AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791092948035
Éditeur : Zinnia Editions (01/05/2014)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Trois personnages aussi différents que possible, par le fait
d'un hasard que seule une fiction rondement menée sait
construire, voient leurs destins soudain liés, dans une Madrid
très actuelle.
Henry, écrivain hispano-américain en quête acharnée de la
Grande OEeuvre, ne parvient pas à écrire. Simao, son
compatriote, jeune homme exilé avec sa famille à la suite
d'une cascade de déboires économiques, est à la recherche<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mero
  02 mars 2015
Mambo Canaille nous raconte le périple de trois immigrés aux personnalités opposées qui vont voir leur destin se lier sur la terre madrilène. C'est un livre à conseiller aux amoureux du burlesque qui cherchent le dépaysement, un moyen de s'évader et de rire de situations rocambolesques aux rythmes chauds, une oeuvre très dense qui n'est pourtant pas sans défaut. Henry, Simao et Alejandro n'ont rien en commun, ce sont de grands idéalistes post-modernes des individus urbains hybrides incapables de se remettre en question, et sont encore moins aptes à accepter leurs mauvaises actions, avec une proportion sans nulle autre à blâmer tous leurs malheurs sur les autres. Des inconscients aux problèmes d'égo, qui utilisent tous les moyens possibles pour parvenir à leur fin; ils sont tous dépourvus de toute trace de morale, capables de piétiner quiconque pour parvenir à leurs fins. Il est amusant -ou exaspérant- de les voir se réaliser parmi des crises d'égocentrismes les faisant ressembler à des enfants immatures, particulièrement Henry, l'écrivain tête à claque de la bande. C'est en ce sens que j'ai le plus aimé ce livre, leurs rencontres et leurs réactions avec les différents personnages du livre restent pour moi le point le plus réussi du livre, pour le reste la densité et la difficulté de
Un roman satirique qui scanne l'absurdité de la vie de ses personnages et la beauté de leur imperfection.
Un humour noir, dans la lignée des écrivains britanniques qui rappelle notamment celui de Tom Sharpe (Mêlée ouverte au Zoulouland) une dérision cruelle dont je suis souvent fan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Snarkk
  10 février 2015
Un roman assez particulier, que j'ai pu lire en participant pour la première fois à l'opération Masse Critique. Les premières pages ont été ardues et il a fallu que je m'accroche... pour peu à peu découvrir une histoire qui pouvait m'entraîner vers un potentiel chef-d'oeuvre !

Au final, rien de tout cela. En fait, "Mambo Canaille" est similaire aux montagnes russes au niveau des sensations qu'il m'a apporté durant sa lecture... ce n'est pas le genre de roman qu'on lit en une traite. Sinon, on lâche l'affaire dès les premiers chapitres, qui sont long à poser à la fois l'intrigue et la psychologie des trois personnages principaux. Il y a du mieux ensuite, voire du grandiose. Et c'est presque inévitablement qu'on ressort de ce livre avec une impression mitigée, quoique correcte.

Parlons un peu du contenu : une histoire faiblarde, très franchement. Il y a peu de rebondissements dans cette Madrid transformée en fournaise et ceux-ci sont souvent empreint d'une admiration pour la littérature de l'absurde. Non, le plus intéressant dans "Mambo Canaille", c'est la galerie des personnages que l'on rencontre, surtout Alejandro, Simao et Henry. Chacun de ces hommes est veul et tête-à-claque à sa façon, quoique aucun ne puisse atteindre le degré de pathétique et d'antipathie dégagé par Henry, le pseudo-écrivain égocentrique. C'est en lisant les déambulations et les rencontres de ces trois hommes que l'on prend vraiment du plaisir avec ce roman. le reste, hélas, n'est que pur habillage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
madamedekeravel
  09 février 2015
J'ai reçu cet ouvrage grâce à l'opération Masse Critique. Aussi je me sens un peu ingrate de faire une critique négative… Mais je n'ai pas réussi à entrer dans ce livre. Je suis quand même allée jusqu'à la page 85, mais je ne m'y retrouvais plus entre les allers-retours entre passé et présent et entre les différents personnages. Les élucubrations et mésaventures de ces personnages sont tellement absurdes qu'on a du mal à s'y attacher. Peut-être suis-je trop vieille ?...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SnarkkSnarkk   10 février 2015
- Alejandro, tu es un pauvre type, après vingt ans de mariage tu ne trouves rien de mieux que de commencer à être amoureux de ta femme.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : littérature vénézuélienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14875 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre