AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2013918119
Éditeur : Hachette (05/07/2017)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Contre toute attente, Liza a survécu à l’Arène et sauvé in extremis sa sœur Anna des griffes du président. Maintenant, elle est bien décidée à se tenir définitivement à l’écart de la Société.
Ce répit ne dure pas. Inspirés par les exploits de Liza, des rebelles ont formé une alliance et tentent de soulever la population. Et ils ont besoin d’un symbole.
Pour Liza, c’est l’occasion rêvée de mettre fin aux manigances de Connor.
Mais le prix à payer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
BOOKSANDRAP
  04 septembre 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/09/04/manipulation-tome-2-renards-juliette-lemaitre/

Avis : J'étais très impatiente et très heureuse de me replonger dans cette histoire. J'avais adoré et dévoré le premier tome que j'avais trouvé hyper bien pensé, intelligent, novateur et pleins de surprises. Je découvrais la plume de la jeune Juliette Lemaitre et j'ai tout de suite été conquise par ce côté addictif et sa manière naturelle de donner de la fougue à ses personnages.
Ce second tome a été pour moi encore une fois une bonne lecture. « Les renards » est une suite logique et tout aussi prenante que l'était « Les corbeaux ». Encore une fois on prend énormément de plaisir à retrouver des personnages comme Liza et Calim qui nous ont ému et plu dans le premier volet. Malgré tout, cette suite et fin m'a quand même moins happé que ne l'avait fait le premier tome. Malgré cette petite déception, ça reste pour moi un diptyque à découvrir, bien écrit et riche en rebondissements qui mérite qu'on s'y attarde !

Je prends plaisir à enfin aimer une héroïne. J'ai souvent du mal avec les personnages principaux féminin. Je les aimes badass mais je suis souvent dérangée par un côté trop niais, hors ici, j'adore Liza. Je la trouve tellement courageuse, maline et sauvage. C'est une vraie adolescente qui soutient de vraies valeurs comme la famille et l'amitié. Je l'avais déjà adoré dans le premier tome, et j'ai été vraiment ravie de la retrouver malgré les épreuves qu'elle avait traversé, autant mature et motivée à faire tomber la tyrannie qu'au début. Malgré mon petit coup de coeur pour Liza, Calim reste définitivement mon préféré. Il est drôle et charmant. j'ai vraiment adore retrouver sa personnalité fantasque et baroudeuse qui m'a tout de suite collé le sourire aux lèvres.

Malgré tout j'ai trouvé cette suite en dessous du premier. Ce rythme effréné qui était le point fort du roman précédent, est à mon sens, la faiblesse de celui-ci.
Même si j'affectionne beaucoup l'histoire je ne peux qu'avouer qu'il se passe moins de choses à mon sens que dans le premier livre. Cette intrigue met nettement plus en avant l'aspect politique, il est principalement question de révolte, de soulèvement comme on a pu le voir dans énormément de dystopies, et c'est malheureusement quelque chose qui sort moins de l'ordinaire. C'est moins centré sur Liza et sa situation familiale, il y a moins d'adrénaline, moins de suspense et de revirements de situations même si certains moments sont tout de même forts en émotions attention ! Ça reste hyper sympa à dévorer.

Je vous parlais de Liza et Calim un peu plus haut, mais ce ne sont évidemment pas les seuls personnages qui occupent le devant de la scène. Que serait une bonne histoire sans un bon méchant ?
Connor, Connor, Connor. Ce dictateur détestable. Je l'ai bien évidemment haï, mais j'ai admiré sa profondeur et son charisme. L'auteur a vraiment fait un super job avec ce personnage, il est complet. On a vraiment affaire à un homme prêt à tout, sans aucun scrupule ni remord. Certaines de ses actions étaient très dures à lire, ses choix sont dictés par la colère et le ressentiment. Il ne désire que le pouvoir et est prêt à tout pour l'obtenir. Quitte à réduire son peuple à l'esclavage, quitte à mettre des vies innocentes en péril. J'ai aimé cet écho fait à des périodes terribles de notre passé. Des dictateurs tuant et asservissant la population pour régner. C'était un parallèle intelligent qui était bien fait, crédible , sans être grotesque. Gros kiff !

Je ne vous en dirais pas plus sur l'action même du roman sous peine de vous spoiler certaines choses, mais je voudrais vraiment m'assurer que si vous hésitiez encore à vous lancer dans cette histoire, vous n'allez pas hésiter encore longtemps. le premier tome est bourré d'action, le personnage de Liza particulièrement est riche et haut en couleur. C'est une vraie héroïne qui pour une fois n'est pas parfaite et ça ça fait plaisir. Plus manuelle et maline qu'intellectuelle, elle est pleine de ressources et loyale. La famille et la liberté sont des thèmes et aspects très important dans cette duologie, alors si vous en êtes friands, cela devrait vous plaire. Je vous la recommande vivement, elle peut autant convenir aux ados qu'aux adultes, c'est bien foutu, ce n'est évidemment pas révolutionnaire mais c'était tout de même très sympa et orignal, du moins dans le premier tome. Ce second volet reste dans la lignée du premier, on passe un agréable moment bien qu'il soit plus simple et plus classique dans le schéma. « Renards » signe la fin de ce diptyque. J'aurais aimé pouvoir dire que la fin m'a plu, malheureusement je l'ai trouvé un peu bâclée. N'ayant pas de suite, j'aurais aimé que ces derniers chapitres soient plus travaillés. Ce dénouement reste beaucoup trop gros et rapide pour que ce soit vraiment crédible, c'est dommage car le reste de l'histoire était vraiment bon. Je pense que j'imaginais tout simplement autre chose.

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Aelynah
  27 octobre 2017
Après le premier tome dynamique et plein de rebondissements, j'ai retrouvé avec joie la suite des aventures de Liza.
Contre toute attente elle avait réussi toutes les épreuves imposées par Connor et était ressortie en vie de l'arène. Elle en était ressortie ainsi grandie, plus forte, plus riche aussi d'émotions, d'amis et de famille. Car elle a retrouvé sa soeur faite prisonnière par Connor mais aussi d'autres membres qu'elle n'espérait pas de sa famille. Cela l'avait forgée et nous l'avait rendue fortement touchante.
Ils étaient ainsi partis de la ville et vivaient dorénavant loin de ce lieu de malheur et de corruption.
Mais les rebelles, motivés par les actions et réussites de Liza face au tyran, décident enfin de se réveiller. C'est ainsi que va débuter ce tome 2.
Et là où j'en attendais au moins autant d'actions, de rebondissements et de rythme j'ai été un peu déçue. Attention certains moments restent cependant forts en émotions.
Mais cette intrigue met plus en avant l'aspect politique. Il est ainsi beaucoup plus question de révolte, de soulèvement, d'insoumission face au régime en place que dans le premier tome. Là où les épreuves de Liza constituaient une bouffée de nouveautés dans le genre, ce tome 2 retombe dans la « routine » dystopique.
De plus nous savons bien qu'Anna, la petite soeur de Liza, n'est pas une enfant ordinaire, que son « pouvoir », ses visions, sa force réside dans ses connaissances mais voir tout le monde suivre ses directives aveuglément, même les adultes m'a parfois fait tiquer. Elle a beau avoir tout lu, l'entendre réagir comme si cela lui donnait l'expérience en plus de la connaissance rendait le contexte un peu bizarre. N'ayant jamais quitté sa maison depuis sa naissance elle semble tout connaître de la société. Malgré cette maturité que je lui concède grâce à son ascendance génétique, il y a parfois une limite fragile entre le suffisant et le trop et je pense que ce tome l'a frôlé un peu trop souvent.
Même si Calim et Jack vont suivre Liza dans ce plan fou de retourner en ville aider la rébellion. Même si l'idée de cette suite m'avait enthousiasmée, la réalité a été plus diffuse.
Les choses semblent aller trop vite, les actions s'enchaînent trop facilement. le scénario du fait de ce retour à la routine dystopique en prend un coup et s'amollit. Non pas dans le style qui reste égal et bien construit mais dans cette propension à trop ressembler aux autres.
