AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081386860
Éditeur : Editions Arthaud (18/05/2016)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Pour sauver les plus anciens et précieux manuscrits d'Afrique des autodafés d'Al-Qaïda, quelques habitants de Tombouctou, lecteurs et amoureux des livres vont monter un incroyable hold-up. Leur chef se nomme Abdel Kader Haïdara. Depuis les années 1980, il arpente le désert et recense les précieux manuscrits islamiques et préislamiques conservés dans les villages sahéliens. Pour préserver ces trésors de la terreur islamiste, ce bibliothécaire studieux va se transform... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Fleitour
  14 mai 2017
Les Résistants de Tombouctou, c'est le récit époustouflant de Joshua Hammer, journaliste américain, qui nous fait découvrir une cité totalement consacrée à l'écriture et à la science, Cité en plein cœur de l'Afrique.
Située sur le fleuve Niger, Tombouctou, surnommée « la ville aux 333 saints » ou « la perle du désert , ville du mali de 60 000 ha, mérite ce nom, par son histoire et celle du royaume Songhaï, et par la richesse de la culture qui s'est déployée tout au long de ce fleuve.
Tombouctou, cette cité inconnue, sauvée des eaux, au bord du fleuve Niger, gardait jalousement, dans ses caves, sous le sable, une bibliothèque de 377 000 manuscrits couvrant une période considérable de l'histoire de l'Afrique, de l'islam, et de toutes les sciences humaines. Les premiers manuscrits datent au moins VII ème siècle.
Étonnant ce jeune passionné Abdel Kader Haïdara issu d'une vieille famille de Tombouctou. Depuis les années 1980, il arpente le désert et recense les précieux manuscrits islamiques et préislamiques conservés dans les villages sahéliens, Inlassablement pour le compte de Mahmoud Zouber ( Institut Ahmed-Baba), puis pour le compte d'autres fondations.
Ensuite ce sera la course aux subventions internationales et la construction de bibliothèques, pour présenter ou restaurer les prestigieuses collections, et écarter les ouvrages minés par le thermites.
L'avance des troupes djihadistes modifient l'élan de restauration, il faut sauver ce qui peut l'être. Un travail méticuleux et discret consiste à disperser dans Tombouctou les ouvrages, plus de 50000 caisses sont achetés et distribuées.
La folie !
La pression des djihadistes, trop bien installés à Tombouctou, change la donne, tout doit quitter le nord, impérativement, et passer en pirogue le fleuve, pour atteindre Bamako.
Abdel Kader Haïdara encore à la manoeuvre conduit l'opération à la barbe des fous de dieu.
Malgré leur abnégation, un soir un lot de manuscrits sera détruit
 : "En l'espace de quelques minutes , le travail de certains des plus grands savants de Tombouctou - préservé pendant des siècles, soustrait aux convoitises des djihadistes, miraculeusement réchappé des effets pernicieux de la poussière, des bactéries, de l'eau et des insectes- disparaît dans le brasier." 
Les organisations non gouvernementales seront exemplaires, pour aider le jeune Haïdara dans sa détermination à tout sauver.
Le journaliste américain est réservé sur la pertinence de l'aide du gouvernement Obama, et sur sa clairvoyance, il est très critique sur l'intervention en Libye, mais signe des avis très positifs sur l'opération Serval. Hammer est très dur sur l'état de l'armée malienne mal organisée et souvent tentée de participer à des activités illicites voir aider les rebelles.
Autant de faits d'événements qui éclairent le contexte de l'Afrique de l'Ouest et l'émergence d'un terrorisme radical. Il reste que sur ces questions il faut être nuancé, qualité pas assez partagée.
Le travail de ces jeunes maliens à Tombouctou est d'une portée fabuleuse et d'une qualité, qui mérite d'être divulguée.
Les pages consacrées aux sauvetage de ces 377 000 manuscrits est d'un suspens grandiose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Davalian
  09 janvier 2018
Joshua Hammer propose une plongée dans l'horreur imposée par les extrémistes religieux au Mali et plus particulièrement à Tombouctou. Il retrace le sauvetage (digne d'un film) de manuscrits par des héros du quotidien dans des conditions difficiles et dont le combat n'est pas encore achevé.
Dès les premières pages, le lecteur est dans le vif du sujet en suivant une infime partie des risques encourus par Abdel Kader Haïdara, le maître d'oeuvre du sauvetage. Il y a ici de quoi piéger les amateurs de livres, car ensuite, il sera impossible de lâcher ce compte-rendu journalistique.
Le style est fluide, simple d'accès, documenté, il est sublimé par un travail de traduction de qualité. Bien souvent, l'on oublie qu'il s'agit du travail d'un journaliste pour se croire dans un roman. Hélas… car ce qui est retracé relève bien de notre triste monde.
Il faut reconnaître que les passages romancés sont les meilleurs. Ils permettent de faire passer des passages qui n'ont apparemment pas de liens directs avec le sujet : les origines de Tombouctou, d'Abdel Kader Haïdara et de son père, son premier sauvetage… Tout cela est exposé en détails et il faudra attendre la suite pour en comprendre tout l'intérêt. Ces passages, pas toujours essentiels demeurent un peu long. Tout comme le dénouement qui tarde un peu.
Il est assez surprenant de constater que le sauvetage des manuscrits est au coeur du livre, qu'il tient une place centrale, mais qu'il donne l'impression de n'être qu'une partie d'un tout. La lecture des remerciements laisse la place au doute. L'auteur a visiblement utilisé toute la matière à sa disposition y compris des informations et certaines ne sont pas forcément des plus pertinentes. le passage à la première personne, plus fréquente après le premier tiers est désagréable et plutôt déplacé.
Malgré tout, l'ensemble est plaisant et attient son objectif : sensibiliser les occidentaux à un acte de résistance qui n'a pas fait grand bruit mais qui révèle toute sa valeur. Il permet également de donner un coup de projecteur sur les manuscrits et toute une culture passée et présente. le propos présente également l'intervention française au Mali dans son intégralité, du moins pour ce qui concerne les opérations de conquête. L'avenir est laissé comme en suspens.
Voici donc un ouvrage qui ne paie donc guère de mine mais qui se révèle tout aussi riche, documenté qu'agréable à lire. Il mérite donc amplement quelques heures de notre temps pour nous révéler tout son potentiel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Jmlyr
  24 janvier 2017
Cela commençait bien. Je trouvais très intéressantes l’histoire de Tombouctou et de ces manuscrits , leur description, la passion de quelques hommes pour un patrimoine inestimable... Et puis peu à peu, le danger, le risque de voir ces merveilles disparaître, détruites par les djihadistes…
Jusque là j’adhérais, mais ensuite, l'auteur m'a égarée dans des descriptions détaillées de politique de guerre, récentes même, et j’ai perdu la trace des manuscrits, dont une grande partie a été sauvée grâce à une mobilisation incroyable de civils sous l’impulsion d’un homme en particulier, Abdel Kader Haïdara. Il a reçu cette mission en héritage à l’âge de 17 ans, au décès de son père Mamma Haïdara, lui-même très investi et détenteur d’une collection d’ouvrages d’une valeur inestimable. Des années et des années consacrées à trouver, répertorier, négocier, acheter, exposer, puis cacher, transporter, sauver des trésors de littérature ancestrale... Animés par une même flamme, celle de l’amour des livres et de ce qu’ils transmettent de l’histoire des hommes et de leur culture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AlainVera
  22 février 2017
Chaque page de ce livre passionnant de Joshua HAMMER,grand reporter américain, est une découverte de l'histoire culturelle et spirituelle de Tombouctou qui fut transcrite,au cours des siècles, sur d'innombrables manuscrits.
Après cet âge d'or, la ville passa par des phases d'ouverture et de libéralisme auxquelles succédaient des vagues d'intolérance et de répression pendant lesquelles ces joyaux de la littérature médiévale du monde restèrent cachés.
Ce livre capital nous démontre également que les règles du Coran,suivant qu'elles sont citées par des musulmans extrémistes ou pas , peuvent être interprétées en mal ou en bien.
Commenter  J’apprécie          20
Belua
  13 juin 2016
Le titre et le sous-titre m'ont vraiment attirée dans un premier temps. Je pensais qu'il s'agissait d'un roman... c'est en fait un reportage écrit d'après l'expérience et les témoignages recueillis par le journaliste américain Joshua Hammer (bizarre que ce ne soit pas pas dit sur la couverture).
Je pense que ce livre est intéressant, quand on est comme moi passionné de manuscrits anciens, mais j'avoue que la géopolitique, c'est moins mon truc... Et il aurait fallu ajouter au moins une illustration des manuscrits de Tombouctou, ainsi qu'une carte du Mali pour se repérer dans les va-et-viens des groupes terroristes.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
DavalianDavalian   09 janvier 2018
L’opération Serval a été saluée presque unanimement comme un modèle de guerre expéditionnaire – une opération exemplaire, menée par un pays européen dans une ancienne colonie pour les débarrasser de la mainmise des groupes islamistes en essuyant un minium de pertes. Dans le même temps, la victoire éclatante des forces française a mis en évidence l’état de délitement avancé des forces armées maliennes, qui risque de compromettre les effets pérennes de l’intervention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
JmlyrJmlyr   19 janvier 2017
Les manuscrits de Tombouctou étaient appréciés autant pour les thèmes qu'ils abordaient que pour leur splendeur esthétique. Les scribes de la ville s'inspiraient de styles calligraphiques complexes : la tradition d'Afrique occidentale, dite haoussa, caractérisée par des coups de pinceaux épais, la forme coufique venue d'Irak, avec ses lettres exagérément couchées et tout en angles, courbées comme si elles se prosternaient devant Dieu, et le plus populaire, le style maghrébin, qui se distingue par ses lettres rondes en forme de bol, ses courbes et ses boucles amples.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
JmlyrJmlyr   24 janvier 2017
En l'espace de quelques minutes , le travail de certains des plus grands savants de Tombouctou - préservé pendant des siècles, soustrait aux convoitises des premiers djihadistes, puis des colons français, miraculeusement réchappé des effets pernicieux de la poussière, des bactéries, de l'eau et des insectes- disparaît dans le brasier.
Commenter  J’apprécie          50
JmlyrJmlyr   24 janvier 2017
Parfois les scribes agrémentaient leurs textes d'images réalistes : de délicates représentations de mosquées, à l'encre , mais aussi d'instruments à cordes, de chaines de montagnes, d'oasis sahariennes, avec leurs plans d'eau scintillants et leurs palmiers-dattiers. Les couvertures en cuir de chèvre, de mouton ou de chameau étaient incrustées d'ambre, de turquoise et d'argent.
Les manuscrits de Tombouctou étaient indissociables de la vie intellectuelle et économique de la ville .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JmlyrJmlyr   24 janvier 2017
Au fil du temps , les scribes élargirent leurs horizons. Ils recopièrent des manuels d'algèbre, de trigonométrie, de physique, de chimie et d'astronomie. Ils traduisirent en arabe les oeuvres des plus grands philosophes grecs, Ptolémée, Aristote et Platon, d'Hyppocrate, "père de la médecine", et du philosophe et universitaire persan du XIè siècle Avicenne,auteur de dizaines de manuscrits d'éthique, de logique, de médecine et de pharmacologie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Joshua Hammer (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joshua Hammer
Joshua Hammer: "The Bad-ass Librarians of Timbuktu" | Talks at Google
autres livres classés : maliVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr