AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093945026
Éditeur : Les Occultés (01/05/2015)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Sur le territoire des communes unifiées, conglomérat urbain perdu entre océan, montagnes et forêts, les destinées de personnages insolites et hauts en couleur s’entrelacent comme les maillons d’une chaîne. Leurs routes vont se croiser, leurs destins s’entrechoquer dans une société extravagante, soumise aux délires paranoïaques d’un mystérieux despote. Avec ce huis clos à ciel ouvert alliant imaginaire, parodie et humour noir, Florian Macé nous raconte l’aventure de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
greedo
  18 mars 2016
J'irai droit au but : j'ai beaucoup aimé ce roman. Je me suis laissé embarqué du début à la fin, et je l'ai dévoré d'une traite. Cela faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé, et putain ça fait du bien.
Alors, certes, la structure narrative en tiroirs peut être déstabilisante pour certains, mais c'est justement un des aspect qui m'a le plus plu. Chacune des histoires mettant en scène un des protagonistes du récit sont au service d'un tout cohérent qui se révèle petit à petit au fil d'indices disséminés avec parcimonie, et qui prend toute sa mesure dans la deuxième partie du bouquin, pour converger sur un final bien jouissif comme il faut.
Ce principe de récit multiples qui s'inscrivent dans la logique d'une méta-histoire au sein d'un univers parallaxe particulièrement soigné n'est pas sans me faire penser, dans un registre différent, à sin city, oeuvre que j'adore aussi pour son style.
Quand est-il donc du style des hommes à tête d'aigle ? et bien, là encore, je dis oui. La lecture est fluide, et le style suffisamment imagé pour pouvoir visualiser les communes unifiées tel que l'auteur les a imaginées. Et que dire de l'humour omniprésent, tantôt potache, tantôt corrosif, mais qui toujours s'inscrit efficacement dans l'univers proposé. Univers pas si éloigné que ça de notre propre monde, que l'auteur au travers d'une loupe grossissante se plaît à mettre en scène à grand renfort de caricature.
En bref, des personnages bien travaillés et crédibles, un scénario haletant servi par une structure originale bien maîtrisée, dans un style d'écriture agréable, le tout au service d'un univers en forme de parodie de toutes les déviances que notre monde connaît, voilà en gros la substantifique moelle de ce roman.
Difficile de rentrer précisemment dans le détail sans déflorer ce qui fait le sel de l'intrigue. Si vous souhaitez en savoir plus, il vous faudra donc arpenter par vous même les communes unifiées et découvrir quel lourd secret elles renferment.
En espérant que vous prendrez autant de plaisir que moi, je vous souhaite bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ambre76
  17 mai 2016
J'ai lu Les Hommes à tête d'aigle de Florian Macé avec beaucoup d'intérêt.
Tout d'abord, j'apprécie la langue soignée de l'auteur, la justesse avec laquelle il pose chaque mot. le détail prend toute sa place grâce à la richesse du vocabulaire. le choix des mots, leur sonorité et même la couleur y sont importants au point que je relisais certains passages à voix haute pour entendre des phrases s'enchainer comme une partition de musique.

Ensuite, la construction du roman a retenu mon attention. Des histoires imaginaires et confuses, à priori éloignées les unes des autres, concourent à dévoiler la nature humaine, dont la constance fait que la « renaissance civilisationnelle » ne sera vue, éventuellement, qu'à travers les yeux de notre descendance.
Enfin, dans le texte apparaissent finement des reflets de notre monde contemporain où la réflexion cède la place à l'action, où la logique inversée considère la victime comme coupable et où l'intransigeance des pouvoirs publics fait taire les voix divergentes des citoyens. La vallée des Castors au gazon synthétique dédié aux grandes manifestations publiques et, surtout, à la pratique sportive ainsi que mademoiselle Belanger défigurée par René en sont des exemples. Cependant, les hommes à tête d'aigle, qui immiscent un sentiment de peur pour imposer leurs choix politiques et/ou idéologiques, n'auront pas le dernier mot.
L'auteur décrit sciemment un monde sans transcendance et, de ce fait, sans finalité ; un monde sans tendresse et qui fait souvent froid dans le dos. C'est seulement à la fin de ce roman plein de couleurs que j'ai découvert celle de l'espérance.
J'aime et recommande ce texte pour sa finesse d'observation, son beau français et ce sous-jacent désir existentiel de rendre le monde meilleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cocomilady
  18 octobre 2015
Je n'ai malheureusement accroché ni à l'écriture, ni à l'histoire de ce roman. Très déçue...
J'étais assez enthousiaste à l'idée de lire ce livre, mais il n'a rien eu à voir avec ce que je m'étais imaginée du fait de sa couverture ou de son résumé.
Je suis tombée sur un récit composé de multiples mini-histoires sans queue ni tête, incompréhensibles pour certaines, glauques ou malsaines, tout ce que je déteste donc. L'écriture de l'auteur est lourde et son humour ne m'a pas fait sourire une seule fois.
Même si l'idée finale aurait pu être intéressante, elle n'a pas été développée de la bonne manière. Une lecture plus fluide et une trame plus intelligente auraient amené à un récit plus cohérent. C'est rare que j'ai autant de mal avec un roman mais là, j'ai cru ne jamais pouvoir le lire en entier et je déteste ça !
Comme d'habitude, ce n'est que mon avis personnel et chacun ses goûts. Je ne peux donc que vous proposer de vous faire votre propre idée !
Commenter  J’apprécie          50
heluly
  08 novembre 2015
J'ai adoré ce livre. Certes, il faut adhérer à l'humour, corrosif parfois absurde mais l'auteur nous entraine dans son univers avec talent. L'écriture est soignée et la structure du livre intelligente. Les aventures de chaque personnage dessinent en toile de fond tout ce qui constitue ce monde jusqu'au chapitre final où nous le découvrons dans son ensemble, tel un twist final. Nous pouvons alors repartir pour une seconde lecture, riche de notre expérience des Communes Unifiées et apprécier davantage l'originalité et la créativité de l'auteur.
Bonne lecture à tous !
Commenter  J’apprécie          20
jpdel_7
  09 novembre 2015
J'ai vraiment accroché sur ce livre. le découpage du récit, d'histoire en histoire, qui vous tient en haleine jusqu'au dénouement où tout devient limpide, l'univers dans lequel nous plonge cette oeuvre... Difficile d'en dire plus sans en dire trop ! Lisez ce livre, laissez-vous surprendre !
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
KelesisKelesis   08 septembre 2015
A mon avis, l'homme n'est qu'un simple protagoniste de roman, un personnage manipulé par un auteur sans scrupules. C'est cet auteur de l'ombre qui tire les ficelles de nos existences. Vous, moi, et même la grosse serveuse moche là-bas, ne sommes que les personnages inconscients d'une fiction qui s'écrit au gré de son inspiration. Pour certains, cet auteur se nomme Dieu, mais à mes yeux, il ne s'agit que d'un imposteur de talent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KelesisKelesis   13 novembre 2015
Il avait toujours éprouvé à l'égard de la poésie cet attrait immodéré et cette admiration quelque peu surfaite de ceux dont la trop grande sensibilité et l'absence de talent incitent à idolâtrer jusqu'aux auteurs les plus médiocres.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : huis-closVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12980 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre