Il trouve un sabre qui est aussi une jeune fille. Haru le diminutif d'Harumi.
Sanae : la meilleure amie d'Haru.
Kazunari : le meilleur ami d'Haru et de Sanae.
Mana : princesse qui revient de l'ère Keian (ère japonaise de 1648 à 1652). Elle était en sommeil en ayant pris la forme de sabre en l'an deux de cette ère. Elle a donc trois cent soixante ans de retard sur notre époque.
Fujimaru : guerrier, plutôt genre samouraï. Il connaît les secrets des katanas qui seraient aux nombre de sept. Les sept sabres de Bouddha. Membre de l'association des Sept Fourreaux. le samouraï qui s'est rebellé contre les Sept Fourreaux mais est encore ennemi avec l'Aoikikan. C'est lui qui a dérobé le sabre qui devient Mana. Il s'est pris d'amitié pour Haru.
L'Aoikikan : elle semble être l'organisation ennemie de l'organisation des Sept Fourreaux et veut mettre la main sur Mana. Ses membres l'appelle princesse. Ces membres sont les héritiers de Tokugawa. C'est une organisation gouvernementale.
Les Sept Fourreaux : organisation ennemie de l'Aoikikan. Dans le premier tome, on ignore laquelle des deux organisations est la gentille ou la méchante mais elles sont toute les deux assez violentes et déterminées.
Kûshirô : samouraï disparu depuis trois cent soixante ans. Il est le premier utilisateur de Mana et son esprit habiterait le corps d'Haru
Tokugawa : personnage du passé,
Le treizième arrondissement : Il reste douze arrondissements sur les vingt-trois que comptait Tokyo avant la catastrophe de l'apparition de Yamata. Les onze arrondissements sinistrés (plus de deux million de victime) ont été ceinturés par un mur pour protéger le reste de la ville de l'extension du phénomène Yamata. Depuis, les Tokyoïtes l'ont rebaptisé le treizième arrondissement.
Yamata : île disparue qui était située dans la baie de Tokyo, qui était la cinquième île du Japon et qui à ressurgi du passé mais pas au bon endroit.
Matsudaira : chef de l'organisation gouvernementale Aoikikan.
Chris Kusakado : jeune femme guerrière qui semble pouvoir combattre les samouraïs des Sept Fourreaux avec une arme spéciale qui détruit les armes qui sont des humaines transformées. La destruction de ces armes entraîne la mort des jeunes femmes Fourreaux. L'organisation Aoikikan l'a embauchée et elle doit servir de garde du corps à Haru et Mana.
Kudô Seiichi : nouvel entraîneur d'Haru en Kendo, désigné par le grand-père de Kazunari pour enseigner à notre héros les techniques anciennes de cet art martial.
Shirô Masuda : devin, cartomancien, enfin, c'est comme cela qu'il se présente car il est l'actuel dirigeant de l'île Yamata. Ce serait l'homme qui a dirigé la révolte des chrétiens de Shimabara, il y a très longtemps.
Jin : le forgeron hérétique. C'est lui qui a transformé Mana en fourreau humain. Il s'appelle aussi Jean Estark, l'alchimiste fou.
Sôji : dernière recrue des Sept Fourreaux. C'est un génie de la lame, un escrimeur redoutable et hors du commun malgré sa jeunesse. Il semble dévoué à Shirô Masuda.
Nouveau personnages à partir du tome 6 :
Capitaine Konoe Yaegaki : des forces terrestres d'autodéfense. Elle faisait partie de la mission suicide qui sauva Haru du treizième arrondissement. Elle est chargée de la protection de notre héros et de Mana qui partent en expédition dans le treizième arrondissement.
Alex Boyle : un croisé comme Chris. l'remplace cette dernière mise à l'écart car elle a été blessée dans l'attentats du lycée par le samouraï des Sept Fourreaux. Il accompagne Haru et Mana dans l'expédition du treizième arrondissement. Son nom de code est le Dominateur
Loulou Lau : elle aussi est une croisée. Elle ressemble à une gamine avec un air de poupée psychopathe. Elle fait amis partie de l'expédition. Au combat, elle est redoutable d'efficacité. Elle est surnommée « la poupée chinoise ».
Tome 7 :
Narumi Kaya : jeune femme qui ressemble assez à Mana et qui se présente comme étant l'ancienne princesse de Yamata.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BouvyBouvy   11 septembre 2018
Tu sais ce qu’on dit : un guerrier affamé n’est bon à rien.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : IncarnationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
915 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre