AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782916238593
24 pages
Talents Hauts Editions (22/10/2009)
4.47/5   17 notes
Résumé :
Dans le catalogue, les pages roses des jouets de filles
sont bien séparées des pages bleues des jouets de garçons. Jusqu'au jour où le catalogue est déchiré et... recollé dans le désordre : la poupée Annabelle se retrouve face à face avec le constructeur de tractopelle, Grand Jim.

Que lire après Dinette dans la tractopelleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ce que j'en pense: Il y a des livres que l'on ne devrait jamais hésité à lire à ses enfants et celui- ci en fait partie.
L'histoire se passe dans un catalogue de jouets. Dans les pages roses, Annabelle la poupée s'ennuie et voudrait bien aller jouer au tractopelle qui se trouve dans les pages bleus. Quant à Grand Jim, il aimerait quitter ses pages bleues pour aller jouer à la dînette dans les pages roses.
Vous l'aurez compris, ici, on mélange les genres et on pose de vrais questions. Pourquoi les filles devraient-elles jouer à la poupée et les garçons aux petites voitures? La question du sexisme est clairement abordée. Mais ce que j'ai d'autant plus apprécié, c'est que les auteurs proposent une solution intelligente à tout cela. C'est ainsi que naissent les pages violettes.
L'histoire est donc vraiment sympa, les personnages très attachants et l'esthétique séduisante.
J'ai lu ce livre en juin à mes CE1. Ils ont écouté toute l'histoire attentivement et lorsque j'ai fermé l'album, un grand silence s'est abattu sur la classe (ce qui était rare avec cette cuvée d'élèves...). Ils se sont tous observés et ensuite comme par magie le débat s'est installé. Comme quoi, un simple album peut pousser à la réflexion.

Bref: Il ne faut pas passer à côté de cette lecture.
Lien : http://aufildesplumes.blogsp..
Commenter  J’apprécie          100
Dans un catalogue de jouets, la vie se déroule entre les pages roses pour les filles et les bleues pour les garçons. du côté des filles, il y en a une qui lorgne le tractopelle auquel elle n'a pas assez. du côté des garçons, il y en a un qui lorgne la dînette, ça doit être chouette de s'assoir pour boire un thé. le jour où le catalogue est déchiré et mal recollé, c'est l'occasion pour nos deux protagonistes de se rencontrer, de commencer à jouer ensemble que ça soit aux jouets pour garçons ou aux jouets pour filles. Petit à petit ils vont attirer toutes les autres filles et tous les autres garçons.
C'est un très bel album qui permet d'accepter les envies de chacun qui sont indépendante du genre. Dégenrer les jouets, pour permettre à chaque enfant d'explorer et trouver ce qui lui plait vraiment c'est tellement important et ce n'est pas encore « acceptable » dans de nombreux milieux.
Il y a juste un détail qui me laisse un peu perplexe : est ce que c'était vraiment nécessaire de mettre une amourette dans un tel album ?
J'ai beaucoup aimé les différentes étapes présentes dans l'histoire pour passer outre les préjugés, pas de claquement de doigts, des essais pour trouver se qui est le mieux pour chacun. Cet album illustre très bien les questionnements qu'ont intégré très tôt les enfants : est ce qu'on va me faire des réflexions si je prends ce jouet-ci ? Est ce qu'on ose jouer au risque de se faire moquer ? Est ce que j'ai le droit de choisir ce qui me fait vraiment envie ?
Je trouve cette histoire très déculpabilisante pour les enfants et une belle leçon à appliquer pour les adultes qui sont encore trop nombreux à être réfractaires au fait qu'un jouet n'a pas de genre.
Commenter  J’apprécie          20
Album jeunesse des formidables éditions Talents hauts qui traite du sexisme dans les catalogues de jouets. Lu à ma fille de 5 ans qui n'a pas compris au départ pourquoi il y avait des pages de jouets de garçons séparées des pages de jouets de filles (mais c'est plutôt bon signe). Par contre, elle a bien perçu le message que chacun peut jouer à ce qui lui fait envie sans avoir peur du regard des autres. le petit plus : déconstruire le cliché que les garçons peuvent casser les jouets fragiles, et que les filles vont forcément se blesser avec des jouets dangereux. le bémol : terminer sur une histoire d'amour entre Grand Jim et Annabelle (inutile).
Commenter  J’apprécie          10
Résumé :

Dans le catalogue, les pages roses des jouets de filles sont bien séparées des pages bleues des jouets de garçons. Jusqu'au jour où le catalogue est déchiré et recollé dans le désordre. La poupée Annabelle qui rêvait de jouer au tractopelle rencontre la figurine Grand Jim qui adore la dînette. Garçons et filles partagent enfin leurs jouets et leurs jeux dans un catalogue aux pages violettes.

Mon avis :

Un album qui permet d'aborder les stéréotypes liés aux jouets et aux couleurs, qui dénonce le sexisme dans les catalogues de jouets. Cette lecture peut aussi aider les enfants à dépasser les préjugés, et à oser aller vers les jouets vers lesquels ils ne seraient pas aller dans un premier temps.
Lien : http://capocapesdoc.over-blo..
Commenter  J’apprécie          00
Un bel album pour dénoncer le sexisme des catalogue de jouets, sur un ton poétique et amusant.
Lien : http://yanasaule.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Grand Jim était aventurier-conducteur
de tractopelles dans le même catalogue de jouets.
Dans les pages bleues, celles pour les garçons.
Il adorait courir après les méchants robots
dans la jungle et faire des travaux avec ses copains
aventuriers-conducteurs de tractopelles ou de bulldozers.
Il était heureux même si, parfois, il rêvait de jouer à la dînette,
avec de jolies tasses et des parts de gâteau multicolores.
Il n'en parlait pas à ses copains, ils se seraient moqués de lui.
Dans les pages bleues, il y avait des pistolets, ça oui !
Mais pas de service à thé...
Commenter  J’apprécie          160
Anabelle vivait dans un catalogue de jouets.
Dans les pages roses. Comme toutes les poupées.
Elle avait une belle chevelure blonde et quantité
d'accessoires. Elle jouait à la dînette ou à la marchande
avec ses amies les poupées.
Elle était heureuse même si, parfois, elle rêvait de conduire
un tractopelle ou de pourchasser des robots dans la jungle.
Elle n'en parlait jamais aux autres poupées
de peur qu'elles ne se moquent d'elle.
Dans les pages roses,
il y avait des poussettes, ça oui !
Mais pas de bulldozer...
Commenter  J’apprécie          120
Quant à Bill, le « muscle-bricoleur », il avait peur que les poupées ne se blessent en jouant avec son marteau-piqueur. « C’est pour les garçons costauds, ça ! » disait-il. « On n’est pas en sucre ! » ricanaient-elles. Et c’est vrai qu’elles se débrouillaient très bien. Il dut cesser de jouer le grand frère protecteur.
Commenter  J’apprécie          10
Oh, il y eut bien quelques poupées barbantes qui ne voulaient pas prêter leurs accessoires de coiffure. Elles disaient que les garçons allaient tout casser. Mais Grand Jim montra l’exemple en faisant très attention et elles virent qu’elles pouvaient lui faire confiance.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : jouetsVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (39) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1555 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..