Par contre on peut la féliciter pour le personnage de Connor, un bon, vrai, méchant bien pourri jusqu'à la moelle. Pas de rédemption pour lui, il reste fidèle à sa ligne de conduite, à son autoritarisme et son besoin de pouvoir. On continue à aimer le détester.
Je reste donc sur un avis mitigé pour ce second et je suppose dernier tome au vu de cette fin sans ouverture et au dénouement peu crédible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Laurapassage
  04 novembre 2017
Après le premier tome de Manipulation qui fut une belle surprise pour la première dystopie de Juliette Lemaitre, j'attendais avec impatience la parution du second tome, Les Renards, chez Hachette Romans, afin de savoir si l'auteure s'affranchirait des codes habituels du genre.
"Les épreuves ont renforcé sa cruauté. Désormais, il ne laissera plus rien passer. Quitte à devenir le pire dictateur que L Histoire ait jamais connu."
Dans Les Renards, nous retrouvons les personnages du premier tome. Anna la cérébrale et Liza, qui a fait ses preuves afin de montrer combien son intelligence égale ses capacités d'action. La plus jeune ne manque pas elle aussi d'afficher son évolution en n'étant plus seulement une petite fille apeurée. Liza, quant à elle, devient le symbole de la rébellion et n'hésite pas, encore une fois, à se mettre en danger pour faire gagner la victoire à la Résistance. Accompagnée de Calim, son fidèle allié qui l'épaule et la protège en toutes circonstances, et Jake, l'ancien chef des Corbeaux qui ne supportait plus le système en place, elle rejoint un groupe de résistants qui se fait appeler Les Renards. Ainsi, elle fait de nouvelles belles rencontres et retrouve d'anciennes connaissances, amies et ennemies, dans le seul but de destituer Connor qui sème toujours la terreur sur la ville.
Mon avis sur ce second sera du même acabit que pour le premier. Manipulation est une saga qui tient la route, avec des personnages, une histoire et un univers cohérents et réfléchis, mais manque d'originalité dans l'ensemble. Si vous aimez les dystopies, alors Juliette Lemaitre vous convaincra, mais ne vous attendez pas à être surpris. En effet, son héroïne se retrouve régulièrement en danger, elle est entourée d'une belle équipe qui pourtant, sans elle, le symbole de la rébellion et du changement, ne peut arriver à ses fins. On reconnaît le schéma des différentes épreuves, de la constitution de la Résistance à la perte de certains d'entre eux, en passant par la trahison de l'un des leurs, jusqu'au happy end final tu ne laisse aucun doute.
"Tout commence toujours par du rouge et s'achève dans le noir."
Maintenant, j'ai retrouvé dans ce second tome le plaisir que j'avais pris à ma lecture avec le premier. Car malgré des situations déjà vues et une avancée dans l'histoire prévisible, le récit reste haletant du début à la fin et à aucun moment le lecteur s'ennuie. L'auteure sait alterner entre action, réflexion, stratégie et tension afin de varier le rythme qui jamais ne retombe. Les personnages, quant à eux, manquent toujours de profondeur malgré leur passé à tous marquants, mais comme pour Les Corbeaux, Juliette Lemaitre ne transmet que peu d'émotions et l'histoire de chacun nous touche peu. Cependant, elle met l'accent sur la géographie et les descriptions des lieux qui gardent toujours leur crédibilité. La fin, de son côté, n'a rien de surprenante, mais reste cohérente avec l'ensemble de cette duologie.
"Son destin ne lui appartient plus. Il quitte donc l'Arène, prêt à accomplir des actes qu'il regrettera, il le sait maintenant, pendant toute sa courte existence."
A l'image du premier tome, Les Renards, suite et fin de la duologie Manipulation, ne présente aucune surprise, mais Juliette Lemaitre réussit à en faire une dystopie cohérente et réfléchie.
Lien : http://laura-passage.com/man..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire-une-passion
  14 septembre 2017
Lorsque ce tome 2 a été proposé, j'ai sauté sur l'occasion, ayant totalement adhéré au premier tome. J'avais adoré l'univers, les personnages et la plume de l'auteure. Malheureusement avec ce tome 2, c'en a été tout autre... C'est une petite déception et je vais vous expliquer pourquoi...
Contre tout attente, Liza a réussi toutes les épreuves de Connor et ressort en vie de l'arène. Elle a sauvé sa petite soeur, retrouvé des personnes qu'elle aime et vit maintenant loin de ce lieu de malheur. Mais les rebelles, motivés par les actions de Liza, décident enfin de se lever. La jeune fille se voit donc contrainte de revenir là où elle pensait ne plus remettre les pieds...
Autant dire ce qui est: ce résumé promettait beaucoup de choses et bien que certaines y soient, beaucoup d'autres m'ont énormément dérangée. Tout d'abord, Anna, la petite soeur de Liza. Je l'ai trouvée tellement arrogante et trop adulte pour son âge ! Elle a 8 ans, mais elle se comporte comme une adulte. Elle sait tout, connait tout mieux que tout le monde et a la science infuse. Non, pour moi c'est tout sauf crédible.
Elle en vient même à donner des conseils et des ordres à sa grande soeur ! Elle m'a vraiment très agacée et le pire dans tout ça, c'est que Liza s'écrase face à elle. "Oui, elle a raison, elle a des visions, donc elle sait forcément tout". Bon, je caricature, mais c'est un peu moins ce que j'ai ressenti durant ma lecture. Et malheureusement pour moi, je n'ai pas réussi à passer outre. Parce que depuis quand une petite fille de huit ans prend mes commandes d'une guerre aussi horrible? Je dirai que c'est le gros point noir de ce tome 2.
Mais en plus de cela, j'ai trouvé que tout allait trop vite, que les actions s'enchaînaient sans qu'on s'en rende compte, que tout se finissait en un claquement de doigts. Néanmoins, retrouver Calim et les autres m'a beaucoup plu. Les relations dans ce second opus sont vraiment mises en avant et je dois avouer que la psychologie des personnages est bien menée (si on oublie Anna qui dirige tout alors qu'elle n'a pas à le faire)
Beaucoup de surprises jalonnent aussi le récit, surtout des gens que l'on pensait sincères ou encore trop horribles pour passer de l'autre côté. Liza va pouvoir compter sur des amis inattendus, qui seront une véritable épaule pour elle dans ce dernier grand combat.
Bon, il y a cependant un point positif: Connor, le gouverneur, reste bel et bien méchant ! Sa psychologie est poussée à son maximum, et de ce côté-là, je ne peux rien dire ! Il incarne le vrai méchant comme on aime les rencontrer dans les romans.
Et j'en viens à la fin... Ah, cette fin... Je me suis sentie quelque peu flouée et déçue. Avec le dernier chapitre, je me suis dit: "tout ça pour ça?". Non, pour moi c'est impossible et encore moins crédible, surtout vu tout ce que les personnages ont vécu et ce que les lecteurs ont découvert de tous ces personnages. J'aimerai m'expliquer plus en profondeur, mais je ne peux pas, et c'est bien dommage... Néanmoins, cette fin est une grosse déception, car je m'attendais à un vrai retournement de situation, ou au moins, une fin logique. Ce que je n'ai pas eu.​
​En résumé, une petite déception pour ce second tome. Entre une Anna de huit ans qui prend les rênes de cette rébellion, qui a la science infuse et que les plus grands la laisse faire, et une fin tout mais pas crédible, on peut dire que cette lecture fût difficile. Heureusement que Calim et les autres relèvent un peu le niveau, mais c'est loin d'être une bonne lecture comme le premier tome...
* Je remercie Cécile et Hachette pour leur confiance ! *
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Entournantlespages
  27 juillet 2017
Trois semaines après la victoire de Liza dans l'arène et de sa fuite accompagnée de sa famille, la vie au sein de la Société commence à changer. le courage et la détermination de la jeune fille qui lui ont permis de ne pas plier le genou face au Président Connor a insufflé un souffle de révolte dans la ville. Un groupe de révolutionnaires va alors se former afin de tout tenter pour destituer Connor de son trône. Néanmoins, les rebelles auront besoin en plus de leurs capacités physiques et stratégiques d'un emblème, d'un symbole propre a la rébellion qui ne peut être porter que par celle qui a osé défier le Président en face : Liza. Retournée dans la ferme familiale avec sa soeur Anna, sa mère Judith, et son frère John, elle souhaite ne plus jamais être séparée de sa famille. Mais elle sait également que Connor ne s'arrêtera pas là et qu'il emploiera tous les moyens pour essayer de l'anéantir. Calim et Jack, l'ancien chef des Corbeaux, seront alors des alliés indispensables afin de se défendre et de contre-attaquer. Et lorsque les leaders de la rébellion, les Renards, appellent au retour de Liza au sein de la Société pour les aider, les deux jeunes hommes ne vont pas hésiter a la suivre dans ce plan extrêmement dangereux.
Heureusement, les Renards possèdent beaucoup de ressources en très peu de temps et semblent être invincibles contre les Corbeaux, hautement entraînés depuis des années. Cela semble donc parfois trop facile et sans réelle surprise. L'autrice emploie de grosses ficelles qui n'ont pas forcément fonctionné sur moi, ressentant de plus un manque de rythme flagrant. Après mon avis mitigé sur le premier tome, j'ai voulu réitérer l'expérience avec cette suite qui ne m'a pas davantage convaincu. le rythme est changeant, parfois trop lent, parfois beaucoup trop rapide apportant peu de vraisemblance aux attaques des rebelles qui ne connaissent que très peu d'échecs. Les personnages principaux ne m'ont pas davantage plu ; seuls Victoria et Jack m'ont particulièrement intéressé, l'une par sa force, son intelligence, et ses prises de position franches, l'autre pour son ambiguïté. Liza est une jeune héroïne lambda avec des compétences physiques indéniables mais elle reste finalement plutôt simple. Et sa soeur Anna ne m'a pas plu convaincu, vu que j'avais déjà beaucoup de mal avec elle précédemment. Comme dans le premier tome, je ne suis pas arrivée à accepter le fait qu'elle soit aussi intelligente et surtout aussi mature du haut de ses huit ans. Je veux bien admettre qu'elle est un génie, mais il m'est difficile de croire, malgré tous les livres qu'elle a lu, qu'Anna arrive aussi facilement à comprendre tous les aspects de la Société et des personnes qui la peuplent, elle qui est restée pendant la majorité de sa vie cloîtrée chez elle avec pour seule compagnie sa soeur. Les autres personnages ne sont malheureusement pas assez exploités et ne restent donc pas à l'esprit.
Finalement, cette saga aurait été meilleure s'il n'y avait pas eu autant de livres sur ce sujet avant elle. Car rien ne se révèle réellement surprenant ou inattendu, sauf une chose spécifique qui m'a étonné et que je ne peux pas enlever à l'autrice. Ce que je reprochais au premier tome est encore présent dans le deuxième et ne m'a donc pas permis de passer un meilleur moment de lecture. Et au vu de cette fin, j'imagine que ce tome est le dernier, en tout cas je pense que ça serait judicieux. L'histoire apporte une fin sans réelle ouverture, ce qui m'a convenu. Je remercie la maison d'édition Hachette et NetGalley pour m'avoir fait parvenir ce livre qui n'a malheureusement pas été une totale réussite. Mais je pense qu'il pourrait plaire à un public plus jeune.
Lien : http://entournantlespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LaurapassageLaurapassage   04 novembre 2017
Son destin ne lui appartient plus. Il quitte donc l'Arène, prêt à accomplir des actes qu'il regrettera, il le sait maintenant, pendant toute sa courte existence.
Commenter  J’apprécie          20
LaurapassageLaurapassage   04 novembre 2017
Les épreuves ont renforcé sa cruauté. Désormais, il ne laissera plus rien passer. Quitte à devenir le pire dictateur que l'Histoire ait jamais connu.
Commenter  J’apprécie          00
LaurapassageLaurapassage   04 novembre 2017
Tout commence toujours par du rouge et s'achève dans le noir.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Juliette Lemaître (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juliette Lemaître
Juliette Lemaître est une jeune fécampoise de 18 ans. Elle a commencé à écrire au lycée. Puis en mai 2015, elle a publié le premier tome de son roman "Manipulation". Elle continue dans cette lancée en publiant aujourd'hui le deuxième tome.
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Juliette Lemaître (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2727 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre