AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782923841267
168 pages
Les Editions de La Pastèque (29/05/2015)
3.95/5   31 notes
Résumé :
Marin s’est fait voler son sandwich, celui du lundi au jambon-cheddar-laitue, son préféré ! Quel malfaisant a pu commettre un acte aussi cruel ? Le mardi, c’est le jour de son deuxième sandwich préféré : celui au thon que sa mère prépare avec sa fameuse mayonnaise et des tomates séchées. Pour ne pas mourir de faim, Marin décide de tendre un piège au voleur…
Premier livre de Patrick Doyon et André Marois à La Pastèque. Le voleur de sandwichs est un polar pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,95

sur 31 notes
5
2 avis
4
2 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Cancie
  25 avril 2019
Quel plaisir j'ai eu à découvrir et à lire à mes petits-enfants, durant ces vacances scolaires, ce livre moitié bande dessinée, moitié roman ! Et le plaisir a été amplement partagé : nous nous sommes régalés !
Marin est un enfant chanceux. Ses parents l'adorent. Sa maman lui prépare chaque jour un savoureux sandwich qu'elle glisse dans sa boîte à lunch, sandwich accompagné d'un petit mot du papa.
Quelle stupeur, lundi matin, au moment du repas à la cafeteria de l'école : Marin vide sa boîte à lunch et le sandwich a disparu ! Qui a pu le dérober ?
Marin va mener l'enquête pour essayer de trouver qui a commis le larcin. le voleur de sandwichs est un véritable polar conçu par André Marois avec Patrick Dayon qui signe les dessins aux teintes blanc, ocre, orange, rouge, noir, très évocateurs.
Ce roman graphique, ni album, ni bande dessinée, ni roman mais les trois réunis, nous a charmés également par son humour omniprésent. Il ravira petits et grands.

Lien : https://notre-jardin-des-liv..
Commenter  J’apprécie          690
letilleul
  12 juin 2016
Un roman graphique - le choix de la police de caractère et la mise en page texte/image donne aussi cet aspect très BD. Les choix de couleurs, très jaune et noir nous campe aussi dans le domaine du polar jeunesse. Au delà de la composition éditoriale, nous suivons jour par jour, pas à pas l'enquête du héros pour retrouver ces sandwich fantastiques qui disparaissent sous ses yeux. Au final, tous les ressorts du polar fonctionne bien dans cette courte histoire.
Commenter  J’apprécie          90
cible95
  08 octobre 2015
Les parents de Marin sont des top-Chefs du sandwich. Ils en préparent vraiment des délicieux, fabuleux, merveilleux... et Marin adore les dévorer lors de ses repas de midi, à l'école.
Seulement voilà, un lundi midi, dans la lunchbox, plus une seule trace du sandwich !
Le mardi ? Rebelote !
Alors bon, une fois, d'accord, ça peut arriver... mais deux ! Le doute n'est plus permis ! Il y a un voleur de sandwich récidiviste dans l'école !
Marin dresse la liste des suspects... : il a vu son gros voisin dévorer une assiette entière de spaghettis, il aurait surement pu aussi manger son repas ? Et pourquoi Marie l'a t-elle aidée lors de l'interrogation de maths si ce n'est pour se faire pardonner quelque chose ? Et là, sur le col du directeur de l'école, ça ne serait pas une tâche de mayonnaise ?
Bref, pour Marin, tout le monde est suspect. L'enquête commence.
Fluide et léger, Le voleur de sandwichs est un "tout petit" roman policier agréable.
La mise en page est très sympa, proche du roman graphique, avec ses grands illustrations colorées.
AL - MTCY
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pixie_dust
  23 août 2020
Franc succès auprès des enfants de tous les âges à la maison; je me devais absolument de le lire!

J'ai beaucoup aimé le format roman-graphique, avec beaucoup de pages et beaucoup d'illustrations. L'intrigue fonctionne bien : l'identité du coupable n'est pas trop évidente mais le raisonnement menant à son identification demeure accessible pour les plus jeunes.

Mon seul bémol concerne la représentation de certains clichés problématiques. le protagoniste véhicule certains préjugés qui ne sont plus trop au goût du jour, comme si le livre était paru il y a quinze ans... D'un autre côté, ça peut être l'occasion d'ouvrir la discussion à ce sujet avec les enfants.

Quoiqu'il en soit, j'aimerais qu'il y ait plus d'albums illustrés de cette consistance et de cette qualité.
Commenter  J’apprécie          60
mumuboc
  30 octobre 2016
Marin emporte tous les matins dans sa boite lunch son déjeuner qui comporte un sandwich préparé par sa mère et toujours accompagné d'un petit mot de son père. Mais ce matin pas de sandwich. Marin va mener son enquête tout au long de la semaine, va soupçonner tout le monde, puis innocenter tout le monde, va demander au directeur de trouver le coupable qui est..............
Plein d'humour, graphisme simple, peu de couleurs mais reflétant les états des personnages, dialogues et situations bien trouvés.
Le tout se lit avec plaisir et même se relit avec plaisir.
Lien : http://mumudanslebocage.cana..
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (1)
HistoiresSansFin   03 février 2016
Légèreté et humour sont les maîtres-mots de ce délicieux roman graphique.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
CancieCancie   25 avril 2019
M garence m'a tendu une tortilla molle et humide, qu'il avait dû acheter au dépanneur du coin.
Vraiment pas appétissante.
Si mes parents l'avaient vu, ils l'auraient accusé d'incitation à la malbouffe, avec procès à la clé.
Commenter  J’apprécie          192
CancieCancie   26 avril 2019
Un sandwich qui disparaît, ça peut être un accident. Mais deux de suite, je crois qu'on a affaire à un voleur en série.
Commenter  J’apprécie          312
HarioutzHarioutz   13 janvier 2016
Je tenais la coupable. La professeure de la classe d'en face de la nôtre devait surveiller le couloir et sortir pendant que ses élèves peinaient sur un devoir de mathématiques. Qui soupçonnerait une femme avec des lunettes ?
Commenter  J’apprécie          60
CancieCancie   26 avril 2019
Quand Axel a découvert que ma mère battait des oeufs, de la moutarde et de l'huile pour faire sa vraie mayonnaise maison, il n'en revenait pas. Il croyait que la mayo pouvait juste sortir des usines.
Commenter  J’apprécie          60
HarioutzHarioutz   13 janvier 2016
Un bon premier roman graphique policier qui, hélas, aboutit à la culpabilité du concierge ... j'aurais préféré que le Directeur ou un enseignant succombe à la délicieuse mayo de la maman de Marin !
Commenter  J’apprécie          60

Videos de André Marois (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Marois
Payot - Marque Page - André Marois - Irrécupérables
autres livres classés : jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1292 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre