AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290038814
Éditeur : J'ai Lu (07/11/2012)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Il y a 11 000 ans, un dieu naquit. Contraint de vivre dans le corps d’un humain, Acheron a enduré une vie entière de haine.

Samort a déchaîné une horreur absolue qui a presque détruit le monde. Rappelé du royaume des morts contre sa volonté, il devint le seul défenseur de la race humaine.

Pendant des siècles, il a combattu pour notre survie et caché un passé qu’il n’a jamais voulu révéler. Jusqu’à ce qu’une femme solitaire qui refuse ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Artemissia
  04 novembre 2012
Comme vous le savez maintenant je suis une très grande fan de la série des Dark-Hunters. A tel point qu'en 2008 (l'année d'Acheron, justement), je me suis rendue à la « Kenyon Convention« / « KCon » à la Nouvelle Orléans ! où j'ai pu rencontrer Sherrilyn Herself ! C'était juste grandiose et je suis revenue avec des étoiles pleins les yeux. On a eu un tour complet de tous les endroits de la série, là où vivent chaque personnages et tout… si vous êtes sages, et si vous le désirez, je vous posterai les différentes photos des coins plus où moins connus de la série. Bref, juste pour vous dire que j'attendais avec une énorme impatience la version française… et un peu d'appréhension aussi.

Avant de commencer l'histoire de la vie d'Acheron, Sherrilyn Kenyon, a mis une petite note d'auteur, en début, pour expliquer ses motivations quant à la première partie du roman. Car oui, le livre d'Acheron est découpé en deux parties : son passé et son présent.

Une histoire émouvante et passionnante, le passé d'Acheron vous prendra au coeur !

Comme vous vous en doutez, le passé d‘Acheron est loin d'être glorieux et la vie passée de Zarek et de Julien à côté est une virée au village des Bisounours par temps de pluie. Sherrilyn, y relate donc toute sa vie de sa première naissance à sa seconde, sans nuances ni fioritures, à l'état brute. N'ayant pas tout compris dans sa version anglaise, j'avoue que cette partie là m'avait déplu. Je ne comprenais pas pourquoi elle s'était obstinée à nous pondre plus de 400 pages comme ça. On le sait que sa vie d'avant a été horrible mais plus 400 pages ?

Pourtant après quatre ans et une relecture en français, je sus obligé de vous avouer, et ce à ma grande surprise, que j'ai adoré ! Attention vous êtes bonnes à sortir les mouchoirs parce qu'il y a des passages à vous faire pleurer toutes les larmes de votre corps ! Mais Sherrilyn, nous entraine aussi dans un univers très différent et bien plus original que dans les tomes précédent; dans le cadre de l‘Atlantide ou dieux et humains se côtoient en permanence; dans un cadre où la vie du petit Acheron, alors encore humain, qui aurait du être paradisiaque, est un véritable enfer.

Je ne vous raconterai pas ce qu'il lui arrive, il faut que vous lisiez pour comprendre et puis je ne ferai que paraphraser ce que Sherri écrit mieux que moi. Tout ce que je peux vous dire c'est que vous comprendrez mieux qui est Acheron et qu'au final, elle a réussit à nous le rendre plus accessible, plus humain que jamais. Et que, si vous ne la détestiez pas déjà vous haïrez la déesse Artémis qui n'a pas démérité son statut de « déesse sale garce égoïste et sans coeur« . Même ses motivations quant à ce qu'elle fait subir à Acheron restent puérils et abasourdissantes. On ne peut lui trouver aucunes excuses valable.
Et puis vous comprendrez mieux comment tout à commencer et quels sont les enjeux pour chaque partie ennemis ou pas. C'est là aussi que le lecteur se rend compte pourquoi il comprends si bien les autres chasseurs : sa vie humaine n'est pas s'en rappeler celle de Zarek ou bien encore celle de Julien.

Non vraiment cette première partie était inévitable, nécessaire et franchement je l'ai trouvé passionnante !
Dans la seconde partie nous retrouvons Acheron au 21eme siècle. Alors qu'il pensait son passé enfoui au plus profond de la mer Égée, ne voila t-il pas qu'une jeune archéologue prétend avoir retrouvé l'Atlantide. Et pour prouver ses dires, elle détiendrait même des objets ayant appartenu à cette époque, et à la stupeur, d‘Acheron : un des journaux intimes de sa soeur Ryssa est en sa possession.

Quand le passé rattrape le présent

Ne pouvant pas la laisser divulguer au monde entier ce qu'il est ( car dedans y est relaté une partie de sa vie d'avant et hélas pas des plus glorieuses à ses yeux), il décide donc de court-circuiter la jeune femme dans son travail de recherche.
Malgré tout, sa rencontre avec Soteria Kafieri risque de changer se vie à jamais. Bien qu'aucun des deux n'en n'aient encore conscience et vu comment Soteria le voit… Mais justement c'est cette particularité qui attirera Ach vers elle. Elle ne le voit pas comme les autres femmes, c'est à dire un objet sexuel sur patte. Et quand il comprend que ce qui intéresse Tory(diminutif de Soteria) n'est pas son corps mais son cerveau, il semble même totalement subjugué par la jeune femme.
Car pour ne pas que son passé soit mis en lumière aux yeux de tous, Ach est prêt à aider la jeune fille dans ses recherches. Ce qu'il n'avait pas prévu c'est qu'un des journaux de Ryssa renfermerait un secret capable d'engendrer une véritable apocalypse! C'est ainsi que les Démons Appolites, et Artémis sont prêt à tout pour retrouver ces biens. Acheron devra protéger Tory, dont la vie est dorénavant en danger, et l'attirance qu'il éprouve pour elle pourra être sa perte et son salut. Sans oublier qu'il est enchainé à la grosse vache de déesse( j'adore reprendre les termes de Simi concernant Artémis) qui n'appréciera pas de le voir se rapprocher d'une simple humaine.
La seconde partie est plus légère même si l'humour est moins présent que dans certains autres tomes mais on y découvre un Acheron sous un jour nouveau: en bienfaiteur et membre apprécié de la petite communauté de la Nouvelle Orléans. Il y a une vie presque normale et j'avoue que comme Tory il est difficile de ne pas succomber à un homme aussi parfait, gentil, serviable etc.
Car sous ses dehors de gothique et dur à cuir, Ach cache de profondes blessures, qui même au fil des siècles ne se sont pas du tout atténuées. (Au contraire de Zarek qui est devenu sauvage et qui s'est totalement enfermé sur lui-même, Acheron ne pense plus qu'aux autres et il ne se sent bien que parmi les plus jeunes qui eux ne le jugent pas). Pourtant il aura suffit qu'un petit bout de femme arrive dans sa vie, avec un caractère assez fort et une volonté de fer, pour remettre en question ce pourquoi il s'était barricadé derrière son armure impénétrable.
Et puis dans ce tome c'est l'occasion de retourner à la Nouvelle Orléans et de revoir aussi un peu d'autres personnages plus ou moins connus : Jaden le courtier démon par exemple (que nous rencontrons pour la première fois dans la première partie), Savitar, (qui est un dieu Chthonien mais qui reste encore plus mystérieux qu'Ach), quelques membres de la famille Peltier( qui s'occupe du « Sanctuaire » à NOLA), Nick et une partie des Dark-Hunters et Were-Hunters qui viendrons prêter main forte à leur chef : Julien, Kyrian, Valerius, Zarek, Tabitha, Wulf etc…
Bref, l'histoire d'Acheron ne se différencie pas (dans cette seconde partie) des autres histoires avec les Dark-Hunters ou presque, si ce n'est qu'elle montre un certain tournant et une évolution qui se fera bientôt sentir. L'humour même moins présent reste tout de même de mise et on y apprend aussi les gouts de notre « Achimou » favoris ^^.

Quant à l'histoire d'amour, elle n'est intéressante que dans la mesure ou le lecteur, enfin les lectrices, se demandent comment Tory arrivera à lui faire baisser sa garde. Ce personnage, à mes yeux, est loin d'égaler Astrid( le Loup Blanc, avec Zarek) mais la fraicheur et la candeur de Tory seront les atouts majeurs pour réconcilier Acheron avec l'amour et l'acceptation de soi.
Ce qui nous vaudra aussi certains moment fort en humour, ne serait-ce que lorsque certains autres personnages découvrent qu'elle est avec Ach, ça prend même l'aspect d'une affaire d'état… mais aussi des moments fort en émotions du côté de Ach.
Ce livre est un véritable tuerie que je n'ai pas pu lâcher une seule seconde !
Je voulais prendre mon temps pour lire ce tome mais je savais qu'une fois dedans, j'aurai du mal à le reposer et pour vous dire : je n'ai pas pu du tout ! J'ai adoré tout simplement, pour moi, ce tome fait partie de ceux qui me rappellent pourquoi je suis devenue totalement fan de l'univers de Sherrilyn Kenyon, pourquoi j'adore ce qu'elle écrit. Acheron, fait parti de ces histoires qu'on a du mal à lâcher et une fois la dernière page tournée, on en vient à regretter d'avoir été si vite. J'ai été triste de quitter le monde des Dark-Hunters et je suis déjà impatiente de découvrir le prochain tome qui sera consacré à l'ennemi de Ach et des autres : Stryker. Un autre tome décisif si vous voulez tout savoir !
Lien : http://twilight-fascination...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lisamclivres
  19 septembre 2013
ENFIN j'ai envie de dire !
Enfin me voilà au tome dédié exclusivement à Acheron ! le personnage mythique de la série ! le chef des Chasseurs de la Nuit, ces « êtres » d'exception qui sont là pour nous protéger (oui, oui, lorsque vous croisez un type qui fait plus de 2m s'en est un !) des démons et autres bébêtes malfaisantes qui polluent notre planète et se nourrissent exclusivement d'Humains. Ce héros à la fois protecteur et dangereux, celui dont on ne sait rien et qui pour un mauvais regard est capable de vous pulvériser (enfin sauf les Humains, il adoooore l'espèce humaine ! Allez savoir pourquoi…).
Oui, enfin il est temps de découvrir les parts d'ombres de ce personnage, dont on ne sait presque rien et sur qui Sherrilyn Kenyon nous offre uniquement quelques petits détails depuis le début de la série. Et enfin, nous allons comprendre POURQUOI notre héros si charismatique est devenu le jouet, le toutou, le garde-manger, le souffre-douleur, de cette garce d'Artémis !
Alors forcément quand on aime le personnage d'Acheron depuis le début, comme moi, on ne peut s'empêcher d'avoir une petite appréhension en commençant ce douzième tome et quand on lit la « Note de l'auteur » au tout début du livre, on se prépare à découvrir un passé des plus effroyables, croyez-moi !
Pour ceux qui auraient déjà vu le livre, vous avez pu constater que c'est un pavé ! Mais il y a une raison à cela. L'histoire se divise en deux partie : la vie d'Acheron parmi les humains depuis sa naissance il y a 11 000 ans jusqu'à son statut de Dieu déchu, et ensuite une partie qui se déroule à notre époque où il devra une nouvelle fois faire face à son passé (même s'il est toujours présent dans son esprit) et peut-être, qui sait, trouver lui aussi l'amour.
Alors j'avoue que j'ai été beaucoup plus captivée par la lecture de la première partie que par la seconde. Aurais-je un côté malsain… ? Parce que la première partie est un condensé de toutes les choses les plus abominables que vous auriez pu imaginer concernant le passé d'Acheron. Tout y passe ! Des humiliations, aux sévices en passant par les trahisons et les tortures. le personnage d'Acheron est un Survivant… il a connu pendant les 21 premières années de sa vie, les pires choses qu'un être est capable d'endurer. Toutes les émotions y passent et notre empathie pour le personnage (pourtant déjà présente depuis le début de la série) est multipliée par 1000 ! L'auteure ne nous épargne rien (ou presque) mais présente les choses toujours avec beaucoup de pudeur malgré les faits ignobles et sordides, et personnellement je n'ai pas perçu son envie de nous en mettre plein les yeux, de nous mettre mal à l'aise pendant la lecture. Au contraire, ce qui en ressort, c'est que l'on souffre pour Acheron, dans des proportions difficilement acceptables certes, mais on sent surtout tout l'amour que Mme Kenyon porte à ce personnage.
Toute cette partie nous aide à comprendre le personnage d'Acheron en profondeur et certains évènements nous paraissent maintenant limpides. Et l'un des points qui m'intéressait depuis le premier tome, celui de comprendre la relation perverse et malsaine entre Acheron et Artémis, nous est expliqué et décrit dans toute son horreur. Et laissez-moi vous dire que ce n'est pas joli, joli… Mon opinion sur la « déesse-garce », pour reprendre le terme de Simi, n'a pas changé mais, comment dire… empiré en atteignant des sommets de dégouts pour ce personnage !
Lorsque l'on arrive à la fin de cette première partie, autant vous dire que nos émotions en ont pris un sacré coup, et même si la seconde partie démarre avec plus de légèreté et d'humour, on a du mal à oublier tout ce que l'on a lu avant. La première chose que l'on a envie de faire en retrouvant Acheron de nos jours, c'est le prendre dans nos bras et de le réconforter. Alors pour ma part c'est un peu crispée que j'ai entamé cette « deuxième histoire », et j'avoue avoir eu du mal à vraiment rentrer dedans au début.
Le secret de l'Atlantide risque d'être découvert, grâce - ou à cause - de Soteria Kafieri qui a voué sa vie à ce mythe et qui possède désormais des preuves de son existence. Mais révéler la vérité sur l'Atlantide reviendrait à étaler au grand jour le passé tortueux d'Acheron, chose qu'il se refuse totalement. Personne ne doit connaître son passé, et surtout pas ses Chasseurs de la Nuit qui pourraient le mépriser par la suite. Submergé par la honte de son passé, Acheron préfèrerait mourir plutôt que de divulguer la part de sa vie qui le fait le plus souffrir. Il doit donc tout faire pour tourner en ridicule les théories, au combien exactes, de Tory. Mais il ne se doutait pas qu'il aurait affaire à une jeune femme déterminée et au fort caractère dont la vie est maintenant en danger car les Démons veulent eux aussi s'emparer de ses preuves.
La relation qui se met en place, en douceur, entre Acheron et Tory démarre sur un attachement fort et amical mais plein de tendresse. Bien qu'il soit tout de suite attiré par la jeune femme, celle-ci est apparemment hermétique à la malédiction qui pèse sur lui et qui rend les gens complétement fous de désirs pour lui au premier regard. Chose encore plus étrange, Acheron qui pourtant est omniscient n'arrive pas à entrer dans l'esprit de Tory.
Avec un passé comme le sien, Tory est la femme parfaite pour Acheron. On le découvre tendre, aimant, attentionné et maladroit parfois, exactement comme je souhaitais qu'il soit. Je ne suis pour ma part pas du tout déçue du chemin que l'auteure a choisi pour l'évolution de son personnage, bien au contraire.
L'histoire nous immerge également dans le monde des différents Dieux et des Démons comme à l'accoutumée. Nous y retrouvons certains personnages qui ont encore beaucoup de choses à nous raconter : Styxx, Stryker, Nick, Jaden… pour ne citer qu'eux. On sent qu'il y a un tournant au niveau de la série avec ce tome et beaucoup de choses sont encore à venir et j'ai vraiment hâte de découvrir ce qui nous attend.
J'ai quand même un bémol sur la seconde partie qui ne m'a pas transportée assez vite et dont certains faits sont « bizarrement » révélés, mais je mets cela sur mon état d'esprit très perturbé après une première partie riche en bouleversements.
Chargé d'émotions, ce tome tient toutes ses promesses. Acheron conserve sa place de chouchou à mes yeux et j'attends avec impatience celui qui pourra le détrôner ou au moins l'égaler.

Lien : http://booksweetbooks.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lutinielle
  13 novembre 2012
J'adore cette saga. Je les ai tous lus; l'idée première était originale, et cela fait partie de ces livres que je lis comme un sachet de bonbons... Mais j'ai été déçue par celui-là. Après le mot de l'auteur qui m'a fortement émue, je m'attendais au pire. Mais les horreurs vécues par Acheron ne me sont pas parvenues. Habituée à ce que cette auteure me fasse rire ou pleurer, j'ai trouver sans vie la première partie alors que l'histoire décrite aurait dû me toucher de plein fouet... Je ne comprend pas où le bas blesse, mais il en est ainsi...
Quand à la seconde partie, elle m'a semblé "vite faite-pas trop mal faite", ni plus ni moins... Peut-être ai-je trop attendu ce tome ? Je suis donc réellement frustrée de ne pas être entrée en empathie avec Ach alors que c'est un de mes personnages préférés de cette saga.... Je le relirai peut-être pour voir...
Commenter  J’apprécie          80
Titisse_75
  28 janvier 2013
"Ce douzième tome tant attendu par les fans de la saga Dark-Hunters concerne le séduisant Acheron. Cet opus est partagé en deux parties. Dans la première partie qui se déroule il y a plus de onze mille ans entre la Grèce et l'Atlantide, nous découvrons enfin l'enfance vécue par Acheron. Autant vous dire qu'il faut s'accrocher car il a vécu une enfance horrible. À sa naissance, les demi-soeurs d'Acheron lui ont jeté une malédiction. Son père biologique l'a rejeté, ses parents humains également. Son père humain l'a donc confié à son oncle qui n'était pas du tout tendre avec lui. Son quotidien se résume à la prostitution et aux tortures. Dans cette enfance, Acheron a fait la connaissance d'Artémis, sa seule amie, jusqu'à ce qu'elle le trahisse…
Dans la deuxième partie du livre, l'histoire se déroule en 2008. Nous retrouvons Acheron assistant à la conférence d'une archéologue, Tory, prétendant avoir trouvé l'Atlantide. Pour prouver ses dires, elle a des objets de cette époque dont un journal intime de sa soeur Ryssa. C'est la catastrophe ! Si ce qui est écrit dans ce journal est dévoilé au monde entier, tout le monde connaîtra l'horrible passé d'Acheron et il perdra le respect des autres. le seul moyen de préserver ses secrets est de mettre la main sur ce journal…
Je n'ai pas lu tous les tomes de cette saga mais j'ai déjà rencontré Acheron dans mes lectures et j'avais hâte de lire le tome qui lui est consacré. Grâce à la première partie du livre, je comprends mieux pourquoi Acheron a du mal à faire confiance aux autres puisqu'il a toujours été trahi. C'est un personnage torturé et marqué à vie. J'ai eu beaucoup de peine pour lui lorsque j'ai lu son enfance. J'ai d'ailleurs trouvé que cette première partie était un peu trop répétitive sur certains points et avançait trop lentement.
Heureusement, sa soeur Ryssa le soutenait et essayait de l'aider même si à plusieurs reprises son aide ne faisait qu'empirer sa situation. Ryssa me paraît assez naïve. Certes elle aidait Acheron en espérant que son père comprendrait certains points, mais à mon goût elle a mis trop de temps à s'apercevoir que son père est un beau salaud. Elle aurait d'ailleurs pu user de la menace à plusieurs reprises pour que son père laisse Acheron tranquille. Mais bon, elle n'osait peut être pas trop se rebeller contre lui. Concernant la relation entre Acheron et Artémis, au début de leur rencontre j'ai trouvé la déesse Artémis gentille avec Acheron. Ces deux personnages étaient seuls et ils s'étaient bien trouvés. Cependant, elle devient vite une garce et l'on retrouve vite la déesse Artémis que l'on connaît.
Dans la deuxième partie du livre, nous retrouvons Acheron beaucoup plus respecté par tout le monde, toujours sous l'emprise d'Artémis. J'ai bien aimé le découvrir au côté de Tory. Il ne s'attache pas aux humaines mais comment résister à Tory alors que celle-ci est insensible à son charme ? Lui qui a l'habitude d'avoir tout le monde à ses pieds. Comment résister à cette femme intrigante dont il n'arrive pas à lire les pensées ? Cependant, il se doit de garder toute distance avec elle afin de ne pas être trahi une nouvelle fois. Et pourtant… Tory lui apportera de l'amitié, de la tendresse, du respect et réussira à gagner sa confiance. J'ai apprécié cette femme au fort caractère qui s'accroche à sauvegarder l'honneur de sa famille. J'ai bien aimé suivre l'évolution de la relation de ces deux personnages, relation qui partait d'un très mauvais pied !
Pour tous les fans d'Acheron, n'hésitez pas à lire ce tome qui lui est consacré afin de connaître l'enfance qu'il a vécu. Je pense que vous serez comblés, même si on n'en a jamais assez !
J'ai eu le plaisir de chroniquer ce livre pour les Chroniques de l'imaginaire."
Lien : http://rexlit.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tsukihime
  20 juillet 2013
Enfin un tome qui nous dévoile les secrets du plus ancien Chasseur de la Nuit ! Un passé qu'on nous annonce dur et sans aucun humour contrairement à l'habitude de l'auteur, la réponse est oui, la jeunesse d'Acheron est loin d'être rose, elle est même plutôt noir. Heureusement nous la découvrons à travers les yeux de Ryssa sa soeur, ce qui permet d'alléger un peu la dureté du récit ; la jeune femme et sa naïveté contrebalançant la torture de l'homme.
Une fois qu'Acheron reprend la voix du narrateur, tout devient exacerbé ; relations, trahisons, amours et peines. D'ailleurs, sa relation avec Artémis est merveilleusement bien écrite, on garde dans le coin de l'esprit la version actuelle et on voit défiler les actes qui ont conduit à cet échange destructeur qui les relie. La déesse plus imbuvable que jamais pour tout les pro-Acheron et on adore même pas de la détester.
Les bémols maintenant, parce qu'il y en a plus d'un. tout d'abord la longueur du récit, si le passé est bon à être connu, au bout de 400 pages je n'ai eu plus qu'une hâte, qu'on en vienne enfin au présent. Et quand ma demande arrive, je suis triste de constater que je n'adhère pas à Acheron et à sa relation avec Tory. le personnage qui était si profond devient un vulgaire mâle de plus, trop semblable à un autre Chasseur de la Nuit lambda. Tout ça pour ça ?! Quel dommage.
C'est une grande tristesse qui me prend quand je referme la dernière page, l'histoire d'amour m'a semblé fausse et bien que je trouve super pour Acheron qu'il est trouvé sa moitié, les événements se sont enchaînés trop vite et trop facilement. C'est à se demander pourquoi il se prend autant la tête tout le temps.
Je lirai la suite, parce que cet univers si riche me plaît, il est maintenant clair pour moi que Kenyon n'est pas la meilleure en romance. elle aurait dû s'orienter vers le fantastique, mais si ça avait été le cas qui sait si elle aurait eu autant de succès....
Ah.... le pouvoir commercial de l'Amour !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Emylee_Balins_EditionsEmylee_Balins_Editions   16 novembre 2012
Et il regagna sa chambre avec le bébé.
— On dirait bien qu’il n’y a plus que toi et moi, petit, chuchota-t-il à Àpollodorus. Si on se mettait tout nus, qu’on buvait un bon coup et qu’on se trouvait quelques jolies gaillardes ?
Le bébé lui sourit, comme s’il comprenait la plaisanterie.
— Alors c’est ça, hein, canaille ? À peine un mois et déjà porté sur la débauche ? Tu es bien le fils de ton père.
Il s’assit sur le lit, s’adossa au dosseret et remonta les genoux de façon à poser le bébé sur ses cuisses. Puis il lui gratta le ventre. Le bébé rit aux éclats en agitant les jambes.
[...]
— Acheron ?
Il se réveilla. Ryssa était là et le regardait. Il avait la main posée sur le ventre d’ApoIlodorus, qui dormait à poings fermés. Un souffle régulier soulevait sa poitrine. Il allait très bien.
— Quelle heure est-il ?
— Pas loin de midi. Comment as-tu fait pour qu’il dorme toute la nuit ?
— Je ne sais pas. Nous parlions de débauche et il s’est endormi.
— Oh non, tu ne parlais pas de cela, corrigea Ryssa en riant.
— Je n’ai fait qu’effleurer la question, mais l’idée lui a plu.
— Ne t’avise pas de corrompre mon bébé, vaurien ! s’exclama Ryssa joyeusement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pixie-GirlPixie-Girl   07 septembre 2015
Il est le plus redoutable des Chasseurs de la Nuit. Doué de pouvoirs inouïs qui font de lui le chef incontesté, Acheron poursuit depuis des siècles son implacable mission : exterminer les Démons. Lui qui a subi les sévices les plus horribles refuse de livrer à quiconque son âme torturée ; pourtant une femme saura en trouver le chemin lorsque, une fois son passé dévoilé, la guerre ultime s'engagera entre les forces du Mal et l'humanité tout entière..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pixie-GirlPixie-Girl   12 septembre 2015
— J’aurais préféré que tu ne me voies jamais ainsi.
— Que je ne te voie pas comment ?
— Comme un monstre. Je hais ma forme naturelle.
Elle secoua la tête. Il lui passa le bras autour de la taille.
— Je ne sais pas pourquoi cela te gêne, mon chéri. Tu étais mignon comme tout, en Papa Schtroumpf tout bleu.
Il poussa un long cri de détresse.
— Je ne ressemble pas à Papa Schtroumpf .
Commenter  J’apprécie          40
Pixie-GirlPixie-Girl   10 septembre 2015
— La colère est mauvaise conseillère. Garde tes émotions enfermées, parce que lorsqu’on en perd le contrôle, on perd aussi le combat. Il faut que tu sois toujours l’attaquant. Là, tu viens d’adopter une posture défensive. Un défenseur ne gagne jamais.
— Les défenseurs se font botter le cul, précisa Savitar. Tu peux me croire : toutes mes semelles portent l’empreinte des culs que j’ai bottés.
Commenter  J’apprécie          40
Pixie-GirlPixie-Girl   10 septembre 2015
Acheron cherchait désespérément de la nourriture pour Simi. Ce matin, il s’était réveillé en sursaut parce qu’elle lui mordait la main. Il l’avait arrêtée avant que les dégâts ne s’aggravent.
— Tu ne dois pas mordre ton papa, Simi.
— Mais la Simi a faim, et son akri dormait et il était très appétissant.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Sherrilyn Kenyon (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sherrilyn Kenyon
Vidéo de Sherrilyn Kenyon
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1606 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre