AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205074628
Éditeur : Dargaud (26/08/2016)

Note moyenne : 2.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Un personnage perd son innocence et doit la retrouver ; un autre amène un prêtre à un pique-nique ; un autre est illustrateur dans un New York fantasmé ; d'autres se parlent sans communiquer...
En six histoires, Roman Muradov montre, tout en finesse et en intelligence, qu'on peut, plus que jamais, nourrir une ambition littéraire et faire de la bande dessinée.
Jeu, humour, absurde, science-fiction... le registre est large pour celui qui s'est d'abord ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
EcureuilBibliophile
  25 avril 2017
je vais vous parler d'un OVNI (objet visuel non identifié) qui m'a ravie !
L'auteur est russe et vit aux US. Je ne connais pas bien son travail, j'avoue, mais si tout est dans ce gout la j'ai besoin de voir ça !
L'ouvrage est divisé en nouvelles, en épisodes, en moments, bref en chapitres (vous sentez que j'ai du mal à trouver le bon mot ?).
On suit différents personnages dans différents aspects de leurs vies, surréalistes souvent oniriques ou complètement psychédéliques, mais on les suit !
C'est ça qui est beau : on adhère parce que les compositions de pages sont puissantes et efficaces, parce que le regard circule dedans : on dévore l'ensemble. Les médiums changent, les codes varient : l'auteur emprunte à tous les genres de l'énergie comics dans les moments d'actions, plus shojo quand on est au calme, un peu franco-belge quand ça papote… mais tout est maitrisé et digéré, le tout forme une nébuleuse fonctionnelle. La patte de l'auteur est suffisamment forte pour lier le tout sans heurts. Les couleurs reflètent l'environnement émotionnel du personnage que l'on suit à l'instant t. On navigue ainsi d'un point de vue à l'autre suivant les différentes silhouettes (c'est pratique elles sont très différentes, surtout le chien superstar).
Au delà du visuel, le point fort pour moi c'est vraiment les questions soulevées : tout est sous-tendu par une réflexion sur l'art et sa production. S'ajoute une vision très narcissique de la vie sociale urbaine, plus ou moins corseté tout en se prétendant libre. C'est en partant de ces idées que l'espace et le temps se distordent pour jouer avec le graphisme.
Mon épisode favori est celui du libraire : un vieil homme recueille une jeune femme chassé de son cercle parce qu'elle a perdu son « innocence », il lui sera tellement bénéfique ! Cet épisode fait vraiment plaisir, (et puis il y a un libraire, c'est cool ça) !
En tout cas je tire mon chapeau au traducteur : Charles Recoursé. Il a su faire face aux jeux de mots, doubles sens et autres pièges de l'auteur. Sa note au début en fait état : l'idée qu'il a reçu un manuel de traduction ma bien fait sourire. Net out cas il a vraiment fait du bon boulot !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AnnaKareninz
  26 septembre 2016
LES PLUS :
- Graphiquement épatant, à chaque page tournée on ne sait jamais sur quoi on va tomber, grande diversité des styles, mots et dessins se fondent parfaitement ensemble.
- Onirisme pur parfois, « histoires » prenantes et intrigantes, réflexions intéressantes, critiques de la religion, des réseaux sociaux, etc…
LES MOINS :
- On s'y perd, impression de fouillis qui nous empêche de saisir toutes les subtilités du livre
- L'absurde assumé c'est bien, la folie ça fait peur (sans compter qu'on comprend rien).

BILAN :
Une esthétique époustouflante pour des histoires sans queues ni têtes qui se veulent innovantes. Et en effet on n'a jamais vu ça.
Malheureusement c'est justement ce qui perd le lecteur. Pas de fil narratif auquel se raccrocher. On a parfois bien du mal à comprendre ce qui se passe sur ces (magnifiques) dessins, un peu trop conceptuels à mon goût.
Commenter  J’apprécie          20
IreneAdler
  30 novembre 2016
Commençons par le négatif (si l'on veut) : je n'ai pas réussi à rentrer dans les différentes histoires du recueil. du coup, j'en ai abandonné la lecture.
Mais pas le feuilletage : cette BD est vraiment très belle. Tant au niveau des couleurs que dans la recherche des formes. il y a des hommages au monde de l'art, au noir et blanc... Les formes semblent simple, pourtant les lignes sont pleines de forces et les planches sont complexes, fourmillent de détails...
Je ne peux pas juger de l'histoire, mais pour les yeux c'est un régal !
Commenter  J’apprécie          20
Stemilou
  01 août 2018
L'album débute la venue d'un prêtre miniature à un pique-nique, petite histoire sans queue ni tête qui m'a laissé perplexe, puis vînt cette discussion aux répliques étranges dont je n'ai pas non plus très bien compris le sujet. Aucun problème je continue ma lecture en me disant que décidément je suis à côté de la plaque ou alors que ces dessins me perturbent pas mal. Sauf que les histoires s'enchaînent sur des sujets variés mais la mise en scènes et les textes parasitent mon cerveau: je n'y comprend strictement rien, alors à un moment il faut se résoudre à l'évidence: je n'irai pas au bout de cet album.
Les dessins abstraits ont un certain intérêt, je les trouve magnifiques et auraient pu à eu seul conter une histoire. le graphisme change d'une page à l'autre et de nombreuses techniques sont utilisées, voilà la vraie richesse.
Une lecture ne suffit donc pas pour appréhender le monde de Roman Muradov.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          10
7269
  10 novembre 2016
Graphisme magnifique de la pochette m'a convaincu d'emprunter le document. Malgré plusieurs essais, je ne suis pas arrivée à rentrer dans les histoires et ai abandonné la lecture en cours de route (mais j'ai admiré les planches).
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
BDGest   30 août 2016
Œuvre à la personnalité forte et démontrant un talent littéralement extraordinaire, Aujourd’hui, demain, hier en impose dans un premier temps, avant de séduire et envoûter. À lire et relire.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   24 octobre 2016
- Un décor de sitcom est à la fois panoptique et cubiste, vois-tu : contenu dans ses limites mais observé sous tous ses angles.
Commenter  J’apprécie          90
AnnaKareninzAnnaKareninz   26 septembre 2016
Ma famille s'est convertie à une forme obscure de paganisme urbain et a adopté tous les meubles IKEA que nous possédions.
Maintenant je dors sur le balcon.
Commenter  J’apprécie          50
Video de Roman Muradov (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roman Muradov
Finding Inspiration with Roman Muradov.
autres livres classés : librairesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14235 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre