AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 291880438X
Éditeur : RUE PROMENADES (10/05/2012)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
sentikar
  20 novembre 2012
Bonjour "Bibeli".
J'ai lu votre critique avec intérêt et je la trouve enthousiasmante. Je suis l'auteur de ce livre, le réel de ce texte est le votre! J'écris dans ce contexte singulier, celui d'une narration sans « fond », sans portes closes, sans grillages autour des courts de tennis. le texte tournoie, alors évidemment cela peut apparaître déroutant, de tourner la langue, de la surprendre elle même. Je pensais écrire sur les courants d'air, pas sur les portes qui claquent. Dans « You cannot be serious, man », les Aces claquent, l'écriture se soulève, puis se couche, l'âme est faîte de ricochets sur le corps, puis rebondit dans l'espace. Où se trouve le fond de l'histoire ? Présente puis distraite elle même. Il y a des coffres forts un peu partout dans la langue, je les ouvre peu à peu, déla(i)ssant les mécanismes sur le chemin, le tournoiement, les tournois de la langue, une architecture où évidemment les murs sont courbes, les coins des feuilles que l'on plie dans la page d'un livre sont autant de pon-c-tuations, de bulles d'expressions, oui vous avez été perplexe, c'est un petit peu comme un joueur de tennis qui fait un coup extraordinaire, qui regarde le public ébahi, mais d'où sort ce point, cette amortie ? le filet des courts de tennis est une barricade. On y voit à travers, les courts de tennis sont des corps, dont les limites fluctuent, jouent avec la balle elle même.
Le lecteur devient un ecteur, à la fois acteur et électeur, il prend le rôle de l'écrivain lui même, il joue, alors oui, je comprends votre sentiment. Ce livre est un jeu que je propose, de joute. Dans un langage simple, je prends votre main, et vous invite à jouer dans votre chambre à frapper dans la balle comme si le terrain était immense, cette joie, face à des champions médusés, mais acceptant ces instants!
Merci de votre critique. Peut-être aussi à travers mon travail de peintre, vous rendrez-vous compte aussi de ces mouvements:
http://www.karsenti.over-blog.com
Bien à vous.
Jérôme Karsenti.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
serafou
  29 mai 2013
Bon, alors j'ai adoré ce livre. L'auteur a un véritable style, et c'est dommage qu'il ait été publié en si peu d'exemplaires. Mais ça permet d'en faire un petit bijou précieux qu'on peut partager avec ses amis.
Pour faire simple, c'est une histoire de couple, entre un fada de tennis et une fada de frittes. Mais la névrose contamine le texte et invite le lecteur à s'impliquer dans l'histoire pour lui donner un sens.
Le livre ne plaira pas à tout le monde, car, s'il est léger, il demande pourtant une certaine attention continue pour ne pas perdre le fil du match - car c'est véritablement un match qui se joue entre les différentes instances de la narrations (lecteur, auteur, personnages).
Bon, ces phrases critiques à teinte métaphorique n'ont pas grand intérêt, alors pour parler crument, et en deux mots: un livre aux allures d'absurde, avec un style qui perd le lecteur et l'oblige à retrouver lui-même le sens. le ton est comique, et de nombreux jeux de mots et idées déjantées s'installent un peu partout. Court à lire, mais impossible de s'en tenir à une seule lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nilebeh
  18 janvier 2016
Voilà une étrange partie de ping-pong (non, pardon, de tennis!) entre Rebecca et son John-John (Mac Enroe?) de mari, entre les lignes et les dessins, entre le lecteur et l'auteur . Tout ce qu'on sait, c'est que Rebecca tient une baraque à frites et qu'elle empeste l'atmosphère de l'odeur d'huile chaude, que John-John aime Rebecca et gagner des tournois. Après...c'est difficile à dire, car il y a de l'absurde, de l'inepte, du jeu langagier dans ce livre dans lequel je ne suis pas une seconde entrée et que j'ai même fini par quitter vu la brièveté de la vie et la rapidité du temps qui passe et vu la hauteur de ma PAL en ce moment.
Dommage mais je déclare forfait !
Commenter  J’apprécie          20
Bibeli
  11 octobre 2012
Rebecca et John John MacEnroe forment un couple on ne peut plus atypique et très étrange. Elle est fascinée et spécialiste hors normes des frites et lui est fan de tennis. Ensemble ils combinent leurs deux passions en ouvrant une baraque à frites à Roland Garros. C'est à peu près tout ce que je peux raconter sur ce livre tant il est tout à fait singulier et m'a laissée totalement perplexe. Non pas que les phrases ou le vocabulaire soient alambiqués, mais les personnages sont tellement fous et enfermés dans leur petit monde que je n'ai su y entrer !
Commenter  J’apprécie          20
Video de Jerome Karsenti (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jerome Karsenti
L?avocat de l?association Anticor Jérôme Karsenti et Fabrice Arfi de Mediapart analysent les récentes remises en cause de la justice sur l?ensemble du spectre politique.
? Abonnez-vous à Mediapart : https://www.mediapart.fr/abonnement ? Tous les lives de Mediapart : https://www.mediapart.fr/studio/videos/emissions/mediapart-live ? Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Mediapart : https://www.youtube.com/user/mediapart
autres livres classés : absurdeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jerome Karsenti (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15656 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre