AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
ISBN : 2013918100
Éditeur : Hachette (22/02/2017)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 19 notes)
Résumé :
« Ils vont venir ici, Liz, ils vont venir, et les ténèbres se refermeront sur moi? sur toi? sur tout le monde. » Liza vit avec sa sœur, à l'écart de la Société. Elle a promis de toujours la protéger, elle, la petite Anna qui n'a jamais su marcher. Mais en quelques heures, leur destin bascule. Anna est capturée par la Milice. Liza n'a pas le choix. Si elle veut revoir sa sœur, elle va devoir quitter le monde qu'elle connaît et entrer dans cette Société qui retient An... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
24 avril 2017
Manipulation est un roman d'anticipation d'une très jeune auteur française, Juliette Lemaitre.
Dans un futur assez lointain, l'humanité ne survit en Australie qu'à travers la Société, régime totalitaire gouverné d'une main de fer par Connor et ses "corbeaux", miliciens ultra entrainés. Liza et Anna, sont deux jeunes filles vivant en secret en marge de cette société. Mais leur univers bascule lorsque la société apprend leur existence et qu'Anna va se faire enlever.
L'univers dystopique proposé est plutôt sympathique avec cette Société vivant en vase clôt sous la domination d'un président qui se rapproche plus du dictateur sanguinaire que d'un élu au service du peuple. Ces bonnes idées auraient mérités d'être plus largement détaillées et de broder un univers plus consistant à travers l'histoire de ses deux soeurs. de ce coté ça manque de richesse au niveau des descriptions.
Les chapitres très courts donnent un rythme soutenu qui ne souffre d'aucun temps mort, on ne s'ennuie pas surtout que l'histoire est très concentrée sur l'action. Une fois Anna aux griffes de Connor, son ainée, Liza va tout faire pour la délivrer. Hélas je trouve que l'écriture manque de maturité et de complexité même si l'auteur a essayé de jouer sur la relation entre soeurs et sur la manipulation mentale.
Le roman est pour un public adolescent et il souffre donc de quelques erreurs d'écriture assez répandue chez la jeunesse. Premièrement l'age des protagonistes choquent presque tout au long de l'histoire et ne peuvent pas coller avec leur maturité et expérience. Liza et Anna ont beau être d'une famille de génies, quand même ça manque de réalisme dans leur réflexion et action. Les héros ne dépassent pas les 18 ans, même le chef suprême de la milice qui est un garçon à peine pubère... Cela manque de crédibilité. Deuxièmement les relations entre les personnages manquent de complexité et de développement, tout comme certaines personnalités. Jake par exemple aurait pu faire un bon personnage, tiraillé entre son éducation, sa fidélité, et sa propre vision de la société, voir sa compassion. Pourtant il ressort assez fade et changeant de personnalité et d'avis comme de chemise. Dommage. Troisièmement on comprend pas franchement les décisions du méchant. D'un bout à l'autre cela n'est pas en adéquation avec l'image cruelle et intelligente que l'auteur nous présente à chaque fois. Cela manque parfois de logique dans les actions et prise de décisions.
Malgré les défauts liés à un manque de maturité et une écriture un peu trop adolescente, c'est un livre agréable à lire. Je pense que le public visé sera plus à même de l'apprécier. Et je remercie les éditions Hachette pour leur participation à la masse critique Babelio, me permettant une nouvelle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Aelynah
14 avril 2017
Voici un roman qui m'a interpellée dès son résumé. Je remercie d'ailleurs les Editions Hachette et Netgalley qui m'ont permis de le découvrir.
Généralement j'essaie de ne pas lire de suite après ma demande un roman dont le synopsis est alléchant. Cela me permet ainsi de le débuter vierge de tout souvenir et de le découvrir vraiment à partir de rien.
Ici je me suis retrouvée plongée dans un monde futuriste à observer au travers de la vie de deux jeunes Soeurs et de leurs conversations le climat social et politique du lieu.
De meme, au travers de la vision de trois autres personnages, vraiment différents les uns des autres de part leur fonction, leur façon de vivre mais surtout leurs valeurs.
Liza et Anna sont les deux jeunes Soeurs. L'une à 16 ans et l'autre 8. Elles vivent seules dans une fermette et se débrouillent comme elles peuvent depuis la disparition de leurs parents.
Anna est un vrai petit génie mais le choc de perdre ses parents lui a coupé les jambes. Métaphoriquement parlant car elles les possèdent toujours mais elles semblent ne plus vouloir lui répondre.
Liza est donc celle qui va se débrouiller pour les nourrir, leur apporter un certain confort. Elle est débrouillard et sait se soir de ses mains mieux que personne.
Connor. Je crois que je l'ai détesté des la première rencontre. Il est le plus haut placé dans la Societe. Son président. de ce fait il est fat, sournois, fait travailler ses sbires à la peur et à la menace. Car le système de la Societe est vraiment catégorisé et surtout déshumanisé.
Je vous laisse découvrir au fil des pages en quoi car cela fait partie de ce contexte social à découvrir pour appréhender au mieux la suite des événements.
Jake est l'un des Corbeaux. Cette garde d'honneur, ce système militaire responsable de la "justice" dans la societe. Ils sèment la terreur et la peur par leur seule présence et leur entraînement m'a fait penser à une sorte de lobotomisation. Ils sont la garde Armée du président, ses sbires les plus fidèles mais surtout les plus exempts de sentiments et de remords. Pourtant... Jake semble différent et cela titille le lecteur lorsqu'il semble ressentir quelques .. de conscience. On se prend à espérer que l'avenir le rendra meilleur.
Calim est un hors la loi. Il fuie les corbeaux depuis son plus jeune âge. Cela le rend de suite attachant et important à nos yeux. Il ressemble par certains côtés à Liza. Il est débrouillard et malicieux. Sa lutte face à Jake est un jeu pour lui même s'il sait qu'il n'aura probablement pas toujours le dernier mot et que la fois où ce sera le cas il finira dans l'arène pour y mourir. Cette lutte le titille et semble aussi plaire à Jake.
Le contexte complet de ce roman est intéressant. le système ressemble fortement à un régime totalitaire sous les ordres d'un tyran despotique et malveillant.
La liberté de penser n'a pas lieu d'etre, le libre-arbitre est inexistant, du moins dans la majorité des cas et les récalcitrants finissent dans l'arène exécutés sous forme de combat pour amuser le public.
Ce roman est un mélange de Rome Antique et de futur.
Certains éléments nous donnent une sensation de déjà vus sans pour autant nous gâcher la lecture car cette sensation reste en filigrane. L'auteur semble avoir piocher beaucoup de bons éléments dans divers autres oeuvres pour les relier à son goût et à sa sauce. Cela donne un roman surprenant, prenant et qui ne laisse pas indifférent.
Et lorsque les événements se précipitent que tous les personnages se rencontrent, alors l'action devient tendue comme la corde d'un arc.
Jusqu'au bout le lecteur va retenir son souffle. Et même si parfois on se surprend à trouver la solution trop facile in ne s'attend pas à ce scénario tissé comme la toile d'une araignée venimeuse.
C'est un superbe roman young adult que j'ai particulièrement apprécié.
La suite promet de nouvelles actions surprenantes et qui sait un retournement de situation que j'espère fortement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BOOKSANDRAP
28 février 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/02/28/manipulation-tome-1-corbeaux-juliette-lemaitre/

Avis : Moi qui suis friande de dystopies, j'étais vraiment curieuse de voir ce que celle-ci pouvait donner et mon dieu que j'ai eu raison de me pencher dessus. J'ai passé un excellent moment, c'est un bouquin qui se dévore et qui est véritablement pleins de surprises.
Des dystopies il en existe des centaines, de tout style, de tout genre, aux thèmes variés et aux personnages hétéroclites. C'est un genre que j'affectionne beaucoup et que je lis de temps en temps, mais trop souvent on retrouve les mêmes schémas, les même codes et rien ne se révèle vraiment original… Et pourtant « Manipulation » sort du lot pour plusieurs raisons. Laissez-moi vous en dire plus, j'espère avoir capté votre attention.

On entre dans un univers bien particulier. Lisa et Anna, deux soeurs, vivent à la ferme, loin de la Société où tout est régi par le président Connor, un homme imbu de lui-même et détestable au possible. Mais un jour ou Liza s'est absenté pour la journée s'occuper des ravitaillements, les Corbeaux, la milice de Société à vent de leur existence hors du village et font une descente dans la ferme familiale. Au retour de Lisa, Anna à disparu. Kidnappée par la société, Liza n'aura plus qu'une idée en tête : S'infiltrer en douce dans la Société et récupérée sa petite soeur de 8 ans par tout les moyens, quitte à affronter les plus grands dangers… Anna quant à elle devient la prisonnière de Connor, intrigué par ses facultés plus qu'impressionnantes. Mais qui est vraiment cette enfant aux hypnotisants yeux oranges ?

J'ai vraiment adoré. Quand je fais le bilan de ma lecture et que je repense à cette histoire, les petits points qui m'avaient déplu s'efface petit à petit, pour ne laisser place qu'aux nombreuses qualités de ce bouquin.
Ce que j'ai principalement aimé, c'est le thème de cette dystopie. Comme je le disais plus haut, si l'auteur ne mets pas sa petite touche personnelle au livre, cela peut vite devenir une dystopie banale et insipide, vu et revue.
Mais ici on aborde quelque chose de vraiment particulier : La manipulation mentale.
Je n'avais jamais lu de bouquin futuriste de la sorte pour les ados, où il était question de manipulation mentale et c'est ce côté nouveau et original qui m'a fait tant accroché. La manière dont l'auteur nous immerge dans son univers, introduit ses personnages, introduit une certaine psychose et mets en place cette pression que Connor inflige à Anna c'était vraiment incroyable. Dès les premiers chapitres on prends conscience que le président Connor est un homme aigri et détestable. Il est manipulateur, dominant, cruel et par dessus tout sans une once d'empathie en lui. Mais ça reste un personnage intéréssant car c'est finalement grace à lui que le titre de ce livre prends tout son sens. L'auteur mets en lumière la manière dont cet homme, dictateur en puissance, arrive à mettre toute la Société à ses yeux, en usant principalement de la manipulation mentale et de la crainte qu'il inspire.

J'ai été véritablement bluffée par la plume de l'auteur qui est vraiment toute jeune. J'ai appris avant de le commencer, que l'auteur était au lycée lorsqu'elle écrit « Manipulation ». Je peux vous affirmer sans mentir, que cette histoire est digne des plus grandes dystopie à succès. Si je ne l'avais pas su, je ne me serais jamais doutée que l'auteur en était à son coup d'essai. J'ai passé un super moment plongée dans son univers. La plume est captivante et extrêmement addictive.
On a le plaisir de découvrir ici, une dystopie où il n'y a pas une romance toute guimauve qui prendrais le dessus sur l'intrigue. le principal dans « Manipulation » c'est véritablement l'action et ça c'est un très bon point.Vous n'avez pas envie d'une histoire entrecoupée de romance dégoulinante de niaiserie, vous avez envie d'une dystopie percutante, qui bouge et qui vous diverti, et même si il y est beaucoup question d'amitié et de loyauté, cela reste quand même relégué au second plan. Et ça ça fait plaisir haha !

Ce que je garderais peut-être en tête comme point négatif si je devais quand même en citer un, ce serait que ça manque pour moi d'un peu de profondeur.
L'univers est incroyable qu'on s'entende bien là dessus, mais vu le potentiel qu'à cette histoire, j'aurais aimé que ce soit un tantinet plus développé. C'est un bouquin young-adult, et pour les jeunes de 14-15 ans vous ne serez surement pas frustré car il s'y passe beaucoup de choses, mais personnellement ayant lu beaucoup de livres de ce genre, je ressens vite ce petit manque car cela reste trop en surface à mon gout.
C'est un parfait mélange de dystopie et de science fiction. On est balancé dans une histoire où la société est l'avenir. Les enfants sont retirés à leur parents pour apprendre un métier et devenir à leur tour de bon citoyen docile et silencieux sous peine d'être exécuté dans l'arène. Certains hors la loi, dont fait partis Calim, un personnage omniprésent dans l'histoire, refuse de se soumettre et reste un fugitif à l'intérieur de la Société. J'ai aimé le concept. J'ai vraiment aimé le concept, mais j'aurais eu un coup de coeur si on en apprenait plus. On n'apprends pas vraiment comment cette Société s'est mise en place, j'aurais aimé en savoir plus sur leur mode de vie, sur les Corbeaux etc… Au final les informations qu'on a reste quand même assez floues et pas assez travaillé à mon sens. Bien que cela suffit pour tout comprendre n'ayez craintes vous ne serez pas perdus.

J'ai également trouvé que les relations entre les personnages se faisaient beaucoup trop rapidement. Par exemple Lisa et Calim, ils ne se connaissent pas et se font confiance en quelques heures à peine ? C'était peut-être un peu trop précipité pour moi qui aurait aimé voir leur relation s'épanouir tranquillement.
Mais cela n'empêche pas que je les ai tous adoré. Je me suis attachée à chacun d'eux et j'ai eu énormément de mal à savoir que j'allais les quitter quand j'ai vu se profiler les dernières pages.
Un des personnages principal est vraiment jeune. Anna à à peine 8 ans, surdouée et têtue, c'est une gamine qu'on affectionne tout de suite. On a envie de la protéger et de la prendre dans nos bras en lui répétant que tout va bien aller. C'était vraiment troublant car on oublie très vite son âge. Elle agit avec tellement de maturité et elle a des réflexions d'adulte, tant qu'on pourrais facilement lui donner 16-17 ans au vue de sa manière de s'exprimer, et pour le coup ça m'a un peu perturbé et dérangé dans un sens car l'âge que l'auteur lui confère n'est pas vraiment cohérent. Je veux bien qu'elle ai un QI très élevé mais elle n'a pas le vécu nécessaire pour agir comme elle le fait tout au long du livre. Quant à Liza, elle à un rôle de mère, de soeur et d'amie qui m'a beaucoup touchée. Elle est un bouclier, un roc et un soutien sans faille pour Anna qui a besoin de tout ça pour se construire. J'ai admiré son courage et sa ténacité. On ressent son amour infini pour sa soeur er j'ai trouvé leur relation très belle.

La force de ce roman c'est aussi son intrigue bien construite et son rythme effréné.
C'est un premier tome d'un diptyque, mais on a tout de même toute nos réponses à la fin de celui-ci. L'intrigue principale se termine à la fin de ce roman, et même si on clos une page en quelque sorte il reste pleins d'interrogations en suspend et on a envie de savoir ce qui va se dérouler pour eux pour la suite. Inutile de répété que j'ai adoré et que j'attends le second tome avec grande impatience. J'ai passé un super moment je l'ai lu en un jour tant j'étais prise dedans c'était vraiment hyper sympa et je vous le recommande vivement si vous aimez ce genre d'univers dystopique avec des héroïnes au caractère bien trempé car vous serez servis !
C'est passionnant vraiment. On vit le bouquin. On est propulsé dans cette histoire, on vit cette traque, cette course pour retrouver Anna. On a pas une seconde pour souffler il se passe constamment quelque chose. J'ai eu de la peine à le poser et j'ai été agréablement surprise de voir où l'auteur nous emmenait, les retournements de situations sont surprenants, on ne s'attends pas à ce qu'il se passe tout ça en si peu de pages et j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à suivre l'intrigue et à découvrir chapitres après chapitres, comment Liza s'y prends pour arriver à ses fins. Il y a beaucoup de mystère autour de leur famille, beaucoup de secrets et de révélations plus ou moins prévisibles mais qui m'ont quand même impressionné car parfois c'était très loin de ce que j'avais pu imaginé.

La dernière partie du roman quant à elle est vraiment haletante, c'est là que tout s'imbrique, on en apprends surtout beaucoup sur les deux soeurs et sur leur passé. Et on voit se former l'intrigue qui portera le second volet de cette duologie pleine de surprises.
Je vous le recommande mille fois si vous cherchez une lecture passionnante, dans un univers riche, au thème intéressant et aux personnages qui n'ont pas leur langues dans leur poche. C'est un petit bijou que je vous conseille de vous procurer si vous avez l'occasion car il vaut clairement le coup de s'y intéresser !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FungiLumini
29 mars 2017
Après une guerre qui propulsa le monde et le climat dans le chaos, seule la population de l'Australie survit et crée un nouveau système de fonctionnement, qui se rapproche au final fort d'une dictature : la Société. Anna et Liza sont deux soeurs qui ont grandi hors des murs de la civilisation. Anna, la plus jeune, est paralysée des deux jambes et nourrit son esprit des centaines de livres de la bibliothèque de son défunt père, pendant que Liza s'occupe de la ferme et de la maison, entre autres grâce à toutes sortes d'inventions de son cru. Un jour, leur présence est repérée par une expédition de Corbeaux – soldats de la Société – qui va les dénoncer à Connor, le président. Celui-ci capture Anna, qui retrouve alors l'usage de ces jambes, alors que Liza était partie chercher de la nourriture dans la forêt. L'aînée n'a plus le choix : si elle veut revoir sa soeur, elle va devoir elle aussi se rendre dans la Société.
Ce récit est très addictif. On n'arrête pas une minute, et quand on fait une pause, c'est dans l'attente d'un événement majeur ! On a toujours envie de tourner les pages et de savoir comment les filles vont s'en sortir, même si le résultat final est souvent celui qui est attendu. Beaucoup de mystères planent sur l'identité des parents des jeunes filles, sur la Société et ses règles, sur le président. On en apprend jusqu'à la dernière page et le tome deux nous permettra sûrement de répondre à encore pas mal de questions qu'on se pose sur les révélations finales.
L'histoire générale de ce livre m'a bien plu, même si j'ai trouvé que des petites incohérences jalonnaient la trame. L'exemple le plus flagrant est pour moi le fait qu'Anna retrouve l'usage de ces jambes : de un, pourquoi lui avoir fait perdre l'usage de ces membres si elle les récupère directement, et de deux, des muscles qui n'ont plus servi depuis des années ne peuvent pas se réveiller d'un coup. Plusieurs choses m'ont étonnée dans les comportements et les choix des personnages, qui n'étaient pas toujours en accord avec la vision que je m'étais faite des protagonistes. Certains raccourcis scénaristiques/ indices sur la suite de la trame étaient aussi un peu trop flagrants pour moi.
J'ai bien aimé le duo de soeurs : alors que Anna est l'intellectuelle frêle physiquement, mais forte psychologiquement, Liza est la courageuse robuste. Dans son caractère et la façon dont l'auteure la décrit, j'avais un peu l'impression de retrouver Katniss de Hunger Games. Elle a la même volonté de se battre de toutes ses forces, de ne jamais rien lâcher pour aider son prochain, notamment sa petite soeur. C'est une battante, et c'est ça qui la rend sympathique. L'auteure n'est pas tendre avec ses personnages, elle n'hésite pas à les maltraiter, les torturer (mentalement et physiquement), leur en faire baver. Et pourtant, les deux soeurs gardent espoir et surtout confiance. J'ai aussi beaucoup apprécié le personnage de Jake, chef des corbeaux, divisé entre son obéissance à son régime et à son chef et sa propre opinion, sa vision de la justice.
La Société présentée par l'auteure est dystopique. Elle se veut meilleure pour ses citoyens, mais leur enlève pour ça leur liberté et leur libre arbitre. Les gens craignent les Corbeaux, les médias sont contrôlés par le régime en place. Une révolution va-t-elle éclater à cause de/grâce à Liza ? Que vont faire les filles à la fin de ce tome? J'ai hâte de voir ce qu'il va se passer dans le tome suivant !
Une dystopie pleine de rebondissements et de révélations qui nous empêchent de reposer le livre, quelques petites incohérences/facilités scénaristiques, des personnages originaux qui nous promettent encore pas mal de découvertes pour le prochain tome ! J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce premier roman de l'auteure.
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Entournantlespages
22 mars 2017
Une nouvelle dystopie jeunesse est sortie en février qui m'a été permis, grâce à Hachette, de lire : Manipulation. Seulement âgée de vingt ans, Juliette Lemaître a crée un univers de science-fiction très bien construit et décrit où elle a la possibilité de laisser place à des personnages jeunes et de toute appartenance sociologique. Avant ma lecture, je me suis dit, "et une dystopie de plus ! Que va m'apporter celle-ci par rapport aux autres ?" Il est vrai qu'on ressent facilement les influences dans ce nouveau récit mais il est indéniable que l'auteure a réussi à apporter une touche de nouveauté dans le grand méli-mélo des ouvrages de science-fiction axés jeunesse tels Hunger Games, Divergent, ou le Labyrinthe, en prenant réellement en compte l'univers, le décor, et la façon dont les protagonistes vont vagabonder dans celui-ci. En 2374, après la Troisième Guerre Mondiale, les différents pays ont été peu à peu décimés. En Australie, il ne reste qu'un million d'habitants divisés en dix villes dirigées de manière autonome. L'une de celle-ci, appelée la Société, est gouvernée par un régime autoritaire avec à sa tête le président Connor. En dehors des limites de la ville vivent deux soeurs, Liza et Anna Gallen, recluses dans la ferme familiale. Liza a tout fait pour protéger sa benjamine et la faire jouir de la liberté d'expression et de ses propres actes. Mais alors qu'elles ont été repérées par la Société, le groupe des Corbeaux, l'armée de Connor, kidnappe Anna afin de la compter parmi les membres de leur ville. À son retour à la ferme, Liza se rend compte de la disparition de sa soeur et va tout tenter pour encore une fois protéger la vie d'Anna, qui va se révéler des plus importantes pour Connor. Car Anna possède une caractéristique majeure : c'est un génie. N'ayant que huit ans, elle possède déjà le plus haut Q.I de la Société et va être alors l'objet de plusieurs tests scientifiques auprès des Colombes, les savants de la Société. L'auteure prend vraiment le temps d'apporter un réel contexte historique et social à son récit, en nous expliquant les raisons de cette décimation de la population et de la prise de pouvoir de Connor. Cette séparation de la Société par les différentes appellations, Corbeaux ou Colombes, est très intéressante et j'imagine qu'elle va connaître une plus grande signification par la suite.
De son côté, Liza, cette adolescente de seize qui semble particulièrement douée de ses mains, va rentrer clandestinement au sein de la Société et va construire tout un plan pour retrouver sa soeur. Mais c'est sans compter ceux de Connor qui semble toujours avoir un coup d'avance sur la jeune fille. Un soir, alors acculée et près d'être attrapée par Jake Regan, le chef des Corbeaux, là voilà secourue par un nouvel allié, Calim. Hors-la-loi depuis plusieurs années, l'adolescent a toujours réussi à s'extirper des plus mauvais coups sans jamais se faire prendre, jouant à un réel jeu du chat et de la souris avec Jake, avec qui il semble avoir peu à peu créer un lien par le biais de cette chasse à l'homme. Alors que nous avons le droit avec Anna à tout la partie savante, avec des tests mêlant logique et endurance, Liza fait surtout appel à sa force et à sa logique mathématique. Les deux semblent parfaitement se compléter, d'où leur lien inébranlable.
Malgré leur capital sympathie, les personnages restent pour la plupart un peu trop gentils à mon goût à part le "grand méchant" qui souhaite à tout prix garder le contrôle sur tout le monde. Même ceux au service de Connor, comme Jake et Ewen, semblent rapidement s'interroger sur leurs actes au sein de la Société et la manière de concilier leurs actes avec leurs réflexions idéologiques. Mais surtout, le tout reste un peu trop jeunesse. À part Connor, tous les autres protagonistes sont très jeunes et certaines décisions sont difficiles à prendre au sérieux. Quelle est la raison pour laquelle Connor a choisi de mettre à la tête de son armée Jake de seulement dix-huit ans (sans compter qu'il a ce poste depuis deux ans) sans au moins quelqu'un pour le seconder ? Surtout lorsqu'on se rend compte des nombreux échecs auxquels il doit faire face, notamment celui de ne pas réussir à mettre la main sur Calim ou sur Liza. Et du point de vue de l'âge des personnages, je n'ai pas réussi à me faire au postulat de départ : l'âge et le caractère d'Anna. J'ai du mal à croire, malgré son éducation entourée de livres, qu'elle soit aussi familiarisée par la vie avec les autres (elle ne semble pas chamboulée par les gens autour d'elle, mais uniquement de sa captivité), et qu'elle est autant de répartie de par le langage, mais surtout de par la logique à laquelle elle s'exerce. Elle comprend rapidement les rouages des pensées et manigances de ses ennemis et joue un véritable jeu d'échecs, littéralement et métaphoriquement, avec le Président de la Société. Et puis j'aurais aimé que Connor aille encore plus loin dans la cruauté dans laquelle il a l'air de se complaire. le cerveau semble le passionner et j'aurais apprécié encore davantage de sévices psychologiques face à ses victimes, telles qu'Anna qui, finalement, ne semble pas ressentir autant de difficultés que ça à rester sa captive avec toute la brutalité dont elle est la victime.
Le récit a également parfois du mal à rester homogène, étant plutôt lents lors des passages de descriptions ou de repos des personnages, et trop rapides lors des moments où s'opère l'action. Les événements sont pour la plupart loin d'être surprenants mais réussissent à entretenir malgré tout l'intérêt du lecteur. La majorité du temps, j'ai extrêmement de mal avec les récits avec le point de vue d'adolescents et d'enfants que je trouve le plus souvent trop immatures ou, au contraire, trop adultes par rapport à leur âge. J'ai du mal à trouver le juste milieu, ayant déjà eu le même problème avec la trilogie dystopique Legend de Marie Lu où je trouvais les deux personnages principaux trop jeunes.
Lien : http://entournantlespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat24 avril 2017
-Salaud! Hurle-t-elle. Vous aviez promis!
-Depuis quand les présidents tiennent-ils leurs promesses? Réplique-t-il d'une voix cinglante. Tirez, Jake.
Commenter  J’apprécie          70
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat24 avril 2017
La gentillesse ouvre parfois bien plus de voies que l'autorité.
Commenter  J’apprécie          80
FungiLuminiFungiLumini29 mars 2017
– Sois prudente, Anna. Je connais un peu Connor. Il est sadique, il aime s’amuser avant de remporter la partie. Il ne cherche qu’à t’amadouer pour mieux te manipuler. Le scientifique gentil, une camarade de cellule agréable, tout est fait pour ton confort. Mais ce qu’il cherche, c’est te briser psychologiquement pour t’utiliser ensuite.
Commenter  J’apprécie          30
ValerieLacailleValerieLacaille06 avril 2017
Elle qui a découvert dans les livres la démocratie, la liberté d'agir, de penser, d'exercer un métier plaisant, l'amour vrai et pur, découvre que son propre monde est régi par une société dictatoriale.
Commenter  J’apprécie          40
LaurapassageLaurapassage24 mars 2017
Calim, tu vois ce gâteau ? Pour toi, il est délicieux, pas vrai ? Pour une autre personne, il aura un goût différent. Par exemple, moi, je déteste ce gâteau. Il existe autant de points de vue que de personnes et il n'est pas de vérité universelle.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Juliette Lemaître (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juliette Lemaître
Juliette Lemaître est une jeune fécampoise de 18 ans. Elle a commencé à écrire au lycée. Puis en mai 2015, elle a publié le premier tome de son roman "Manipulation". Elle continue dans cette lancée en publiant aujourd'hui le deuxième tome.
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
1916 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
. .