AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791095666059
Éditeur : Inédits (15/11/2016)

Note moyenne : 5/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Des vioques, des vieillots, des ancêtres... oubliez vos a priori sur la vieillesse, la retraite et l'amollissement des chairs, nos petits vieux sont d'incorrigibles poils à gratter : entrez dans la danse du troisième âge, ça va swinguer dans les articulations !
Plus de temps à perdre au pays des prothèses, un seul mot d'ordre : vivre ! Oui, mais vivre vraiment.

Bidouilleur de mots, chatouilleur de son et farfouilleur de joie, Arthrite et catara... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
FunamBulle
  07 août 2017
Féru de bandes dessinées, je connaissais peu le format de la nouvelle (de courtes aventures toutes différentes). J'ai donc troqué mes comics pour ce recueil qui m'a paru fort adapté à la vie citadine : ça se sirote dans les transports en commun ou à la terrasse d'un bar.
On m'a offert ce livre d'un auteur havrais, ma ville. La curiosité aidant, je m'y suis plongé, mais avec des pincettes, je dois l'admettre. C'est bête, mais on a toujours l'impression que les artistes viennent d'ailleurs. Et pourtant ! Même tout proche de chez soi, on peut trouver son bonheur, pour peu qu'on s'y arrête. Loin d'être déçu, "Arthrite et Cataracte" a été un petit coup de coeur, j'en parle partout autour de moi depuis !
Peu habitué aux longues tournures (en BD, on saccade davantage), je me suis accroché. Mais une fois la prose domptée, quel régal ! L'accumulation et les dédales font partie de l'humour de l'auteur (digressions façon Gotlib, Fred, Loustal ou Cosey), j'ai souvent eu l'impression qu'il se jouait de nous, de ses lecteurs (il parle parfois au lecteur, houspille ses personnages, nous piège, j'aime beaucoup ça). Beaucoup de jeux d'écriture, de recherche, de procédés, de mise en abîme comme on en retrouve dans les bds américaines de Daniel Clowes, Robert Crumb, Chester Brown, Will Eisner... c'est généreux et divertissant.
Autant d'humour que d'émotion dans ce recueil très sensible. Et touchant. A s'en demander s'il est bien écrit par un homme, tant les personnages féminins sont bellement cernés et poignants. Une musicienne, une veuve, une femme battue, une autre volage, une perdue dans son couple, la femme inspire visiblement Mickaël Feugray. Pour ce faire, il use d'une littérature très psychologique et intime, au plus près de ses personnages, avec qui l'on est en empathie.
Mais les hommes ne sont pas en reste (dans la deuxième partie du recueil). En revanche, pour eux, les thèmes sont plus revendicatifs et incisifs, comme si traiter de l'homme faisait de l'auteur un combattant qui part au charbon. Anticonformiste et généreux, il nous parle alors d'homosexualité (texte sacrément audacieux !), de séduction manquée, de conflits sociaux et d'isolement.
L'écriture est toujours empreinte de drôlerie, savante et poétique, une vraie curiosité. Et une belle découverte. Auteur à suivre chez un éditeur parisien tout autant courageux. Ça fait plaisir et ça nous vient du Havre :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MonsieurHyacinthe
  10 juillet 2017
Mince, je fais rarement l'usage de mots pompeux, mais là, voici une plume ! Une plume volubile, infernale, toujours en mouvement. Pas de tromperie sur la marchandise, on a affaire à une écriture personnelle, atypique, inventive, pas un ersatz d'autres auteurs, pas une pâle copie, non, bien au contraire. Tout participe à son monde, sa voix singulière. Voilà du pur jus d'originalité et de créativité.
Mais l'atout majeur de cette écriture, c'est qu'elle se met au service du fond. Tout cela n'est pas gratuit. Et c'est bien tantôt le rire, tantôt l'émotion que Mickaël Feugray cherche. Défenseur de la cause féminine, des homosexuels, des naïfs et des gens en marge, les 9 nouvelles sont porteuses de valeurs humanistes et positives. La plus éclatante et directe étant la diatribe centrale autour de l'homosexualité, crue sans jamais être vulgaire, un véritable pamphlet, constructif et bienfaisant.
Alors oui, faut parfois s'accrocher (on ne sait pas toujours où nous emmène l'auteur, il aime nous perdre avec humour), oui, c'est une littérature du mérite (comme certains albums musicaux ne se révèlent qu'au bout de plusieurs écoutes), oui, ça ne plaira pas à tout le monde, mais franchement, n'est-ce pas ça, la littérature ? Se confronter à des univers nouveaux, accepter de ne pas tout comprendre immédiatement, être tantôt choqué, tantôt conquis, mais s'ouvrir à l'autre ?
Moi, j'y retourne, certain qu'à chaque lecture, le plaisir sera nouveau, caché dans ces infinis petits détails qui ne paraissent rien mais contiennent tant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
SevereUn
  18 décembre 2017
Parce que ce recueil grouille d'excellentes choses, et qu'il faut bien commencer par une nouvelle un jour, autant prendre celle qui nous touche le plus (ce qui n'enlève évidemment rien à la qualité des autres)...
Alors oui, même si l'histoire du vieux cycliste pédéraste est une sacrée belle histoire, mon coeur a choisi celle de Vivette Cépadon, et son fameux "Bleu Nuit". Allez savoir pourquoi ?!
Racontée par fragments de son journal intime, la narration est parfaitement construite. Malgré sa taille relativement courte, l'auteur a su "faire vivre", "exister" son personnage principal, sans oublier le reste. Peu importe si on sent ce qui se trame, l'intérêt est bien au-delà, dans la montée en tension, mais aussi dans la neutralité de l'auteur (sans jugements...) et une certaine mauvaise foi de temps à autre (humour bienvenu et indispensable dans ce genre de récit).(Mais je n'en dirai pas plus, au risque de gâcher un brin le (grand (?)) plaisir procuré par sa lecture) (n'y abuserai davantage des parenthèses (ça peut toujours servir pour une prochaine critique du recueil)). Je n'aurai qu'un dernier mot (quoique)... Plongez-vous dans l'univers de Mickaël Feugray, car il me semble que ce jeune auteur en vaut la peine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
FunamBulleFunamBulle   10 août 2017
"(...) Roland, redescends sur terre, tu ne me plais pas physiquement, tu plais pas à grand monde d'ailleurs. A deux sur une plage déserte, on chercherait partout un perroquet, un poulpe, un crabe, pour s'éviter tes atermoiements. Je suis pour ma part assez difficile en amour, faut pas croire ce que véhiculent les clichés tu sais, je choisis mes compagnons après mûre réflexion, même si c'est pour s'enculer à sec. (...)"

"L'heure de vérité (du vieux cycliste pédéraste)" de Mickaël FEUGRAY, in Arthrite et cataracte, 2016, éditions Inédits (p. 61).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FunamBulleFunamBulle   10 août 2017
"(...) On me dit que mon franc-parler choque. Chacun ses indignations. Moi, c'est l'homophobie qui me troue le cul. (...)"

"L'heure de vérité (du vieux cycliste pédéraste)" de Mickaël FEUGRAY, in Arthrite et cataracte, 2016, éditions Inédits (p. 62).
Commenter  J’apprécie          60
FunamBulleFunamBulle   10 août 2017
"(...) Je pense qu'il y a des sujets qui vous happent, qui dépassent l'entendement, au même titre que le tri des déchets ou la passoire à spaghettis. (...)"

"Le coeur en miettes (pour Résine A.)" de Mickaël FEUGRAY, in Arthrite et cataracte, 2016, éditions Inédits (p. 9).
Commenter  J’apprécie          40
SevereUnSevereUn   18 décembre 2017
"Mange donc un peu" est peut-être la phrase qu'elle a le plus entendue de la bouche de son compagnon de vie, ponctuée de "sac d'os" ou de "planche à pain". Après tout, qui aime bien châtie bien et Léonce est un homme fort aimant.
Commenter  J’apprécie          30
SevereUnSevereUn   18 décembre 2017
Mettez-vous plutôt à la place de l'homme un instant, cet homme qu'on affuble de "sexe-fort", que l'on toise à la moindre érection mollassonne, que l'on contraint à la réussite permanente, que l'on oppresse en somme.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Mickaël Feugray (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mickaël Feugray
Chanson "Ailleurs" du groupe de folk acoustique Bleu Nuit, composé des frères Jason et Mickaël Feugray (textes et musiques).
http://bleunuit.hautetfort.com/
autres livres classés : le havreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13851 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre