AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.69 /5 (sur 1298 notes)

Nationalité : Venezuela
Né(e) à : Paris , le 22/12/1986
Biographie :

Professeur de français et écrivain vénézuélien, Miguel Bonnefoy est le fils d'un romancier chilien et d'une diplomate vénézuélienne.

Il a remporté le prix du Jeune Écrivain, en 2013, grâce à une nouvelle intitulée "Icare".

"Le voyage d'Octavio", son premier roman, fut finaliste du Prix Goncourt du premier roman, Prix Edmée de la Rochefoucauld, Prix L’Ile aux Livres, Prix Fénéon, Prix de la Vocation 2015 et Mention Spéciale du Jury au Prix des Cinq Continents.

En 2016, il a publié Jungle aux éditions "Paulsen" et, en 2017, "Sucre noir".

En 2021, il reçoit le Prix des Libraires pour son roman "Héritage".

Il s’occupe de la production d’événements culturels pour la mairie de Caracas. Il est également professeur de français à l’Alliance française et organisateur des forums cinématographiques de la Foire du livre, place des Musées.

Ses publications et revues de presse sont disponibles sur son site web : https://miguelbonnefoy.fr
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Miguel Bonnefoy   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Félicitations à Miguel Bonnefoy qui remporte le Prix des Libraires 2021 avec Héritages ! Dans ce roman au souffle épique, Miguel interroge subtilement les notions de transmission, d'héritage et d'identité. Un immense merci aux libraires pour leur soutien et leur mobilisation autour de ce titre Comme le dit si bien Miguel : "Jamais mes remerciements ne seront à la mesure de votre engagement".

Podcasts (9) Voir tous


Citations et extraits (448) Voir plus Ajouter une citation
Miguel Bonnefoy
LoloKiLi   16 mars 2021
Miguel Bonnefoy
A l’heure des grandes crises migratoires, des cimetières marins, des grands déplacements humains, il n’était peut-être pas si déplacé de pouvoir faire le récit d’un dialogue entre deux cultures, une sorte de pont de papier qui peut se dresser entre plusieurs peuples, et voir si ces trajectoires peuvent être plus fécondes.
Commenter  J’apprécie          550
Cancie   08 novembre 2020
Héritage de Miguel Bonnefoy
Les premiers jours, Lazare Lonsonier fut si occupé à consolider les tranchées, à installer des rondins et des claies, à aménager le sol en posant des panneaux quadrillés, qu'il n'eut pas le temps de ressentir la nostalgie du Chili. Avec ses frères, ils passèrent plus d'un an à installer des barbelés, à diviser des rations de nourriture et à transporter des malles d'explosifs, au milieu de longues allées bombardées, entre des batteries d'artillerie, d'une ligne à une autre. Au début, pour conserver une dignité de soldat, ils se lavaient à petite eau, quand ils trouvaient une source propre avec un peu de savon qui couvrait leurs bras d'une mousse grise. Ils se laissèrent pousser la barbe, par mode plus que par négligence, afin d'avoir l'honneur d'être appelés eux aussi "poilus".
Commenter  J’apprécie          470
palamede   28 octobre 2017
Le Voyage d'Octavio de Miguel Bonnefoy
Personne n’apprend à dire qu’il ne sait ni lire ni écrire. Cela ne s’apprend pas. Cela se tient dans une profondeur qui n’a pas de structure, pas de jour. C’est une religion qui n’exige pas d’aveu.
Commenter  J’apprécie          472
Cancie   07 novembre 2020
Héritage de Miguel Bonnefoy
Les enfants qu'ils eurent, dont les veines n'avaient pas une seule goutte de sang latino-américain, furent plus français que les Français. Lazare Lonsonier fut le premier d'une fratrie de trois garçons qui virent le jour dans des chambres aux draps rouges, sentant l'aguardiente et la potion de serpent. Bien qu'entourés de matrones qui parlaient le mapuche, leur première langue fut le français. Leurs parents n'avaient pas voulu leur refuser cet héritage qu'ils avaient arraché aux migrations, qu'ils avaient sauvé de l'exil. C'était entre eux comme un refuge secret, un code de classe, à la fois le vestige et le triomphe d'une vie précédente.
Commenter  J’apprécie          450
Fandol   26 décembre 2020
Héritage de Miguel Bonnefoy
Il quitta ce pays de calcaire et de céréales, de morilles et de noix, pour s’embarquer sur un navire en fer qui partait du Havre en direction de la Californie. Le canal de Panama n’étant pas encore ouvert, il dut faire le tour par le sud de l’Amérique et voyagea pendant quarante jours, à bord d’un cap hornier, où deux cents hommes, entassés dans des soutes remplies de cages à oiseaux, jouaient des fanfares si bruyantes qu’il fut incapable de fermer l’œil jusqu’aux côtes de Patagonie. (pages 11-12)
Commenter  J’apprécie          390
Cancie   29 juin 2021
Le Voyage d'Octavio de Miguel Bonnefoy
Après une courte sieste, le charpentier se levait, le menuisier reprenait sa brouette, les maçons réveillaient les manœuvres endormis, et tout ce peuple muet se remettait à cingler comme une enclume sous le marteau du labeur. Octavio éprouvait un profond saisissement devant ce spectacle. Chacun y était aussi autonome et aussi nécessaire qu'un mot dans la musique d'une phrase.
Commenter  J’apprécie          370
palamede   08 octobre 2020
Héritage de Miguel Bonnefoy
Il n’y avait, selon lui, pas d’homme plus légitime à représenter sa patrie, plus essentiel à son rayonnement, plus apte à redorer les blasons, que celui qui continuait de cultiver le prestige de sa terre à plus de dix mille kilomètres de distance.
Commenter  J’apprécie          370
palamede   09 octobre 2020
Héritage de Miguel Bonnefoy
À cinquante et un ans, il développa une robustesse enviable et une élégance proverbiale, ne portait plus que des mocassins en box, une veste en tweed à carreaux, un parfum à la mode anglaise et des huiles à barbe, afin de rattraper une jeunesse qui lui échappait. Une légère arthrose l’obligeait à se déplacer avec une canne à bec-de-corbin et à conserver toujours du collyre dans la poche, mais l’ardeur disciplinée qu’il mettait au travail lui faisait garder cette attitude d’imperceptible rébellion que l’on constate chez les personnes qui ne veulent pas vieillir. 
Commenter  J’apprécie          362
Cancie   08 novembre 2020
Héritage de Miguel Bonnefoy
Elle n'éprouva ni vertige, ni crainte. Seulement la puissance animale de cinq cents chevaux de métal qui l'arrachèrent du sol en dépliant leurs ailes fauves. Elle monta si haut qu'elle eut l'impression que le pays tout entier lui apparaissait d'un seul coup. De gros nuages se fendaient en bosses et protubérances. Les formes étaient courbes, galbées, bombées comme des jarres, suspendues comme des coraux, pleines de veinures secrètes, tout obéissait à des emblèmes féminins. Elle confirma à cet instant que le nom du ciel ne pouvait pas être masculin. Elle ne pouvait croire que les premiers aviateurs aient été des hommes. À le voir, le ciel était d'une féminité explosive, aux rondeurs corollaires. Cette demeure était faite comme un nid, un sein, prouvant que les premières civilisations des nuages avaient été matriarcales.
Commenter  J’apprécie          350
palamede   30 octobre 2017
Le Voyage d'Octavio de Miguel Bonnefoy
Il tomba par hasard sur une allégorie de la littérature et découvrit qu’on la représentait comme une grande dame drapée de soieries, muette et blanche, une lyre à la main devant une assemblée de marbre. ... Il pensa que la littérature ne pouvait pas ressembler à cette image éloignée des femmes. La littérature devait tenir la plume comme une épée ... dans une lutte obstinée pour défendre le droit de nommer, pétrie dans la même glaise, dans la même fange, dans la même absurdité que ceux qui la servent.
Commenter  J’apprécie          350

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
788 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur cet auteur

.. ..