AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Victor Ellenberger (Traducteur)
ISBN : 2070129586
Éditeur : Gallimard (03/06/2010)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 17 notes)
Résumé :

Chaka est le livre le plus célèbre de l'écrivain de langue souto, Thomas Mofolo. C'est une épopée inspirée de la vie réelle de Chaka (1786-1828) qui fonda un véritable empire en Afrique australe avant d'être assassiné par ses frères. Voici ce qu'écrit JMG Le Clézio de ce livre où l'épopée est faite de la naissance d'un peuple : L'on entend ici la voix des pasteurs bassoutos, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lespapotagesdesixte
  07 septembre 2017
Je ne vais pas vous mentir, je me doutais que ce livre me plairait. Cet aspect épique m'attirait énormément et il ne m'a pas déçu. J'ai été très emballée par ma lecture de cette épopée bantoue, à la fois fascinante et terrifiante.
Si cette épopée est en prose, elle est indéniablement poétique. Thomas Mofolo, avec sa plume, assure la force des images, leur beauté, et qui joue parfaitement bien avec les extrêmes : le beau, le laid, le terrifiant, le réel, la croyance. J'ai été littéralement transportée ailleurs : en Afrique, certes, mais plus loin encore, dans quelque chose de presque immémorial, de profond, de mythique. Et parce J.M.G Clézio parle mieux que moi, je me permets d'insérer cet extrait de sa si juste préface :
« L'on entend ici la voix des pasteurs bassoutos, leurs paroles à la fois cérémonieuses et pleines d'humour ; l'on entend la voix des conteurs, des guerriers, des féticheurs, comme autrefois, dans les chansons de geste, la voix des soldats et des ménestrels. Ce livre tragique et violent est aussi un livre d'images, un conte fabuleux […] C'est bien là la force des grands poèmes épiques. Ils sont à la fois les livres d'un peuple, pleins de vérité terrestre, et les messages secrets de l'au-delà. […] Alors écoutant cette parole pleine de force, nous reconnaissons notre propre aventure, qui va du réel au magique. »
Au-delà de cette écriture absolument merveilleuse, puissante, imagée, il y a ce récit hallucinant, qui rendrait presque fiévreux. Parfaitement documenté, on découvre la figure de Chaka entre admiration et horreur. Il y a l'ambition de Chaka, ses qualités stratèges, sa figure héroïque, mais aussi sa perdition, son ambition démesurée, sa folie. Et quel plaisir d'être plongée dans cette histoire mystique, tragique, qui dépayse totalement sans être trop loin de nous. Chaka se déroule à mille lieues de mon univers, aussi bien géographiquement, historiquement qu'en terme de croyances, pourtant, ce roman a quelque chose d'universel, parce que empreint de passions humaines. Une morale sur le prix de l'ambition et du pouvoir qui résonne en chacun de nous, qui effraie et qui fascine. Un très grand roman.
Lien : https://lespapotagesdesixte...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Voyelles
  05 août 2016
C'est un livre que je relirai sans en être lassée. Pour moi, il fait partie du top 10 des livres à lire absolument. Thomas Mofolo a une technique qui fait mouche, l'histoire coule d'elle-même, le lecteur est tout de suite transporté. L'intrigue nous tient jusqu'à la dernière ligne. J'ai marché dans les pas de Chaka, j'ai ressenti ses frissons, sa fièvre ! Je me suis révoltée face à sa folie ! C'est un livre qui met celui qui le lit en transe ! Traduit pour la première fois en 1939, Chaka de Thomas Mofolo est un livre indémodable. Je vous le recommande vivement !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LauraLiLauraLi   13 février 2019
Apercevoir un serpent, dans ce pays-là, revêt une importance très grande: c'est, en effet, ou bien le présage d'un événement heureux, ou bien d'un malheur et de châtiments imminents que vont infliger les mânes des ancêtres. De fait, on ne tue pas les serpents en Cafrerie : celui qui le ferait commettrait le plus abominable des forfaits et s'exposerait à porter toute sa vie l'opprobre qui s'attache au fait d'avoir tué un serpent; tuer un serpent c'est aussi, dit-on, maudire les mânes, puisque c'est mettre à mort le messager bien connu dont les trépassés se servent pour communiquer à leurs descendants leurs révélations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LauraLiLauraLi   09 février 2019
Chaka, depuis sa tendre enfance, n'avait jamais éprouvé d'ambition ou de désirs particuliers, sauf en ce qui concerne la soif d'autorité et de célébrité. Or aujourd'hui, nous le trouvons universellement célèbre et omnipotent. En est-il satisfait pour cela? Pas le moins du monde! Au contraire, aujourd’hui qu'il est au point culminant il cherche encore, cependant, il cherche déjà quelque chose d'autre, il ne sait pas trop lui même quoi!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
VoyellesVoyelles   05 août 2016
 Allez rapporter au chef, leur dit Chaka, qu'un malheureux vagabond affamé lui arrive en ma personne, et que je lui demande de me recueillir et de m'accorder sa protection; dites-lui aussi que celui qui parle de la sorte est moins un homme qu'un lièvre au milieu des chiens: tous ceux qui l’aperçoivent n'ont qu'une idée, le tuer sans même un mot à son adresse; qu'il fait à cause de cela partie désormais de la famille des hiboux... mais dites-lui aussi que celui qui lui envoie ce message possède un cœur d'homme et une main qui sait manier les armes, que c'est quelqu'un qui excellerait à combattre pour lui dans les expéditions guerrières.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VoyellesVoyelles   05 août 2016
La première chose que Chaka remarqua à son réveil, ce furent les yeux de cet individu, fixés sur les siens: figure moqueuse, la bouche sardonique, avec, tout au fond des prunelles, une fausseté et une cruauté indicibles. Chaka y vit passer l'image d'un homme au cœur mauvais, plus mauvais, et de beaucoup, que les sorciers eux-mêmes, d'un être plus cruel, et de loin, que les meurtriers, le père de toutes les fourberies et de toutes les méchancetés; pour tout dire, un félon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
everrandorianoeverrandoriano   05 décembre 2018
La célébrité c'est quelque chose de doux à posséder;je n'éprouverais aucun plaisir,en effet,à gagner le pouvoir même un pouvoir démesuré,si je n'obtenais pas la célébrité en même temps;cette célébrité,c'est dans le cliquetis des armes que je la veux,lorsque s'écroulent les vaillants hommes au cou robuste et que s'effondrent les hommes ardents au combat.Je veux que mon pouvoir souverain,ce soit moi-même qui me le sois acquis,et cela afin d'accroître encore ma réputation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : épopéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Thomas Mofolo (1) Voir plus