AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jesse Lonergan (Autre)Virgile Iscan (Traducteur)
EAN : 9791032408018
176 pages
404 Editions (07/03/2024)
3.89/5   32 notes
Résumé :
La planète est morte mais les plus riches ont survécus en partant vers les étoiles. C’est le point de départ de ce récit dystopique brillamment conçu par Van Jensen et le dessinateur prodige Jesse Lonergan.
La société humaine s’est effondrée, dévoilant le projet d’un groupe de milliardaires : une arche spatiale en partance pour la planète habitable la plus proche. L’Arca est un navire dont le luxe n’a d’égal que la richesse de l’élite qu’elle est destinée à s... >Voir plus
Que lire après Arca ou la nouvelle EdenVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 32 notes
5
3 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Bienvenue à bord de l'Arca, un vaisseau composé de dizaines de niveaux embarquant les derniers survivants de l'humanité. La société humaine s'étant effondrée, cette arche spatiale en partance pour la planète la plus proche est le projet d'un groupe de milliardaires.
À son bord, elle abrite les survivants, soit des centaines d'individus séparés en trois groupes distincts, trois niveaux sociaux : Les citoyens, Les assistants et Les pionniers.
Les citoyens sont ceux qui ont conçu et financé le projet et sont considérés comme les sauveurs de l'humanité. Les assistants sont responsables du maintien de l'ordre à bord et ont fait allégeance aux citoyens. Quant aux pionniers, ils s'attellent sans relâche aux tâches ménagères et répondent aux besoins des citoyens, disposés à les servir en toutes circonstances et ce jusqu'à l'âge de 18 ans avec la promesse d'une nouvelle vie dans un monde nouveau.
Les premières pages nous présentent d'ailleurs fort judicieusement les personnages principaux et les castes sociales auxquelles ils appartiennent.
C'est particulièrement Effie, de son vrai nom Perséphone, servante de Danton Graves, généticien et leader de l'Arca, que nous allons suivre. Elle va bientôt être majeure, obtenir sa certification, et donc cesser de travailler…
Cependant, la jeune fille qui a l'esprit critique fort développé, est préoccupée et se pose quelques questions après avoir constaté certaines choses surprenantes. La défiance s'installe et elle commence à se demander quelle est vraiment la place des pionniers. Elle va mener l'enquête pour comprendre les secrets cachés derrière ce projet et pour cela, va devoir convaincre ses amis pour faire face aux maîtres du vaisseau, prêts à tout pour préserver leurs privilèges…
Arca ou la nouvelle Eden, parabole de l'inégalité sociale, est avant tout un magnifique one shot, à la superbe couverture toilée, évoquant les thématiques de la fin des ressources sur terre, du contrôle de la population et de la domination.
Arca ou la nouvelle Eden, cette Arche de Noé des temps modernes, montre bien comment la connaissance, en l'occurrence, ici la lecture, interdite aux serviteurs, mais que Effie a acquise grâce à son esprit vif et à la bibliothèque du citoyen al Saïd, conservateur d'oeuvres littéraires chez qui elle parvient à emprunter des livres en cachette, va permettre à celle-ci de libérer les siens.
C'est également un message fort à l'adresse des générations futures, qui, comme dans la BD devront trouver l'énergie pour changer le cours des choses...
Avec ce thriller, Van Jensen nous promène très habilement entre utopie et dystopie, réussissant un album qui est vraiment en phase avec notre époque : le monde a brûlé mais les plus riches avaient un plan !
Notamment par son art du découpage assez prodigieux le dessinateur Jesse Lonergan réussit une narration visuelle parfaitement adaptée au scénario de van Jensen. Les personnages et notamment leurs visages expriment de façon remarquables leurs sentiments et se suffisent parfois à eux seuls.
Les couleurs apportées par Patricio Delpeche, variant selon les situations ou les époques, sont judicieusement bien choisies.
Avec sa dimension politique et sociale, ce récit de science - fiction, d'anticipation – dans lequel l'angoisse est maintenue jusqu'au terme, la violence pouvant intervenir à tout instant, et dans lequel la tension va crescendo – m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page.
Difficile, à cette lecture, de ne pas être outrée et révoltée par cette manipulation des masses parfaitement organisée, et de ne pas penser qu'un futur cauchemardesque semblable à celui décrit ici, est déjà en gestation dans nos vies, mais je préfère retenir le message d'espoir porté par la jeune héroïne, d'être toujours attentif au monde qui nous entoure, de ne jamais se résigner, de ne pas se contenter des réponses toutes faites et d'avoir le courage, si besoin est, de porter à la connaissance des autres son savoir et de les appeler à se regrouper et à unir leurs forces pour résister à la domination et à agir quand il est encore temps pour notre avenir.
À noter en fin d'ouvrage un bonus de quelques superbes pages de recherches graphiques de décors et de personnages, d'essais de couvertures de Jesse Lonergan ou encore de passages de scénarios à la planche.
Un grand merci à 404 Graphic et à Babelio pour la découverte de ce récit haletant et palpitant.

Lien : https://notre-jardin-des-liv..
Commenter  J’apprécie          8211
L'ARCA est un immense vaisseau qui a embarqué les derniers survivants de l'humanité. Il est composé de nombreux niveaux qui permettent de subvenir aux besoins vitaux des passagers. Les passagers sont séparés en trois groupes : ceux-ci sont ceux qui ont financé le tout avant que la terre devienne invivable. Les assistants sont responsables du maintien de l'ordre. Quant aux pionniers, ce sont des enfants qui servent les citoyens. À 18 ans, ils reçoivent une dispense appelée la certification et sont réduits en esclavage contre la promesse d'un monde nouveau. Parmi eux, il y a la jeune Elfie, une fille délurée, intelligente et observatrice qui va découvrir que son avenir est tout autre…

Van Jensen propose un récit de science fiction, une dystopie de ce que pourrait être notre futur : une fuite vers un hypothétique éden à cause de nos excès. Pire, nous serions à la botte d'une élite économique qui aurait l'avenir de notre race entre ses mains. L'auteur frappe fort car il extrapole notre vie terrestre à une vie dans l'espace cloisonné, basée sur l'obéissance aveugle où l'on répète tous les jours les mêmes gestes à force d'être manipulé. Jusqu'au jour où un grain de sable va venir secouer le tout à la manière d'un polar. La conclusion est excellente, le récit est très bien construit et prenant. Cela plaira tant aux fans de comics qu'à ceux du franco-belge. 

Je possède plusieurs albums des éditions 404 comics et il faut avouer, qu'à chaque fois, ils fournissent un livre confectionné avec amour à un prix correct. 
Commenter  J’apprécie          110
Un immense vaisseau qui a embarqué les derniers survivants de l'humanité et qui, tel l'arche de Noé, part à la recherche d'une nouvelle Eden, une nouvelle planète où s'établir, commencer une nouvelle vie, c'est l'Arca.

Un vaisseau-monde en plusieurs niveaux, où les pionniers (jeunes jusqu'à 18 ans) sont au service des citoyens (concepteurs et financeurs de l'Arca). Une organisation bien huilée qui repose sur une manipulation que commence à remettre en cause Effie, une pionnière qui va bientôt avoir 18 ans.

La dystopie de van Jensen, inspirée de Platon et de sa caverne, est sacrément bien ficelée et nous mène à une scène finale remarquable ! le dessin légèrement SF de Jesse Lonergan nous place dans un futur pas si lointain avec quelques flashbacks astucieux qui retracent la fin du monde tel qu'on le connait. Mention aux couleurs de Patricio Delpeche qui éclairent les pages et facilitent la lecture.

"Arca", publiée aux USA en juillet 2023, est une excellent découverte, encore une chez un éditeur que j'apprécie de plus en plus. Et comme toujours chez 404 comics, je salue le soin apporté au livre, la qualité de la couverture et du papier... du bonheur !
Commenter  J’apprécie          120
La société humaine s'est effondrée, décidemment. C'est ainsi que nous allons découvrir Arca et la promesse d'une nouvelle Eden. La jeune femme de la couverture, Perséphone surnommée Effie, tient à bout de bras cet album qui sans réinventer la roue se tient très bien, nous entraîne avec lui, nous fait avec envie et frénétiquement tourner les pages, enquêter et chercher la vérité à tout prix. Il y a aussi une très belle chose c'est qu'il fait la part belle aux livres, au savoir et à la connaissance. C'est donc une fort belle découverte que je vous encourage à faire si vous en avez l'occasion.
Cet one-shot est édité par 404 Editions. le scénario est assuré par Van Jensen, les dessins par Jesse Lonergan et les couleurs par Patricio Delpeche. La présentation est cool, nous sommes facilement
et instantanément immergé dans l'univers. le graphisme sans être exceptionnel est fort sympathique.
Effie est un personnage intelligent, attachant, que nous prenons plaisir à suivre. Elle est avec d'autres jeunes gens aux services des citoyens, les seuls à être véritablement avantagés par le système. C'est en quelque sorte de l'esclavage moderne. Effie est quelqu'un de très efficace, qui sait parler, leur plaire, qui exécute son service à la perfection. A l'aube de ses 18 ans où elle deviendra à son tour citoyenne, c'est aussi ainsi que l'embrigadement fonctionne bien plus plein d'autres petites choses (comme la voix au lever et au coucher), elle va former une autre petite, là aussi nous voyons les exigences. Ce sont des pionniers. Il y a également les assistants, le service de sécurité qui veille au bon grain.
Mais alors que la liberté approche, que ses efforts allaient aboutir, Effie commence à se poser de plus en plus de questions sur le système, sur certains détails, des éléments qui ne font pas sens, elle décide alors de mener l'enquête.
L'ironie du sort c'est qu'elle sait faire un service parfait, pourtant si elle faillit juste une seconde, on ne va pas l'épargner. Elle a tout un groups d'amis avec lesquels échangeaient, tout le monde n'a pas les mêmes choses à faire lors de leurs services. Et si tout n'était pas ce qu'ils avaient promis ?
Nous suivons ses avancées, Effie a également un secret, en même temps nous avons des retours dans le passé pour comprendre tout ce qui s'est passé, notamment du côté des citoyens.
L'album nous entraîne et nous fait réfléchir en même temps. le final est à la hauteur.
Alors prêts à embarquer et gratter sous le vernis ?
En bonus de fin, vous avez les recherches de décors et de personnages par Jesse Lonergan en noir et blanc, ainsi que des essais couverture.
Commenter  J’apprécie          60
BD reçue dans le cadre d'une masse critique de @babelio_, merci à @404graphic_ pour l'envoi !

Tout d'abord, il faut s'arrêter sur l'objet en lui-même. C'est un beau bébé de 192 pages en carton dur et qui pèse son poids. le livre en lui-même est superbe. le grammage des pages est aussi plus important que ce que l'on retrouve chez d'autres éditeurs, c'est agréable à sentir quand on lit. En plus, à la fin, on retrouve un carnet de recherche sur des décors, personnages ou encore la ouverture ainsi que des constructions de planches pour montrer comment on passe du scénario à la BD.

Je ne vais pas trop parler des graphismes car ce n'est pas le style que je préfère. Par contre, après l'avoir lu, je dois avouer que ça convient bien à l'histoire et donne plus de poids à l'ambiance qu'il y a. J'ai beaucoup aimé les teintes et les tons utilisés.

On retrouve tous les codes de la SF donc si vous avez l'habitude d'en lire, vous ne serez pas perdu. La Terre est devenue inhabitable et ce qu'il reste de l'humanité se trouve sur un vaisseau appelé Arca et qui se dirige vers une planète appelé Eden. Les citoyens se trouvent d'un côté du vaisseau et ont droit a énormément de luxe puisque c'est grâce à eux qu'ils sont là tandis que les pionniers sont là pour les servir jusqu'à leurs 18 ans puis deviennent citoyens eux-mêmes mais aucun des pionniers n'a revu ceux qui ont changé de rang. Perséphone, une pionnière qui réfléchit un peu plus que les autres et s'intéresse à son environnement et les gens qui le peuple, va mettre à jour certaines choses qui sont loin d'être parfaites et équitables…

J'ai bien apprécié l'histoire. On est pris dedans et on essaie de deviner avant Perséphone, ce qu'elle va découvrir. Par contre, je n'ai pas compris pourquoi elle embarque avec elle, la petite fille à qui elle doit apprendre son “métier”. Je dois dire que j'avais vu certains éléments de l'intrigue mais pas tous. Je ne m'attendais pas du tout à cette fin par contre…
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
BDGest
13 mars 2024
Séduisante œuvre de SF, Arca ou la nouvelle Eden trouve le parfait équilibre entre déploiement d’une intrigue prenante et propos engagé.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
- Pourquoi est-ce qu’ils ont droit à tout ça, et nous, à rien ?
- Ne pose jamais cette question ! Nous sommes vivants. Si nous avons à boire et à manger, si nous avons un avenir, c’est grâce à eux.
Ils nous ont sauvés. De fait nous les servons pendant 18 ans, puis nous devenons citoyens. Nous avons tout à y gagner.
Commenter  J’apprécie          300
- Tu connais l’origine de l’Éden ?
C’est dans la Bible, un vieux recueil d’histoires. C’est là qu’une entité puissante qu’on appelle Dieu a créé le premier homme et la première femme. D’après la Bible il les a fait à leur image.
Dans ces vieilles histoires, les dieux font TOUJOURS des humains qui leur ressemblent.
Commenter  J’apprécie          221
Vous nous élevez, nous endoctrinez, puis vous nous mettez au travail. Vous nous exploitez, pas seulement pour faire fonctionner l’ARCA, mais pour vous traiter comme des dieux, pour vous dorloter.
Commenter  J’apprécie          260
L’ARCA est un système fermé. Rien n’y entre, rien n’en sort. Tout est recyclé. Toute matière organique finit digérée et transformée en compost, on en fait de l’engrais…
Commenter  J’apprécie          220
- Souvenez-vous, il n’y a qu’une manière d’atteindre l’Éden, et c’est…
- … Ensemble !
Commenter  J’apprécie          312

autres livres classés : apocalypseVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus

Lecteurs (86) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4964 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}