AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709659646
Éditeur : J.-C. Lattès (11/01/2017)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.56/5 (sur 2219 notes)
Résumé :
Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d'éditrice. Mais son désir pour Grey occupe toujours toutes ses pensées et lorsqu'il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister.
Peu à peu, elle en apprend davantage sur le douloureux passé de son ténébreux M. Cinquante Nuances, toujours aussi passionné. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prend... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (306) Voir plus Ajouter une critique
lisamclivres
19 janvier 2013
J'ai décidé pour cette chronique de faire quelque chose d'assez différent… Plutôt que de vous exposer mon avis sur un ton sérieux, j'ai décidé de le faire sur un ton plus léger. Beaucoup de chroniques sont déjà disponibles et très bien faite sur ce livre, et n'ayant pas beaucoup de choses nouvelles à ajouter je me suis dit que j'allais plutôt vous expliquer pourquoi je suis devenue une Christian Grey addict !

Afin d'analyser et de comprendre mon ressenti à la fin de la lecture de ce second volet de la série Fifty Shades, il ne me fallait pas moins qu'un rendez-vous chez un psy de renommée… littéraire, le non moins célèbre Dr Flynn. Je pense que lui seul peut m'apporter les réponses que j'attends aux questions qui me taraudent depuis que j'ai tourné la dernière page de ce livre. J'ajoute quand même que pour cette chronique j'ai adopté le style d'Ana, donc veuillez m'excuser d'avance pour mon vocabulaire un peu… léger ;) .
Alors suivez-moi pour une séance très privée…
Photo psy
DR Flynn : Bonjour Lisa. Entrez et installez-vous. Dites-moi ce qui vous amène.
Moi : Bonjour Dr Flynn. Je pense que vous êtes la personne la mieux placée pour m'aider à mettre en ordre mes émotions. Je tiens à vous préciser que vous m'avez été chaudement conseillé pour votre professionnalisme et j'espère vraiment que vous pourrez m'aider car aux yeux de beaucoup je suis une cause perdue.
DR Flynn : Je vois toutes sortes de patients et certains croyez-moi, ont été diagnostiqués « cause perdue » par beaucoup de mes confrères, mais je vois en chacun d'eux un défi, et tous ont droit à une seconde chance, une seconde vie. Alors permettez-moi de vous rassurer en vous disant que rien n'est perdu dans la vie.
Moi : (waouuu, je crois que j'ai frappé à la bonne porte). Docteur, je viens de refermer un livre dont je n'arrive pas à analyser l'impact qu'il a eu sur moi. Je ne sais quoi en penser…
DR Flynn: Bien… Dites m'en déjà un peu plus sur l'histoire de ce livre.
Moi : (Merde ! je ne m'attendais pas à devoir résumer le livre et je ne sais pas du tout par quel bout le prendre). Eh bien, il s'agit de la suite d'un premier tome que j'avais beaucoup aimé, surtout pour le héros masculin de l'histoire (olala ça y est je vais passer pour une midinette qui lit des histoires à l'eau de rose) et qui raconte l'histoire d'amour entre une jeune femme simple et quelconque qui entame une relation avec un homme superbement beau et riche qui a des pratiques sexuelles assez… (Bordel comment j'explique ça moi !!??) atypiques ?
DR Flynn: ???
Moi : eh bien il a un goût prononcé pour les relations SM avec domination sur sa partenaire ! (voilà c'est lâché !)
DR Flynn: d'accord… et vous diriez que vous avez aimé ce côté « atypique » du personnage ?
Moi : (Putain la vache oui !!!!) Eh bien, il faut dire quand même que son passé y est pour beaucoup dans son « mode de vie ». Dire que j'ai aimé ce côté pervers du personnage (oui !oui !oui !), non pas vraiment, mais là n'est pas la question. A la fin du tome 1, j'ai quitté un héros avec tous ses travers et ses « 50 nuances » et dans ce tome 2 j'ai l'impression de l'avoir un peu perdu ou de lire l'histoire de quelqu'un d'autre. le côté dangereux du personnage dans le 1er tome se dissout tout au long du tome 2 et… bien que j'aimais le héros du 1 j'ai également aimé le héros du 2… vous me suivez ? (Punaise il va me prendre pour une délurée !).
DR Flynn: Donc le héros est toujours le même, mais son comportement change d'un tome à un autre. N'est-ce pas ce que l'on appelle l'évolution des personnages et de l'intrigue ?
Moi : (Merde il a raison) Oui… disons que c'est vrai que j'ai apprécié de voir un Christian Grey plus tendre (oh la vache oui que c'était bon !!), fou d'amour (aaaahhhhhhhhhh !!!) et prêt à sacrifier ses pratiques pour garder celle qu'il aime (aaaaaaaaaaaoooooooouuuuuuuuuuhhhh !!) mais ce qui faisait de CG ce qu'il est a quand même un peu disparut dans ce tome et c'est dommage. Pour ce qui est de l'intrigue, elle ne change pas réellement, ils en sont encore à essayer de vivre une histoire d'amour malgré les casseroles de CG, ce sont plutôt des éléments qui viennent s'imbriquer pour en connaître un peu plus sur son passé et l'impact que cela a sur sa vie d'aujourd'hui. Mais alors putain quelle vie de merde il a eu !! Euh… désolée DR….
DR Flynn: Je comprends, je comprends. Donc finalement ce CG a gardé ses titres de noblesses à vos yeux malgré ces changements ?
Moi : Mais c'est ça que je ne m'explique pas !!!! (oh ! c'est toi le psy !) J'aimais le CG d'avant, et j'ai été déçue de le voir évoluer et pourtant je l'aime toujours !!!!
DR Flynn: Vous êtes addict.
Moi : Hein ??!!
DR Flynn: Oui. Quelques soient les choses que ce personnages fait ou ne fait pas, il garde grâce à vos yeux. Vous. Êtes. Addict. A. Christian Grey.
Moi : (La vache il me fout les jetons d'un coup, là !) Aaahhh ?
DR Flynn: Qu'avez-vous ressenti à l'évocation de son passé ?
Moi : Des frissons d'horreur.
DR Flynn: Comment avez-vous réagi aux passages plus … intimes ?
Moi : (merde je dois répondre là ?) Euh… bien ? Très bien ? Grave bien ???
DR Flynn: Comment avez-vous réagi à son côté plus tendre, plus romantique ?
Moi : J'ai fonduuuuu…
DR Flynn: Comment avez-vous réagi à son retour vers ses pratiques plus… perverses ?
Moi : J'étais exci… euh… excellemment surprise !
DR Flynn: Vous êtes addict.
Moi : Bon… mais alors pourquoi j'ai pourtant l'impression d'avoir mis un temps fou à lire ce livre ? Il m'a semblé interminable !!!
DR Flynn: Vous l'avez savouré, tout simplement.
Moi : Ah… c'est ça ?
DR Flynn: Qu'en est-il du personnage féminin ? Vous n'en parlez pas beaucoup.
Moi : (t'as combien d'heures devant toi coco ?) Oui, certes… elle m'a parût (conne !) moins intéressante. Dans le 1er tome elle m'a semblée assez naïve et j'ai eu de la sympathie pour elle, elle m'a même fait rire à plusieurs reprises. Mais là !!! Elle m'a exaspérée pendant tout le livre !! « Je veux être avec lui » « Non on est trop différents » « Mon Dieu cet homme m'aime !! » « Pourquoi m'aime-t-il ?? » « Je hais ses anciennes pratiques » « Pourquoi ne m'emmène-t-il plus dans la Chambre Rouge ? »… Enfin vous voyez quoi, l'héroïne exaspérante et versatile au possible !!!
DR Flynn: Est-ce que votre addiction pour ce CG ne fait pas que vous soyez tout naturellement … agacée pour son héroïne ?
Moi : (t'as qu'à dire jalouse !) Non pas du tout. Je trouve que l'auteure a essayé de la rendre plus mature mais au final elle ne sait absolument pas ce qu'elle veut et en plus elle fait souffrir (MON !!) CG.
DR Flynn : vous ne m'avez rien dit sur l'auteure.
Moi : (t'as vraiment une journée à perdre on dirait). Comme dans le 1er tome, le style est toujours aussi pauvre, les expressions sorties d'un monde parallèle et le pire de tout c'est que j'ai trouvé des incohérences dans le texte !! Bon malheureusement je ne lis pas avec un bloc note à côté de moi et du coup je n'ai pas noté les pages, mais je vous assure Docteur que c'était ÉNORME !!! En fait j'aurais dû prendre des notes pendant ma lecture, j'aurais pu comme ça compter le nombre de « je t'aime »… On sourit quand le premier arrive, on fond pour les 2,3 et 4 suivants et on finit par vomir après le 35ème !! Encore le problème de répétition de l'auteure, Doc… elle a un réel problème de manque de vocabulaire, croyez-moi ! Et puis il a une espèce de fausse pudeur aussi assez irritante à la longue dans sa façon de décrire les scènes de sexes, assez simplement et dès que la scène concerne une pratique, euh… vous voyez… en dessous de la ceinture de la dame, on se retrouve avec des « oh mon Dieu, il descend là », « il va m'embrasser… là ! » etc… et c'est également en italique dans le texte. Je vous passe le langage de charretière d'Ana dans ses pensées - est-ce que je parle comme ça moi !!??-, le rapprochement systématique de la couleur rouge avec le mot « salope » - que ce soit les vêtements, le rouge à lèvres - … Bref beaucoup de passages m'ont fait lever les yeux au ciel !
DR Flynn: Alors comment expliquez-vous l'engouement de certaines lectrices pour ce tome ?
Moi : Je pense que le retour à de la romance « classique » avec de l'amour, du romantisme, de la jalousie, de la tendresse a fait que l'histoire est complètement sortie, une bonne fois pour toute dans la tête des lectrices, du genre érotique dans lequel on a essayé de la mettre dès le départ. On le lit comme on lirait une autre romance avec un héros charismatique (pour certaines) et qui fait des trucs … so romantic, so sex quoi ! On rêve toutes d'un amant comme CG !!!
DR Flynn: En faites-vous partie ?
Moi : (Merdre ! Merde ! Merde !! J'ai encore raté une occasion de me taire !! ) Euh… il est assez craquant c'est vrai dans ce tome, avec son envie de tout donner à celle qu'il aime… Est-ce que moi il me fait rêver ? (réfléchis à un truc cool à dire !!) N'est-ce pas le but de ce genre de livre ? Toucher les lectrices dans leurs rêves et fantasmes de l'amant idéal ? (ouais c'est ça, répondre à une question par une question !).
DR Flynn: Vu votre addiction, je dirai que oui…
Moi : …
DR Flynn : Y voyez- vous un peu plus clair maintenant ?
Moi : Eh bien… ça commence à se démêler.
DR Flynn : Voulez-vous que je vous éclaire complètement ?
Moi : (je suis venue pour ça coco !) Si vous voulez oui…
DR Flynn : Vous faites partie de ces femmes, ou lectrices si vous préférez, qui lisent un livre pour ce qu'il est sans faire attention aux tactiques de vente. Apparemment ce livre vendu comme étant un livre érotique n'en est pas vraiment un, et depuis le 1er tome vous avez pris le parti de le voir comme une romance uniquement. du coup il est normal de voir dans le héros masculin le parfait reflet de vos attentes, dans tous les domaines… Il est aussi bien intimidant que tendre, jaloux et protecteur, beau, riche avec en plus un côté philanthrope qui le hisse haut dans les coeurs des lectrices. Comment voulez-vous ne pas devenir addict de ce … Daniel Grey ?!
Moi : Christian Grey...
DR Flynn : Je pense que malgré tous les points négatifs dans le livre, vous avez trouvé ce que vous recherchiez dans une romance, sans le côté érotique que vous pensiez trouver, c'est-à-dire de la passion, de l'amour et du sexe. Alors si vous y trouvez votre compte je ne vois pas où est le problème d'être addict au personnage.
Moi : (punaise il a raison !!) Donc le fait de me sentir irrésistiblement attirée par CG alors que le livre en lui-même ne m'attire pas plus que ça, ce n'est pas un peu… bizarre ?
DR Flynn : Je dirai que vous avez succombé malgré vous au personnage, qui soit dit en passant doit être l'élément important de l'histoire, et cela vous a permis d'apprécier le livre à vos dépends. Pour toute autre addiction je vous aurai tout de suite dit de faire attention, mais pour un livre, et une romance de surcroit, je ne vois pas du tout où est le mal.
Moi : C'est génial Docteur !!! Alors on peut apprécier un livre uniquement parce qu'on a aimé un personnage ??!! waouuuu c'est génial !!!! C'est vraiment la première fois que cela m'arrive ! C'est très déroutant… Bon, eh bien docteur… je crois que je vais alors continuer cette série en lisant le tome 3 qui sort bientôt et j'espère que mon addiction continuera et me fera apprécier une nouvelle fois ma lecture… malgré tout, comme vous dites.
DR Flynn : Je peux vous faire une confession, maintenant que vous avez vos réponses…
Moi : ah ? (quoi ? il me prenait pour une folle c'est ça ?!). Dites-moi…
DR Flynn: Je connais CG.
Moi : (WTF ?????) Ah bon ???
DR Flynn : C'est un de mes patients. Et croyez-moi vous n'êtes pas au bout de vos surprises… Au revoir Lisa McLivres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          832
missmolko1
05 juin 2012
Deuxième tome de la saga Fifty shades et je suis franchement déçue.
Je sais que je vais me faire des ennemies avec cette critique mais c'est pour moi le genre de suite qui ne sert a rien! On y apprend un peu plus sur la jeunesse de Christian et sur le fait qu'il ai ce besoin de dominer mais a part ça cette suite n'apporte rien. On reste dans une espèce de routine, entre l'amour et la jalousie, ce besoin de Christian de contrôler tous les faits et gestes d'Ana, de savoir si elle a bien manger ou si elle dort suffisamment la nuit. Dans le tome précédent, je trouvais ça mignon mais la franchement il m'agace. Ana quand a elle a une certaine naïveté qui me plaisait aussi au début mais qui me lasse également.
Commenter  J’apprécie          940
Alinee
17 octobre 2012
Bon, 2ème tome terminé. Autant dire que Fifty Shades me rend asociale, Je ne pense qu'à lire :)
Alors, je laisse de côté la forme et l'écriture car elle est toujours aussi... simple. Fan de grande littérature, une nouvelle fois, passez votre chemin.
En fait, je n'ai pas été déçue de cette suite car on entre un peu plus dans la psychologie du personnage de Christian. Et ça, ça me plait :) Il est finalement beaucoup plus complexe que ce qu'il en a l'air et son esprit torturé le rend beaucoup plus humain. Oui, Christian Grey-God peut être vulnérable.
Dans "Fifty Shades Darker", Ana se retrouve confrontée à son homme dans toutes ses faiblesses et si elle a toujours du mal à accepter que "si, si, il l'aime et il est prêt à laisser ses fouets et autres joujous SM de côté pour elle", elle sait qu'au fond d'elle, il est l'homme de sa vie.
Mais le chemin de la tranquillité d'esprit est long pour Ana qui va devoir faire face à une ex-sub de Christian en pleine crise psychotique et Elena aka Mrs Robinson, toujours prête à se mettre en travers de sa route.
Comme le premier, impossible de le lâcher. Cette série a pas mal de mauvaises critiques mais allez, j'assume, je suis accro :D
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          743
mademoisellechristelle
13 avril 2013
Après avoir refermé le premier tome, je me suis demandée si on pouvait faire encore plus mauvais que ce livre. Eh bien oui, c'est possible : ce nouvel opus est encore pire que le premier..

Commençons tout d'abord par les retrouvailles entre les deux personnages. A la fin du tome 1, Ana a quitté Christian car celui-ci n'a pas réussi à lui faire aimer le sadomasochisme. Elle décide donc d'oublier son chagrin d'amour en se concentrant sur son travail. Sauf que, visiblement, Ana a les mêmes capacités de concentration qu'un poisson rouge.

En effet, deux jours à peine après avoir commencé son nouveau travail, Ana reçoit un mail de Christian : « Salut, c'est Christian, tu veux venir avec moi à l‘exposition photo ? » « Euhh..d'accord ». Quelle volonté de fer !

L'histoire d'amour est ensuite amenée au lecteur avec une subtilité digne d'une vierge dans un magasin de sado-maso ; ce qui, cela dit en passant, est quelque peu décevant puisque le côté sado-maso promis au départ est complètement passé à la trappe.

L'histoire d'amour entre Ana et Christian s'articule autour de plusieurs points.

Tout d'abord, elle est réglée par un cycle qui doit à peu près ressembler à cela : réflexions-dispute-sexe-réflexions-dispute-sexe (une relation profonde en somme). Autant vous dire que l'on tourne en rond et que les répétitions que j'ai pu reprochées dans l'écriture du premier tome sont toujours là.

Et là, chers lecteurs, je vous sens conquis.. Mais attendez donc la suite..

Comme je vous le faisais remarquer dans mon précédent billet, ce livre est un véritable temple de la consommation et de l'idée que le bonheur passe nécessairement par l'argent.

Eh oui, chers lecteurs, sachez qu'il convient de distinguer deux catégories de population : les gueux, comme nous, qui nous contentons d'offrir des fleurs ou des chocolats une fois de temps en temps, et Christian Grey qui s'en va acheter gaiement une voiture à sa petite amie un dimanche après-midi avec autant de facilité que lorsque j'achète mes carottes au marché. Après un mois de relation, faire cadeau d'une voiture, ça parait normal non ?

Le lecteur a également la chance de connaitre le prix et la marque de chaque cadeau ou vêtement (voire même chaque culotte) qu'Ana sort de la garde-robe offerte par Christian.. si ça c'est pas la classe !

« Il doit éprouver des sentiments pour moi. Ce doit être ça. Cet Ipad, ces chansons, ces applications, il tient à moi »

Mais qu'importe ! Quand on aime, on ne compte pas ! Remarquez, c'est quand même bien plus pratique quand on gagne 100.000 $ de l'heure.. donc t'inquiète, je peux te faire kiffer bébé !

L'histoire d'amour entre Christian et Ana est sans cesse rythmée par les états d'âme d'Ana qui peuvent se résumer ainsi : « Arriverais-je à combler ses besoins ? ».. « Non, je ne le quitterai pour rien au monde ».. « Mais je ne peux pas lui donner ce qu'il veut ».. « Je lui appartiens, corps et âme ».. « La fessée, j'aime pas ça, je le quitte ».. « Oh non, la fessée c'est bien finalement ».. Ana, ma chère, il va falloir se décider un jour ou l'autre ou sinon je (te ferai bouffer ta cravache) refermerai le livre avant que tu n'aies eu le temps de prendre ta décision !!!

Enfin, le lecteur en apprend un peu plus sur le passé trouble de Christian dont notamment les circonstances dans lesquelles il a été adopté ainsi que son enfance.

A ce stade, amis lecteurs, je vous sens (au bord de l'orgasme) vivement impatients de savoir la suite..

Concernant l'évolution des personnages, j'ai presque envie de vous dire : on prend les mêmes et on recommence !

Ana est toujours schizophrène puisque sa déesse intérieure ainsi que sa conscience sont toujours là.

« Ma déesse intérieure, enveloppée d'un boa en plumes roses et en diamants, pavane sa camelote sur des talons de salope » (quelle classe cette déesse intérieure).

A ce propos, dans le livre, Ana consulte le Dr Flynn, psychologue de Christian afin d'en connaître un peu plus sur son passé et savoir elle pouvait combler ses besoins (on tournerait pas un peu en rond là ?). Il est fort regrettable, à mon humble avis, qu'elle ait omis de lui parler de son problème de dédoublement de la personnalité afin de ne faire plus qu'un avec elle-même, ce qui rendrait son personnage plus crédible pour le lecteur.

Sinon, l'auteure essaye toujours de nous faire croire qu'Ana est diplômée en littérature. J'émettrais cependant de sérieux doutes quant à cette hypothèse dans la mesure où Ana utilise le mot « bordel » ou « putain » à peu près 7896 fois dans le bouquin.. de plus, à s'extasier toutes les 20 lignes sur Christian telle une midinette à la vue de Justin Bieber, je doute fortement qu'Ana ait elle-même dépassé le brevet des collèges..

Monsieur Gris.. euh Christian, pardon.. est toujours le même : un maniaque de l'hyper-contrôle qui ne laisse pas Ana traverser la rue toute seule et surtout, et c'est ce qui rend son personnage plus séduisant auprès de nos lectrices mémères amatrices de porno, toujours aussi hyper-riche.

D'ailleurs, à ce propos, le doute m'habite. Si le lecteur est bien informé quant à la forme, la taille et le goût du pénis du Christian, il l'est beaucoup moins bien sur son travail (quoi, comment ça, vous vous en fichez ?!?). Les maigres indices que nous donnent l'auteure consistent à nous faire savoir que Christian a une société dans le domaine des télécom, qu'il cherche à remédier à la faim dans le monde et qu'il achète des sociétés d'édition.. Vous me suivez là ?

Cela n'a pas vraiment l'air d'intéresser Ana qui ne se demande à aucun moment d'où lui vient tout ce pognon (rappelons qu'il a la classe de dire à Ana qu'il gagne 100.000 $ de l'heure) alors qu'il se contente de passer trois coups de fil dans la journée en guise de « travail » (et là, amis lecteurs, je sens pointer chez vous le désir de reconversion).

Concernant le style de l'auteure, laissez-moi vous dire que s'il existait une police de l'écriture, cette femme serait en prison !

L'histoire traine beaucoup trop en longueur : 300 pages pour décrire trois jours, c'est vraiment troooooop lonnnnnnnng ! Et je ne parle pas de trois jours d'action, je vous parle d'un voyage de 300 pages dans les pensées d'Anastasia Steele !!!

Pour vous donner une idée, je me suis lancée dans un petit exercice de Steele/style afin de vous faire faire découvrir celui de E.L. James :

Je me lève ce matin à 6 heures 30. Ouuuuh comme il est beau Christian, nu allongé dans le lit. Une fois debout, je me regarde dans le miroir. J'ai les joues toutes rouges car Christian m'a enflammé avec son regard de (baise) braise ce matin au réveil. Comme j'aime quand son regard gris se porte sur moi et me déshabille de la tête aux pieds ! Je décide de me faire une queue de cheval car je trouve cette coiffure plus pratique pour l'activité qu'a décidée Christian pour nous aujourd'hui. Il a décidé d'aller m'emmener acheter une nouvelle voiture. Moi j'aimais bien mon ancienne Audi mais il a décidé qu'il m'achèterait une Saab. Je ne sais pas ce qu'il a avec les voitures étrangères. Et puis, je me demande quelle couleur je vais choisir. Surement une grise pour être assortie aux yeux de Christian. Ah, les beaux yeux de mon cinquante nuances ; ces yeux qui peuvent se montrer à la fois tendre, incendiaire et glacial. Christian est comme ça, lunatique ; il change souvent d'humeur au cours de la même journée. C'est sans doute lié à son passé mais à qui exactement ? A sa mère pute et camée, à ses ex, à sa famille ? Christian a un passé vraiment trouble. Comme il a dû souffrir étant enfant ; quand j'imagine ce petit garçon à qui on a fait du mal, les larmes me montent. Mais je l'aime, jamais je ne le ferai souffrir et je ne pourrais jamais passer ma vie sans lui.

Vous trouvez que ce que j'ai écrit est intéressant ? Alors imaginez lire 500 pages de ce blabla sans action ! (quoi, comment ça, vous vous êtes endormis ?!?)

Que penser de ce tome 2 au final ? Pour ma part, j'hésite entre l'ennui et la comédie (voire la parodie). Je regrette que le côté érotico-sado-maso soit complètement oublié au profit de scènes de « sexe vanille » où Ana est au bord de l'orgasme sur simple demande.

Pour moi, la relation entre les deux personnages sonne faux. Ana et Christian ne partagent rien d'autre à part le sexe. Comment alors s'engager avec un homme dont on ne connait même pas la couleur préféré ou la taille de sa pointure de chaussures ? Pour moi, c'est inconcevable !

Enfin, on sent que la théorie de Hegel prend tout son sens dans ce nouveau tome puisqu'Ana a complètement pris l'ascendant sur Christian : le maître est devenu esclave.

Alors, lirai-je le tome 3 ? Oui, sans doute. Mais l'auteure fera-t-elle encore pire que le tome 2 ? La suite au prochain épisode !
Lien : http://mademoisellechristell..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5916
nekomusume
10 février 2013
Ok, je suis maso au dernier degré puisque je continue à lire alors que je n'ai pas aimé le premier tome. À ma décharge, c'est un prêt, on m'a dit qu'il était vraiment mieux que le premier, et j'ai horreur de rester sur une mauvaise impression....
Bon c'est vrai qu'il est moins vulgaire que le premier...
Et je trouve que le docteur Flynn apporte la touche de tolérance qui manquait en annonçant à Ana que ce genre de relation peut être considérée comme normale...
Par contre la déesse intérieur me crispe toujours autant.
Mais qu'y a t-il de plus à en dire? Les personnages évoluent peu, Ana reprend sa relation avec Christian à ses conditions à elle, et passe son temps à nous torturer avec ses états d'âmes: va-t-elle lui suffire?
Lui accepte une "vraie" relation amoureuse mais finalement le dominant n'est pas loin derrière le masque...
Après j'ai eu l'impression que l'auteur cherchait à caser des mots qu'elle connaissait comme on place ses lettres au scrabble... Quelqu'un m'explique ce qu'est un sourire "avunculaire"? Parce que suivant l'oncle que l'on a il n'a pas la même signification...
Après l'enchaînement des relations sexuelles, décrites de façon répétitives, avec un vocabulaire qui varie du niveau collégienne à celui de professionnelle n'aide pas à se passionner pour l'histoire. Alors que finalement il y aurai presque un scénario derrière tout çà... et un semblant de suspense à la fin pour tenter d'accrocher vers le 3ème tome...
donc, bof, je ne comprends toujours pas le succès de la chose.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430

Les critiques presse (1)
LaLibreBelgique08 janvier 2013
Sans surprise, on retrouve, dans ces plus sombres "Nuances", les ingrédients du tome 1: amour et humour, élans de révolte, et séquences qui heurteront les palais délicats. Mais qualifier cette œuvre d’insignifiante serait injuste, même si elle ne pèse guère, littérairement parlant
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations & extraits (162) Voir plus Ajouter une citation
ElisieElisie25 mai 2012
"Qu'est-ce que je peux faire pour que tu comprennes que je ne vais pas fuir ? Qu'est-ce que je peux dire ? "
Il me dévisage, et trahit encore une fois sa peur et son angoisse en déglutissant bruyamment.
"-Tu peux faire quelque chose.
- Quoi ?
- Épouse-moi ".
Commenter  J’apprécie          1620
gabrielleviszsgabrielleviszs30 janvier 2014
« - Qu’y a-t-il ? Souffle-t-il.
Je secoue la tête.
- Je ne suis pas pour toi.
- Quoi ? fait-il, les yeux agrandis par l’inquiétude. Pourquoi dis-tu cela ? Comment peux-tu penser une telle chose ?
- Je ne peux être ce dont tu as besoin.
- Tu es tout ce dont j’ai besoin.
- Le simple fait de te voir avec elle…
Mais je ne parviens pas à finir ma phrase.
- Pourquoi tu me fais ça ? Ça n’a rien à voir avec toi, Ana. C’est elle.
Il inspire brusquement en passant encore une fois la main dans ses cheveux.
- Elle est très malade.
- Mais je l’ai senti… ce que vous aviez en commun.
- Quoi ? Non.
Il tend la main vers moi et je recule instinctivement. Il laisse retomber sa main en clignant des yeux. Il semble être en pleine crise de panique.
- Tu fuis ? Chuchote-t-il, les yeux agrandis par la peur.
Je me tais et m’efforce de rassembler mes pensées éparpillées.
- Tu ne peux pas, m’implore-t-il.
- Christian… je… je…
Je lutte pour me ressaisir. Qu’est-ce que j’essaie de lui dire ? J’ai besoin de temps. De temps pour réfléchir à tout ça. Donne-moi du temps.
- Non. Non !
- Je…
Il jette des regards fous autour de lui. En quête d’inspiration ? Il espère une intervention divine ? Je n’en sais rien.
- Tu ne peux pas partir. Ana, je t’aime !
- Je t’aime aussi, Christian, c’est juste que…
- Non… non ! répète-t-il, désespéré, en portant les deux mains à sa tête.
- Christian…
- Non, souffle-t-il, les pupilles dilatées par la panique.
Et soudain il se laisse tomber à genoux devant moi, la tête baissée, les mains étalées sur ses cuisses. Il inspire profondément et ne bouge plus.
Quoi ?
- Christian, que fais-tu ?
Il garde les yeux baissés, il ne me regarde pas.
- Christian, qu’est-ce que tu fais ? Dis-je d’une voix suraiguë.
Il ne bronche pas.
- Christian, regarde-moi !
C’est à mon tour de paniquer.
Il relève la tête sans hésiter et, avec un air totalement passif, me contemple de son regard froid et gris – il est presque serein… Il attend.
Bordel de merde… Christian. Le soumis. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
ElisieElisie25 mai 2012
"- Donc, tu es mon chef, maintenant.
- Techniquement, je suis le chef du chef de ton chef.
- Et techniquement, je suis une dépravée sans morale, puisque je baise avec le chef du chef de mon chef. "
Christian prend un air renfrogné. "En ce moment, tu ne fais que débattre avec lui."
Commenter  J’apprécie          710
ElisieElisie25 mai 2012
C'est moi, Ana. Moi tout entier, et tout à toi. Que dois-je faire pour que tu t'en rendes compte ? Pour que tu voies que je te désire, de toutes les manières possibles. Que je t'aime.
Commenter  J’apprécie          1010
ElisieElisie25 mai 2012
Je suis tout sauf heureux. Comme si le soleil s'était couché depuis cinq jours et n'était jamais revenu, Ana. Je suis dans une nuit perpétuelle.
Commenter  J’apprécie          1030
Videos de E. L. James (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de E. L. James
Cinquante nuances de Grey (2015), film dramatique américain par Sam Taylor-Wood. Bande Annonce VF
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Cinquante nuances plus sombres

Comment Christian compte garder une relation avec Anastasia?

En oubliant son côté sado-maso
En revoyant plus tard leur contrat Dominant-Soumise
En l'enfermant dans la chambre de la 'douleur'

16 questions
184 lecteurs ont répondu
Thème : Cinquante nuances plus sombres de E. L. JamesCréer un quiz sur ce livre