AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811208704
Éditeur : Milady (30/11/-1)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 57 notes)
Résumé :
En tant que shaman, Eugenie Markham se bat pour préserver le monde des humain des créatures qui traversent la frontière entre les mondes. Mais en tant que reine maudite par une prophétie, il n'y a aucun refuge pour elle et ses enfants à naître quand un mystérieux fléau frappe l'Outremonde...
Trouver la source de ce fléau magique n'est pas le seul défi pour Eugenie. Le roi faë Dorian sacrifie tout pour l'aider, mais Eugenie n'a pas assez confiance en lui pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Yumiko
  30 janvier 2013
Nous voilà arrivés au dernier tome de cette série... Depuis le début, je n'ai pas réussi à avoir le coup de coeur tant espéré, toutefois cette série reste de loin ma préférée de l'auteur. J'attendais beaucoup de cette fin et même si beaucoup d'évènements s'avèrent palpitants, je n'ai de nouveau pas eu le livre exceptionnel que j'attendais, ni une fin comme je l'espérais, mais pourtant j'ai passé un excellent moment que je ne suis pas prête d'oublier.
Eugenie est donc enceinte et le problème de sa sécurité se pose. Il reste toujours des gens très inquiets de la venue prochaine de l'héritier et ils souhaitent à tout prix l'empêcher d'arriver. du coup, sa grossesse ne se passe pas sous les meilleures hospices et cela ne fera que se compliquer quand elle découvrira que ses royaumes (et bien d'autres), sont la proie d'un fléau qui commence à décimer la population.
Notre reine préférée se retrouve donc une fois de plus avec de multiples problèmes à gérer: sa grosses, les tentatives de meurtre et les problèmes politiques qui ont conduit à l'apparition du fléau. Difficile pour elle de rester calme et de se reposer, sans compter que parmi tout cela ses sentiments vis-à-vis de Dorian sont bien secoués et qu'elle ne sait plus où elle en est. Et c'est le maître mot de ce livre: Eugenie est complètement perdue! A tel point que parfois, le lecteur a envie de la secouer pour qu'elle ouvre les yeux et qu'elle arrête de se comporter comme une idiote...
Mais bon comme sa majesté n'en fait qu'à sa tête, autant vous dire qu'elle va être butée jusqu'au bout... Donc il faut prendre son mal en patience et suivre ses péripéties, qui sont intéressantes heureusement! le récit m'a emporté et je n'ai pas vu les pages défiler, même si les problèmes politiques ne sont vraiment pas ma tasse de thé. du coup, les soucis avec ses "ennemis" m'ont un peu laissée de marbre, sans compter que la conclusion est... rapide!
Et là vous vous dites, bon ce livre ne vaut pas le détour, mais pas tout! Croyez-le ou non, si je râle c'est que je tiens énormément à cette série et que j'aurais voulu un dernier tome qui comblait toutes mes attentes. L'auteur a choisi un chemin qui m'a fait pester, mais qui au final est le sien et qui vaut le détour aussi. Même si les secrets que gardent Eugenie sont en contradiction avec ce qu'elle dit et pense...
Oui c'est une héroïne imparfaite, qui doute, qui se trompe, qui ment, qui pense avoir les bonnes solutions (qui les a parfois), qui n'arrive pas à voir ce qui est juste devant elle... Et ce sont tous ces défauts qui la rendent finalement si humaine et si attachante. A côté d'elle Dorian est toujours aussi exceptionnel et je suis ravie de le voir toujours là, à essayer de la dompter, de la garder à ses côtés. Il est adorable et malheureusement pour lui (heureusement pour nous?), Eugenie est une coriace.
Donc il y a du bon et du moins bon dans ce livre et j'ai été autant énervée que ravie. du coup, je suis passée vraiment par toutes les émotions en le lisant et je suis frustrée que tout s'arrête comme ça, avec en plus plein de questions en suspens. Pourtant, dans un sens, je peux aussi comprendre l'auteur et cette fin correspond finalement à la "Eugenie" qu'elle nous décrit depuis le premier tome.
En bref, pas de ce coup de coeur pour ce dernier tome, mais un florilège d'émotions qui ne me laissent pas de marbre. J'ai aimé ce récit même si la fin m'a fait hurler de frustration. Aussi je ne peux que vous conseiller cette série malgré ses petites imperfections car l'héroïne devient très vite une amie qu'on a plaisir à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cho0kette
  31 janvier 2013
C'est toujours compliqué et spécial de lire le dernier tome d'une saga. D'une part on en attend beaucoup, d'autant plus si c'est une saga que l'on affectionne, et d'autre part on a envie que ça se termine d'une bonne façon.
En ce qui concerne ce dernier opus de la saga Cygne noir, je suis assez satisfaite. Pourtant, il y avait de nombreuses raisons de s'inquiéter. Vu comment nous quittions Eugénie à la fin du tome 3, les réponses que nous n'avions pas encore, nos interrogations vis à vis de la prophétie et les amourettes de la demoiselle, je me demandais comment allait faire Richelle Mead en un seul tome, pour régler tout ça !
Nous retrouvons donc notre chère Eugénie, enceinte de jumeaux, et dont l'un des deux est visé par une vieille prophétie qui cause pas mal de remous en Outremonde. Sa priorité est de se protéger des menaces extérieures pendant sa grossesse, puis de permettre à ses enfants, si sa grossesse se déroule sans encombre, de grandir à l'abri du danger. C'est donc, non sans difficulté et prise de tête, qu'elle décide de se retirer dans un endroit secret pour terminer sa grossesse, et éviter ainsi que son ex Kiyo parvienne à ses fins. Des semaines plus tard, alors qu'elle n'avait pas encore convenue de ce qu'elle allait faire par la suite, la voilà rattrapée par des évènements en Outremonde. Une situation qui n'a plus rien à voir avec la prophétie, mais qui met à mal une grande partie des noblaillons. Ne pouvant rester sans agir, Eugénie n'a d'autres choix que de se remettre au travail, accompagnée d'une équipe de combattants prêts à tout pour sortir leurs Terres du fléau dans lequel elles sont plongées.
Ce tome débute assez tranquillement. Certes, les menaces sont bien là et le danger plus important à chaque jour qui passe, mais en terme d'actions pures, il faut attendre quelques chapitres avant que ça se mette en route. Ces instants plus calmes ne sont pas pour me déplaire, il est agréable de se remettre dans cet univers sans précipitation, d'en profiter un peu avant que les choses sérieuses commencent et que l'intrigue propre à ce tome se mette en place. Une fois lancé, le périple d'Eugénie et de ceux qui l'accompagnent est très plaisant à suivre. Il nous fait voyager dans différents royaumes, différents paysages et civilisations, j'ai adoré, tout comme les situations, parfois cocasses, qu'ils doivent affronter ! le problème en lui-même paraît assez simple mais promet de beaux moments pour tenter d'y mettre un terme.
Je ne m'attendais pas à ce que l'auteure se lance dans un tel récit au vu de ce que nous attendions comme réponses, mais je dois dire que ça marche du tonnerre, et cela permet de repousser à plus tard nos interrogations sur la prophétie ou l'avenir d'Eugénie, bien que ça reste dans notre esprit durant toute la lecture !
C'est ainsi que vers la fin, on se prend une double claque à intervalles rapprochés ! Hop, terminé les questionnements sans fin sur tel ou tel sujet, Richelle Mead nous offre les réponses sur un plateau et nous laisse pantois ! Tout va tellement vite..
Je ne l'ai vraiment pas vu venir et c'est d'autant plus plaisant !! Après, propre à chacun d'apprécier ou non les décisions d'Eugénie. Personnellement, je ne sais pas ce que j'aurai fait à sa place dans un contexte similaire, mais je suis contente tout de même de la façon dont cela se termine. Ça semble assez ouvert (trop peut-être d'ailleurs !), donc même si l'on est déçu par ce qu'elle décide, rien ne nous empêche de nous dire qu'elle ne va pas tenir longtemps dans cette voie (C'est difficile d'en parler sans rien dévoiler en fait !) ^^
C'est compliqué également de parler des autres personnages ou de la situation amoureuse de notre héroïne sans en dire trop ou de donner de gros indices en écrivant ce que je ressens, donc je préfère couper court : la quasi-totalité des personnages des tomes précédents sont là, pour savoir ce qu'il se passe entre eux : lisez le livre :p
En bref, un tome qui clôture bien cette saga, même si tout est précipité sur la fin. C'est dommage que ça se termine si vite, j'aimais beaucoup Eugénie, et ce tome me l'a fait apprécier davantage ! Au moins ce n'est pas une saga qui s'étire en longueur parce que l'auteur ne sait pas s'arrêter.. Un mal pour un bien donc :)
Lien : http://cho0kette.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Candyshy
  06 février 2013
Dernier tome avec cette lecture et je savais que c'était un au revoir. J'ai commencé avec pas mal de tristesse. Se dire que c'est déjà fini ! Cygne noir n'est peut être pas une saga coup de coeur, mais je l'affectionne tout particulièrement.

A la fin du tome 3, on avait une belle révélation, ainsi que pas mal de trahisons et de désillusions, des personnages que j'aimais beaucoup, que j'ai fini par haïr.
Notre Eugénie se retrouve un peu perdue et assez seule malgré l'aide qu'elle trouve auprès de Dorian, qui lui aussi a su la rendre malheureuse. Donc j'avoue qu'à ce moment là, je me demandais ce qui nous attendrait dans ce dernier volet.

J'ai passé une nouvelle fois un très bon moment avec Eugénie et tous ces personnages qui l'entourent. Une intrigue qui est fortement dans la même veine des autres tomes. On aime bien mais ce n'est pas la chose qui nous intéresse le plus. C'est plutôt la vie d'Eugénie, ses déboires, ce qu'il va lui arriver et bien sur ses relations amoureuses.

Eugénie quitte l'Outremonde pour sauver sa vie et celle de personnes qu'elle doit aujourd'hui protéger coûte que coûte. Au bout d'un certain moment, le destin la repousse dans le monde des Faes. Une catastrophe c'est propagée dans beaucoup de royaumes. La neige, le froid se sont rependus et l'union des souverains est indispensable pour partir en quête de la personne qui se cache derrière tout cela.
Voilà donc Eugénie et Dorian, accompagnés de fidèles amis, partant en terre d'If réparer tout cela.

Même si j'ai passé un très bon moment, j'avoue que j'ai pas mal de bémols à émettre, et oui, c'était le dernier donc on attend plein de choses.
Déjà, je pensais que ce tome serait axé sur Eugénie et son nouveau statut de femme, celles qui ont lu comprendront. Et bien je n'en ai pas eu assez de ses scènes entre elle et sa nouvelle vie. Et ensuite, plus du tout durant toute l'histoire, c'est un peu dommage.
Le périple en Terre d'If était vraiment sympa, ainsi que la relation entre Dorian et Eugénie ; ils redeviennent complices. Dorian a été là, dès que Kiyo a trahi Eugénie, et il ferait tout pour elle. J'ai trouvé ce tome bien différent des autres, plus sensible, prévenant, franc.
Je l'ai adoré tout au long de ma lecture, il a vraiment fait un grand bon dans mon coeur !
On reste sur l'intrigue presque jusqu'à la fin du livre. On a les 100 dernières pages qui sont plus que palpitantes. Un nombre incalculable de révélations nous sont faites. Et du coup, tout va trop vite.

J'ai été déçue par cela. Des méchants qui s'en sortent tranquillement, des personnes qui payent alors qu'elles n'ont rien commis de si affreux. Franchement, j'ai été étonné, voir un peu choqué, de cette forme de dénouement.
Pourquoi faire un gros volume, nous donner une intrigue fortement identique aux précédents, sans grande envolée, il faut l'avouer. Et nous révéler toutes les choses seulement sur la fin en sachant que c'est le dernier, elle aurait pu faire les choses différemment.
Cette fin que l'auteur nous offre, qui ne répond pas à toutes nos attentes, qui laisse un peu les choses en suspend. Je suis adepte des histoires racontées avec une vraie fin qui clôture tout. Donc vous l'aurez compris, je n'étais pas ravie !
Puis Eugénie qui décide de mentir à Dorian, lui cachant un évènement important. On peut comprendre sa vision des choses, pourquoi elle fait cela. Mais j'avoue que je l'ai grandement en travers. Elle reproche à Dorian toutes ses manigances, ses mensonges. Seulement ça ne la dérange pas là. Non ça, ce n'est pas passé! Je défends Dorian, (qui l'aurait cru… pas moi^^) qui a vraiment changé.

J'ai eu l'impression qu'il fallait donner une fin à sa saga et que c'est fait dans la précipitation, en essayant de ne pas trop écorcher le lecteur. Mais c'est raté pour ma part !

Je suis triste de quitter Eugénie et les siens mais surtout de la façon dont Richelle Mead la termine.

Je l'affectionne tout de même dans sa totalité mais j'avoue être déçue par cette fin. Pas dans l'histoire sur les différents tomes, ni l'univers, les personnages ou l'écrit, seulement dans la tournure que les choses prennent. L'auteur a fait sa sauce. Et je ne l'ai pas trouvé particulièrement bonne (la sauce)!
Lien : http://auboudoirdecandyshy.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Hillel
  28 décembre 2012
Ce quatrième et dernier tome se découpe en trois parties.
Une première partie où Eugénie poursuit sa grossesse et donne naissance aux fameux jumeaux si attendus. Elle devra fuir, se défendre, feindre, se cacher...en bref elle devra tourner le dos à sa vie, à ses deux mondes, et à tous les gens qu'elle aime, afin de mettre ses enfants à l'abri. Une partie douce, lente, qui sert en quelque sorte d'introduction à l'action à venir.
La deuxième partie est le retour de la grande quête, du grand voyage pour délivrer les peuples noblaillons. En effet, Eugénie peut à peine découvrir les joies de la maternité que ses royaumes, ainsi que bien d'autres de l'Outremonde, sont frappés d'un terrible fléau. Elle fait partie de ces souverains dont la puissance n'est plus à prouver. Elle a déjà vaincu deux seigneurs, récupéré la couronne de fer... Elle représente le dernier espoir pour sauver ses pairs. Assistée de ses valeureux amis, son chevalier de toujours Dorian, son chef des armées Rurik, sa soeur Jasmine, et quelques autres fidèles guerriers, elle part en quête afin de délivrer les royaumes du terrible hiver. Un fléau qui provoque la mort et la désolation sur les peuples noblaillons.
C'est au royaume d'If que réside la clef de tous ces maux. C'est une seconde partie qui donne lieu à une véritable épopée, digne du seigneur des anneaux. Des embûches, des batailles, des méchants et l'amitié qui attend tous les compagnons de la troupe...
Enfin la troisième partie ramène les amis dans leur royaumes, où les attendent de nouvelles révélations, des rebondissements et des choix qui devront être pris!
Alors ce fut un tome riche, riche en rebondissements, en actions, en retournements de situation. Il est si riche que j'ai eu du mal à le terminer, ma lecture devenait un peu confuse, je n'en voyait plus la fin. Certes, j'ai été surprise par certaines choses. Certes j'ai retrouvé avec plaisir Eugénie, un Dorian plus romantique que jamais, une Jasmine plus fidèle, Volusian plus attachant...
Certes, certes...
Mais les doutes et hésitations d'Eugénie m'ont parfois agacée. Les descriptions sur tout le périple jusqu'au royaume d'If m'a semblé long. Au final j'ai été moins touchée, moins émue dans ce tome-ci. La psychologie des personnages m'est apparue trop légère, pas assez profonde. Dorian répète inlassablement les mêmes choses, Eugénies doute éternellement, les méchants sont très méchants, les gentils se ramollissent...
Au final, une fin qui peut nous laisser perplexe mais qui nous offre une certaine porte ouverte afin d'imaginer une jolie suite. Et puis il est toujours émouvant de dire au revoir à des personnages qui nous ont tout de même tenu en haleine.
Un tome 4 qui reste, cela étant dans l'esprit de la série, où Kyo et Maïwen ne manqueront pas de nous irriter au plus haut point!
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nono19
  30 janvier 2013
Les aventures d'Eugénie touchent à leur fin et le dernier tome nous réserve pas mal d'actions et de surprises.
Eugénie, enceinte de jumeaux, est obligée de se cacher de ses ennemis (dont Kiyo) qui ne veulent à aucun prix voir arriver un successeur au Seigneur de l'Orage.
Dorian continue à lui assurer son soutien mais les relations entre eux sont tendues du à leur manque de confiance.
Peu de temps après, un fléau (un hiver rude et sans fin) envahit les royaumes qui refusent de s'allier à la Reine de Terre d'If.
Une grande expédition comprenant Eugénie, Dorian, Kiyo (oui, oui :p) se met en route afin de déjouer le plan machiavélique de la Reine.
La conclusion des aventures d'Eugénie m'a plue. le triangle amoureux n'est plus, les sentiments s'éclaircissent.
Les enfants d'Eugénie ne sont pas assurés d'avoir un avenir sans menaces ni complots mais j'aime à penser que ce sera le cas :p.
Pas mal d'action dans ce tome entre la grossesse d'Eugénie, le fléau de la Reine de Terre d'If et la destinée de Pagiel, on est servi!
Dorian est toujours mon personnage préféré: son sens de l'humour, son amour pour Eugénie, ses vêtements improbables, sa fausse vantardise, ... sont autant de raisons qui me font l'apprécier.
Une saga que je ne regrette pas d'avoir suivie et j'avoue avoir tourné la dernière page avec un brin de nostalgie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
wentworth23wentworth23   28 novembre 2012
Je trouvai Dorian plongé dans une activité typiquement dorianesque : la chasse. Enfin, en quelque sorte... La clairière était parsemée d'effigies en bois peintes de couleurs criardes représentant divers animaux grandeur nature. En m'approchant, je vis Murran, valet de chambre et souffre-douleur habituel du roi de Chêne, brandir nerveusement devant lui un grand cerf rose. A l'autre bout de la clairière, Dorian bandait un arc impressionnant et les visait, l'animal et le serviteur, avec la plus extrême concentration. Il lâcha la corde et la flèche, avec un bruit retentissant, atteignit le bord supérieur de la cible, dangereusement près des doigts de Murran.
- N'est-ce pas un peu dangereux? demandai-je.
- Bien sûr que non, répondit Dorian en réarmant son arc. Ces animaux ne sont pas réels, Eugénie...
- Ca j'avais remarqué. Les gros pois rouges sont assez parlant. C'est pour Murran que je m'inquiétais.
Dorian haussa les épaules.
- Il est toujours vivant, non
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nono19Nono19   26 janvier 2013
- Ceux que j'aime sont constamment utilisés contre moi dis-je en croisant le regard chargé de sympathie de Dorian. Pourquoi? (...)
- Parce que c'est ce que font les gens qui n'ont pas de coeur, répondit Dorian. Ils sont les prédateurs de ceux qui en ont un ...
Commenter  J’apprécie          20
Nono19Nono19   23 janvier 2013
Ce sont nos actes et nos choix qui modèlent nos destinées, rectifiais-je d'une voix grondante. Autrement, il ne servirait à rien de vivre.
Commenter  J’apprécie          30
YumikoYumiko   15 février 2013
- Maîtresse... Je ne vous ai jamais rien demandé depuis que vous me maintenez en servitude. Mais aujourd'hui... je vous en supplie: ne me faites pas passer la nuit à transmettre ces petits mots doux d'adolescents attardés!
Commenter  J’apprécie          10
Nono19Nono19   23 janvier 2013
(...) il est plus facile d'affronter le danger quand on s'y expose de son propre fait que lorsqu'on le subit en victime passive.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Richelle Mead (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richelle Mead

Vampire Academy - le Film : bande-annonce VOSTFR n°1
Voici les premières images de l'adaptation cinématographique de Vampire Academy, la série best-seller de Richelle Mead ! (Pour l'occasion, sous-titrée par no...
autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1734 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre